AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Jurassic World Renaissance a ouvert ses portes le 28/09/2016
et nous sommes heureux de vous accueillir sur ce forum!
Plein de personnages en libre service vous
attendent afin de commencer cette belle aventure,
n'hésitez pas à aller les voir.


Vous avez envie de poster une petite annonce dans cette barre
de recherche pour vous donner plus de chances de
trouver votre bonheur?
N'hésitez pas à le demander!
Pour en savoir plus c'est ici:
PETITES ANNONCES


 ::  :: AREA 5 - LES HOTELS :: Le loch Ness :: Les chambres Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

I'm back. ft Ivy (4.05.13)

avatar
✗ Sur l'ile depuis le : 31/01/2018
✗ Appels a l'aide : 934
✗ JGolds : 6771

✗ Age du personnage : 23 ans
✗ Localisation : Isla Nublar
✗ Métier : Comptable
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 14 Juin - 16:29

I'm back
Ivy & Johanna

« ce n'est pas tant l'intervention de nos amis qui nous aide mais, le fait de savoir que nous pouvons toujours compter sur eux. »

4 mai 2013

Quelle galère ça avait été pour pouvoir revenir sur cette île. A croire que le destin s’acharnait pour me garder loin d’elle encore un peu. Après que mon avion soit en retard de presque quatre heures, j’avais évidemment loupé la dernière navette pour Isla Nublar de la journée. Il fallait dire que la nuit commençait à tomber et je n’avais pas pu leur en vouloir à ces gars ! Ils avaient une vie, surement une famille à retrouver ce soir. Et le parc n’étant toujours pas rouvert, il n’y avait que très peu de navettes par jour. Toujours est-il qu’à cause de mon avion en retard, j’avais loupé la dernière navette. La seule à savoir que j’étais de retour se trouvait être Claire, puisqu’elle avait été la première auprès de laquelle j’avais refait surface il y a quelques jours. Je m’étais excusé auprès d’elle pour avoir fait la morte pendant un mois, mais j’en avais eu besoin. Et même si je n’étais toujours pas retapé moralement, je savais que je ne pourrais pas fuir éternellement. Claire savait donc que j’avais loupé la navette et deux options s’offraient à moi, soit je dormais dans une chambre d’hôtel cette nuit, soit je trouvais une âme serviable pour me faire le trajet sur un bateau de plaisance. Du moins une âme suffisamment serviable qui accepterait de me transporter jusqu’à l’île avec ce qu’il me reste d’argent en poche.

Deux heures plus tard voilà que j’avais posé le pied sur le ponton d’Isla Nublar. Ce même ponton que j’avais quitté un mois plus tôt. Je gardais ma valise à mes pieds regardant devant moi, tout ce que je pouvais voir du parc d’ici. J’avais peur. Peur qu’il soit revenu entre temps et d’avoir fait tout cela pour rien. Peur d’affronter les interrogations et les regards. Mais peur aussi de constater qu’il n’était pas là. Et de toute ma vie, je n’avais jamais eu autant peur, ni mal d’ailleurs, le tout mélanger en même temps.

Je m’étais faufiler jusqu’à l’hôtel en essayant de me faire le plus discrète possible pour ne pas attirer l’attention sur moi. L’heure m’aidant grandement puisque quasiment tout le monde était soit en train de manger au restaurant de l’hôtel, soit occupé dans leur chambre d’hôtel pour la soirée. J’espérais simplement que mon plan allait fonctionner. N’ayant pas prévenue Ivy de mon retour, peut-être qu’elle ne serait pas dans sa chambre, ou peut-être pas seule puisque je ne savais pas où elle en était avec Gabriel. Mais j’allais rapidement le savoir ! Laissant rouler ma valise juste à côté de moi, je levais le poing pour venir frapper quelques coups contre la porte. J’entendais presque aussitôt du bruit derrière, le cliquetis du verrou résonnait dans le couloir et un sourire venait apparaître sur mes lèvres en découvrant le visage de la jolie blonde dans l’ouverture de la porte. Je levais les bras, paumes vers le ciel. « Surprise. » Avais-je alors simplement dit en m’adressant à ma meilleure amie. Aussitôt honteuse, sentiment mélangé à la joie de la retrouver. Elle non plus n’avait pas eu de mes nouvelles et pourtant elle m’avait accompagné chaque jour !
(c) DΛNDELION


couleur johanna : #A52A2A
Revenir en haut Aller en bas
avatar
✗ Sur l'ile depuis le : 12/04/2017
✗ Appels a l'aide : 811
✗ JGolds : 28639

✗ Age du personnage : 25 ans
✗ Localisation : Le parc
✗ Métier : Scientifique de labo
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 24 Juil - 20:40


   

   
I'm Back

   
Johanna & Ivy

   
Il y avait certains soirs, où l'envie de rien prenait le dessus, où le moindre petit effort semblait insurmontable, où la moindre petite personne parraissait insupportable, et où on enverrait bien tout foutre en l'air. Et aujourd'hui n'échappait pas à la règle. Cette journée avait été longue au labo, avec tout un tas de paperasse à faire car malheureusement, ça devait être  fait un jour ou l'autre, et évidemment, c'était à moi qu'on avait demandé. Je l'avais fait, qu'on se le dise, j'aimais mon boulot et je le faisais sans rechigner, mais tous ces chiffres m'avaient filé un mal de crâne horrible m'obligeant à rentrer dès que la journée fut enfin terminée. D'habitude, je me promenais un peu dans le parc, j'allais voir un peu les dinosaures pour voir ce que donnait notre travail dans sa finalité et ça me plaisait assez. Et puis, fallait avouer que ça me faisait passer le temps jusqu'au repas. Car depuis un mois, mon moral n'était pas forcément au beau fixe. Quand Roan avait quitté l'île sans prévenir personne, ça m'avait fait quelque chose, je devais l'avouer, mais je n'étais pas préparée à la suite, clairement pas préparée. Joh avait eu très mal déjà de l'attitude de Roan, je le savais, mais elle avait encore plus souffert de son départ. Qu'il ne nous prévienne pas nous, c'était une chose, mais elle, c'était impensable. Elle en avait bavé de ce côté là, et quand elle était partie, un grand sentiment de solitude s'était emparé de moi. D'accord, j'avais Emily, et heureusement, car sur cette île, notre groupe était ce qu'il y avait de plus beau pour moi. Je n'étais pas seule. Mais la présence de Johanna était sans doute le pilier qui me manquait pour tenir debout. On avait très vite batti une solide amitié, devant très vite bien plus à mes yeux. J'aimais Johanna, comme une soeur, et actuellement, j'avais l'impression de redevenir fille unique. Sa présence me manquait, mais plus encore, nos conversations. Elle avait cessé tout contact, si bien que je ne savais ni où elle se trouvait, comment elle se sentait, ce qu'elle faisait et ce qu'elle comptait faire. Et je ne savais pas si elle reviendrait un jour. La seule idée de ne plus la voir, qu'elle ne revienne jamais vers moi me brisait le coeur, mais je savais qu'il y avait cette éventualité. Mais je ne comptais pas abandonner, et chaque jour j'essayais de lui téléphoner. Pour tomber sur sa messagerie. Et chaque fois, la seule entente de sa voix me demandant de laisser un message me donnait envie de pleurer. Mais je ne le faisais pas. Je lui racontais ma journée, ce qu'il y avait de nouveau sur le parc et ce qui pourrait lui plaire. Peut-être espérai-je qu'elle les écouterait et qu'ils lui donneraient envie de revenir. J'étais naïve, oui c'était bien connu, mais elle me manquait trop.

Ce jour là, j'avais dormi un peu en rentrant, essayant de faire passer ce foutu mal de crâne, qui avait mis un bon moment. Au moins deux bonnes heures. Il était l'heure de manger et je n'avais pas vraiment envie d'aller manger au restaurant de l'hotel, avec tout ce bruit. Peut-être que j'allais me décider à sortir pour me commander quelque chose, ou bien téléphoner au room service. Mais je doutais qu'ils m'emmèneraient un simple sandwich steack frites. Il fallait que je me motive. Avachie sur mon canapé, encore la tête dans le paté puisque j'avais dormi, je soufflais quand j'entendis quelques coups résonner à ma porte. Qui cela pouvait-il bien être? J'avais pourtant prévenu le peu de gens que j'appréciai que j'avais mal au crâne et que j'allais me coucher.... Je me levais, non sans faire attention à ma tenue, mon pyjama en soit et mes cheveux décoiffés et j'allais ouvrir. « Surprise. » Nom de dieu... Je restais sans bouger, comme une idiote, alors que mes yeux se perdaient dans le regard de la brune devant moi. Est-ce que je dormais encore? Est-ce que je rêvais? ça ne pouvait être que ça! Mais le regard qu'elle me lançait, si emprunt de honte et de stress, me montrait qu'elle était belle et bien là. Elle était rentrée. Sans attendre, je me jetai dans ses bras, la serrant du plus fort que je pouvais. L'odeur de son shampoing était le même, elle n'avait pas changé, et j'inspirai fortement. Elle était là. Tu m'as manquée... Je me retenais pour ne pas pleurer, mais le simple fait de l'avoir dans mes bras, et de sentir sa chaleur me mettait un peu trop dans tous mes états. J'avais espéré ce moment tant de fois, et maintenant que c'était réel, je ne savais plus quoi faire à part rester là, avec elle. Je ne voulais pas la lacher, de peur qu'elle ne disparaisse une nouvelle fois, mais je me devais de le faire, on avait bien trop de choses à se raconter. Bordel Joh.... T'étais où?

(c) DΛNDELION



Couleur Ivy: #990033
Couleur Joh: #a52a2a

_________________
Merci de me Mpotter sur Claire Very Happy



Prehistoric addiction


©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
✗ Sur l'ile depuis le : 31/01/2018
✗ Appels a l'aide : 934
✗ JGolds : 6771

✗ Age du personnage : 23 ans
✗ Localisation : Isla Nublar
✗ Métier : Comptable
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 27 Juil - 1:20

I'm back
Ivy & Johanna

« ce n'est pas tant l'intervention de nos amis qui nous aide mais, le fait de savoir que nous pouvons toujours compter sur eux. »

4 mai 2013

Après Claire, Ivy était la personne que je voulais le plus voir. Encore que dans mon cœur, Ivy était sincèrement la première, mais je ne pouvais revenir au parc sans passer par ma cousine en première !  C’était un coup à me prendre l’engueulade du siècle… Déjà que mon départ avait rendu notre relation relativement tendue et quelque peu bizarre. J’étais loin d’être bête, je l’avais déçue ! Elle et surement Ivy aussi… J’étais partie de façon si soudaine. J’en avais parlé vite fait avant mon départ, mais le jour J la blonde avait simplement eu un message sur son répondeur et surement que Claire en aurait eu tout autant si elle n’avait pas été ma patronne.

La porte s’ouvrait devant moi et le stress était monté d’un seul coup en voyant le visage de la jeune femme. Jamais je n’avais été aussi honteuse que sur cette île. Le jour de mon départ face à Claire et maintenant face à Ivy. Mon souffle se coupait alors qu’elle se jetait dans mes bras et lâchant tout ce que je pouvais tenir, je les lui avais ouvert, les resserrant autour d’elle et la serrant si fort que j’en avais mal aux articulations. Elle m’avait énormément manqué et il ne s’était pas passer une journée sans que j’aie un message de sa part. Mais c’est quelque chose que j’avais découvert le jour où j’avais eu de nouveau du réseau avec mon téléphone. Et les écouter les uns après les autres m’avait tellement gonflé le cœur, que j’avais littéralement fondue en larmes. Ce jour-là j’avais su qu’il était temps que je rentre. Les semaines m’avaient laissé voir que je pouvais continuer sans lui. Qu’une rupture n’était pas une fin en soi ! Mais pour ma toute première, j’avais sacrément morflé. Et je morflais encore aujourd’hui, alors que je tenais Ivy dans mes bras. Mais j’avais le sentiment, que j’avais eu un cap de passer et que j’allais enfin pouvoir faire le reste. Que tout irais de mieux en mieux. J’avais cessé de respirer au moment où elle m’avait dit que je lui avais manqué. Si elle savait combien elle aussi… « Toi aussi. » Avais-je simplement répondu, la voix tremblante. Puis était venu le temps des questions, de LA question. Je reculais légèrement tout en la gardant dans mes bras, juste pour voir son visage. « J’étais un peu partout, j’ai beaucoup voyagé pour ne jamais rester au même endroit trop longtemps, tous les jours ou tous les deux jours j’avais un paysage différent des États-Unis. » Le ding de l’ascenseur m’avait fait tourner la tête et j’avais alors poussé la jeune femme dans sa chambre pour nous y mettre à l’abri des regards. Je ne voulais que personne d’autre ne soit au courant avant le lendemain au moins. La blonde me demandait si je voulais boire quelque chose et je la suivais jusqu’à la mini cuisine de la chambre, regardant son dos, alors que son corps s’affairait à me servir un verre. « J’ai entendu tes messages il y a quelques jours alors que j’avais enfin récupère du réseau… » J’avais laissé ma phrase en suspens, ne sachant pas trop sur quel pente j’allais. « Je suis désolée… » Et je savais que ce n’était surement pas suffisant…
(c) DΛNDELION


couleur johanna : #A52A2A
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Sujets similaires
-
» Mini, the come back !!
» Evil is back !
» Background Personnages
» Kirei... ze come back!!
» [Salle Trolliste] 16 Janvier 2010

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jurassic World Renaissance ::  :: AREA 5 - LES HOTELS :: Le loch Ness :: Les chambres-
Sauter vers: