AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Jurassic World Renaissance a ouvert ses portes le 28/09/2016
et nous sommes heureux de vous accueillir sur ce forum!
Plein de personnages en libre service vous
attendent afin de commencer cette belle aventure,
n'hésitez pas à aller les voir.

Vous avez envie de poster une petite annonce dans cette barre
de recherche pour vous donner plus de chances de
trouver votre bonheur?
N'hésitez pas à le demander!
Pour en savoir plus c'est ici:
PETITES ANNONCES

LES PREDEFINIS DE JWR
Vous aimez avoir des liens importants dès votre arrivée
et vous souhaitez que votre personnage puisse accomplir de
grandes choses sur JWR? Pourquoi ne pas opter pour un de nos prédéfinis?
Ils sont cools, et vous apporteront une aisance en jeu à ne pas négliger!
Pour les voir de plus près:
Liste des prédéfinis

LES INSCRIPTIONS SUR JWR
Le groupe des ANIMALIERS est fermé aux nouvelles inscriptions, hors scénarios et prédéfinis
pour cause de surpopulation. Les groupes des
Administation / Techniciens et recherche / et Autres
bénéficient d'un bonus de
100 Jgolds
à la validation car ils sont en sous effectif. Merci de les choisir! :59:


 ::  :: Event par ci, Event par là Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

EVENT - BALADE EN CANOËS (12/06/13)

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
avatar
✗ Sur l'ile depuis le : 31/01/2018
✗ Appels a l'aide : 918
✗ JGolds : 3467

✗ Age du personnage : 23 ans
✗ Localisation : Isla Nublar
✗ Métier : Comptable
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 20 Juil - 20:32

balade en canoës
Johanna & Jericho

J’avoue que je n’avais pas vraiment prévu de retrouver Mason sur l’une des activités proposées par Claire pour aider le parc. Mais donc le fond était-ce étonnant ? De toute façon, en quoi cela était-il gênant dans le fond ? Nous avions couché ensemble, plusieurs fois, et alors ? Cela n’engager a rien, entre deux adultes consentants ! Hmmhmmm bonsoir beau brun..  Je me mets à rire en même temps qu’Ivy tout en lui donnant un coup de coude dans les côtes, pas dans le but de lui faire mal, mais surtout pour qu’elle reste discrète. Elle est surement la mieux placée après moi, pour savoir que je ne suis pas prête pour entreprendre plus avec un homme, que des relations purement physiques. Ne le torture pas trop hein!  Je jette un coup d’œil rapide à Mason qui à le regard fixe dans notre direction. « Promis, je ne ferais rien du tout ! Sage comme une image. » Je saluais tout le monde en écho à Ivy lorsque nous étions proches du groupe avant de me laisser entrainer par la blonde pour aller voir le tableau un peu plus loin afin de savoir avec qui nous allions faire équipe pour la journée. Je suivais la ligne invisible pour trouver le nom inscrit à côté du mien. Et c’est avec soulagement que je lisais le prénom de Jericho ! Rien que l’idée de passer ma journée en équipe avec Mason me m’était mal à l’aise, cela nous aurait obligé au rapprochement et je n’étais pas prête pour cela ! Il est un garçon gentil, mignon a souhait et plutôt intéressant sur de nombreux aspects de sa personne, mais faire connaissance aller nous engager à plus et s’était justement ce que je ne voulais pas ! Oh chouette! Je suis avec Norah ! Tu es avec qui toi ?   Je regarde autour de nous à la recherche d’un visuel sur Jeri, mon regard s’attardant quelques instants sur Mason en train de discuter. « Je suis avec Jeri, mais je ne le vois … » Je ne fini pas ma phrase puisque je le trouve enfin dans un coin, seul alors qu’il semble bougon. « Le voilà ! » Je me tourne vers Ivy, un sourire sur les lèvres. « Même si nous ne sommes pas dans le même canoë, on reste pas loin et puis voilà, ça le fera, ça te va ? » J’attends sa réponse avant de m’engager vers Jeri, venant ouvrir mes bras en grand devant lui à mon approche. « Jeeeerriiiiii c’est quoi cette tête ? Ça te fait pas plaisir d’être en équipe avec moi ? » Demandais-je forçant le câlin en le prenant dans mes bras tout en rigolant. Ma bonne humeur était significative et s’il en manquait, j’en aurais pour lui, ce n’était pas un problème. « Aller Daddy, en avant pour l’aventure ! » Avais-je dit en le tirant pas le bras, ne relâchant que maintenant le câlin que j’avais entrepris avec lui.

J’arrivais à le traîner jusqu’à un canoë et une fois planté devant avec le reste du groupe qui s’apprêtait à faire comme nous, je posais mes mains sur mes hanches, tout en regardant alternativement Jeri et le canoë.  « T’accroche ta culotte et c’est moi qui pilote ou tu veux être derrière ? » Je n’avais évidemment aucunes idées salaces (oui j’vous vois d’ici bande de pervers…) avec Jericho, il était comme un père mélangé a un frère et a un ami. C’était bien trop pour imaginer quoi que ce soit avec lui, et même sans moi, c’était le genre de choses que je ne voulais même pas savoir de cet aspect là de sa vie…  Le but était de lui donner le sourire avant la fin de la journée. « J’te laisse monter le premier, parce que si tu te foire j’veux pas me retrouver dans la flotte tout de suite ! » Dis-je en lui désignant le canoë.  Pourtant en regardant tout autour de moi, il semblait très clairement que le premier a se trouver sur le canoë était celui de devant … Je n’aimais pas vraiment beaucoup ça !

(c) DΛNDELION


couleur johanna : #A52A2A
Revenir en haut Aller en bas
avatar
✗ Sur l'ile depuis le : 05/05/2018
✗ Appels a l'aide : 149
✗ JGolds : 6746

✗ Age du personnage : 40 ans
✗ Métier : En fin de formation cuisinier
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 22 Juil - 20:07

balade en canoës
Haley & Matthias

Haley était la seule tête qu’il connaissait parmi tous les bénévoles présents, c’est bien pour cette raison qu’il s’était approché d’elle et qu’il avait entamé la conversation. Tout en mâchonnant son bout de pomme entre ses molaires, il l’écoutait répondre. "On va dire que, je me suis sentis forcé de faire partie de cette mission...Et puis, j'ai bon espoir que ce soit plus calme que le tram. Enfin, je suis rassuré car, on fait équipe et je sais que vous allez gérer si, il y a un soucis" Il penche un peu la tête sur le côté, jetant un bref regard en direction du panneau où il voit deux jeunes femmes s’approcher pour en lire le contenu. Il en conclut que ce sont les noms des équipes pour cette nouvelle aventure. « Oui enfin si je pouvais éviter de m’ouvrir une artère cette fois-ci. » Il avait haussé les épaules ; la commissure de ses lèvres s’élevant dans un bref sourire qui n’avait duré qu’une fraction de seconde. Il n’était pas sur cette île depuis longtemps, mais le peu de gens qu’il avait rencontré ici, avait eu le don de commencer à le faire changer. Il n’arrivait toujours pas à faire un beau sourire, comme la plupart des gens autour de lui. Mais cela commençait à prendre forme sur son visage. C’était un bon début ! "Je pensais que, vous étiez repartie de l'île après l'incident...Comme, je ne vous ai pas recroisé à l'hôtel, j'avais supposé que, vous étiez rentrée en lieu sûr et j'avais pensé faire la même chose." Il le regarde, croquant une nouvelle fois dans sa pomme, avant de mâcher le morceau, le gout sucré venant titiller une nouvelle fois ses papilles. "Mais, comme je n'aimes pas perdre j'ai préféré rester." Il inspire profondément, avalant sa pomme mâchonnée avant de répondre à la jeune femme. « J’ai dû rester alité quelques jours avant qu’ils ne se décident enfin à me relâcher et effectivement, je ne suis pas beaucoup sortie des cuisines et de ma chambre depuis. » Il avait surtout eu besoin de beaucoup de repos, encore aujourd’hui d’ailleurs, mais malgré sa blessure et ce qu’ils avaient vécu, il ne comptait pas rester à se morfondre éternellement dans sa chambre. "Comment vous allez au faites ?" Il regardait autour d’eux, alors qu’il percevait du mouvement de la part des participants et surtout Claire semblait être arrivé. Il faisait alors un signe de main, pour que la jeune femme l’accompagne pour rejoindre leur canoë. « Je vais bien merci. Et vous ? Remise de vos émotions ? » Il espérait simplement qu’elle n’en faisait pas des cauchemars la nuit et que cet épisode bien que  traumatisant, ne la harcelait pas.

Il avait jeté son trognon de pomme dans l’unique poubelle présente près du site d’embarquement des canoës avant de rejoindre le reste du groupe et surtout Haley qui selon ses dires étaient une nouvelle fois sa coéquipière du jour. « Je prends l’arrière. » Cela lui semblait tellement naturel après tout, il était un homme et plus lourd qu’elle, il était normal pour lui de faire le moteur de leur embarcation. Il ne savait juste pas s’il allait souffrir à cause de sa blessure qui datait d’un mois maintenant, mais il sentait qu’il n’avait pas encore retrouvé toute sa force d’antan de ce fameux bras. En plus du fait que le médecin lui avait dit d’y aller doucement au début. Il espérait que la tâche ne serait pas trop difficile. Il se mit accroupi pour maintenir le canoë pour faciliter l’embarquement de sa coéquipière à sa place. « Faites attentionà pas tomber, ça va vite sur ses trucs là. » De son autre main, il la tendait à la jeune femme pour qu’elle garde un point d’appui une fois qu’elle aurait les deux pieds dessus.
(c) DΛNDELION


couleur matthias : #4682B4

_________________
couleur Matthias : #4682B4
Revenir en haut Aller en bas
avatar
✗ Sur l'ile depuis le : 25/03/2018
✗ Appels a l'aide : 179
✗ JGolds : 4339

✗ Age du personnage : 27 ans
✗ Métier : guide interprète
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 22 Juil - 21:57
Est-ce que, je pouvais l'avouer que j'étais heureuse de voir Matthias en forme et en plus faire équipe avec moi ? Oui, je pense que j'étais en mesure de le dire. Notre relation était plutôt étrange et un lien particulier avait fini par prendre place. J'avais pendant un moment cru qu'il avait quitté l'île et que, jamais je ne pourrais le revoir mais, il était bel et bien devant moi pour cette mission. Je souris tout en lui expliquant ma présence ici. C'était surement étonnant de me voir là après ce que, j'avais vécu dans le tram enfin ce que nous avions vécu. « Oui enfin si je pouvais éviter de m’ouvrir une artère cette fois-ci. » J'osais sourire légèrement avant de répliquer: "Au cas ou mon sang sera le vôtre maintenant qu'une partie de moi coule dans vos veines..." Je ris un peu avant de lui avouer que, j'avais un peu craint son départ. Ce n'était pas des choses qui me ressemblait mais, on s'était sauvé la vie mutuellement et j'avais eu peur aussi qu'il soit partie sans me dire au revoir. C'était surement égoïste comme réaction mais, il avait un truc étrange avec lui. « J’ai dû rester alité quelques jours avant qu’ils ne se décident enfin à me relâcher et effectivement, je ne suis pas beaucoup sortie des cuisines et de ma chambre depuis. » Je hochais la tête, c'était en même temps compréhensible. Qui aurait eu envie de sortir du parc et de l'hôtel après ce que nous avions vécu comme mésaventure. J'en profitais du coup pour m'inquiéter de sa santé et savoir si, il allait mieux à l'heure d'aujourd'hui. L'homme que j'avais en face de moi semblait être beaucoup plus en forme mais, le moral était-il au rendez-vous ? « Je vais bien merci. Et vous ? Remise de vos émotions ? » Je baissais un peu les yeux mal à l'aise de ce que j'avais du traversé pour me soigner et avancer. "A l'heure d'aujourd'hui...oui mais...J'ai eu des difficultés à remonter la pente...j'avais sans cesse des cauchemars et j'ai du pendant très longtemps prendre des médicaments pour dormir..." Je marquais une pause avant de plonger mon regard dans le sien. Je n'avais à mon avis pas besoin de dire que, j'avais été complètement drogué aux somnifères. Il pourrait aisément le lire sur mon visage. Je le suivais vers les différents groupe avant de me stopper devant une des embarcations de fortune. J'étais vraiment rassuré de pouvoir être avec Matthias. « Je prends l’arrière. » Je hochais la tête avant de le laisser monter à bord. Je retirais mon sac avant de le mettre dans le canoë et je fus surprise de voir qu'il me tendait la main pour m'aider à grimper dans le petit bateau. « Faites attention à pas tomber, ça va vite sur ses trucs là. » Je restais un instant stupide avant d'oser glisser mes doigts dans sa main et de tendre ma jambe pour grimper dans l'embarcation. A peine mon pied était-il posait sur le canoë que, mon équilibre fut plus précaire. L'embarcation vacilla légèrement et mon corps suivi les mouvements de l'eau sous le petit bateau. Je resserrais un peu la main de Matthias avant que, mon être soit pousser doucement pour rejoindre le corps de l'homme. Je me retrouvais à genoux dans l'embarcation, ma main toujours dans celle de Matthias tandis que, mon bras libre avait entouré son cou. Ma poitrine avait trouvé refuge contre son torse et mon visage était à quelques millimètres du sien. "...Excusez-moi...Je suis maladroite..." Je pouvais sentir mon coeur battre un peu plus fort dans ma cage thoracique et le rouge commençait à me monter aux joues.
Codage par Libella sur Graphiorum


Haley: #ff3366
Revenir en haut Aller en bas
avatar
✗ Sur l'ile depuis le : 18/07/2016
✗ Appels a l'aide : 866
✗ JGolds : 44480
Le parc
✗ Age du personnage : Aucun
✗ Métier : Le fruit de vos cauchemards
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 23 Juil - 14:39


   
INTERVENTION PNJ


Traversé de Stégosaures

"Les équipes ont étaient formées au fur et à mesure et vous êtes tous partie joyeusement sur la rivière. Mais cette nouvelle mission ne va pas être de tout repos et vous allez avoir pas mal de boulot pour enfin offrir une attraction digne de Jurassic World. En plus de nettoyer la rivière, vous allez devoir sécuriser les alentours, mais cette action aura lieu plus tard. On vous a fait commencer du côté calme de la rivière, car, un peu plus en contre bas pour pouvoir amuser un peu les touristes, il a un passage plus animé avec une légère chute d'eau, mais, pour l'heure vous êtes sur le haut de la rivière et chacun avance à son rythme en prenant soin tout de même de rester en groupe. C'est à cet instant qu'un bruit se fait entendre sur le bord non loin de vous. Un bruit de pas qui n'est pas vraiment rassurant. L'eau de la rivière n'étant pas très profonde, mais, suffisamment pour vous empêcher de partir rapidement si il y a un danger. Le premier canoë vous fait signe de vous stopper en glissant la pagaie dans l'eau pour venir toucher le fond avec. Plus aucun bruit juste les bruits de pas qui se rapproche encore et encore. Votre rythme cardiaque s'accélère sûrement à moins que, vous soyez du genre à retenir votre respiration. Puis, une silhouette se distingue en dehors des buissons et pose une première patte dans l'eau formant un léger remouds qui soulève doucement vos canoës. Sous vos yeux, une famille de Stégosaures est en train de traverser tranquillement la rivière sans se soucier de votre présence. Vous pouvez voir distinctement leurs muscles en action et entendre cette respiration forte, mais sereine. C'est un spectacle magnifique qui vous force cependant à attendre sans bouger."


------------------------------------------------------------------------------------------------------

Le nombre de point est de 50.
Pour cette épreuve seul le résultat du dé compte car, il ne s'agit pas d'un obstacle où les points de compétences peuvent entrer en compte. Le dé à utiliser est le déeventdino.
Pour plus de facilité vous utiliserez le code suivant avant votre réponse :

Code:
<span class="titre7">Nombre de points pour dégager l'obstacle [u]avant[/u] moi</span> Ici
<span class="titre7">Mon score au dé</span> Ici
<span class="titre7">Nombre de points restant [u]après[/u] moi</span> Ici

Les équipes


Voici l'ordre des canoës dans la rivière. Attention, ce n'est pas un ordre de passage en rp, mais ça vous permettra de savoir qui est devant qui ^^

• Claire & Owen
• Julian & Asling
• Ivy & Norah
• Jéricho & Johanna
• Mason & Garreth
• Laura & Dean
• Matthias & Haley
• Lila & Leanne
• Njeri & Cassidy


   

_________________
PNJ
Je suis le compte fondateur et PNJ, non un joueur, pour toute question, envoyer un mp à Claire Dearing.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
✗ Sur l'ile depuis le : 18/07/2016
✗ Appels a l'aide : 2978
✗ JGolds : 25874

✗ Age du personnage : 32 ans
✗ Localisation : Jurassic World
✗ Métier : Directrice du parc
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 23 Juil - 16:10
Nombre de points pour dégager l'obstacle avant moi 50
Mon score au dé 9
Nombre de points restant après moi 50 - 9 = 41





   

   
Balade en Canoë

   
Claire & Owen

   

Quand nous avions pris place dans nos canoës, c'est tout naturellement que je me suis placée devant, et je sais qu'Owen ne s'en est pas offusqué. La place à l'arrière est celle qui demande le plus de force pour pagayer, et de nous deux, c'est lui le mieux placé pour avoir ce rôle. Après tout, il est sportif, habitué aux exercices, alors que c'est quelque chose de nouveau pour moi. Non pas que ça m'aurait dérangé qu'on échange, mais c'était tellement logique que nous ne nous sommes même pas posé la question. Alors que je regarde tous les volontaires monter dans leurs embarcations aussi, je fais un sourire à Johanna, quelques peu loin de moi mais j'ai quand même un visuel sur elle. C'est sans plus attendre que nous commençons à avancer, et que les premiers mètres dans l'eau se font ressentir. J'ai donné quelques explications à tout le monde avant que l'on parte, sur la façon de faire, sur ce qu'on attendait d'eux, et j'espère que ça suffira à garder une bonne cohésion avec tout le groupe. Certains veulent aller vite, mais ça ne sert à rien d'aller trop vite non plus si c'est pour avoir à recommencer plus tard parce qu'on aurait oublier des obstacles à retirer. Le but étant de nettoyer la rivière au maximum. Et puis, voyons ça du bon côté, au lieu de passer une après midi à bosser, on leur propose une déscente en canoës. C'est pas partout qu'on aurait le droit à ça.

Alors que nous avons fait quelques mètres, j'ai l'impression que le sol a légèrement tremblé, et je sursaute. Je lance un regard à Owen, qui est dans le même état d'alerte que moi. Un bruissement se fait entendre sur le côté et je laisse mon regard se poser, attendant de voir ce qui va nous tomber dessus. Nous arrêtons notre canoë en plantant nos pagaies dans le sol, et faisons signe aux autres de faire pareil. On sent bien que la tension se fait un peu ressentir, mais rien ne sert de s'affoler pour le moment. Je souris finalement quand je vois une famille de Stégosaures sortir des buissons, et faire un premier pas dans l'eau pour venir y boire. La force de leur corps suffit à créer une vague qui nous fait légèrement tanguer, mais ça me fait rire plus qu'autre chose. Ils sont réellement beaux, et si sereins, que je ne voudrais en rien les déranger.

(c) DΛNDELION


Couleur Claire: #cc3366

_________________

Welcome in my complicated life
Revenir en haut Aller en bas
avatar
✗ Sur l'ile depuis le : 10/02/2018
✗ Appels a l'aide : 70
✗ JGolds : 10732

✗ Age du personnage : 28 ans
✗ Métier : Gardienne de nuit
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 24 Juil - 16:40
Nombre de points pour dégager l'obstacle avant moi 41
Mon score au dé 10
Nombre de points restant après moi 41 - 10 = 31



Balade en canoës
Njeri & Cassidy
Cassidy fit un large sourire quand Asling lui répondit qu’il serait honoré de travailler avec elle pour cette mission. Ce n’était pas pour lui déplaire, elle avait apprécié leur balade nocturne dans le parc, se racontant tout et n’importe quoi, elle avait l’impression qu’il la comprenait et ce serait l’occasion de passer plus de temps avec lui et apprendre à le connaître davantage. Malheureusement, le destin en a décidé autrement, Asling avait un autre co-équipier, l’un des collègues de Cassidy.

« Ne t’en fais pas, ce n’est que partie remise. Bon courage pour la mission, et on se revoit à l’arrivée. »

Ou du moins, c’est ce que Cassidy espérait car la mission allait être périlleuse. Elle s’éloigna d’Asling et attendit sa co-équipière qui arriva quelques minutes après. Cette dernière se présenta et s’excusa pour le retard. Cassidy ne put s’empêcher de sourire sur la raison du retard de Njeri.

« Enchantée Njeri, je suis Cassidy Blackwood. Ne t’en fais pas pour le retard, ça fait rien, tout le monde n’est pas tout à fait prêt de toute façon. »

Elle serra en retour la main de la jeune femme. Bien que la blondinette ne connaissait pas sa co-équipière avant aujourd’hui –ou du moins uniquement de nom- , elle lui avait déjà fait une bonne impression. Elle était persuadée qu’elles allaient bien s’entendre pour cette mission.

« Garde-faune, un métier nécessaire ici, avec tous ces merveilleux dinosaures, plus d’un auraient envie de se lancer dans le braconnage pour récupérer un trophée. Moi, je suis chargée de la sécurité du parc, je suis gardienne de nuit. »

Elles s’avancèrent vers les canoës et y prirent place, la mission allait bientôt commencer, tout le monde semblait être sur le qui-vive, et les volontaires commençaient à s’activer.

« C’est une mission périlleuse et en plus sous un soleil de plomb, il ne manquerait plus qu’on tombe sur un carnivore. »  

On ordonna à tous les participants de se mettre en place. Avec l’aide des pagaies, Cassidy dirigea le canoë. Elle regarda derrière elle, et se rendit compte qu’elles étaient le dernier duo. Être premier n’était pas l’idéal en cas de danger, mais être dernier ne l’était pas non plus. La prudence était de mise.

« Et c’est parti ! »

Les deux jeunes femmes faisaient avancer le canoë en faisant attention de respecter une certaine distance avec l’équipe devant elles. Soudain, tout le monde dû s’immobiliser, Cassidy toucha le fond avec sa pagaie pour stabiliser le canoë. Des bruits de pas se faisaient entendre. La jeune femme était partagée par l’excitation et la peur. Elle espérait que ce n’était que de simples herbivores qui se baladaient près de la rivière et en effet, après quelques minutes, tout le monde aperçu de magnifiques stégosaures qui traversaient la rivière. Cassidy était déçue de ne pas avoir pu prendre son appareil photo pour immortaliser ce moment, mais la mission était trop périlleuse, elle n’avait pas envie de le casser et avait préféré le laisser dans sa chambre d’hôtel. Elle admirait le spectacle en ne perdant pas une seule miette.

« Ils sont magnifiques ! » chuchota-t-elle.
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
avatar
✗ Sur l'ile depuis le : 06/05/2018
✗ Appels a l'aide : 50
✗ JGolds : 6535

✗ Age du personnage : 32
✗ Métier : Responsable Animalier
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 24 Juil - 22:37
Nombre de points pour dégager l'obstacle avant moi 31
Mon score au dé 7
Nombre de points restant après moi 31 - 7 = 24

BALADE EN CANOE
Event
Claire grimpe à l'avant de la petite embarcation et en quelques secondes nous nous retrouvons au milieu de la petite rivière. Même si il n'y a pas beaucoup de fond, ce qui nous laisse une marge de manoeuvre au cas où, j'ai une certaine appréhension quant au déroulé de l'expédition. Bref, maintenant que Claire a fini de dire ce qu'elle avait à dire et de faire ce qu'elle avait à faire, nous voilà en tête de peloton, à ouvrir la marche si je puis dire. Assis à l'arrière du canoë, je rame lentement de façon à ne pas trop mettre de distance avec ceux qui nous suivent et puis je sais d'avance que si je me met à vouloir taper une course, je vais me faire taper sur les doigts à coups de rame par la jeune femme. D'ailleurs cette dernière profite des derniers petits mètres avant le vrai départ pour une dernière mise au point et pour donner ses derniers conseils. Maintenant, il n'y a plus qu'à prier que tout va bien se passer et qu'il ne va rien nous arriver même si quand on bosse dans ce parc, on doit s'attendre à tout.... Mais vraiment à tout...

D'ailleurs, l'imprévu ne tarde pas à frapper à la porte lorsque après avoir avancé de quelques mètres, je sens de légères vibrations sous nous... d'abord légères, elles deviennent de plus en plus fortes. Signe que ce qui produit ces vibrations s'approche de nous à grands pas. Je déglutis et j'espère vraiment que derrière, les gens ne vont pas se mettre à paniquer ou à faire plus de bruit que de raison. Claire se tourne vers moi et d'un simple signe de doigt porté à ma bouche, je lui fais comprendre qu'il ne faut pas faire de bruit... rester le plus silencieux possible... premier obstacle de cette traversée qui s'annonce plus que mouvementée.

Pendant quelques secondes qui nous semblent une éternité, nous voilà à attendre, presque en apnée, que l'origine des vibrations daigne faire son apparition. Heureusement, je crois que tout le monde, est content de voir qu'il s'agit de stégosaures en quête d'eau à boire. Ils sont tout un groupe, il y en a des plus grands que d'autres. Je souris bêtement alors qu'ils avancent dans l'eau, créant du coup un petit remous. Le canoë se soulève en suivant le mouvement des vagues créées par les immenses reptiles. Devant moi, Claire profite de ce moment pour rire, amusée par ces petites sensations improvisées. Je jure qu'à cet instant précis, si j'avais eu de quoi, je l'aurai sûrement prise en photo... C'est rare de la voir sourire et de l'entendre rire avec tout le boulot qu'elle a.

code by FRIMELDA

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
✗ Sur l'ile depuis le : 12/03/2018
✗ Appels a l'aide : 17
✗ JGolds : 8640

✗ Age du personnage : 32 ans
✗ Métier : Comportementaliste animalier, spécialisée dans les dinosaures depuis 2005
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 29 Juil - 23:29
Nombre de points pour dégager l'obstacle avant moi 24
Mon score au dé 3
Nombre de points restant après moi 21

Bingo ! Contente d’avoir tapé dans le mille, Leanne laissa un plus large sourire prendre place sur ses lèvres. Elle n’était pas des plus physionomistes mais, par élimination, elle avait bien réussi à s’associer au bon binôme. En revanche, ce sourire triomphant ne resta pas bien longtemps en place quand elle réalisa que celle qui serait en équipe avec elle était nouvelle sur le terrain et novice dans ce milieu hostile. Combien de bureaucrates fallait-il qu’ils perdent dans de tragiques circonstances pour se rendre compte qu’il fallait les laisser derrière leurs ordinateurs ? Mais Lila n’y était pour rien. « Je vois… » Le regard noir, elle l’adressa en direction de la Masrani qui semblait fanfaronner avec un groupe plus loin avant de s’éloigner. Tel père, telle fille…

Reportant son attention sur son équipière, elle l’écouta tandis qu’elle d’interrogeait, haussant finalement les épaules. « Ils sont pas des plus ponctuels, pour ça que le mastodonte a braillé comme un phoque… Mais viens, on peut toujours se préparer et boucler notre embarcation. » S’avançant vers la rivière, espérant avoir la brunette dans son sillage, elle poursuivit. « Je n’ai jamais vraiment été sur le terrain, non. Mon terrain a moi se résume à l’observation de ces bêtes d’un autre temps pour mieux anticiper leurs réactions et adapter les nôtres afin d’éviter une mise en danger bien inutile… J’espère bien ne pas avoir à hurler à tout le monde de courir, aujourd’hui… » Larguant son sac à dos dans le canoë, elle poussa ce dernier pour mieux le mettre à l’eau, attendant que Lila ne la rejoigne pour se hisser à bord de concert avec elle.

Finalement, le départ fut donné et le rythme était plutôt modéré. Leanne n’était pas une grande sportive mais tant qu’elle se trouvait devant Barbie et King Kong, cela ne pouvait que lui aller. Préférant briser le silence qui se régnait à bord de l’embarcation, elle se retourna vers Lila. « Et du coup, pourquoi venir bosser ici ? La cyber-sécurité, c’est un gros domaine non ? Le travail était moins exotique sur le continent ? » Comme l’aurait certainement été le sien si elle n’avait pas été repérée lors des premiers jours d’ouverture du parc précédent. Longtemps, Leanne avait considéré être chanceuse de pouvoir travailler dans de telles circonstances, dans un tel cadre, de pouvoir être loin de tout et de cette époque où les robots tendaient à remplacer l’homme. Elle plongeait chaque jour au Crétacé pour mieux se réveiller au 21ème siècle et cela avait quelque chose de fascinant.

La promenade se poursuivit, ponctuée d’interventions en tous genre, certains parlant plus que d’autres à bord de leur canoë, forçant la blonde à tendre l’oreille pour mieux ricaner. Mais bientôt, l’ordre fut donner de s’arrêter. Imitant les autres, Leanne plongea sa rame au fond de l’eau pour forcer l’arrêt de l’embarcation. Plusieurs secondes passèrent, longues, le cœur de la jeune femme se plaçant à l’unisson de ces bruits de pas qui approchaient. Et si le tyranosaure te mangeait ? Les paroles de son fils firent doucement écho à ses pensées. Pourtant, un soulagement immense l’envahit quand elle vit le premier Stégosaure s’avancer. Un large sourire se plaqua sur ses lèvres, reconnaissant l’un des spécimens qui foulait déjà le sol du parc il y avait 3 ans de cela. L’Indominus n’avait pu tous les tuer et revoir un si beau spécimen lui réchauffa le cœur. Ils étaient plusieurs, tous pacifiques, paisibles, traversant doucement la rivière devant les nombreux canoës qui s’étaient tous stoppés, respectant cette traversée. L’instant était magique, volé à la beauté d’une île qu’ils auraient certainement mieux fait, tous, de laisser tranquille.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
✗ Sur l'ile depuis le : 12/04/2017
✗ Appels a l'aide : 221
✗ JGolds : 45838

✗ Age du personnage : 28 ans
✗ Localisation : En plein coeur de Jurassic World
✗ Métier : Propriétaire de Jurassic World, Digne fille de son père
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 30 Juil - 0:00
Nombre de points pour dégager l'obstacle avant moi 21
Mon score au dé 7
Nombre de points restant après moi 14

Sa voix s’était finalement éteinte, interloquée par la réaction du monstre qui se tenait face à elle. Laura avait l’étrange impression d’être une enfant qui venait de faire une bêtise. Une énorme bêtise. Pendant quelques secondes, elle se demanda même si elle ne ferait pas mieux d’abandonner la partie avant de la jouer, n’ayant pas des masses envie de se faire malmener par un T-Rex mal léché. La comique. Laura cilla, désemparée, ne sachant trop comment prendre une telle interpellation. Après tout, il lui semblait bien n’avoir rien dit de drôle… Mais elle comprit bien assez tôt que c’était toute la situation qui était comique. Voilà qu’elle se retrouvait dans le rôle phare de la Belle et la Bête au pays des dinosaures… Retenant un soupir, elle ne put retenir l’exclamation de surprise quand il lui lança la rame avec force, poussant l’ex-mannequin à jouer de ses réflexes pour éviter de se la prendre en pleine poire. L’autre poursuivit son speech, cependant, enfonçant un clou déjà bien marqué dans le bois. Pourtant, elle n’osa pas moufter, sentant le rouge monter à ses joues tandis qu’il la forçait à devenir le centre de l’attention, plusieurs regards se tournant vers eux, des rires moqueurs venant presque encourager le géant dans ses dires. Elle n’avait pas sa place dans ce genre de situation, elle le savait et on le lui avait largement fait remarquer. Mais c’était aussi pour cela qu’elle avait souhaité relancer ce projet, pour mieux comprendre les erreurs de son père et les éviter. L’implication était alors nécessaire, à deux cents pour cent.

Là où il dépassa justement une ligne, ce fut quand il parla de cela. Aussi barge que votre père. Si elle avait suivi son instinct, elle lui aurait volontiers jeter sa pagaie sur le coin de la tête avec rage. Mais au moment où elle songea à cela, elle imagina le plat de la rame se briser et la mine franchement agressive du fauve derrière. Elle se contenta alors de froncer les sourcils, passant à son tour à l’offensive. « Vous ignorez tout de mon père si le seul mot qui vous vient à l’esprit le concernant est barge. » Son regard brûlant, lui, intimait déjà à l’homme de clore le sujet, de ne pas rebondir dessus. Il était si sensible, ce sujet, qu’elle pouvait en devenir méchante s’il continuait dans ce sens. Pourtant, il avait retiré son sac vers lui, offrant un peu plus de place à l’avant du canoë pour la jeune femme. Répartition du poids oblige, les lourds en tous genres faisaient mieux de monter derrière… A sa grande surprise, il lui tendit une main faussement galante qu’elle regarda d’un œil rond, n’osant la prendre avant qu’il ne lui fasse entendre que l’horloge tournait et qu’il n’avait clairement aucune patience. Alors, l’Indienne d’origine se hissa à bord, prenant place dans le petit bateau de fortune, lâchant un soupir quand elle fut assise. Ce fut à cet instant que son portable vibra. Si elle eut une hésitation à l’idée de jeter un œil, ne sachant pas quelles horreurs son accompagnant allait encore bien pouvoir sortir, elle fronça les sourcils en voyant que le message venait de Julian. Le cherchant du regard, elle finit par lire les quelques mots écrits avant de sourire doucement en coin. En voilà un autre qui avait bien cerné la situation et qui semblait presque compatir pour elle… Pas sûr que Jane se serait sauvée avec Tarzan avec un ours pareil. Tapant le message rapidement, elle le renvoya aussi vite avant de ranger son téléphone dans l’une de ses poches.

Le départ fut donné et, consciencieuse de bien faire, Laura rama avec l’énergie de ceux qui luttent contre la mort. Préférant le silence aux discussions inutiles, elle se contenta d’admirer la beauté de cette rivière, de ces lieux qu’elle n’avait encore jamais vu autrement que grâce à la vidéo surveillance. Studieuse et courbant l’échine quand son acolyte avait le malheur de lui faire une remarque, elle finit par se redresser quand elle ressentit les vibrations émanant de la berge. Owen et Claire ne tardèrent pas à donner l’ordre de s’arrêter et Laura tenta de planter sa rame dans le sol… En vain. Pourtant, le canoë s’arrêta, presque nettement quand la montagne qui se trouvait derrière elle avait agi de la sorte. Laura rougit, s’attendant à une remarque désagréable quand une vision apparut devant elle. Un dinosaure. Puis deux. Puis trois. Ses yeux s’écarquillèrent devant pareil spectacle. Ce n’était pas les premiers qu’elle voyait, ayant participé à toutes les inaugurations de la création de nouveau dinosaure. Mais c’était la première fois qu’elle en voyait de si près dans un milieu quasi naturel. Aussi bêtement qu’une enfant, une larme glissa alors le long de sa joue, transportée par cette apparition magique. « Ils sont magnifiques… »

_________________
This is my legacy
En ligne
Revenir en haut Aller en bas
avatar
✗ Sur l'ile depuis le : 14/03/2018
✗ Appels a l'aide : 281
✗ JGolds : 4908
✗ Age du personnage : 28 ans
✗ Métier : Agent d'intervention
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 30 Juil - 8:07
Nombre de points pour dégager l'obstacle avant moi14
Mon score au dé 2 (trop la loose)
Nombre de points restant après moi 12

La réponse de Laura ne se fit pas attendre et se fut au tour de Julian de sourire discrètement avant de ranger son portable à nouveau. Inutile de répondre à cela, Laura se débrouillerait il en était persuadé à présent. Il évita soigneusement cependant de l'imaginer en tenue de Jane...putain elle avait le chic pour lui coller des images douteuses dans le crâne.
Heureusement, l'heure du départ venait de sonner et intérieurement, il en fut soulagé. Déjà parce que cela le tirait de ses pensées, de deux parce que cela lui évitait de rester oisif avec son charmant partenaire peu loquace. Malgré la différence de corpulence, Julian préféra monter devant pour des raisons de sécurité. Asling n'était pas en reste physiquement, mais on ne pouvait pas vraiment comparer la carrure d'un toubib avec celle d'un militaire de carrière. La logique aurait donc voulu que Julian grimpe à l'arrière du canoë. Le milieu potentiellement très hostile lui en ôta cependant toute l'envie.
On avait fourni aux agents de sécurité un fusil hypodermique avec quelques fléchettes de doses différentes en fonction de la taille du danger rencontré. Julian n'avait pu s'empêcher de prendre avec lui deux de ses armes personnelles. Son propre fusil de patrouille ainsi que son revolver qui dormaient tranquillement dans son sac, installé devant ses jambes. En cas de problème, il pouvait remonter le fusil en moins d'une minute et dégainer le flingue en quelques secondes. Certains le prenait pour un fou de la gâchette, mais ces gens là en général n'avaient pas vécu le premier incident. On pouvait bien le prendre pour un parano, lui préférait simplement se prémunir juste au cas où.

Il ramait lentement et en silence. Bizarrement, le rythme associé à celui de Breckenridge était bon. Comme quoi...
Soudain, un bruit attira son attention, en même temps que le mouvement du feuillages sur la rive ouest.
Devant eux, Owen fit signe de s'arrêter. Julian planta sa rame dans l'eau et jeta un coup d’œil à Asling derrière qui en fit de même.
Aux aguets et avec la lenteur qu'aurait un dresseur de serpent face à un cobra, il attrapa le fusil et le plaça en joue. Alors il sentit les vibrations sous lui. Ce qui approchait était gros sans nul doute et l'acuité de l'agent d'intervention augmenta.
Alors, sortit de la forêt un groupe de stégosaures. Soulagé, Julian abaissa son arme et profita du spectacle. Les animaux étaient magnifiques et traversaient la rivière avec une placidité impressionnante comme si les humains n'existaient pas.
Un sourire léger se forma sur la bouche du jeune homme, subjugué durant quelques secondes seulement. Quelques secondes qui lui permettaient de revivre quelques rêves d'enfance et qui lui faisait oublier ce qu'il était devenu et pourquoi.
Ce parc avait ce pouvoir et cela le conforta dans sa mission.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
✗ Sur l'ile depuis le : 07/06/2018
✗ Appels a l'aide : 57
✗ JGolds : 4054
✗ Age du personnage : 47 ans
✗ Métier : Garde Chasse
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 2 Aoû - 15:33
Nombre de points pour dégager l'obstacle avant moi 12
Mon score au dé 10
Nombre de points restant après moi  2



   

   
Balade en canoë

   
Dean Nicholls

   


Bon ils vont comprendre qu'on va devoir bouger notre cul ou c'est à moi de prendre le leadership ?!  C'est pas mon rôle et j'ai autre chose à faire, je suis pas la pour faire la nounou. Il y a une organisation au moins où c'est au petit bonheur la chance car moi j'ai pas envie de me retrouver au fond d'un estomac de crocodile où bien pire...

« Vous ignorez tout de mon père si le seul mot qui vous vient à l’esprit le concernant est barge. »


Punaise, elle a du caractère la Masrani, j'aime bien, ça va m'amuser...   Bon, j'ai quand même l'air d'avoir touché un point sensible et je suis pas la pour supporter une petite gueularde, je vais rien dire mais il faudra que j'aille la voir un de ces quatre pour une petite discussion, je veux pas me retrouver dans la même merde qu'avec son père...  Je sais que je ne suis pas dans un parc à wapiti mais je veux pas non plus être à nouveau la proie d'un Raptor batardisé.  Il faut que je sache exactement ce qui se trouve dans ce parc, que j'en sois sur à 100%.  Ce sera ma petite guerre personnel et interne, après tout c'est une Masrani.


Bon, elle s'installe délicatement et sans me foutre à la baille c'est un bon début..  Merde, qu'est ce qui vibre..   Putain elle a pris son téléphone, elle va nous foutre sur les réseaux sociaux en faisant sa belle où quoi ?!   Génial, je vais finir sur Myspace.

" On y va "


Ah bah enfin, pas trop tôt...  Allez, on pagaie et on règle le soucis.  On est la pour faire notre boulot, go..   On va y aller tranquillement, tout le monde n'a pas la même condition physique et je vais devoir ramer pour deux de toute façon.  Quoi que.. elle a un bon coup de rame la gamine, je suis agréablement surpris.  Bon, je ne vais pas lui dire car ça va la rendre fainéante à l'effort mais il y a de l'envie c'est bien à voir et surprenant pour une gonzesse de bureau.   C'est bien, elle parle pas, elle a dû comprendre que je n'étais pas du genre piplette... ou elle me blaire déjà pas vu ma remarque.. L'un comme l'autre, ça n'a que très peu d’intérêt pour moi de toute façon, ce qui compte c'est de mener cette mission à terme et de réussir à tout nettoyer.    

On entame donc cette descente sans tensions pour ma part mais dans un silence agréable jusqu’à ce que des vibrations et des bruits se fassent entendre à travers les arbres...  Un grand silence prend dans tout les canoës, on est tous dans l'attente entre la peur et la découverte,  j'attrape le fusil tranquillisant accroché dans le canoë..  Mais je vois la gamine galéré à planter sa rame donc le plan changea. Avec force j'enfonça la mienne dans le sol et poussa pour mettre l'embarcation de biais contre un gros cailloux et j'attrape l'attache du fusil.   Le seul bruit se faisant entendre parmi ces vibrations est le clips qui tenait cette arme...   Je la recule et la prend, prêt à tirer au cas où carnivore serait prêt à s'en prendre à nous, Masrani ou pas, inconnu ou pas...   Le principe est de revenir tous ensemble et finir cette journée sur un bon gueuleton, rien de plus.

Pas le temps de faire une remarque à Masrani pour son inaptitude à stopper le canoë, je suis aux aguets à attendre de voir ce qui va sortir de cette épaisse forêt tropicale..   Puis faut aussi dire que la gamine se démerde bien depuis le début.  Aaaaah ça bouge...

« Oh putain.. »

Ma réaction fut simplement d'être émerveillé devant l’apparition d'un Stégosaure, puis deux..

«  Ils sont magnifiques… »


Tiens, pour un businesswoman elle sait s’émerveiller la petite.  Content de voir qu'elle a un coeur...


« Des Stégosaures...  N'empietont pas sur leur territoire et laissons les vivre leurs vies et ils ne s'en prendront pas à nous, ils semblent pacifiste et n'ont pas de petits à protéger...  T'as raison gamine, ils sont magnifique. »

C'est sur ces mots que le fusil que je pointais en direction du bruit dans les feuillages sans même que Masrani ne s'en sort rendu compte, prise par l'émotion,  termina sur mes cuisses, culpabilisant limite d'avoir été menaçant envers une si belle nature.   Je ne range pas tout de suite le fusil car une réaction est toujours à prévoir, il s'agit peut être d'herbivores mais des réactions sont toujours possible...   Une vache peut très bien charger dans une pâture alors une bête du Jurassique Supérieur je n'ose même pas imaginer.

Sans dire le moindre mot je regardais avec un sourire les animaux paitres et vivent leur vie...  Je m’émerveille déjà devant une famille d'élan en forêts mais là, c'est un tout autre spectacle.   Cette scène me fait complètement oublier cette méfiance envers les Masrani et envers le Parc en lui même..  

Ca me rappelle la première fois que j'ai vu des dinosaures, j'étais avec Robert Muldoon il y a une vingtaine d'année et ce troupeau de Galimimus qui était passé à grande vitesse devant nous... une sensation proche, quasi similaire.  C'est un peu comme coucher avec son ex, on oublie pas la première fois, on s'attend à revivre quelque chose de "normal" mais c'est à nouveau... génial.

(c) DΛNDELION


Couleur Nicholls : #009933
Revenir en haut Aller en bas
avatar
✗ Sur l'ile depuis le : 06/03/2018
✗ Appels a l'aide : 923
✗ JGolds : 1656

✗ Age du personnage : Trente Huit Ans avec le syndrome de Peter Pan
✗ Localisation : En vadrouille ou bien au bar
✗ Métier : Vétérinaire des XXL
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 4 Aoû - 15:55
Nombre de points pour dégager l'obstacle avant moi 2
Mon score au dé 1
Nombre de points restant après moi  1



Balade en Canoës
Rp Event de Groupe
« Jeriiiiiiiiiiiiiiii » Ce fut la seule chose qui le prévint d’une attaque soudaine de la jeune femme brune qui l’enserra dans un câlin forcé. Il eu juste le temps de lever les bras pour mettre son portable à l’ abri de l’étreinte prolongée. Johanna lui demanda s’il tirait la tronche car il était mécontent du tirage au sort pour les binômes et ne lui laissa même pas une seconde pour répondre que déjà elle le tirait vers la rivière pour rejoindre leur embarcation, lâchant joyeusement un « Aller Daddy, en avant pour l’aventure ! » Il avait l’habitude qu’elle le surnomme comme ça car après tout ils entretenaient un  peu ce genre de relation : Jéricho n’hésitait pas à se comporter comme un paternel envers elle, même si le plus souvent il prenait la place du grand frère. Johanna, c’était un peu sa Mini-Moi , Sa curiosité et son caractère bien trempé ont fait qu’en eux, ca a collé quasi de suite et le fait elle qu’elle soit la cousine de Claire ni change absolument rien. S'il doit lui dire Merde, il le fera sans prendre des pincettes.

« On s’calme Mini-Moi ! Je suis vieux faut ménager les ancêtres ! »  plaisanta-t’il une fois qu’elle le relâcha devant le canoë qui leur avait été attribué. Il passa par-dessus sa tête la bandouiller de son sac et le posa avec précaution dans l’embarcation. Jéricho avait prévu vrai a tiraille d’urgence dans sa sacoche au cas où… Non pas pour des soins aux humains – quoique certaines choses pouvaient servir telle que les compresses, bandes et autres désinfectants- mais il avait surtout préparé des doses en plus pour les fléchettes anesthésiantes. L’idée même de charger des fusils avec des doses approximatives de tranquillisant ne le plaisait pas du tout. Le produit était extrêmement dangereux pour l’homme et tout un protocole devait être respecter en cas de manipulation, quand bien même il n’aurait pas a faire des recharges de produits, utiliser des cartouches avec un dosage au pif sur des dinosaures n’était pas non plus l’idée du siècle. Ce dernier pourrait être trop puissant pour la masse du dinosaure (entre un Galliminus  et un Edmontosaurus , la posologie allait du simple au triple) ou au contraire trop peu doser. Dans les deux cas, cela allait forcement représenter un danger.

« Bon comme j’ai plus de culottes en dentelle car Leanne n’a pas fait ma lessive…Je préfère être derrière »  lui dit il avec un clin d’œil. Il était passé d’une humeur exécrable a quelque chose de plus joviale, et même sans prendre de café. Faut dire que Johanna en faisait presque des tonnes pour lui décrochera un sourire. Mais au vu de comment s’était passé sa dernière implication dans un truc de groupe, il appréhendait pas mal cette journée – son mollet s’en souvenait encore plus que bien- et il espérait que tout allait se passer plutôt bien. « Ah tu es comme ça toi ? Tu mériterais que je te foute à l’eau directe là ! »  Mais pour l’heure il devait surtout pousser le canoë a l’eau et sauter dedans sans faire culbuto a la flotte. Une fois l’opération faire, il se cramponna a ce qu’il avait sous la main pour maintenant l’embarcation dans une bonne position pour que Johanne puisse grimper. « En voiture Simone ! »

Les canoës filaient lentement sur le lit de la rivière et le binôme vint se caler entre l'embarcation d'Ivy et Norah et celle de deux hommes donc il ne se souvenait que du prénom d'un seul lorsque la première embarcation stoppa, forçant les suivants à planter les pagaies dans le fond pour freiner sans se rentrer dedans. « Qu'est-ce qu'il se ...»  Il n'eu pas le temps de terminer sa phrase que la végétation au bord de l'eau s'agita brusquement et un grondement guttural se fit entendre. Le silence s'imposa de lui-même a tout les canoës et du coin de l'oeil, Jéricho apercu Julien mettre en visée la zone à risque. Il avait raison d'être inquiet, car il y avait des Carnivores qui préféraient les bords de rivières comme terrain de chasse, il pensait notamment au Suchominus, mais la possibilité de le croiser était mince, du moins c'est ce qu'espérait Jéricho. Le grondement se fit de nouveau entendre et Jéricho se redresse sur le canoë, se soulevant en s'appuyant sur les bords pour décoller ses fesses. Il connaissait ce grondement, et avant même qu'ils apparaissent au-delà de la végétation Jéricho avait déjà un large sourire sur les lèvres. Des Stégosaures. Ses bébés à lui. Il en avait la chair de poule en les regardant traverser paisiblement, sans même un regard vers eux. Il fit lentement pivoter le canoë pour mieux les voir sans avoir à s'étirer le coup. Et il reconnut une des femelles qui passait en tête de peloton. C'était une des premières qu'il avait eue la chance de toucher, reconnaissable à la plaque osseuse dorsale fendue suite a un accident. « Salut ma vieille »  murmura-t'il, heureux retrouver une vieille amie.

CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne
Revenir en haut Aller en bas
avatar
✗ Sur l'ile depuis le : 03/05/2018
✗ Appels a l'aide : 24
✗ JGolds : 5921

✗ Age du personnage : trente-six ans
✗ Métier : garde-chasse ; guide safari
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 6 Aoû - 22:29
Nombre de points pour dégager l'obstacle avant moi 1
Mon score au dé 2
Nombre de points restant après moi - 1  :7:

les p'tits beateaux qui vont sur l'eau
tout baigne
Elle offrit à sa coéquipière du jour un sourire qui lui fendit le visage de part en part quand elle mentionna son métier. « Au final, on lutte contre le même mal : l’humain ! » Concluant sa maxime d’un clin d’œil, elle embarqua à la suite de Cassidy tandis que chacun prenait possession de son canoë. Et ne put s’empêcher d’acquiescer à la réflexion de sa coéquipière, jetant par-dessus son épaule : « Bah, Rexie est au panier, alors ils estiment qu’on ne risque pas grand-chose… Parce que forcément, nettoyer une attraction aquatique embarqués sur des morceaux de plastique, c’est l’idée du siècle, voyons ! » ajouta-t-elle dans un éclat de rire qui masquait à peine son ironie.

Ah, ils avaient fière allure, embarqués sur leurs frêles esquifs de plastique. Un coup de patte d’apatosaure ou un coup de dent de suchominus, et ils finissaient en steak haché assaisonnés de PCP. Njeri retint un frisson en repensant au nouvel ami bien denté que Jericho et elle s’étaient fait. Il était toujours quelque part là-bas, et elle eut une brève prière dirigée vers les dieux anciens et nouveaux pour qu’ils y échappent. Car s’ils croisaient la route du bestiau, tous ne reviendraient pas.

Les deux jeunes femmes trouvèrent vite un rythme confortable, le canoë glissant à la suite des autres, dans un convoi silencieux sinon pour le bruit des pagaies rencontrent l’eau. Il y avait une sorte de paix, dans cette nature sauvage, et Njeri se fit soudain l’effet d’être l’étrangère. Que faisait-elle ici, au fond ? Ils étaient là pour domestiquer la nature, pas la protéger. N’était-ce pas là l’inverse de la mission qu’elle s’était promis de suivre ?

Brom. Brom. Brooom. Njeri se figea, tandis que les canoës s’arrêtaient, les pagaies s’enfonçant dans le sol caillouteux de la rivière comme autant d’ancres de fortune. Face à eux, soudain, le spectacle grandiose d’un troupeau de stégosaures qui avançaient paisiblement. L’un d’eux s’arrêta, tournant vers la ligne de bateaux un regard sceptique. Njeri ne put retenir le sourire de gamine qui lui fendit le visage, tandis que les plaques dorsales, soudain, se teintaient de rouge vif. Vasodilatation. Défense par le changement visuel. Mais surtout régulation thermique. Tandis que des bribes de science flottaient dans son esprit, son cœur de gamine se réjouissait de ce spectacle unique, et elle acquiesça doucement au murmure de sa coéquipière. « Je ne m’y ferai jamais… » Ce qu’ils vivaient là était né du caprice des hommes, d’un anachronisme dangereux ; pourtant il y avait une beauté insoutenable à voir ces mastodontes continuer paisiblement leur route.

Lentement, la troupe de stégosaure franchit la rivière, jusqu’au dernier. « Tu as vu, le dernier ? » murmura Njeri à sa coéquipière. Le dernier boitait légèrement, la cuisse encore marquée de la profonde trace rouge et fraîche d’un prédateur ayant raté sa cible. Ce n’était pas une scène inhabituelle depuis qu’herbivores et carnivores s’étaient retrouvés dans les mêmes espaces. La nature, au fond, ne changeait pas. Les comportements étaient les mêmes que ceux du parc naturel kenyan dans lequel elle avait grandi, si ce n’est qu’il était question ici de lézards géants de plusieurs tonnes, éteints depuis plusieurs millions d’années. Rien de bien fabuleux donc. Du tout.

Elle inspira brutalement, se rendant compte que le spectacle lui avait coupé le souffle. L’intermède hors du temps était fini, et ils avaient encore du chemin à pagayer avant d’arriver au bout.
c’est trop calme... j’aime pas trop beaucoup ça... j’préfère quand c’est un peu trop plus moins calme...
Pando

_________________
.
I do what the good girls don't
Suis-moi dans la ville blafarde et je te montrerai comme je mords, comme j'aboie. (...) Hé toi ! Mais qu'est-ce que tu crois? Je ne suis qu'un animal, déguisé en madone.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
✗ Sur l'ile depuis le : 15/01/2017
✗ Appels a l'aide : 539
✗ JGolds : 22146

✗ Age du personnage : 30 ans
✗ Métier : Infirmier
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 8 Aoû - 22:42

En mission... Encore









Cassidy lui avait donné rendez vous à l'arrivée et l’irlandais avait sourit. Oserait-il lui demander de prendre un verre après la maison ? Il se surprenait lui même de se poser la question. Avec une autre il n'aurait pas hésité une seule seconde. Un geste de main il salua Cassidy avant de rejoindre son propre partenaire.

“A l'arrivée donc !”


Alors que Julian lui demandait quelques secondes d’attente, il guetta des yeux la blonde et se senti soulagé de la voir aux côtés d’une autre femme. Jamais il ne s’était senti en insécurité auprès d’une femme. C’était une grande première pour lui. A la réflexion : il encaissait les premières fois aux côtés de la belle blonde. C’était la première fois qu’il ne savait pas comment agir à ce point.

Son attention revint lorsqu’il guetta du coin de l’oeil Julian qui prenait place dans le canoë après l’avoir poussé sur la rive. Il glissa son kit de secours d’infirmier remarquant ainsi un sac assez imposant aux pieds de son compagnon de voyage. Il ne fit aucune réflexion : cela ne servait à rien et Julian n’était pas une personne qui donnait envie de papoter.

Une fois l'embarcation dans l’eau, le jeune homme se mit à ramer. Devant eux se trouvaient la directrice ainsi qu’Owen. Autant dire qu’il devait se tenir à carreaux. Il avait assez fait de canoë entre potes pour savoir comment bien ramer et ne pas faire chavirer la barque ainsi que s’économiser. De même, il savait aussi parfaitement comment faire pour finir à l’eau.
Aucun mot n’était échangé entre les deux hommes et cela convenait parfaitement à l’irlandais qui savait parfaitement que s’il adressait la parole à son coéquipier, il risquait fortement de l’agresser concernant le fait qu’il connaisse Cassidy.  

Un bruit se fit entendre et l’eau sous eux se mit à onduler doucement. Suivant la demande d’Owen et en même temps que Julian, les rames se plantèrent et les embarcations s’arrêtèrent. A nouveau un bruit sourd se fit entendre. Le coeur de l’infirmier s’emballa et la vision du T-rex se rapprochant de la jeep lui vint en esprit. Il avait réellement vécu un cauchemar ce jour là et souvent il l’hantait encore la nuit.
Il ne respirait presque plus, sursautant à chaque bruit de pas, les yeux fixés sur la rive. “Click” le bruit d’un fusil qui s’enclenchait le fit revenir à la réalité. Il posa ses prunelles sur son compagnon qui venait de braquer le fusil. D’une certaine façon, l’infirmier était fortement rassuré à l’idée de partager l’embarcation avec l’agent de sécurité. Il semblait savoir ce qu’il fallait faire là où l’irlandais n’en avait aucune idée.

Finalement des stégosaures sortirent lentement de la forêt et tout le monde reprit son souffle. Un sourire de soulagement apparut sur les lèvres d’Asling qui chercha des yeux @Cassidy Blackwood dans le but de partager avec elle ce moment. Son sourire était égalment présent, même s’il ne lui était certainement pas destiné.
Les dinosaures traversèrent la rivière calmement comme si le monde leur appartenait et en l’espace d’un instant le spectacle magique qui s’était déroulé devant eux fut terminé. Il était temps de reprendre la route.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jurassic World Renaissance ::  :: Event par ci, Event par là-
Sauter vers: