AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Jurassic World Renaissance a ouvert ses portes le 28/09/2016
et nous sommes heureux de vous accueillir sur ce forum!
Plein de personnages en libre service vous
attendent afin de commencer cette belle aventure,
n'hésitez pas à aller les voir.


Vous avez envie de poster une petite annonce dans cette barre
de recherche pour vous donner plus de chances de
trouver votre bonheur?
N'hésitez pas à le demander!
Pour en savoir plus c'est ici:
PETITES ANNONCES


 ::  :: AREA 4 - LA FORET :: Attraction - Balade en canoé Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

EVENT - BALADE EN CANOËS (12/06/13)

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
avatar
✗ Sur l'ile depuis le : 06/03/2018
✗ Appels a l'aide : 600
✗ JGolds : 4229

✗ Age du personnage : Trente Huit Ans avec le syndrome de Peter Pan
✗ Localisation : En vadrouille ou bien au bar
✗ Métier : Vétérinaire des XXL
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 29 Sep - 15:01
Nombre de points pour dégager l'obstacle avant moi 521
Mon score au dé 5 x 17 pts =  85
Nombre de points restant après moi 436



Balade en Canoës
Rp Event de Groupe


À tout moment, cela pouvait tourner à l'apocalypse. L'instant suspendu offert par le groupe de stégosaures traversant sans même un coup d'œil aux embarcations semblant tellement loin à présent. Peut-être qu'ils auraient dû rester avec les Herbivores ? Surement. En changeant de binômes et traînant Hailey avec lui, sans doute qu'il aurait pu la mettre à l'abri en prenant la décision d'intervenir sur l'animal blessé plutôt que de rejoindre le groupe qui venait de dégager le chemin d'un gros bloc provenant certainement de la volière. Mais il ne pouvait deviner qu'en retournant avec les autres, ils allaient voir s'émerger des flots un spécimen qui - même si c'était l'un des carnivores que Jéricho avait en adoration - les regardait avec une insistance peu engageante.

Dans cette expédition, beaucoup de choses en réalité auraient dû être mieux pensées. Comme déjà, mettre en garde certains que beugler comme des tordus au milieu de la jungle n'était pas vraiment l'idée du siècle. Loin du groupe, tapis dans ce qu'on pourrait nommer un sous-bois, la voix du chauve avait fait sursauter le vétérinaire et quelque peu agité le troupeau d'herbivores qui avait alors hâté le pas pour s'éloigner de ce qu'ils prenaient pour une menace. Réaction logique d'animaux servant de proie, mais qu'en serait il si un carnivore venait à entendre la douce mélodie hurler par cet homme ? Les carnivores savent qu'ils sont au premier rang de la chaîne alimentaire et un bruit ne va pas les effaroucher, bien au contraire, certains peuvent même éprouver une certaine curiosité et suivre la piste du bruit inconnu qu'ils venaient d'entendre. Jéricho avait juré entre ses dents, maudissant les amateurs qui se pensaient en colonie de vacances. Sa mauvaise humeur était bien vite revenue.

Et a présent, face a un suchominus, il semblait que rien ne pouvait etre pire. D'un rapide coup d'œil il chercha Njeri du regard, le souvenir encore brûlant de leur rencontre avec un spécimen de ce genre n'arrangeait pas la situation. Il n'avait pas peur de la réaction de son amie, bien au contraire, il savait parfaitement qu'elle allait réagir de la meilleure des facons, mais il avait besoin de se rassurer en regardant si elle n'était pas tombée à l'eau. Un coup de feu retenti non loin et un juron lui échappa. Par réflexe il avait poussé l'épaule d'Hailey pour qu'elle se couche en avant. Regardant en direction de la déflagration, il vit que c'était Leanne qui avait tiré en l'air. « MAIS T'ES FOLLE ! » Il ne voulait pas savoir qu'est ce qui avait poussé sa meilleure amie a tiré en l'air. Peut-être un réflexe, peut être qu'elle voulait détourner l'attention de la bestiole. Peut importe. Ce n'était pas ca qui allait le faire fuire. Et au fond de lui, Jéricho bouillait de rage à l'idée que des personnes ici avaient des armes létales. À moins qu'elle est prit le fusil d'un des membres de la sécurité et encore, Jéricho pensait que la base même de la politique du parc était de récupérer les animaux vivants et non s'amuser a sortir avec des balles et tirer dessus des qu'on croisait un carnivore. Sur lui, la seule chose qui pouvait être mortelle pour un dinosaure, c'était les fléchettes hypodermiques qui chargeaient son fusil et les ampoules de Carfentanil bien a l'abri dans une boite callée dans sa besace.

La main toujours sur le dos d'Haley, il chercha un truc rassurant à dire, mais là, il n'y avait vraiment rien qui lui venait en tête. Des situations comme celle-là, il en avait connu deux ou trois. Une seule fois face à un carnivore sur le parc, d'autres choix face à un herbivore en furie. Il avait l'expérience du terrain et mécaniquement, sans quitter le dinosaure des yeux, il prépare son plan d'action. Il ota sa main du dos de sa stagiaire « Reste coucher, ne bouge pas. Et quoi qu'il se passe, ne plonge pas.» Le fusil hypodermique était déjà chargé avec ne dose de Carfentanil faible, pouvant convenir a des dinosaures de petites tailles. Elle suffisait par exemple à mettre dans le coaltar un galliminus assez facilement mais là...Ce n'était pas un dinosaure de cinq cents de kilos qu'ils avaient en face d'eux. Il réfléchis à haute voix, calculant à la va-vite le nôtre de dose qu'il devait administrer dans l'idéale pour espérer mettre KO le Suchominus. Sauf que sur Isla Nublar, rien ne se passait idéalement. Il avait 2 fléchettes de prêtes avec ce dosage, les deux autres possédaient un dosage moins puissant, le reste devrait donc être préparé...Mais hors de question de manipuler un produit pareil dans une embarcation peu stable, au milieu d'une rivière, avec un Dinosaure aussi prêt et des gens aux réactions aussi imprévisibles que celles de l'animal. En gros, il avait donc 4 chance, pas une de plus. Et pour mettre dans les vapes ce speciment qui devait peser a vu de nez dans les 2,5 tonnes il avait interait a ne louper aucun tire.

Il arma le fusil et le cala au creux de son épaule droite, regarda dans la visée et patienta. La peau n'ayant pas la même épaisseur sur toute la longueur du corps, il devait choisir en quelque sorte l'endroit idéal où tirer. Une première occasions présenta lorsqu'il tourna la tete, lui offrant une partit de son cou où la peau était plus fine. Il serra la gâchette et le gaz propulsa sans un bruit le projectile. L'espèce de pompon rouge qui servait à visualiser la flèche passa au large du Dinosaure qui avait abaissé son cou au mauvais moment. Premier tir loupé. Sans changer de position, il réarma le fusil. L'avantage des fléchettes hypodermique que les gros bestioles comme celle qui c'était que la douleur ne durait que quelques secondes. Le suchominus n'avait même pas cillé. Le deuxième coup atteint la cible au flanc et cette fois, par contre, sa réaction fut plus violente.

Dans un cri rauque, le dinosaure foutant violemment de la queue dans l'eau, tourna une fois sur lui-même comme pour chercher a ôter la chose qui l'avait frappé. L'instant ne durant qu'un bref moment et Jericho passa son fusil en bandoulière, reprenant sa rame « Faut rejoindre la rive, vite. J'ai plus de dose et je pense pas qu'il attende sagement que je re-prépare des fléchés !» D'un coup de bras, il remis le canoë en avant, espérant rejoindre la rive a quelques mètres avant que le Suchominus ne s’énerve a cause de toute l'agitation autour de lui.


CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne

_________________
Goals are
DREAMS
WITH A DEADLINE



Revenir en haut Aller en bas
avatar
✗ Sur l'ile depuis le : 12/04/2017
✗ Appels a l'aide : 157
✗ JGolds : 51674

✗ Age du personnage : 28 ans
✗ Localisation : En plein coeur de Jurassic World
✗ Métier : Propriétaire de Jurassic World, Digne fille de son père
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 1 Oct - 17:35
Nombre de points pour dégager l'obstacle avant moi 436
Mon score au dé 9*7=63
Nombre de points restant après moi 373

Adrénaline. Cette hormone est merveilleuse, ne trouvez-vous pas ? Un bon coup de stress, une sacrée terreur, ou bien l’instinct de survie qui se manifeste et hop ! Une bonne montée de celle-ci sécrétée par… Vraiment ? C’est le moment de penser à ça ? Laura se gifla mentalement avec le peu de conscience qu’il lui restait. A son cri, la bête avait répondu en écho, provoquant des tensions dans le groupe. Mais elle ne les voyait plus. Les mains pouvaient se tendre vers elle qu’elle ne les voyait pas, barbotant tel un chiot n’ayant plus qu’une chose en tête : survivre. Et l’instinct de la jeune femme était orienté vers une fuite sans précédent, utilisant ses bras pour nager comme elle l’avait rarement fait. Aucun muscle ne lui faisait mal, l’apnée était chose facile à gérer. Tout ce qu’elle voyait, c’était la berge qui n’était pas si loin de ça. Elle ne perçut pas même le coup de feu retentissant qui eut le mérite de capter l’attention de tout le reste du monde et partiellement celle du suchominus. Nager Ses brasses méritaient certainement l’or olympique pour être pratiqués dans l’eau vive à une vitesse remarquable. Laura Masrani ne pensait plus qu’à sauver sa peau et si bon nombre saurait l’en blâmer, elle se féliciterait certainement plus tard d’avoir eu pareil réflexe, quand, en vie, elle raconterait ça à d’autres…

Finalement, alors que la troisième guerre mondiale commençait peut-être dans son dos, elle atteint la berge, agrippant avec force et rage une racine qui se trouvait là. L’hormone magique aidant, elle se hissa avec une facilité presque déconcertante hors de la rivière, tirant son poids autant que celui de ses vêtements mouillés. Son débardeur lui collait à la peau autant que son short mais, dans l’immédiat, elle n’y pensa pas un instant, s’élançant alors sans réfléchir dans… La jungle. Les lianes lui lacéraient les bras, les joues et une branche mal avisée vint même déchirer son débardeur sur le flanc droit. Mais elle courrait, sans respirer, fuyant tout simplement l’horreur, ne mesurant plus ce qu’elle faisait. Elle crut entendre quelqu’un prononcer son nom, comme un murmure lointain qui tente de vous tirer d’un mauvais rêve. Mais elle ne s’arrêta pas pour autant. Jetant un œil derrière elle, lancée à vivre allure, elle percuta de plein fouet quelque chose qui… S’effondra avec elle. Elle aurait volontiers hurlé de nouveau si le choc n’avait pas forcé l’air à sortir de son corps, lui faisant prendre conscience qu’elle ne respirait plus depuis trop longtemps déjà. Alors, les yeux écarquillés, elle croisa le regard de… Julian Blake. Lui qui voulait la voir telle qu’elle était et ne rien lui cacher, il ne devait pas être déçu de la terreur qui masquait ses traits. Evidemment, elle ne calcula pas un seul instant le fait qu’elle venait de lui tomber dessus. Mais un nouveau cri du dinosaure réenclancha la crise de terreur et Laura fut bien assez vite sur ses pieds, prête à s’élancer de nouveau. « Il ne faut pas qu’on reste là ! » Sans pour autant savoir où aller, quoi faire… Et bien d’autres choses encore. Son souffle se faisait court et son instinct de fuite prenait le dessus alors qu’elle commençait à s’élancer à nouveau, contre vents et marées… Ou plutôt, contre les branches et les lianes d’une jungle dont elle ignorait tout.

_________________
This is my legacy
Revenir en haut Aller en bas
avatar
✗ Sur l'ile depuis le : 14/03/2018
✗ Appels a l'aide : 337
✗ JGolds : 2771

✗ Age du personnage : 29 ans
✗ Métier : Agent d'intervention
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 1 Oct - 22:14
Nombre de points pour dégager l'obstacle avant moi 373
Mon score au dé 2*15=30 (omg heureusement que je me fight pas.)
Nombre de points restant après moi 343

Toujours à la recherche de Laura Masrani, Julian se tourna lorsqu'il entendit des bruits de feuilles froissés approcher de sa direction. Quelqu'un courrait. A travers les troncs et les lianes, il reconnut Laura et commença à baisser son arme, rassuré de la trouver enfin, en vie.
Il crut qu'elle l'avait vu elle aussi, il crut qu'elle allait s'arrêter et eut à peine le temps de baisser totalement son arme lorsqu'elle lui rentra dedans avec la violence de l'élan qui l'emportait.
Leurs corps se heurtèrent de plein fouet et tandis qu'ils basculaient sur le sol, Julian lâcha sa machette afi de s'assurer que ni elle ni lui ne tomberait dessus.
Le souffle coupé, son regard croisa le sien et ce qu'il vit ne le rassura pas le moins du monde. La terreur marquait ses traits, les égratignures tout autant. Il fronça les sourcils, sur le point de faire un état des lieux plus complet, mais déjà Laura fuyait à l'écoute d'un nouveau rugissement du Suchomimus. Complètement paniquée, elle se redressa d'un bond, lui écrasant au passage ses parties intimes avant de se précipiter à travers les lianes et les arbres.
Julian laissa échapper un grondement de douleur accompagné d'un juron et porta les mains à son entre-jambe en basculant sur le coté, les dents serrées. Il se redressa tant bien que mal, récupéra son arme qu'il replaça dans son holster et sa machette à sa taille avant de se lancer à sa poursuite en boitant. En lui aussi l'adrénaline courrait et il ne tarda pas à la rattraper en saisissant son bras à la volée, la forçant à se retourner au milieu des lianes qui avaient fini par l'écorcher, ouvrant sa joue en deux et barrant l'arrête de son nez.

- Laura
, lança-t-il d'une voix abrupte, poussée par l'intensité du moment. Calmez-vous !

D'un coup d'oeil, il remarqua alors son visage abîmé, son débardeur troué et ses yeux que la flamme du courage et de la volonté qu'il lui connaissait avaient déserté.
Il lui laissa le temps de se débattre si elle le souhaitait, sans jamais la lâcher.
Elle lui laissa le temps de se rendre compte de cette vulnérabilité qui s'exprimait. Pourquoi ne l'avait-il pas vu avant ce jour ? Pourquoi avait-il finalement pensé que ce serait un bon exercice pour s'assurer qu'elle était prête ? A la voir ainsi, il regretta son manque de discernement, il regretta de n'avoir pas refusé qu'elle les accompagne, il sentit le poids du remord de l'avoir placée en danger. N'était-il pas responsable d'elle ? Il l'avait mal jugée mais peut-être était-ce un mal pour un bien. Il comptait l'emmener en forêt le week-end qui suivrait. Visiblement, cette excursion attendrait. Il déglutit lentement, convaincu que ce n'était finalement pas une bonne idée.

- Laura...reprit-il d'une voix plus calme et plus basse tandis qu'il encadrait son visage de ses mains sales. Respirez...

Leurs visages étaient proches, si proches qu'il pouvait se voir à travers ses yeux sombres et écarquillés. Il força une inspiration, comme pour lui donner le modèle de ce qu'il attendait.

- Calmez-vous, souffla-t-il à nouveau. Vous êtes en sécurité ici, je vous protégerais, je vous le promet.

A quel moment avait-il décidé de faire cette promesse ? Comment pouvait-il être si sûr de ces propos ? Était-ce les semaines passées ensemble à la voir faire tous ces efforts pour progresser, à découvrir cette force de volonté en elle ? Une part de lui persistait à croire qu'elle n'avait demandé cette formation de survie que pour s'amuser, une autre pourtant voyait en elle autre chose, une chose qu'il ne comprenait pas pour le moment mais qui le poussait pourtant à croire que s'il devait donner sa vie pour en sauver une autre, ce serait la sienne.

_________________
Julian's theme

Les monstres et les fantômes existent.
Ils vivent à l'intérieur de nous et parfois... ils gagnent
Revenir en haut Aller en bas
avatar
✗ Sur l'ile depuis le : 07/06/2018
✗ Appels a l'aide : 705
✗ JGolds : 13520
✗ Age du personnage : 47 ans
✗ Métier : Garde Chasse
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 10 Oct - 17:30
Nombre de points pour dégager l'obstacle avant moi  343
Mon score au dé 13 x 4 = 52
Nombre de points restant après moi 291



   

   
Balade en canoë

   
Dean Nicholls

   


Dans toutes cette agitation, ces cris et ses remoues marins, me voilà allongé sur mon canoë à espérer que le Suchomimus ne ferait pas de mon son quatre heure.  Je le vois là, avec ses longues dents et son nez à rallonge, il porte vraiment bien son nom mais je ne vois pas ce qu’il va pouvoir faire de nous.   On est pas un de ces poissons qu’il peut chasser dans le lit de la rivière comme il en avait l’habitude il y a 120 millions d’années….  cela dit, il ne doit pas non plus se satisfaire de poissons ici, il a surement dû revoir son menu depuis.

Je fixe donc cette saloperie face à moi et jette un oeil sur les naufragés à ma gauche, merde… ils sont loin, trop loin… même en leur tendant une rame ça ne passera pas.  Un rocher se trouve à côté d’eux, pourvu qu’ils arrivent à s’accrocher !  

Un nouveau hurlement du dinosaure fait trembler les feuilles des arbres se trouvant autour des rives, ce genre d’hurlement qui te prends dans la poitrine et je n’ose imaginer la blonde qui semble être la proie de ce Suchomimus, mes oreilles bourdonnent de loin.   Putain, faut que je fasse quelque chose, là, mon sac !  Je mets ma hachette dedans puis fouine dedans et attrape le pistolet d’alarme qui est chargé, je regarde, la fusée est bien rouge, signe de détresse et tire en l’air, ça changera peut être la direction du regard de la bestiole et surtout ça attirera au Parc les groupes d’intervention et de sécurité qu’on a besoin d’eux. C’est une question de vie ou de mort.   Le géant de douze mètres se tourne dans la direction de la fusée et semble s’enerver à nouveau, sa queue frappe la surface de la rivière ce qui secoue encore plus les embarcations.  Il est là, à légèrement se tourner devant celle qui a mon fusil comme pour l’attaquer sur le flanc, j’attrape une fusée que je place dans la chambre, prêt à tirer…  

Un oeil à droite, rien, à gauche, les naufragés se tiennent au rocher, c’est une bonne chose, je vise alors le grand carnivore qui est plusieurs mètres devant moi, il faut que je prenne en compte la trajectoire de la fusée et je n’hésites pas une seconde à faire feu. Je sais très bien que je ne le tuerais pas mais le but est de le faire lâcher la blonde et pourquoi ne pas lui faire peur mais ça j’y crois beaucoup moins.  

Protégez vos yeux !  Toi, avec mon fusil, ne le perd pas !

C’est pas la situation de danger qui allait me rendre sympa, je tiens à récupérer ce qui m’appartient. Le Flare part et se courbe légèrement pour exploser une fois que le contact contre la peau du dinosaure a lieu.  Le sifflement et l’explosion repousse le dinosaure en arrière sans chuter, il se met à hurler et à claquer sa queue contre l’eau et la rive. De loin, on dirait que le Suchomimus mord dans le vent, comme pour se défendre, il est à moitié aveuglé.   Le bruit de la fusée et la lumière l’ont totalement désorienté ce qui donne, dans ce moment de K.O pour l’assaillant, un moyen de fuite comme l’on peut.    

Je cherche a avoir une visibilité sur un endroit pour prendre la fuite, que tout le monde puisse s’en aller mais entre les vagues sur le canoë bancal, je pose mes yeux sur le danger qui se trouvait en face et la, le Sucho se jette dans ma direction à grande vitesse, fermant son oeil gauche aveuglé par la fumée de la fusée.  La bête semble enragée et charge dans ma direction, le nez en avant… J’entends des coups de feu, la blonde tire, c’est bien elle a compris mon objectif et sans même savoir si elle touchait sa cible je saute à l’eau pour sauver ma peau.   Un bruit se fait entendre alors que je suis sous l’eau sans que je sache ce que c’est, je nage sous l’eau comme je peux en direction de la rive en espérant qu’une chose, que la nana ai réussi à défoncer la saloperie.   J’arrive quelques mètres plus bas en bord de rive et sort de la rivière à quatre pattes, me jetant derrière un vieille arbre tombé il y a de ça plusieurs années vu l’état de celui-ci.   En observant, je me rend compte que le bruit qui s’est fracassé n’est autre que mon embarcation qui a éclaté sous le museau allongé du Suchomimus.  Le dinosaure lui se tortille, je ne sais pas si la blonde a fait mouche où si c’est les douleurs du Flare à son oeil mais il faut faire quelques chose pour se débarrasser de cette bête.

En relevant la tête en direction de la forêt, je vois ce qui ressemble à un ancien chemin avec une pancarte essuyant les traces du passé entre la verdure, les lettres manquante et la flèche visant plus le bas que la gauche.  Sur celle-ci on peut voir écrit

“ P_LE O_SERVATIO_ “

Ce ne serait pas un chemin qui amènerait à l’un des vieux pôles d’observations pour animalier que Muldoon m’a montré il y a de ça des années ?!  Afin d’observer la vie des dinosaures dans les grands enclos des herbivores, des sortes de petit Bunker souterrain à peine visible pour les dinosaures, les laissant vivre naturellement sous nos yeux pour voir leur façon d’évoluer.  

Spoiler:
 

Je venais de perdre mon pistolet d’alarme dans l’eau alors pour me défendre, la seule arme possible est la machette que j’attrape dans mon sac…  mais mon regard se pose sur autre chose, je vois ma gamelle en inox.  Une idée me vient, puis deux.  Deux choix se proposaient à moi, soit j’essayais de diriger tout le monde vers ce petit abris, en esperant qu’il existe toujours et qu’il ne se soit pas écroulé depuis 20 ans où appâter le dinosaure en fuyant dans cette même direction et en espérant me planquer sans que celui-ci ne me voit.

Un nouvel hurlement du Suchomimus me sort de mes plans…  Quelle décision prendre ?!



(c) DΛNDELION


Couleur Nicholls : #009933
Revenir en haut Aller en bas
avatar
✗ Sur l'ile depuis le : 12/03/2018
✗ Appels a l'aide : 20
✗ JGolds : 13140

✗ Age du personnage : 32 ans
✗ Métier : Comportementaliste animalier, spécialisée dans les dinosaures depuis 2005
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 25 Oct - 16:35
Nombre de points pour dégager l'obstacle avant moi 291
Mon score au dé 10*8=80
Nombre de points restant après moi 211

Lancer de dés pour le coup de fusil:
 

Folle. Oh, oui, elle l’était sûrement, mais que voulez-vous, l’instinct vous fait réagir bien différemment en fonction de qui vous êtes. Leanne, par exemple, avait visiblement un instinct digne d’un kamikaze prêt à se foutre en l’air mais bien trop vite rattrapé par ce qui lui était cher. Aussi, quand ses pensées trouvèrent son jeune fils dans son esprit, elle reprit l’arme en main, la calant contre son épaule pour mieux être prête à tirer. Lila continuait de ramer avec la force du désespoir, l’éclaboussant à grande lampées. Bon courage ma belle, dans deux secondes, il est sur nous. Clairement, le dinosaure la prit directement en grip, décidé à lui faire entendre que les déflagrations, ce n’était pas sa tasse de thé. Mais Masrani était sauvée. D’un bref regard, elle la vit grimper sur la berge. Problème n°1, c’est fait… Et maintenant ? on court ? On vole ? Elle ne prit même pas le temps de répondre à Jerry, son cerveau étant branché pour mieux agir, pas pour simplement tourner en rond. Le Suchominus se dirigeait droit vers elle, laissant l’opportunité à d’autre de se lancer avec leurs pistolets à fléchettes. Ils n’apprennent donc jamais rien ? Elle songea alors à son époux, à cette impuissance qu’il avait dû ressentir avant de se faire broyer par les crocs de l’Indominus Rex. Pas elle. Pas aujourd’hui. « Désolé mon pote, mais ça, c’est pas la bonne réponse… »

Une voix l’interpela, et elle obéit sans réfléchir, fermant les paupières un instant tandis que le bruit d’une fusée de détresse se faisait entendre. Un moment de flou dans lequel le temps sembla se suspendre et quand elle rouvrit ses yeux céruléens, elle vit la bête prendre une autre cible pour déjeuner. Alors elle tira. Son doigt se referma sur la gâchette, la déflagration eut lieu, son épaule partant en arrière pour encaisser le choc. Encore et encore, elle enchaîna plusieurs tirs, s’habituant peu à peu à l’arme, essayant de sauver la peau de King Kong même si le suchominus se serait surement étranglé avec. Faute de l’atteindre en pleine tête ou en plein cœur, elle le toucha au niveau de l’un de ses membres inférieurs, provoquant un nouveau cri qui transparaissait de douleur, lui brisant le cœur. Mais c’était un mal nécessaire. Jerry lui en voudrait probablement, mais finirait peut-être par comprendre qu’entre ça et perdre quelqu’un mieux valait que ce soit le dinosaure. Et finalement, perdu au milieu de l’eau, la bête boitille, hésitant à poser ce membre endolori sur le sol. Un tendon ? Un ligament ? Leanne avait dû faire carton plein pour obtenir un effet pareil. Se tournant vers ceux qui avaient encore des fléchettes pour l’endormir, elle fronça les sourcils. « Soit vous vous activez le cul, soit je serais forcée de coller une balle entre les deux yeux de Brenda, alors magnez-vous ! »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
✗ Sur l'ile depuis le : 12/04/2017
✗ Appels a l'aide : 157
✗ JGolds : 51674

✗ Age du personnage : 28 ans
✗ Localisation : En plein coeur de Jurassic World
✗ Métier : Propriétaire de Jurassic World, Digne fille de son père
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 29 Oct - 10:25
Nombre de points pour dégager l'obstacle avant moi 211
Mon score au dé 7*7=49
Nombre de points restant après moi 162

Courir à en cracher ses poumons. L’expression faisait sens dans la tête de Laura qui ne cessait plus de se prendre de branches, essayant au mieux de mettre ses mains devant son visage pour le préserver. Elle n’entendait plus que les battements affolés de son cœur contre ses tempes, fuyant la situation sans avoir la moindre idée de là où elle se dirigeait, laissant ses jambes s’agiter seules, la panique faisant chauffer son sang. Elle en lâcha presqu’un cri, quand Julian se saisit de son avant-bras, la forçant à se stopper, à lui faire face, tandis qu’elle se débattait, gémissant d’une trouille incontrôlée autant qu’incontrôlable. Mais il ne la laissa pas partir. La distance entre eux se réduisit, due à la torsion dans tous les sens de son corps pour essayer de se dégager.

Respirez. La voix du jeune homme vint la ramener brutalement sur terre. Ses yeux noirs finirent par trouver les siens, reprenant doucement le contrôle de la situation, comprenant doucement la situation toute entière. Elle était tombée à l’eau, suffoquant, cherchant son air. Puis, il y avait eu ce monstre au beau milieu de l’eau. Et d’un coup, elle s’était sentie en danger. Elle frissonna à cette pensée tandis que l’air manquait cruellement à son corps, la forçant à reprendre son souffle, inspiration sifflante et bien trop rapide qu’elle essayait de calmer, son regard toujours dans celui de Julian. Ses mains s’étaient refermées sur les avant-bras du jeune homme qui lui, encadrait son visage de ses mains, la contraignant à le regarder, la forçant à reprendre le contrôle. Et elle l’écouta, exécutant les ordres qu’il lui donner tandis qu’il l’intimait de se calmer. Je vous protégerai. Alors, inconsciemment, Laura se sentit un peu plus en sécurité, la menace n’étant plus là directement, le danger étant mis à l’écart.

Elle finit par retrouver son souffle, prenant soin de calmer son rythme cardio-respiratoire, sentant ses jambes se ramollir sous le manque soudain d’adrénaline. Tout ceci avait pris plusieurs longues minutes, précieuses et durant lesquelles elle ne fut interrompue dans son exercice que par un nouveau coup de feu. « Je… Je suis désolée… » Elle baissa alors le regard, sentant le poids d’une responsabilité nouvelle sur ses épaules : celle d’avoir abandonné ses employés aux griffes d’un monstre carnivore. Elle ne rompit pas le contact avec lui, gardant ses mains sur ses avant-bras, cherchant du regard à retrouver son chemin. « Je… pardon, j’ai couru, j’ai cru que… » Que j’allais mourir ? Y a-t-il seulement une honte à avoir à posséder un certain instinct de survie ? Au fond d’elle, Laura savait qu’elle avait bien agi…. Jusqu’à un certain point. Courir sans savoir où elle allait dans une jungle hostile n’avait rien de louable et d’ailleurs, elle n’avait plus aucune idée de l’endroit où elle se trouvait.

_________________
This is my legacy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Lun 29 Oct - 20:05
Invité
Nombre de points pour dégager l'obstacle avant moi 162
Mon score au dé 7x5= 35
Nombre de points restant après moi 127



   

   
Balade en Canoë

   
Tout le monde

   

L'eau était froide, aussi surprenant que cela pouvait être, je n'en ressentais aucune malaise. Peut-être que l'adrénaline qui avait pris possession de moi à cet instant, avait annihilé tous mes sens, me permettant ainsi de puiser au fond de mes ressources. L'énorme dinosaure qui était passé au milieu des canoës avait malheureusement donné un énorme coup de queue, remuant l'eau comme s'il s'agissait d'une gigantesque machine à laver. Le courant engendré avait alors fait tanguer mon embarcation et sans doute toutes celles à proximité de moi, et je m'étais retrouvé dans cette eau, qui pourrait devenir bien plus mortelle que ce que j'avais cru en venant participer à cette mission. Alors une fois la tête sortie de l'eau, je regardais autour de moi. Certains étaient déjà hors de l'eau, et tandis que le dinosaure semblait bien occupé de son côté, à pourchasser certains de mes camarades, je me précipitai vers la berge la plus proche. Il y avait un grand rocher, et je remerciai mon corps qui était habitué à faire de l'escalade pour m'aider à grimper facilement. Une fois hors de l'eau et un peu plus à l'abri, je regardai derrière moi, pour voir si mes camarades avaient besoin de mon aide. Mon coéquipier était malheureusement introuvable et une boule se forma dans mon ventre. J'espérai seulement qu'il ait pu se mettre à l'abris. Johanna nageait et son partenaire de canoë aussi. Instantanément, une fois qu'ils furent arrivés en bas de mon rocher, je me penchais pour attraper leurs mains et les hisser. L'homme aida Johanna en la poussant, et je plaçai mes mains autour de ses hanches pour l'attirer vers moi. Une fois qu'elle fut presque à ma hauteur, l'une de mes mains bifurqua vers ses fesses pour finir de la ramener en haut du rocher, et je me mis à sourire. Ce n'était clairement pas le moment de penser à ses fesses. Un coup d'oeil pour vérifier qu'elle était bien à l'abris derrière moi, et je m'affairai à faire de même avec l'autre homme. Il fut bien plus rapidement en haut, et m'aida à faire monter le reste des personnes à l'eau. Le dinosaure laissa échapper un nouveau cri, et je ne pu m’empêcher de sursauter. Il fallait qu'on parte et rapidement. Certains avaient fui dans la foret, il fallait qu'on tente de prendre la même direction qu'eux pour ne pas trop se disperser. Alors sans attendre, j'attrapai la main de Johanna, et je me mis à courir. Il fallait vraiment qu'on s'éloigne de cette chose. _ Allez on se barre!
(c) DΛNDELION


Couleur Mason: #336699
Revenir en haut Aller en bas
avatar
✗ Sur l'ile depuis le : 07/06/2018
✗ Appels a l'aide : 705
✗ JGolds : 13520
✗ Age du personnage : 47 ans
✗ Métier : Garde Chasse
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 30 Oct - 15:10
Nombre de points pour dégager l'obstacle avant moi  127
Mon score au dé 14 x 8 = 112
Nombre de points restant après moi 15



   

   
Balade en canoë

   
Dean Nicholls

   


Quelle décision prendre, l’appater où enfermer tout le monde dans ce bunker en attendant les secours…  Le poste d’observation sera t il encore assez solide après ces années sans entretiens ?!  Tout le monde pourrait il suivre ?!  J’avoue que j’ai pas envie de courir au suicide non plus..  Faut que je regarde comment tout le monde est placé, si tout le monde peut suivre… déjà il y en a de partie en forêt, d'autres à la rivière, c’est trop le bordel.  

Au moment où je passe la tête par dessus pour voir où était cette saloperie de Suchomimus, je le vois venir dans ma direction mais en traînant la patte, la nana a fait mouche, bien joué !  J’ai bien fait de lui laisser mon matos, elle semble courageuse et décidée.  Je vois la bête touchée, qui semble traîner la patte, il ne me suivra donc pas.  Je réinstalle mon sac sur mon dos, le serre bien et descends machette à la main… je sais pas ce que je peux en faire mais une chose est sur, je serais toujours mieux avec ça que main nu.   Je vois un des canoës posé contre le mien qui faisait barrage, c’est un fusil que je crois voir et me jette en direction de celui-ci.   Le Sucho lui est sous les fléchettes de la gonzesse et semble à ce moment la, plus avoir peur de nous que nous de lui… fin c’est un bien grand mot, mais le prédateur à face à lui la pire espèce que la terre ai connu, l’Homme.  

Arrivé aux embarcations, c’est bien un fusil tranquillisant que je trouve, je ne sais même pas qui pu laisser ça ici mais je l’attrape sans me poser des questions,  charge, il est équipé de deux fléchettes et me tourne vers la bête.  J’ai un pied sur chaque navire, ça bouge, je sais que je suis bon tireur mais j’ai l’adrénaline, les remoues et je l’avoue, la peur au ventre. Pour mon avantage, le Sucho ne bouge pas beaucoup, mon but est de l’endormir, plus de le tuer, il est devenu la proie.  Après tout, il devant ce qui est devenu ses terres et c’est nous qui entrons chez lui comme si de rien était. Il ne fait que défendre son bien comme un défends notre maison à l’arrivée d’un voleur, d’un intrus…   La bête est en mauvaise posture, elle est complètement assommée par ces fléchettes et je vais essayer de la mettre hors d’état de menace pour nous.

- Je suis désolé de te voir comme ça ma grande, après tout tu ne fais que vivre dans ce monde de liberté qui t'appartient…  Ce n’est pas ici mais sur Isla Sorna que tu devrais être.


Finalement je ne lui veut aucun mal…  juste être en sécurité, qu’on rentre tous à la maison et que plus aucune opération de sécurité ne soit aussi mal organisé que ça.  

Je place le fusil contre mon épaule et vise avec précision, comme je peux et tente une première fléchette dans le creux de la patte avant du Sucho.  Ca ne perce pas exactement la où je visais, soit la mire est mal réglé, soit les vagues m’ont grandement fait bouger mais c’est sous le ventre de la bête que l’impact a lieu.  Le carnivore ne réagit que très peu mais nul doute que ça ajoute du sédatif pour l’endormir, il prend ma direction en traînant la patte pour m’attaquer, handicapé mais toujours vif, il crée de grosses vagues en déplaçant sa masse dans l’eau.  Tout ça me fait bousculer en arrière et emporter, je tire au pif et ça part à côté de lui.  Je chute alors en arrière et suit le courant de la rivière ce qui me sauve la vie puisque le museau du Sucho vient fracasser les deux canoës qui me servait de lieu de tir.  Naufragé au bord de l’eau quelques mètres plus bas, la bête s’en ai retourné pour attraper le premier venu mais les sédatifs faisant effets, nous n’avons plus qu’un animal apeuré, se débattant et tentant comme il peut de se défendre.  

Je me place à genou, regarde mon arme et il ne reste qu’une flèche…   C’est maintenant où jamais.  J’en ai perdu une bêtement et il ne faut pas recommencer, il faut que l’impact se fasse à un endroit précis où le flux sanguin est grand.  La jugulaire !  Je prends mon temps, laissant la bête faire des vagues entre la blonde et les autres canoës.  Tout le monde fuit dans la même direction, c’est une bonne idée de prendre la même direction pour tous même si je suis à l’opposé de tous…   Pas grave, tout ce que j’espère c’est qu’une meute de Raptor nous attends pas au kilomètre suivant.   De toute façon, avec la balise de secours lancé, les renforts ne devraient pas tarder à arriver.    Bref, c’est le moment, feu !   Directement dans le cou !   Je ne sais pas si j’ai directement touché une veine mais une chose est sûre, le Sucho hurle, hurle.  Le cri est saisissant, ma cage thoracique tremble, c’est à la fois effrayant et unique comme sensation…    Le dinosaure fait du droite, gauche, il n’en a plus pour très longtemps et on le voit sonné.  

Il y a quelques minutes je voulais sa peau pour me changer et la j’en suis à croiser les doigts pour qu’il ne tombe pas dans l’eau pour lui éviter une noyade.  Après tout, nous sommes chez lui et pas l’inverse.


(c) DΛNDELION


Couleur Nicholls : #009933
Revenir en haut Aller en bas
avatar
✗ Sur l'ile depuis le : 14/03/2018
✗ Appels a l'aide : 337
✗ JGolds : 2771

✗ Age du personnage : 29 ans
✗ Métier : Agent d'intervention
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 30 Oct - 20:44
Spoiler:
 

Julian observait les yeux écarquillés et la bouche tremblante de Laura Masrani, ses traits figés dans l'horreur. Il patientait en tentant de l'accompagner dans la prise de conscience, il lui montrait la voie vers le contrôle de sois.
De ses mains, il encadrait son visage, de son souffle, il intimait sa respiration à suivre la sienne. Respirez...
Le temps sembla s'étirer entre eux, tandis qu'au loin il percevait les tirs, les cris à la fois humains et bestiaux de la folie qui se déroulait là-bas. Il ne pouvait pas aller aider, sa mission était ici et il savait que les autres géreraient au mieux le suchomimus. Tous étaient armés contre la créature et lui, que possédait-il pour ramener Masrani à la raison ?
L'appeler par son prénom n'avait rien changé, est-ce qu'une seule de ses paroles avait eu un quelconque impact sur elle ? Il lui sembla que non, pourtant il était suffisamment près pour remarquer que la pupille sombre de la jeune femme se dilatait lentement. Elle revenait et l'instant d'après elle fut là.

Après un nouveau coup de feu, Julian songea qu'il allait la perdre à nouveau mais elle tint bon et tandis qu'elle lui parlait enfin le soulagement en lui apparut, immense. Tellement grand qu'il ne put s'empêcher de sourire réellement. Les mots qu'elle prononçait n'étaient qu'excuses et culpabilité blessante, mais elle ne le lâchait pas, elle se tenait à lui comme s'il était son ancre vers le moment présent. Alors, sans réfléchir, il la conforta dans cette idée. Elle pouvait compter sur lui, elle pouvait se reposer sur lui, il ne lui avait pas menti. Elle était son boulet et un boulet devait être attaché à quelque chose. Il serait cette chose c'était décidé.

- Je sais...chuchota-t-il comme s'il craignait de l'effrayer en la prenant dans ses bras, je sais.

Mais il n'avait pas le droit de faire cela, alors il se ravisa et se détacha d'elle avant qu'elle ne le repousse.

- C'est normal d'avoir agi comme vous l'avez fait, il ne faut pas vous en vouloir, reprit-il, endossant par la même occasion son rôle d’entraîneur. Maintenant, je vais vous dire ce que nous allons faire d'accord ?

Sa voix se voulait rassurante et il ne la quittait pas des yeux, pour s'assurer qu'elle restait concentrée sur ses mots et non pas sur cet environnement hostile.

- On va regagner la berge, discrètement et une fois là-bas, on verra où en sont les autres. Alors j'aviserais... ça va aller ? Il ne faut plus crier.


Je vous protégerais, avait-il promis. Pouvait-elle y croire ? Avait-elle seulement entendu ? Il n'osa pas revenir dessus. Si elle pouvait juste rester silencieuse, alors cela lui suffirait. Passé la surprise, il la savait capable. Il la ramènerait au groupe en un seul morceau parce que c'était son boulot, n'est-ce pas ?
Alors pourquoi se sentait-il coupable de voir la fine entaille sur sa joue et son débardeur déchiré au niveau des côtes ? Son regard dévia sur cette joue meurtrie et du pouce, il en essuya le sang.

_________________
Julian's theme

Les monstres et les fantômes existent.
Ils vivent à l'intérieur de nous et parfois... ils gagnent
Revenir en haut Aller en bas
avatar
✗ Sur l'ile depuis le : 06/03/2018
✗ Appels a l'aide : 600
✗ JGolds : 4229

✗ Age du personnage : Trente Huit Ans avec le syndrome de Peter Pan
✗ Localisation : En vadrouille ou bien au bar
✗ Métier : Vétérinaire des XXL
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 31 Oct - 17:25
Nombre de points pour dégager l'obstacle avant moi 15
Mon score au dé 10 x 17 pts =  170
Nombre de points restant après moi ZERO  :26:

résultat des dés:
 



Balade en Canoës
Rp Event de Groupe


D’un dernier coup de rame ils jetèrent le canoë sur la rive avant d’en sauter rapidement. Haley n’avait pas décroché un mot et la pâleur de son visage faisait peur a voir. Elle devait être dans un tel état de choque qu’elle semblait hésiter entre crier, se cacher ou rester là, sans rien faire. L’idée même de la laisse sans agir répugnait le vétérinaire, il la saisit pas les épaules et d’une légère secousse il l’invita a lever les yeux vers lui , essayant de couvrir le sifflement  strident d’une flèche de détresse «Regarde moi. Tu vas grimper dans cet arbre là – il pointa du doigt une variété typique de l’ile qui surplombait la rivière – Tu montes aussi haut que possible, tu y seras en sécurité. Ce n’est pas une espèce qui chasse en milieu arboricole. Il ne fera même pas gaffe à toi. Grimpe !  » Jéricho la poussa sans doute un peu trop brusquement en direction de l’arbre et la regarda commencer son acensions. Bon ca, c’est réglé. La grosse maintenant.

A nouveau, les bruits de plusieurs coups de feu résonnèrent dans la foret et Jéricho tourna un regard noir vers Leanne. Durant de longues minutes il l’a maudit entre ses dents, préparant aussi vite qu’il le pouvait les nouvelles doses de sédatif pour les injecter dans les fléchettes. Le cri de douleur du Suchominus le fit lever les yeux quelques secondes, lui crispant l’estomac et le forçant à s’activer un peu plus. Certes il comprenait l’intention louable de Leanne de vouloir protéger les autres mais il avait énormément de mal a accepter l’idée qu’on puisse abattre un dinosaure. C’était eux qui s’étaient introduit dans son territoire, il ne faisait qu’avoir un comportement logique. Non pas que Jéricho pourrait sans l’ombre d’un remord sacrifier quelqu’un pour ne pas avoir a abattre un dinosaure mais…Il serait mentir de dire qu’il aurait moins de peine a voir mourir le suchominus qu’en être humain avec qui il ne possédait pas d’affinité.

La voix de Leanne fit suite aux détonations, elle invita les autres possédant une arme – létale ou non- a s’activer au risque qu’elle décide pour de bon de descendre… Brenda ? C’était mignon. Dans la logique de Roberta pour le T-rex. Cela fit sourire Jéricho une micro seconde, le temps qu’il termine de charger de sédatif sa dernière flèche. Cette fois, contrairement aux précédentes, il avait un peu plus augmenté le concentration, croisant les doigts pour éviter une surdose. Il se retint quand même de dire que vu l’épaisseur du crane de la bestiole ce n’allait pas être une balle dont elle aurait besoin pour lui faire passer l’arme à gauche. Et qu’elle devrait s’approcher sacrement prés aussi pour espérer faire suffisamment de dégât. Mais ça, il le garda pour lui. Ce n’était pas vraiment le moment de se prendre le chou avec elle.

Le seul qui réagi rapidement ce fut Monsieur Propre sous Stéroïdes qui, se prenant pour Crocodile Dundy en équilibre sur deux canoës, canarda le dinosaure avec – au soulagement du veterinaire – un fusil hypodermique. Il parvient a toucher deux fois le carnivore et a chaque coup, Jéricho calculait mentalement la dose que qu’il recevait. Normalement il ne devait pas être loin de la bonne dose pour le mettre dans le coltard ou du moins le désorienté. Et quelques minutes plus tard, les premiers effets du sédatifs se firent sentir, le produit n’étant pas instantané, et les doses non injectées au même moment. Pourtant, même s’il savait que l’idéale aurait été d’attendre que le dinosaure se stabilise, Jéricho arma d’une flèche le fusil, visa la cuise et tira. La réaction du prédateur fut bien plus lente que précédemment, et un long râle plaintif se fit entendre. Chancelant, il cherchait un équilibre qu’il ne parvenait plus à trouver. La crainte du Vétérinaire a présent était qu’il ne chute dans l’eau profonde. Bien que de la même famille des crocodiliens, il possédait une membrane qui lui permettait d’obstruer ses narines durant ses chasses sous marine, ce genre de réflexe ne fonctionnaient plus sous sédatif. Il risquait donc la noyade.

Le Suchominus s’effondra une première fois dans l’eau, qui se colora quelques secondes en rouge avant que le courant n’emporte le sang, puis il se releva et se traîna vers la berge. Reflexe de survis ultime, il cédait sa place. Lentement, lutant comme il pouvait contre les effets anesthésiants et la douleur des plaies – il fallait dire que Leanne ne l’avait pas loupé du tout – il s’enfonça dans la végétation, passant a une trentaine de mettre du Vétérinaire et de ceux qui y avaient trouvés refuges. Il ne représentait plus un danger direct. Jéricho le regarda passé et sans prendre le temps de la réflexion – de toute façon il n’y avait pas a réfléchir- remit sa sacoche en place, le fusil sous le bras et prit un chemin parallèle au sien.

Que le reste de l’expédition se mette a l’abri, poursuivent la descente ou décide de se faire des chamallow autour d’un feu de joie, ce n’était pas sa priorité. Il avait un dinosaure blessé qui dépendait de son secteur a soigner.



CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne

_________________
Goals are
DREAMS
WITH A DEADLINE



Revenir en haut Aller en bas
avatar
✗ Sur l'ile depuis le : 12/04/2017
✗ Appels a l'aide : 157
✗ JGolds : 51674

✗ Age du personnage : 28 ans
✗ Localisation : En plein coeur de Jurassic World
✗ Métier : Propriétaire de Jurassic World, Digne fille de son père
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 9 Nov - 12:34
La panique décroissait tandis que son esprit revenait doucement à elle. Que s’est-il passé ?Comme après une cuite trop dure, elle semblait hébétée, perdue, n’ayant plus que vaguement conscience de ses actes, comme si elle n’avait été à bord que d’un robot qui contrôlait les choses, spectatrice et non plus actrices de sa propre vie. Finalement, Julian lui chuchota qu’il savait et elle sentit ses bras ses refermer sur elle. Des bras protecteurs, comme jamais elle n’en avait eu autour d’elle depuis bien longtemps. Douce étreinte, courte et distante, mais bien nécessaire pour elle qui laissa échapper un énième soupir, comme s’il lui avait fallu cela pour respirer à nouveau correctement. Laura n’était pas seule, elle ne l’était plus.

Finalement, il l’écarta doucement de lui, la reprenant par les épaules, ses mains à elle retrouvant ses avant-bras pour mieux garder ce contact, se raccrocher à cette ancre spirituelle qu’il venait de lui offrir. Comme s’il s’agissait d’un entrainement, il vint souligner le caractère normal de la situation. Ses yeux noirs étaient figés sur lui tandis que son attention toute entière lui était dévouée, malgré le boucan qui provenait de la rivière qu’elle avait quitté en courant. Comme un bon soldat écoutant ses ordres, elle hocha la tête tandis qu’il lui expliquait qu’ils allaient y retourner. Et qu’elle ne devrait plus crier. Fermant un instant les paupières, elle puisa au fond d’elle avant de hocher la tête un peu plus grandement que les fois précédentes. « D’accord. Je vous suis. » Et c’est ce qu’elle fit, lâchant les bras de Julian, tandis que lui vint, doucement, effleurer sa joue abimée, lui décrochant une grimace, rattrapant sa main pour mieux voir son propre sang sur ses doigts. Mais les yeux noirs de Laura retrouvèrent ceux, clairs, de Julian. « Ce n’est rien… Une égratignure. » Elles n’étaient pas particulièrement douloureuses, aussi nombreuses pouvaient-elles être sur ses bras, ses clavicules, son visage ou encore son corps. Son regard tomba d’ailleurs sur son débardeur lacéré et elle pinça doucement les lèvres. Ca pouvait être pire, non ?

Julian prit les devants, Laura sur ses talons, cherchant à minimiser le bruit de ses pas, redécouvrant cette jungle dans laquelle elle s’était lancée sans réfléchir. Les paroles se jumelaient au loin, les rendant incompréhensibles et ce fut quand un nouveau cri du dinosaure se fit entendre qu’elle se figea à nouveau, frissonnant. Pourtant, elle n’en démordit pas et suivit Julian pour mieux revenir sur la berge… Et admirer le bazar qu’avait provoqué la bête. Plusieurs personnes étaient à l’eau. D’autres encore sur leurs canoës, s’éloignant dangereusement, le groupe se divisant en plusieurs parties. Et puis, il y avait cet homme qui semblait vouloir… Courir après la bête ? C’était surréaliste, non ?

_________________
This is my legacy
Revenir en haut Aller en bas
avatar
✗ Sur l'ile depuis le : 14/03/2018
✗ Appels a l'aide : 337
✗ JGolds : 2771

✗ Age du personnage : 29 ans
✗ Métier : Agent d'intervention
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 11 Nov - 0:13
Ensemble, Laura Masrani et lui traversèrent la forêt. Julian emprunta le même chemin qu'à l'aller, machette à la main toujours, mais il n'y avait plus grand chose à tailler. Leur passage était tracé.
Sans dire un mot, Laura le suivait. De temps en temps, il se retournait pour voir si elle était toujours là, comme s'il avait peur de la perdre. Il n'avait pas osé lui donner la main pour s'en assurer, convaincue que ce genre de contact aurait pu trouver une autre interprétation dans ses yeux à elle ou bien des autres. Une interprétation erronée.

Tandis qu'ils marchaient, l'agent d'intervention était aux aguets, réceptif au moindre bruit pour éviter un nouveau danger mais également pour se diriger vers la rivière, là où les autres se battaient. Il espérait vivement que tout le monde s'en soit sorti même si la cible principale, la plus importante était à ses côtés. Sans Masrani, plus de parc.
Un nouveau cri du dinosaure s'éleva subitement, son écho se répercutant entre les frondaisons et Julian stoppa ses pas. Derrière lui, Laura avait fait de même et de nouveau, l'inquiétude s'imprima sur les traits de la jeune femme. Il avança une main dans sa direction mais se ravisa. Elle pouvait le faire seule, elle devait y arriver sinon, tout son entrainement serait vain.
Alors il reprit sa marche et comme il l'espérait, elle fit de même.
Bientôt la berge leur apparut, dévoilant dans les eaux un groupe éclaté. Au loin, certains canoës avaient fait demi-tour, pris de panique certainement, d'autres avaient été renversés, un peu après on séchait ceux que la créature avait fait tombé à l'eau. Il retrouva Breckenridge, Blackwood, Nicholls, Wayne et Njeri. Celle-ci possédait toujours son arme et cela fit sourire Julian après toutes ces émotions. Du regard, il chercha Jericho et l'aperçut au loin qui semblait se diriger dans la jungle. En fronçant les sourcils, il demanda ce qu'il en était. Mais au moment même où il posait la question, il sut.

- Je vous laisse vous occuper de Mademoiselle Masrani, lança-t-il au groupe.

Alors il récupéra son fusil et y ajouta un autre à fléchettes hypodermiques. Après s'être assuré de leurs bon fonctionnement, et après dernier regard entendu à Laura, il se lança à la poursuite de son amis.

- Dites à Powell d'envoyer des renforts si nous manquons à l'appel d'ici deux heures, ajouta-t-il alors qu'il s'était déjà éloigné de près d'une dizaine de mètres.

Jericho...je vais t'étriper, songea-t-il. Il rêvait d'une bonne douche chaude et d'une bière, n'importe quel signe de confort qui mettrait le suchomimus derrière lui.

_________________
Julian's theme

Les monstres et les fantômes existent.
Ils vivent à l'intérieur de nous et parfois... ils gagnent
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 5 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Sujets similaires
-
» [Event Djaul]
» MTGO Sealed Premier event.
» [event]La Famakna souffle sa première bougie
» [Event] Dernier Hommage à Vil Smisse 1.29
» MTG : Event Deck Innistrad

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jurassic World Renaissance ::  :: AREA 4 - LA FORET :: Attraction - Balade en canoé-
Sauter vers: