AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Jurassic World Renaissance a ouvert ses portes le 28/09/2016
et nous sommes heureux de vous accueillir sur ce forum!
Plein de personnages en libre service vous
attendent afin de commencer cette belle aventure,
n'hésitez pas à aller les voir.

Vous avez envie de poster une petite annonce dans cette barre
de recherche pour vous donner plus de chances de
trouver votre bonheur?
N'hésitez pas à le demander!
Pour en savoir plus c'est ici:
PETITES ANNONCES

LES PREDEFINIS DE JWR
Vous aimez avoir des liens importants dès votre arrivée
et vous souhaitez que votre personnage puisse accomplir de
grandes choses sur JWR? Pourquoi ne pas opter pour un de nos prédéfinis?
Ils sont cools, et vous apporteront une aisance en jeu à ne pas négliger!
Pour les voir de plus près:
Liste des prédéfinis

LES INSCRIPTIONS SUR JWR
Le groupe des ANIMALIERS est fermé aux nouvelles inscriptions, hors scénarios et prédéfinis
pour cause de surpopulation. Les groupes des
Administation / Techniciens et recherche / et Autres
bénéficient d'un bonus de
100 Jgolds
à la validation car ils sont en sous effectif. Merci de les choisir! :59:


 ::  :: Area 1 - LE VILLAGE ET LE PORT :: Le poste de secours Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les risques du métier [ft. Asling Breckenridge] (17/07/13)

avatar
✗ Sur l'ile depuis le : 21/06/2018
✗ Appels a l'aide : 27
✗ JGolds : 3410

✗ Age du personnage : 31 ans
✗ Métier : Soigneur animalier (nurserie)
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 17 Juil - 19:51


◊ Les risques du métier ◊
C’était idiot… tellement idiot.

Il était dix heures du matin et elle était là, assise sur son tabouret, la main enroulée dans un assemblage de mouchoirs plus ou moins antiseptiques sans trop savoir quoi faire d’autre qu’attendre.

Pourtant la journée avec plutôt bien commencée. Elle s’était levée avant son réveil et en avait profité pour petit déjeuner avec Wil, son fiancé, qui lui avait raconté, les yeux brillants d’excitation, ce sur quoi il travaillait depuis son arrivée. Elle n’y comprenait pas grand-chose, même si elle en avait une vague idée mais ce qu’elle avait tout de suite interprété dans son discours, c’était qu’il s’éclatait. En tout cas il appréciait beaucoup plus ce boulot que le précédent, lorsqu’il passait sa vie à aller de chantier en chantier.

Ils avaient donc beaucoup échangé ce matin-là, profitant du repas servit dans la salle à manger de l’hôtel, puis s’étaient chacun rendu à leur emploi respectif après un instant de tendresse.

C’était étrange à bien y réfléchir. Avant, lorsqu’ils étaient tous deux en Amérique, ils ne se retrouvaient qu’après leur journée, en fin d’après-midi. Maintenant ils pouvaient commencer la journée ensemble, ainsi que la finir et parfois même ils se retrouvaient pour leur pause déjeuner s’ils n’étaient pas trop occupés.

C’était tellement agréable et pour une fois depuis longtemps, Kalyani avait l’impression de retrouver l’homme qui lui avait fait perdre tous ses moyens dans ce cabinet dentaire, quatre ans plus tôt. Il semblait beaucoup plus détendu et il était plus doux, moins agacé par tout et n’importe quoi… tout comme elle, qui avait enfin l’impression de prendre le temps de vivre à côté de son boulot.

Même si elle était du genre à se noyer dans sa journée avant de rentrer complètement lessivée, elle avait appris la leçon à la dure. Lorsqu’elle avait été remerciée quatre mois plus tôt, toutes les heures supplémentaires qu’elle avait sacrifiées pour son patron ne l’avaient pas empêchées de perdre son travail. De plus elle tenait trop à sa santé et à sa relation avec son électromécanicien pour reprendre ce rythme infernal.

Elle faisait son travail avec justesse et elle s’y jetait à corps perdu de la même façon, mais lorsqu’il était l’heure de passer la main à l’équipe de nuit, elle les laissait faire avec plaisir. Et elle en appréciait d’autant plus son nouvel emploi du fait qu’elle y trouvait un équilibre. De plus elle aimait travailler avec les petits dinosaures, cela touchait son côté maternel et elle appréciait vraiment de se rendre à la nurserie tous les matins.

C’est donc dans cet état d’esprit, presque extatique, que la jeune femme s’était rendue sur son lieu de travail.

Elle avait pris le monorail, presque vide à cette heure-ci pour quitter la zone des hôtels et se rendre à la nurserie où l’attendaient tous les nouveau-nés et ceux qui n’étaient pas encore assez âgés pour être placer en enclos.

Comme tous les jours, elle avait commencé par lire les notes laissées par l’équipe de nuit. Un Edmontosaurus avait vu le jour vers deux heures du matin et l’un des petits parasaurolophus prêt à être relâché dans la semaine avait à peine touché à son repas du soir.

Kalyani avait donc pris le temps de passer voir ces deux pensionnaires en premier. L’un comme l’autre semblaient en pleine forme et elle passa le reste de sa première heure à s’assurer que tous les jeunes de la nurserie avaient passé une bonne nuit et qu’ils étaient en bonne santé. Elle avait ensuite nourri ceux qui n’avait aucun test médical à passer et avait donné le biberon au petit "Para" qui n’avait pas voulu de sa pâtée la veille au soir.
Cette fois-ci le repas était passé mais le doigt de Kala aussi et bien qu’il n’ait pas les dents d’un carnivore, le chenapan lui avait laissé une belle marque… qui brûlait.

De son expérience, si la morsure avait été canine, la jeune femme ne se serait pas inquiété outre mesure. Le mythe qui disait que la bouche d’un chien était exempt de bactérie était malheureusement faux mais ces dites bactéries n’étaient pas léthales et un simple antiseptique pouvait remédier au problème. En revanche elle ne savait pas comment traiter la morsure d’un parasaurolophus et à la vue de son doigt, rougissant un peu plus à chaque seconde, Kalyani avait été redirigé vers le poste de secours où elle attendait maintenant son tour, un peu inquiète.
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
avatar
✗ Sur l'ile depuis le : 15/01/2017
✗ Appels a l'aide : 539
✗ JGolds : 22146

✗ Age du personnage : 30 ans
✗ Métier : Infirmier
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 9 Aoû - 20:00

Asling est à l'infirmerie









La matinée avait commencé calmement. Aucune mission périlleuse où le jeune homme devrait risquer sa vie n’était prévue et il n’avait qu’à gérer quelques patients par-ci, par-là. Aucuns d’entre eux ne présentaient d’urgences médicales et le jeune homme se permit donc de sortir quelques minutes. Le soleil tapait déjà fortement sur l’île et à ne pas en douter : ils allaient crever de chaud aujourd’hui encore. Heureusement, il n’y avait pas personnes âgées et il n’avait à se préoccuper d’elles.
Les yeux rivés au ciel, profitant quelques instants du bain lumineux, il alluma sa clope et prit une profonde bouffée. Son téléphone sonna, il regarda le message qui s’affichait :


« Asling, il commence à y avoir du monde, grouille. »


« Fuck » pensa-t-il « je ne vais pas me plier à toutes leurs exigences, j’ai droit d’avoir une pause moi aussi. » Il ne se préoccupa pas plus du texto qu’il venait de recevoir et savoura sa dose de nicotine de la matinée. Il se surprit à se dire qu’il s’agissait de l’une des clopes qu’il appréciait le plus ; bien sûr, elle était dépassée largement par celle d’après-sexe et la première du matin.
Un deuxième message le tira de ses pensées.


« ASLING ! »


Bon. Ses collègues semblaient commencer à galérer et malgré son égoïsme, il ne permettrait de les faire attendre trop longtemps. Il écrasa en soupirant sa cigarette à moitié entamée et poussa la porte du poste de secours. Il vêtit sa blouse blanche qu’il avait laissé à l’intérieur et, souriant, prit le premier cas qui lui tombait sous la main avant d’entrer dans la salle.
Ils n’avaient pas menti : la salle était presque bondée de monde et c’était rare qu’une matinée commence si fortement. La journée s’annonçait longue.
Lisant avec quelques difficultés le nom de la patiente, il espéra n’avoir pas écorché ce dernier. « Les secrétaires devraient faire plus d’efforts sur leur écriture » pensa-t-il.


« Mme. Patel ? »


Une jeune femme typée indienne se leva et s’avança vers lui. Il la salua avant de l’enjoindre à le suivre dans la salle de soin. L’infirmier prit alors place derrière son bureau avant de l’inviter à s’asseoir également.


« Que vous arrive-t-il ? »


Demanda-t-il bien qu’il avait remarqué que la main de la jeune femme était entourée de mouchoirs servant, plus ou moins de pansement improvisé.
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jurassic World Renaissance ::  :: Area 1 - LE VILLAGE ET LE PORT :: Le poste de secours-
Sauter vers: