AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Jurassic World Renaissance a ouvert ses portes le 28/09/2016
et nous sommes heureux de vous accueillir sur ce forum!
Plein de personnages en libre service vous
attendent afin de commencer cette belle aventure,
n'hésitez pas à aller les voir.

Vous avez envie de poster une petite annonce dans cette barre
de recherche pour vous donner plus de chances de
trouver votre bonheur?
N'hésitez pas à le demander!
Pour en savoir plus c'est ici:
PETITES ANNONCES

LES PREDEFINIS DE JWR
Vous aimez avoir des liens importants dès votre arrivée
et vous souhaitez que votre personnage puisse accomplir de
grandes choses sur JWR? Pourquoi ne pas opter pour un de nos prédéfinis?
Ils sont cools, et vous apporteront une aisance en jeu à ne pas négliger!
Pour les voir de plus près:
Liste des prédéfinis

LES INSCRIPTIONS SUR JWR
Le groupe des ANIMALIERS est fermé aux nouvelles inscriptions, hors scénarios et prédéfinis
pour cause de surpopulation. Les groupes des
Administation / Techniciens et recherche / et Autres
bénéficient d'un bonus de
100 Jgolds
à la validation car ils sont en sous effectif. Merci de les choisir! :59:


 ::  :: AREA 4 - LA FORET :: Attraction - Enclos des Raptors Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Echo es-tu là ? [18 Juin 2013 - Owen Grady]

avatar
✗ Sur l'ile depuis le : 14/03/2018
✗ Appels a l'aide : 358
✗ JGolds : 8262

✗ Age du personnage : 29 ans
✗ Métier : Agent d'intervention
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 13 Juin - 18:24
Julian effectuait sa ronde journalière. Comme il aimait en profiter pour discuter avec son escouade, il avait laissé sa jeep à l'entrée de la balade en canoë, puis avait remonté le chemin vers le Nord. Fusil en main, juste au cas où, il discutait avec Greg et Jensen. Les deux acolytes relataient leurs conquêtes de ces dernières semaines, c'est à dire aucune pour Greg et deux pour Jensen qui persistait à argumenter sur le fait que travailler dans la sécurité excitait les filles et que Greg devait drôlement mal s'y prendre pour ne pas avoir de plan. Ce dernier évidemment n'était pas d'accord. Outre le fait qu'il n'était pas du genre à draguer pour des histoires sans lendemain, il avançait l'idée que justement, les filles se méfiaient des gars armés car il était bien connu que ces gars là étaient des coureurs de jupons. La discussion allait bon train et était relativement bon enfant, jusqu'à ce que les deux demandent à Julian son avis. Le jeune homme préférait le garder pour lui, les femmes de son entourage n'avaient jamais compté. Il n'était jamais resté avec une seule fille plus d'une nuit. A son âge, il aurait pu se demander pourquoi il n'avait pas envie de se fixer, mais en réalité, cela n'avait que peu d'importance à ses yeux. Sa vie se déroulait au jour le jour, Julian n'était pas du genre à prévoir ni même à s'inquiéter d'un quelconque avenir. Chaque jour il se levait, entamait son quotidien et si une jeune femme croisait sa route et qu'elle était aussi consentante que lui, et bien ils passaient un bon moment ensemble et voilà, c'était tout.

- Ne m'impliquez pas dans vos interrogations sordides, ricana-t-il face aux deux autres.
- Ouais ouais, et sinon ça se passe comment avec Laura Masrani ? Parait que vous lui donnez des cours hein...
Greg en bon dragueur se permit un geste obscène en posant la question. Julian lui balança un coup dans l'épaule et un regard d'avertissement. Un peu de respect pour la boss. S'il avait son solde à la fin du moi c'était grâce à elle.
- Top secret, répondit-il un demi-sourire en coin.

Les deux autres rirent tandis que Greg se frottait l'épaule et le sujet fut clos. Subitement, le silence restaura l'atmosphère pesante du parc, seulement perturbé par le chant de quelques oiseaux et le bourdonnement des insectes tropicaux. Leur marche les conduisit aux abords de l'enclos des raptors et l'agent de sécurité leva le regard pour mieux observer la zone. Il était venu des centaines de fois depuis que les carnivores avaient été déplacés dans cette partie de la forêt, pour autant, un frisson lui parcourait toujours l'échine en s'approchant de la végétation dense.
Il n'avait pas oublié que l'année passée, les raptors s'étaient retournés contre eux lorsque de la chasse à l'Indominus. Depuis, son respect envers Owen avait forci. Ce mec était un vrai dur à cuire, malgré ce qu'il avait vécu avec Blue et les autres, il avait repris son activité, l'air de rien, comme si tout était normal et sans même chier dans son froc, il l'aurait parié.
Depuis, ils s'étaient croisés quelques fois autour d'une bière au bar bien que Julian l'évitait scrupuleusement dès qu'il se trouvait en présence de Claire Dearing. Outre le fait que son bon ami Jéricho avait tenté sa chance avant de se ramasser, Julian tenait pour responsable du fiasco de l'an passé Mademoiselle Dearing.

Son talkie se mit à grésiller et machinalement, il saisit l'appareil de sa main libre, baissant son fusil par la même occasion.

- Blake j'écoute.

- Julian t'es dans le coin ?
Quand on pensait au loup !
- Affirmatif, se contenta-t-il de répondre.
- Ramène toi.
Le talkie grésilla de nouveau, mettant un terme à la discussion.
Julian fronça légèrement les sourcils face à l'attitude de Owen mais n'en montra rien à ses deux co-équipiers.
Il leur ordonna simplement de poursuivre la tournée sans lui et de rester disponible au cas où.
Sans se retourner, il s'enfonça dans la forêt, inspirant profondément pour ne pas laisser l'angoisse le gagner. Cette petite peur qui s'écoulait dans ses veines à chaque fois qu'il pensait devoir se confronter aux dinosaures était son leitmotiv, la petite poussée d'adrénaline qui dirigeait sa vie. Son plaisir.
Près du petit bâtiment attenant à l'enclos, il reconnut Owen et le salua de loin avant de replacer son fusil en bandoulière.


_________________
Julian's theme

Les monstres et les fantômes existent.
Ils vivent à l'intérieur de nous et parfois... ils gagnent
En ligne
Revenir en haut Aller en bas
avatar
✗ Sur l'ile depuis le : 06/05/2018
✗ Appels a l'aide : 60
✗ JGolds : 8635

✗ Age du personnage : 32
✗ Métier : Responsable Animalier
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 15 Juin - 15:59
ECHO ES-TU LA ?
Julian
Une journée basique sur l'île. Le soleil est déjà haut dans le ciel, il fait bon, il fait humide, je transpire déjà mais à part ça, tout va bien. Aujourd'hui c'est le genre de journée qui me donnent envie de me lever... Aujourd'hui, c'est le jour où je vais m'occuper de mes bébés... de mes 4 bébés pour être exact. Blue, Charlie, Delta et Echo... Des chiens ? oula non, mieux que ça ! Ce sont 4 vélociraptors que j'ai sous ma surveillance depuis qu'elles sont nées. Ces bêbêtes là, j'en prend soin comme à la prunelle de mes yeux. Depuis qu'elles sont toutes petites, j'ai commencé à les dresser, je leur ai appris des choses et en grandissant, même si elles restent toujours des bêtes sauvages, je suis devenu leur alpha. C'est quoi un alpha ? c'est tout simplement le chef de la bande, le chef de meute. C'est moi qui leur donne le top pour une partie de chasse et c'est moi qui leur dis quand elles doivent s'arrêter.

Aujourd'hui c'est comme tout les jours, je me rend à leurs enclos pour les nourrir et pour vérifier que tout va bien pour elles, que leur environnement continue de les satisfaire. C'est la fin de matinée quand j'arrive à l'enclos et en arrêtant ma moto, je constate immédiatement qu'il y a quelque chose de pas normal. Tout le monde est agité, ça court partout, ça parle fort et ça semble avoir peur de quelque chose. J'avance à pas rapides vers la personne qui gère l'enclos durant mon absence et à voir sa mine effrayée, ma crainte ne fait que s'accentuer. Je lui attrape le bras et le fais se tourner vers moi sans ménagement. Quand il réalise que c'est moi, le type semble au bord de la syncope.

- Il se passe quoi ?

Ma voix est sèche, mon ton menaçant et rien qu'à voir ma tête, on comprend assez vite qu'il ne faut pas me poser de problème et me contrarier. Sauf qu'à ce moment là, j'ignore encore à quelle point la contrariété va être importante.

"C'est... il y a un soucis avec les raptors..." Il marque une pause avant de reprendre. "Echo s'est échappée..."

J'ouvre grand les yeux et j'avoue avoir du mal à croire ce qu'il vient de me dire. Je lui attrape les épaules et je dois me retenir pour ne pas le secouer comme un prunier.

- Comment ça échappée ?? Il y a combien de temps ??

Je ne lui laisse même pas le temps de me répondre, de toute façon le mal est fait. Par contre, je ne comprend pas pourquoi personne ne m'a alerté et ça, je ne laisserai pas passer. Sans attendre, j'attrape ma radio et je l'enclenche sur le canal de la sécurité.

- Blake j'écoute.

- Julian t'es dans le coin ?

- Affirmatif.

- Ramène toi !

Je ne donne pas plus d'informations, il sait très bien où me trouver. Je n'ai pas non plus besoin de lui dire de se dépêcher parce que je sais qu'il va le faire. Julian et moi on se connaît depuis le premier parc et on est vite devenu amis. C'est le premier, généralement, que j'appelle quand j'ai un soucis attenant à un dinosaure. En temps normal, on arrive à assez bien gérer tout les deux... j'espère que cette fois, ça sera la même chose. Pour le moment, je ne préviens personne d'autre... je le ferai si vraiment je vois qu'on est dépassé.

- Pitié, faites qu'on ne soit pas dépassé...

Avec ce qu'il s'est passé dans le premier parc, ce n'est pas du tout le moment de laisser un raptor en liberté. Bon sang Echo, il t'est passé quoi par la tête ?!
Je fais les cent pas devant le bâtiment adjacent à l'enclos en attendant Julian qui heureusement ne tarde pas à arriver. Il me salue d'un signe de la main mais je ne répond pas... Les mains posées sur les hanches, l'air grave, je suis déjà en train de réfléchir à une solution.
code by FRIMELDA

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
✗ Sur l'ile depuis le : 14/03/2018
✗ Appels a l'aide : 358
✗ JGolds : 8262

✗ Age du personnage : 29 ans
✗ Métier : Agent d'intervention
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 16 Juin - 11:21
Aïe... outre le fait qu'il ne le répondit pas à son salut, la posture d'Owen ne laissait rien présager de bon. A force de côtoyer le responsable animalier, Julian avait appris à décrypter ses attitudes. Jambes légèrement écartées, mains sur les hanches et mine grave voire renfrognée...il n'existait qu'une seule chose à déduire : la situation puait.
A ce moment là pourtant, Julian ignorait encore à quel point.
Et merde... souffla le jeune homme entre ses dents serrées.

La journée avait pourtant bien commencée.
Il s'avança avec assurance, comme à son habitude jusqu'à être à hauteur de Owen qui semblait ruminer ou réfléchir, peut-être les deux à la fois.
Julian balaya la zone d'un regard inquisiteur. Les murs du local puis la forêt comme s'il pouvait voir à travers pour observer l'enclos.
Face au visage fermé du responsable, il ne tourna pas autour du pot et coupa sa radio de manière à leur laisser l'espace nécessaire a l'échange d'informations peut-être confidentielles.

- C'est quoi le problème ?
demanda-t-il avec gravité.

Car s'il était bien certain d'une chose, c'était qu'il y avait un problème. Il rajusta la sangle de son arme sur son épaule et épousseta son blouson de quelques brindilles invisibles attendant patiemment que son ami lui annonce la mauvaise nouvelle.
Un raptor malade ? Un des soigneurs bouffé peut-être ? Les vélociraptors étaient parmi les meilleurs chasseurs du parc. Encore aujourd'hui, Julian admirait le sang-froid de Owen à persister à s'occuper des quatre femelles. Il avait beau les avoir vu naître et grandir, il n'en restait pas moins qu'il les avait également vu se retourner contre lui, s'attaquer à ses humains, perdre leur allégeance envers sa personne.
Les hommes semblaient tellement insignifiants face à ses créatures suréquipées pour tuer.
Depuis l'an passé, il avait pourtant compris qu'un lien indéfectible liait cet homme qui lui faisait face, aux chasseresses.

Un nuée d'oiseaux s'envolèrent à l'Est au delà de la canopée et Julian se demanda s'il y avait un lien avec la serre ou bien les raptors. Les souvenirs de la destruction du parc affluèrent en lui et il se campa un peu plus sur ses jambes pour ne pas se laisser emporter par le flot de détails morbides qui avaient accompagné le fiasco du parc.
Son regard vert profond, se fixa dans celui de l'homme en qui il plaçait toute sa confiance. Ensemble, ils avaient survécus à bien pire, ensemble, ils avaient déjà accomplis des miracles.
Dans le pire des cas, si la situation l'exigeait, ils feraient appel à du renfort, même si Julian rechignait toujours à le faire. Appeler du renfort signifiait placer plus de vies en danger et cela, il se le refusait autant que possible. Combien d'hommes avaient péris avant cela ? C'était peut-être sa présence d'esprit ou sa facilité à peser le pour et le contre dans une situation qui l'avait mené à prendre la tête de quelques équipes d'interventions.

_________________
Julian's theme

Les monstres et les fantômes existent.
Ils vivent à l'intérieur de nous et parfois... ils gagnent
En ligne
Revenir en haut Aller en bas
avatar
✗ Sur l'ile depuis le : 06/05/2018
✗ Appels a l'aide : 60
✗ JGolds : 8635

✗ Age du personnage : 32
✗ Métier : Responsable Animalier
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 28 Juin - 11:02
ECHO ES-TU LA ?
Julian
En voyant que je n'avais pas de réactions à son égard, Julian a très certainement deviné que ce qu'il se passe actuellement et loin d'être une partie de plaisir... Alors qu'il s'approche de moi, j'essaye de ne pas paraître très inquiet mais c'est plus fort que moi. Je sais que si on ne la retrouve pas rapidement, des mesures vont être prises et je n'ai même pas envie de savoir comment tout ça va se terminer. En le voyant arriver, je pousse un nouveau soupir de soulagement. C'est le seul en qui j'ai vraiment confiance dans la sécurité, c'est aussi mon ami et je sais qu'il va d'abord chercher à m'aider avant d'employer les grands moyens et ça, quand ça concerne mes animaux, j'en suis plutôt reconnaissant.

Plus Julian approche, plus mon visage se ferme. Il coupe sa radio, je le remercie d'un signe de la tête. Pour le moment, pas besoin d'affoler tout le monde. On avisera si on n'arrive pas à l'attraper d'ici la fin de la journée. Je me racle la gorge alors que Julian me demande ce qu'il se passe. Je me passe une main dans les cheveux et je souffle légèrement agacé par le manque de réaction des surveillants de l'enclos.

- Echo s'est fait la malle...

Comme pour appuyer mes dires, à l'est une nuée d'oiseaux s'envolent dans un fracas. Pas besoin d'être garde chasse pour comprendre que si ils se sont enfuient c'est sûrement parce que quelque chose leur a fait peur et à l'heure actuelle, ce quelque chose c'est sûrement Echo.

- J'ai fais enfermer les autres en attendant qu'on comprenne ce qu'il s'est passé... Ces crétins n'ont même pas été capables de me prévenir de suite...

Je laisse échapper un nouveau soupir et je passe une main sur mes yeux. La journée va être terriblement longue et à mon avis, la nuit risque d'être très courte. Avec tout ce qu'il s'est passé, avec le fait qu'elles se soient toutes les quatre retournées contre moi alors que j'étais leur alpha, croyez moi qu'il y a pas mal de personnes dans ce parc qui aimeraient ne plus les voir ici... Seulement voilà, ce sont des animaux et malgré tout, je pense avoir réussi à faire quelque chose d'intéressant et d'extraordinaire avec elle et personnellement, je ne regrette rien... D'ailleurs, je ne leur en veux même pas d'avoir essayer de me bouffer !

- T'es le premier à qui j'ai pensé... Je sais que tu vas d'abord chercher à m'aider avant d'employer la solution "d'urgence" comme vous dites.

Sans un mot de plus, je prend la direction de la salle de contrôle... Comme tout les animaux du parc, Echo est munie d'un traceur et heureusement, il n'y a qu'ici à l'enclos qu'on peut les suivre... ce qui nous laisse pour le moment une petite marge de manoeuvre avant que tout le monde s'en rende compte.

- Il faut qu'on la retrouve avant qu'on ne lui fasse du mal ou qu'elle en fasse...
code by FRIMELDA

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
✗ Sur l'ile depuis le : 14/03/2018
✗ Appels a l'aide : 358
✗ JGolds : 8262

✗ Age du personnage : 29 ans
✗ Métier : Agent d'intervention
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 29 Juin - 22:50
Les paroles de Owen résonnèrent un moment dans l'esprit de Julian. "Echo s'est fait la malle".
Putain...
Au moins cela pouvait expliquer pourquoi les oiseaux fuyaient la forêt à l'Est. L'agent d'intervention retrouva rapidement une contenance, analysant la situation grâce à ce qu'il savait des raptors.
Owen avait bien approfondi ses connaissances depuis qu'il se côtoyaient. Une nécessité qui s'était imposée à eux, trois années auparavant et qui avait peut-être sauvé la vie de Julian.
Le regard vert du jeune homme se posa sur le bâtiment derrière eux tandis que Owen lui expliquait ce qu'il avait ordonné dans un premier temps. Enfermer les autres lui semblait la meilleure chose à faire. Comme d'habitude, Owen agissait avec sang-froid et en connaissance de cause. Il savait comment gérer les raptors, mais ne leur faisait plus autant confiance qu'avant.
Qui aurait pu l'en blâmer ? Certainement pas Julian.

A nouveau, le cerveau de l'agent s'activa. Un raptor lâché dans la forêt, côté Est. Il fallait qu'il établisse rapidement un périmètre de sécurité. Comme Owen regagnait le bâtiment de contrôle de l'enclos, il lui emboîta le pas.

- On va la retrouver, assura Julian en lui posant la main sur l'épaule.

Il le gratifia d'un sourire rassurant, sûr de lui. Bon intérieurement, il n'en menait franchement pas large, mais Owen lui faisait confiance et il y avait des vies en jeu, comme ce dernier l'avait très justement souligné. Son côté pragmatique et sa maîtrise de lui-même reprirent rapidement le dessus.
Sur l'écran du radars, les deux hommes trouvèrent rapidement le point gps émit par le traceur de Echo. Le raptor semblait se diriger tout droit à l'Est, il ne se déplaçait pas très vite ce qui indiquait qu'il était en exploration et non pas en chasse. Un bon point pour eux et pour lui.
Sans plus attendre, Julian attrapa son talkie et se plaça sur la bonne onde.

- Blake en intervention, annonça-t-il. Je demande la mise en place d'un périmètre de sécurité Nord Est et de la zone F-G 7 et 8 pour vérification. Demandez au personnel de l'enclos du Metriacanthosaurus de rester à couvert. Au besoin je demanderais du renfort. En attendant je veux deux hommes en poste sur le secteur de la ballade en canoë en zone F-G 8 afin de vérifier que rien ne passe la rivière. Je recontacte lorsque l'intervention est un succès.

- Bien reçu Blake. Motif de la demande ?

Il regarda Owen. La procédure aurait voulu qu'il annonce le raptor en liberté, mais Owen avait insisté pour qu'ils règlent cela entre eux. Il savait que peu importait les conséquences, il les assumerait pleinement.

- Simple vérification suite à plusieurs témoignages douteux. Mais on est jamais trop prudent pas vrai ?


Tu m'étonnes...après ce qu'il s'était déroulé trois ans auparavant...on ne prenait plus aucun risque et les vérifications standards étaient courantes.

Sans attendre une minute de plus, il coupa le talkie pour s'assurer de ne pas être dérangé, en particulier s'il se retrouvait nez à nez avec Echo.

- Allons-y
lança-t-il, résigné à la rattraper en espérant ne pas avoir à user de son arme.

_________________
Julian's theme

Les monstres et les fantômes existent.
Ils vivent à l'intérieur de nous et parfois... ils gagnent
En ligne
Revenir en haut Aller en bas
avatar
✗ Sur l'ile depuis le : 06/05/2018
✗ Appels a l'aide : 60
✗ JGolds : 8635

✗ Age du personnage : 32
✗ Métier : Responsable Animalier
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 12 Juil - 14:27
ECHO ES-TU LA ?
Julian
Bon pas besoin d'être psy pour voir que Julian pense la même chose que moi. Ouais, c'est clairement la merde ce qui est en train de se passer actuellement et bordel, j'ai qu'une envie c'est de jeter l'abruti qui n'a pas voulu me prévenir de suite dans l'enclos des raptors. Sans déconner, faut vraiment être con pour ne pas prendre le temps de faire ce qu'il y a à faire... Je n'ose même pas imaginer le bordel si Echo avait décidé de se faire les dents sur quelques employés. Heureusement, et je touche du bois, pour le moment, elle a l'air d'avoir plus envie de se balader que de chasser, ce qui nous laisse un peu de temps pour se préparer et pondre une stratégie. Julian essaye comme il peut de me rassurer et même si j'ai une confiance en lui inconsidérée, je ne peux pas m'empêcher de flipper pour la suite.

En silence, on se rend vers la salle de contrôle de l'enclos. C'est ici qu'on peut suivre les vélociraptors à la trace et alors que trois des signaux gps clignotent, indiquant leur position dans l'enclos, le quatrième, celui d'Echo, nous indique qu'elle est partie vers l'Est. Je ne peux pas m'empêcher de pousser un soupir de soulagement quand je remarque que la vitesse indiquée n'est pas celle d'un raptor en chasse. Il manquerait plus qu'elle se mette à entrer dans les autres enclos et à semer la zizanie... Les mains posées sur le bord de la table de contrôle, je ne quitte pas l'écran des yeux. J'essaye de comprendre ce qui a bien pu lui passer par la tête mais j'ai beau tout retourner, je n'arrive pas à comprendre pourquoi elle a fait ça... Elles ont toujours connu cet endroit, elles ont grandi là, elles ont leurs habitudes et jamais elles ne m'avaient fait un coup pareil... Qu'est ce qu'il y a bien pu lui passer par la tête... Après tout ce temps, même si je suis capable de les comprendre, j'ai toujours des lacunes et c'est en quelque sorte ça qui les rend fascinantes... Même si j'arrive à comprendre leurs besoins etc elles ont toujours un petit jardin secret auquel je n'ai pas accés.

Alors que je continue d'observer avec soin le déplacement de la femelle dino, Julian attrape son talkie et lance un appel radio. Je relève la tête et je le fixe du regard... De l'autre côté on lui demande pourquoi toute cette mise en place... Je déglutis et même si j'ai totalement confiance en lui, je ne peux pas m'empêcher de flipper à l'idée qu'il puisse dire la vérité. Je lâche un soupir et je lui souffle un "merci".

Une fois ses ordres donnés, il se tourne vers moi après avoir coupé le talkie. J'hoche de la tête, déterminé moi aussi à mettre la main sur la fugueuse. Avant de partir, j'attrape un petit boîtier qui continuera de nous transmettre son déplacement en temps réel et deux fusils avec des fléchettes hypodermiques. J'en tend un à Julian, pour qu'on soit équipé tout les deux et prêts à agir.

- En espérant qu'on ait pas à se servir de vraies balles...

Bien entendu, je sais que c'est une solution envisageable mais je vais tout faire pour empêcher que ça se produise. Si elle a quitté l'enclos c'est qu'elle n'y est pas si bien que ça et c'est donc de ma faute puisque c'est moi qui leur ai installé tout ça. On quitte le poste de contrôle et une fois dehors, je grimpe sur ma moto avant de me tourner vers Julian pour lui indiquer un quad.

- Grimpe là dessus, elle connaît le bruit et ne prendra pas la fuite... Ils vont nous suivre d'assez loin avec la cage de transport.

Juste avant que Julian se tourne vers le quad, je lui attrape le bras.

- On ne tire à balles réelles que si c'est vraiment nécessaire d'accord ?

Je démarre la moto et je jette un dernier coup d'oeil sur le signal. Echo suit toujours la même direction, elle semble être attirée par un truc. Quoi j'en sais rien et j'ai bien l'intention de le savoir...
code by FRIMELDA

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
✗ Sur l'ile depuis le : 14/03/2018
✗ Appels a l'aide : 358
✗ JGolds : 8262

✗ Age du personnage : 29 ans
✗ Métier : Agent d'intervention
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 14 Juil - 9:47
Sur le visage de Owen, Julian reconnut le soulagement avant même qu'il ne lui souffle un merci. Inutile d'en dire plus, les deux hommes se faisaient suffisamment confiance pour ne pas avoir à perdre de temps en bavardages et mises en garde futiles.
Juste après avoir coupé le talkie walkie, Owen lui plaça dans les mains un fusil à flèches hypodermiques. Julian observa l'arme, vérifia que tout fonctionnait parfaitement. Ils auraient bien été dans la merde si face au vélociraptor le fusil s’enrayait ou une connerie du genre. Bien que peu habitué à ce type d'armement, Julian s'assura de le maintenir correctement à son épaule et compta le nombre de flèches contenues dans la ceinture carquois.
Trois. Ils n'avaient pas intérêt à se foirer.
Contrairement aux balles, ces fléchettes étaient plus difficiles à trouver car en général, seuls les vétérinaires s'en servaient dans les enclos pour effectuer les examens ou les opérations nécessaires.
Si un dinosaure dangereux réussissait à s'enfuir, on usait de balles réelles pour des raisons logiques de sécurité. Le temps qu'un vélociraptor s'endorme, il pouvait encore blesser, même si ces fléchettes contenaient des doses à endormir un cheval. C'est l'apanage du reptile, d'être moins sensible aux produits chimiques.

De nouveau dehors, Owen s'installa sur sa moto, le nez rivé sur le boitier gps. Il fit signe à Julian de prendre le quad et le sourire de l'agent d'intervention s'étira, bien plus large; il adorait ce truc !
Soudain, Owen lui saisit le bras et planta son regard dans le sien avec sérieux.

- On ne tire à balles réelles que si c'est vraiment nécessaire d'accord ?

La tension dans sa voix et sur les traits de son visage étaient presque palpables. Julian hocha la tête la mine grave, avant de sourire à nouveau et de hausser les épaules.

- Evidemment ! Tu me prends pour un novice ou quoi ?
plaisanta-t-il pour détendre un peu l'atmosphère. Allez en selle Zorro, t'as une demoiselle à sauver. Je te couvre.

Le grondement du moteur du quad rejoignit celui de la moto. Owen s'élança en suivant le signal Gps. Julian le suivit en laissant une distance permettant une marge de manoeuvre entre eux, juste au cas où. Au début, les chemins s'étalaient devant eux larges et dégagés, mais rapidement, il fallut s'aventurer dans la jungle tropicale et dégager les branches ou les lianes qui menaçaient les visages des deux hommes. Encouragés par le son des moteurs, ils avalaient les mètres en se dirigeant de plus en plus profond dans la forêt. Qu'est-ce que Echo foutait ?
Julian se demanda si Owen en avait la moindre idée, après tout, il les connaissait bien. Dans leur malheur au moins, la femelle s'était dirigée à l'opposée de la foule. Un bon signe, qui leur permettait d'agir avec moins de contraintes et qui leur donnerait peut-être l'opportunité de la ramener sans encombre.
Le talkie coupé, ils se retrouvaient dans l'ombre, personne ne pourrait venir les aider si ça tournait mal. C'était un énorme risque, mais cela en valait la peine.
Parce que le respect de Owen n'était pas donné à tout le monde et que Julian ne souhaitait pas le perdre, parce qu'il ne souhaitait pas que quelqu'un soit blessé mais aussi parce qu'il voulait que Echo rentre saine et sauve.
Agir en électron libre pouvait lui attirer des problèmes et il imaginait aisément la mise à pied que pourrait lui coller Brown voire pire si la situation dégénérait.

Echo, t'as pas intérêt à faire de vagues...songea-t-il alors que Owen s'arrêtait devant.

Etait-ce parce qu'il avait perçu quelque chose ou bien parce que le terrain n'était plus praticable sur roues. Julian coupa le moteur et sauta au bas du quad, le fusil en main et le regard rivé sur son coéquipier du moment, à l’affût du moindre signe de sa part qui lui donnerait une indication sur ce qui était entrain de se passer.

_________________
Julian's theme

Les monstres et les fantômes existent.
Ils vivent à l'intérieur de nous et parfois... ils gagnent
En ligne
Revenir en haut Aller en bas
avatar
✗ Sur l'ile depuis le : 06/05/2018
✗ Appels a l'aide : 60
✗ JGolds : 8635

✗ Age du personnage : 32
✗ Métier : Responsable Animalier
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 24 Juil - 15:10
ECHO ES-TU LA ?
Julian
En route, on a pas de temps à perdre, il faut vite qu'on mette la main sur Echo avant qu'elle ne passe en mode chasseur et que l'horreur s'installe dans le parc. Je pense clairement que si elle se met en tête de mettre le bordel dans le parc, ça va vite devenir plus compliqué pour nous de réussir quoi que ce soit. Je la connais et je sais aussi qu'au bout d'un moment, elle va laisser tomber l'exploration pour passer à la chasse. Les yeux rivés sur le petit boîtier qui nous permet de la suivre à la trace, j'avance à vive allure, Julian toujours derrière moi, sur le quad, mais à bonne distance, juste au cas où.

Rapidement, on pénètre dans la forêt et très vite on est entouré par une végétation plus dense, ce qui nous laissera moins de chances si Echo décide de nous prendre en chasse... et franchement, j'espère pour elle qu'elle ne le fera pas car l'accueil risque d'être plutôt violent. Les branches essayent au passage de nous arracher les visages et il nous faut être prudent pour ne pas se faire griffer, ou se faire déstabiliser par toute cette végétation luxuriante. A partir de maintenant, on est sur le terrain de la femelle vélociraptor et il est hors de question pour nous de faire une erreur. Même la plus petite erreur peut très vite jouer en notre défaveur et ce n'est pas vraiment ce dont on a envie.

Mes yeux se posent tour à tour sur le petit chemin qu file droit devant moi et sur le petit écran où apparaît le signal GPS émis par l'animal. Elle est toujours en mouvement et pour le moment, elle se dirige à l'opposé des autres animaux et des employés du parc... ce qui n'est pas une mauvaise chose en soit...

Au bout de quelques minutes, je m'arrête net et je coupe le moteur de la moto. D'un signe de la main, je fais signe à Julian de faire la même chose que moi. Je jette un nouveau coup d'oeil à l'écran pour m'assurer que je n'ai pas rêvé... Echo est bien arrêtée un peu plus loin devant nous. Est-ce qu'elle sait qu'on la suit ? Sûrement... et est-ce que ça lui plaît ? Sûrement pas... Doucement, je descend de ma moto et d'un simple geste, je fais signe à mon coéquipier de faire le moins de bruit possible. Je m'approche lentement et à l'affût du moindre mouvement dans les buissons, vers ce qui me semble être des traces de dino...

Accroupi devant l'énorme empreinte, je me tourne vers Julian et lui fais signe de s'approcher.

- Elle est pas loin devant... va falloir la jouer plus malin qu'elle...

Et ça, ça risque d'être quelque chose de plutôt compliqué parce que Echo est du genre petite maline et petite futée. Le boîtier qui affiche le signal toujours en main, je constate que le signal n'a toujours pas bougé et qu'il semble rester au même en droit soit environ 500 mètres devant eux, direction plein est. Je charge mon fusil avec une flèche hypodermique et je fais signe à Julian de faire la même chose.

- Surtout, sois sur tes gardes. Au moindre bruit suspect, tu me fais signe. Il ne faut surtout pas qu'elle décide de nous prendre en chasse parce que sinon, on est mal...

Je me tourne vers Julian, un sourire aux lèvres. J'essaye de détendre l'atmosphère mais je crois que là, l'humour a décidé de partir loin, de fuir la forêt.

- Ça serait con qu'on se fasse bouffer ici au milieu de nulle part non ?

Je me redresse doucement et je me met en route, en prenant soin de ne pas poser le pied sur des feuilles ou autres branchages pour être le plus silencieux possible. Elle sait qu'on est là, ça ne fait aucun doute par contre, je n'ai aucune idée de ce qu'elle attend et là, je dois dire que ça me fout un peu les pétoches.

- Bon sang... je vais me faire lyncher quand Claire va apprendre tout ce bordel...
code by FRIMELDA

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
✗ Sur l'ile depuis le : 14/03/2018
✗ Appels a l'aide : 358
✗ JGolds : 8262

✗ Age du personnage : 29 ans
✗ Métier : Agent d'intervention
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 25 Juil - 10:09
Franchement, l'atmosphère était digne d'un film hitchcockien. Entourés par la végétation semblant sortie d'une autre ère, les deux hommes pourtant armés semblaient si fragiles, de vraies proies sur le point de se faire cueillir.
En silence, Julian s'approcha de Owen alors accroupit devant un buisson ou plutôt, devant de larges traces de pas de dinosaure qui était passé par là.
Bien que moins renseigné sur le sujet que le dresseur des raptors, Julian douta fortement qu'il s'agisse des empreintes de la fugitive mais peut-être le suivait-elle ?
Owen lui fit signe de s'approcher encore plus et Julian se  plaça donc à sa hauteur. Dans un murmure  peine audible, il lui indiqua que Echo n'était pas si loin devant et qu'il allait falloir ruser.
Un sourire ironique déforma les lèvres de l'agent d'intervention. Plus malin qu'un vélociraptor ? Putain ils n'avaient pas intérêt à se louper.
D'un coup d'oeil, il observa le signal gps émit par leur cible. Effectivement, on pouvait l'imaginer à environ 500 mètres à l'est.
Lorsque Owen chargea son fusil, Julian n'attendit pas ses indications pour en faire autant. Déjà, l'adrénaline courrait dans ses veines et il se demanda ce qu'il lui avait prit d'accompagner Owen dans ce merdier. Il le couvrait, mais très clairement, s'ils échouaient et que cela arrivait aux oreilles de Brown, Julian pouvait dire au revoir à sa carte de séjour. Pourtant l'excitation de l'instant lui faisait oublier les risques, le rendait téméraire et lui donnait cette étrange sensation d'être invincible. Foutue chimie...

- Surtout, sois sur tes gardes. Au moindre bruit suspect, tu me fais signe. Il ne faut surtout pas qu'elle décide de nous prendre en chasse parce que sinon, on est mal...

Sans blague....
Julian lui rendit son sourire même si la nervosité le gagnait lentement. Il était connu comme un agent stable, aux nerfs d'acier, mais n'importe quel mec sain d'esprit pisserait dans son froc face à un vélociraptor en chasse et il espérait sincèrement ne pas avoir à affronter cela, ni même à devoir changer de sous-vêtements.

- Ce serait sacrément con tu peux le dire
, renchérit ce dernier. Mais si ça devait arriver, j'espère bien que ta petite protégée s’étouffe avec un de mes membres.

Il ne précisa pas lequel et se redressa en même temps que Owen. Ensemble, ils avancèrent sur le qui vive. Les sens en alerte, que pouvait réellement leur intuition face à l'instinct d'un des plus grands prédateurs que la Terre ait jamais porté ?
C'était peut-être la fin, le point de non retour et cela l'exaltait autant que ça l'effrayait.
Leurs pas étaient aussi silencieux que possible et c'est là que Julian remarqua que la forêt l'était tout autant. Il leva les yeux et observa la canopée un bref instant, tandis que Owen marmonnait entre ses dents les conséquences encourues lorsque Claire Dearing apprendrait cette chasse improvisée.
Julian espéra qu'il n'était pas sérieux.

- Ça reste entre nous, souffla-t-il du bout des lèvres.

Si Owen lui avait demandé d'agir sans prévenir la sécurité, il espérait bien que le dresseur ferait de même du côté de sa rousse. Julian n'avait aucune confiance en elle et sans aucun doute, elle irait directement se plaindre auprès de qui de droit, c'est à dire Jason Brown, si la situation dégénérait et que son mec se retrouvait blessé. Peut-être même juste pour le faire chier.

_________________
Julian's theme

Les monstres et les fantômes existent.
Ils vivent à l'intérieur de nous et parfois... ils gagnent
En ligne
Revenir en haut Aller en bas
avatar
✗ Sur l'ile depuis le : 06/05/2018
✗ Appels a l'aide : 60
✗ JGolds : 8635

✗ Age du personnage : 32
✗ Métier : Responsable Animalier
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 2 Sep - 16:15
ECHO ES-TU LA ?
Julian
Ouais je sais, faut que je bosse mon humour surtout quand je décide d'en faire dans des situations foireuses comme celle qu'on est actuellement en train de vivre avec Julian. Alors certes, je ne sais pas trop comment tout ça va se finir mais si il y a bien une chose dont je suis sûr c'est que j'ai envie qu'on s'en sorte vivant tout les trois et que chacun rentre chez lui ce soir. Bordel Echo, la prochaine fois que tu me fais un coup comme ça, je jure que je vais te filer une dose de cheval niveau calmant. Les yeux rivés sur le signal GPS de la femelle, je continue d'avancer sans pour autant baisser ma garde. Je suis à l'affût du moindre bruit de la part d'Echo... d'après le signal, elle est juste à quelques petits mètres de nos positions et même si elle ne nous voit pas, elle sait clairement qu'on est là et qu'on approche de sa position. Toutes les hautes herbes et les fourrés autour d'eux ne jouaient pas du tout en notre faveur et à chaque bruit que j'entend, même infime, je dois me retenir de sursauter. Je sais qu'il ne faut pas qu'elle sente notre peur mais croyez moi, même en s'occupant d'elle depuis pas mal de temps, me retrouver ici dans cette forêt sans savoir où elle est et savoir qu'elle est en train de nous observer, ben c'est normal de flipper.

Lorsque j'arrive à l'orée d'une petite clairière, je fais signe à Julian de ne plus bouger. Le silence se fait autour de nous et à part quelques bruits d'oiseau et le vent qui vient souffler dans les feuilles, il règne une ambiance de mort. Je baisse les yeux quelques secondes, elle est juste là, devant nous, à quelques petits mètres. Je me tiens prêt à tirer, il va falloir faire vite.

Je fais un pas en avant, puis un autre, toujours le plus silencieusement possible. Echo est là, en face de moi, debout fièrement sur ses pattes arrières et elle nous fixe. Je ne la quitte pas des yeux, je plonge mon regard dans le sien pour lui faire comprendre que c'est moi qui décide et pas elle... On reste là, quelques secondes, minutes, à se toiser et alors que je fais un nouveau pas en avant pour faciliter mon tir, voilà que la demoiselle décide de se faire la belle. Sans un regard vers nous, elle tourne le dos et part dans la direction opposée à notre position, ce qui vaut un juron de ma part alors qu'elle disparaît au milieu des buissons.

- Nan mais sérieusement...

Pu**** de bordel de m**** ! Là ça craint ! Elle cherche quoi là à fuir comme ça.... Bon sang mais qu'est ce qui lui passe par la tête... Je grogne et je me retiens de jeter le fusil. Il me faut quelques secondes avant de retrouver mon calme. Je jette un nouveau coup d'oeil sur le signal, le petit rond rouge continue de se déplacer mais à allure plutôt modérée.

Je me tourne vers Julian.

- J'espère que tu es patient et que t'as pas un rencart de prévu ce soir...

La fin de journée et la soirée risquent d'être longues parce que quelque chose me dit que Echo a envie de jouer avec nous... et malheureusement, ça ne me dit rien qui vaille cette histoire.

code by FRIMELDA

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
✗ Sur l'ile depuis le : 14/03/2018
✗ Appels a l'aide : 358
✗ JGolds : 8262

✗ Age du personnage : 29 ans
✗ Métier : Agent d'intervention
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 2 Sep - 21:54
Echo était là, dans la clairière. Owen fit alors signe à Julian de se mouvoir avec lenteur et surtout en silence. Facile à dire, entre le fusil qu'il transportait et ses pieds dans l'humus de la jungle, on avait vu plus discret. Cependant, l'agent en avait vu d'autre et s’exécuta comme le dresseur le lui demandait.
La vélociraptor semblait plutôt sereine, du moins, elle ne semblait pas craindre les deux personnes qui la traquaient.
Owen effectuer un nouveau pas en avant, fusil en joue. Julian se prépara au pire, lui aussi prêt à tirer.Il attendait les nouvelles directives du dresseur. Après tout, dans ce genre de situation, c'était Owen le pro, il n'était là qu'en soutient et aussi parce qu'il était le seul agent d'intervention capable de partir en forêt sans prévenir quiconque, même si cela pouvait lui valoir de sérieux problèmes.
Owen ne lui avait rien précisé concernant Dearing et au plus profond de lui, Julian espéra qu'il ne lui en toucherait pas mot. De la même manière, il espérait qu'ils rentreraient en vie et sans grosse blessure. Mais avec un vélociraptor, même dressé, rien n'était moins sûr.
La femelle les fixait, sans réellement les craindre. Sentait-elle la peur ? Percevait-elle l'avantage qu'elle possédait sur les deux bipèdes ? Bien qu'armés, elle semblait savoir qu'ils n'étaient pas une réelle menace. Foutue intelligence.
Julian serra les mâchoires, inquiets, les sens affûtés comme des lames de rasoir.
Au moindre mouvement suspect, il n'hésiterait pas à tirer.

Et puis soudain, sans que rien ne puisse le prévoir, la dinosaure fit demi-tour et les laissa plantés là, comme deux cons bredouilles.
Julian haussa les sourcils et baissa son arme.
Owen jura et Julian sut qu'il était en colère. Il le laissa s'apaiser un peu, sachant l'homme aussi impulsif que lui. Sur l'écran, le dresseur contrôla la position avant de se tourner vers son binôme pour lui signaler que la course-poursuite était loin d'être finie.
A ses mots, Julian poussa un long soupir. Non il n'avait pas rencard, sa vie sentimentale étant des plus désertique ces temps-ci, mais il n'avait pas de patience non plus.

- La patience n'est pas ma plus grande vertu, répondit-il légèrement agacé.

En possédait-il au moins une de vertu ? Il n'aurait su le dire. En tous cas, ce petit jeu du chat et de la souris commençait sérieusement à l'énerver.
Il reprirent leur traque, guidé par le point rouge lumineux sur l'écran. Echo poursuivait sa promenade sur un rythme modéré. Parfois, l'agent avait l'impression qu'elle les narguait ou qu'elle les attendait pour mieux se cacher ou fuir de plus belle.
Ils marchèrent longtemps, en silence toujours pour une question de sécurité, se donnant des directives par les gestes ou les regards.
La tension était palpable et Julian craignait toutefois pour leurs vies. Il craignait également les remontées de cette petite virée et la mise à pied voire pire qui pourrait l'accompagner. Pourtant une part de lui persistait à penser que Owen assumerait toute la responsabilité de cette folie. Encore fallait-il qu'Owen resta en vie.
A travers la canopée, le ciel rosit légèrement avant de s'embraser. Le soleil se couchait.
D'ici une vingtaine de minute, la nuit complète serait tombée et les deux hommes se trouvaient encore au coeur de la jungle. Julian attrapa sa Maglite et vérifia qu'elle fonctionnait.

- Echo tu fais chier,
grinça-t-il à voix haute.

Par un curieux fruit du hasard, le signal sur le gps se fixa. La raptor s'était arrêtée. A nouveau, les deux hommes avancèrent en silence avec la discrétion des morts.
Au détour d'un énorme tronc d'arbre, ils aperçurent la fugitive qui les regardait. Sa gueule large criblée de dents aiguisées comme des rasoirs semblait sourire et machinalement, Julian reprit son fusil en joue.

- Et maintenant Mesdames et Messieurs...pour votre plus grand plaisir
, chuchota-t-il à l'attention d'Owen, Owen Grady, le dresseur de raptors...

_________________
Julian's theme

Les monstres et les fantômes existent.
Ils vivent à l'intérieur de nous et parfois... ils gagnent
En ligne
Revenir en haut Aller en bas
avatar
✗ Sur l'ile depuis le : 06/05/2018
✗ Appels a l'aide : 60
✗ JGolds : 8635

✗ Age du personnage : 32
✗ Métier : Responsable Animalier
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 4 Sep - 22:18
ECHO ES-TU LA ?
Julian
Je grogne, je rage même. Sérieux, je ne sais pas ce qu'il se passe dans sa petite tête de piaf préhistorique ou alors ce qu'ils lui ont donné à manger mais va vraiment falloir trouver une solution ! Sérieux, c'est quoi son nouveau délire à vouloir nous faire tourner en bourrique ? parce que là, c'est clairement ce qu'elle est en train de faire et c'est en train de me faire bouillir de l'intérieur, lentement mais sûrement. Les poings serrés sur la crosse du fusil hypodermique, il me faut quelques secondes pour descendre en pression et reprendre le contrôle de ma tension. Je tape dans un caillou qui va atterrir un peu plus loin dans un buisson et qui au passage fait fuir quelques petits rongeurs qui ont élu domicile dans le coin.

Une fois calmé, je retourne vers Julian qui n'a pas l'air très détendu lui non plus. Ah ben c'est sûr que si tout les deux on ne se calme pas, je ne donne pas cher de notre peau... Forcément que la patience n'est pas une de ses vertus puisque nous avons à peu près le même genre de caractère... Moi non plus, la patience c'est pas mon truc et d'ailleurs, je me demande encore comment j'ai pu faire pour accomplir toutes ces années de boulot avec les filles parce que croyez moi, c'était souvent un pas en avant pour trois pas en arrière... Il m'en a fallut du temps pour arriver à faire quelque chose de bien avec elles et je crois que le fait de voir Echo n'en faire qu'à sa tête, ben ça remet en cause une bonne partie de mon job. D'accord ce sont des animaux, sauvages qui plus est, et je comprend ça, je respecte... Mais bordel, il s'est passé quoi pour qu'elle décide de jouer les filles de l'air !

- Désolé de t'avoir embarqué là dedans... je ne pensais pas que ça allait être aussi long...

Il nous fait quelques secondes de calme et de silence avant de reprendre la route, nez vissé sur le signal. La femelle vélo continue d'avancer à rythme plutôt lent dans la forêt et plus les secondes passent, plus je me dis que j'aurai peut-être du réagir autrement quand on m'a dit qu'elle était partie... avec ce qu'il s'est passé dans l'ancien parc, je devrai pourtant savoir qu'ils sont incontrôlables même après toutes ces années de dressage. Près de moi, Julian peste après Echo et franchement, je ne peux pas l'en blâmer. On dirait une ado en pleine crise et c'est plutôt agaçant comme comportement.

Je ne sais pas combien de temps on marche tout en suivant le signal et la seule chose dont je suis sûr c'est que si on ne met pas la main dessus rapidement, on va se retrouver dans le noir et là, on aura plus du tout aucune chance... En plus ces bestioles chassent la nuit donc autant vous dire qu'on a une certaine pression là en fait.

Finalement et je ne sais pas pourquoi, Echo s'arrête une nouvelle fois. On continue d'avancer et rapidement, je fais comprendre à Julian qu'on va agir différemment. Au lieu d'être à deux pour la confronter directement, pendant que je vais attirer son attention, Julian va devoir faire le tour, le tout rapidement et en silence, pour pouvoir lui envoyer de quoi l'endormir. Plus qu'à prier que cette fois ça marche, parce que sinon, je vais devoir appeler des renforts et là, ça sera complètement différent.

Il ne me faut pas longtemps pour avoir Echo en visuel. J'avance lentement vers elle et je prend bien soin de capter son regard pour laisser à Julian le champ libre. Doucement, je pose le fusil au sol pour lui faire comprendre que je ne lui veux pas de mal.

- Hey ma belle...

Je parle ni trop fort, ni trop bas... Je veux juste qu'elle continue de me fixer et pour ça, mains en avant, je continue d'être en mouvement. Je fais attention à ne pas quitter son regard... surtout ne pas lâcher en premier sinon on est mort...

- Va falloir que tu viennes maintenant Echo... On a assez joué.

Mon ton est ferme, il ne faut pas lui montrer de l'hésitation. Je n'ai aucune idée de la position de Julian, je suis à l'aveugle et si elle décide de me bouffer je suis dans la merde puisque j'ai posé le fusil au sol... Des fois, je me demande pourquoi j'ai accepté de revenir...

code by FRIMELDA

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
✗ Sur l'ile depuis le : 14/03/2018
✗ Appels a l'aide : 358
✗ JGolds : 8262

✗ Age du personnage : 29 ans
✗ Métier : Agent d'intervention
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 6 Sep - 15:55
Owen fit son entrée. Avec un calme olympien, il déposa son fusil au sol de manière à ce que la raptor le voit. Julian déglutit en songeant qu'il fallait vraiment avoir confiance pour oser agir de la sorte à moins d'être complètement taré. Il connaissait suffisamment le soigneur désormais pour savoir qu'il ne l'était pas, taré.
Presque aussi fasciné que la femelle dinosaure, il observa l'homme s'avancer lentement à grand renfort de gestes lents et de douces paroles. Son comportement attira l'attention de Echo, qui fixa son regard dans le sien, comme s'il était la seule chose digne d'intérêt aux environs. Elle n'avait d'yeux que pour lui et l'agressivité semblait la quitter petit à petit. Elle n'émettait plus ce son caractéristique proche du feulement mais plutôt un petit couinement guttural, comme si elle geignait, intriguée.
Julian profita de cette aubaine.

A son tour, il se décala sur le côté avec une lenteur extrême et des gestes aussi lents que possible. Il pensait ne jamais réussir à regagner les buissons d'où ils avaient émergé. Pourtant après un temps qui lui sembla infini, il parvint aux feuillages. Ses pieds s'enfonçaient dans l'humus spongieux avec le silence du prédateur en pleine chasse. Aucune brindille ne vint troubler cet état quasi miraculeux.
L'agent d'intervention n'oubliait pas que le soigneur risquait sa vie, il n'oubliait pas que le raptor pouvait changer de comportement en une fraction de seconde.
Il n'aurait droit qu'à un seul et unique essai.

Après une profonde inspiration qui lui fit clore ses paupières une fois, il ajusta la position de son fusil, plaçant en joue la femelle. A l'expiration suivante, son doigt appuya sur la gâchette. La fléchette chargée d’anesthésiant fendit l'air en un petit sifflement, vif comme le vent, avant de se planter derrière l'épaule, juste au dessus de l'aisselle, là où l'épaisseur de l'épiderme se voulait plus fine.
Echo sursauta, stupéfaite avant de prendre plus d'appuie sur ses membres postérieurs, prête à sauter sur Owen. Elle lâcha un grognement sourd et fut coupé dans son élan par l'effet du produit anesthésiant avant de s'effondrer sur le sol.
Un soupir de soulagement s'échappa d'entre ses lèvres et il sortit de sa planque de fortune.

- Toujours aussi impressionnant, souffla-t-il en regardant le reptile à la respiration ralentie par le sommeil contraint.

Il ne put s'empêcher de sourire à Owen, admiratif de ce sang froid dont il était capable face aux prédateurs malgré la peur, la colère ou l'incompréhension. Il aimait vraiment ces bêtes et c'était tout à son honneur.
Julian leva son visage vers le ciel qui commençait à s'obscurcir.

- La nuit tombe, mieux vaut ne pas traîner ou bien nous risquons d'avoir plus d'un vélociraptor sur le dos.


Le pire semblait être évité bien qu'ils ne soient pas encore à l'abri. Ils devaient toujours récupérer la camionnette, y placer la femelle, la ramener dans son enclos. Ouais, heureusement que Julian n'avait pas de rencard ce soir parce que là, clairement, il n'était pas encore rentré. Et puis, qui pouvait bien savoir ce que la jungle pouvait encore leur réserver ?

_________________
Julian's theme

Les monstres et les fantômes existent.
Ils vivent à l'intérieur de nous et parfois... ils gagnent
En ligne
Revenir en haut Aller en bas
avatar
✗ Sur l'ile depuis le : 06/05/2018
✗ Appels a l'aide : 60
✗ JGolds : 8635

✗ Age du personnage : 32
✗ Métier : Responsable Animalier
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 17 Sep - 10:55
ECHO ES-TU LA ?
Julian
Echo est obnubilée par mes paroles et mes gestes. Bon franchement, en l'état actuel des choses, je pense plus qu'elle est en train de m'imaginer déguiser en gros morceau de viande mais j'essaye quand même de me convaincre que non, elle est en train de m'écouter. Je ne cesse de lui parler et d'attirer son attention parce que je n'ai aucune idée de la position de Julian et j'espère juste qu'elle ne va pas le sentir et s'occuper de son cas... Depuis que Julian a disparu dans les fourrés, le temps me semble s'écouler trop lentement, beaucoup trop lentement même...

Alors que j'ai envie de crier à Julian de se bouger les fesses, derrière Echo, j'aperçois que ça bouge et mon petit doigt me dit assez rapidement qu'il s'agit de mon camarade de galère. Je reste immobile, je ne lâche pas la femelle du regard, il faut que je continue de capter son attention pour éviter qu'elle se tourne vers Julian. Ce dernier profite d'avoir une petite fenêtre de tir pour faire feu et en quelques secondes, Echo se retrouve avec une fléchette anesthésiante plantée au niveau de l'épaule. Elle grogne, ben ouais forcément, ça ne doit pas être très agréable ! Elle lâche un second grognement puis se met à tituber dans ma direction alors que je fais un pas en arrière. Elle finit par s'écrouler au sol et moi, je ne peux pas m'empêcher de lâcher un soupir de soulagement et un juron pour appuyer mon soulagement.

J'ai la tête en bas et les mains posées sur les genoux lorsque Julian sort de sa petite cachette. Il me faut quelques secondes pour finir par me détendre avant de me redresser, les mains posées sur les hanches. Alors qu'il me félicite sur ce que j'ai fais je m'approche d'Echo, juste pour vérifier que tout va bien et que la dose est suffisante. Cette dernière dort comme un gros bébé. Je relève la tête vers Julian, sourire au coin des lèvres.

- Merci, mais t'as pas mal géré toi aussi.

On a toujours fais du bon boulot tout les deux et ça se confirme encore ce soir. A deux, on a réussi à calmer un raptor en vadrouille et à la plonger dans un sommeil digne de la belle au bois dormant. Mais maintenant, on a autre chose à gérer, un détail qui va peut-être s'avérer embêtant si jamais on ne se bouge pas. Effectivement, la nuit est en train de tomber et plus on tarde à la ramener et à rentrer plus on a de chances de tomber sur des trucs pas forcément cools.

- Je vais prévenir les autres pour qu'ils viennent avec le camion.

Aussitôt dit, aussitôt fait. En quelques secondes, je préviens l'équipe qui se tenait prête et attendait notre signal pour venir récupérer la femelle. Après avoir eu confirmation de leur départ, je me tourne vers Julian.

- En tout cas, merci pour ton coup de main. Je t'en dois une.

Je lui fais un clin d'oeil et lui donne une tape sur l'épaule avant de jeter un coup d'oeil stressé autour de nous. On est dans une région où la nuit tombe plus vite que le temps qu'il faut pour boire une bière et croyez moi, quand on est en pleine jungle comme ça, sans aucun moyen de savoir si on est seul ou pas, ben on en mène pas large. Je ne sais pas trop ce qu'ils ont fichus dans cette jungle mais bon sang j'espère juste que ce n'est pas du genre gros carnivore...

code by FRIMELDA

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
✗ Sur l'ile depuis le : 14/03/2018
✗ Appels a l'aide : 358
✗ JGolds : 8262

✗ Age du personnage : 29 ans
✗ Métier : Agent d'intervention
Voir le profil de l'utilisateur
Hier à 18:44
Avec un sourire, Julian accueillit le compliment du dresseur de raptors. Ensemble, ils fonctionnaient bien; à eux deux ils étaient plus discrets et plus calmes que dix personnes réunies, bien plus efficaces aussi.
L'agent d'intervention était heureux d'avoir la confiance de Owen Grady, après tout ce qu'il s'était passé depuis le fiasco du premier parc, il savait qu'il pouvait au moins compter sur lui, faute de pouvoir compter sur Dearing.

La nuit tombait dangereusement et Owen eut l'idée de prévenir ses équipes pour venir récupérer la petite fugueuse.
Julian s'en inquiéta, les gens parleraient forcément entre eux et il avait peur que cette petite escapade en toute discrétion lui retombe sur le dos. Il était parti sans prévenir la sécurité, il avait pris un risque énorme. Certes, il avait agit sous la demande de Owen mais il ne pouvait pas le laisser assumer tout la responsabilité de cet acte, lui aussi y avait sa part. Pourtant il ne pouvait s'empêcher de songer à la réaction de Powell ou pire, Brown si cela venait à se savoir.
Owen se tourna vers lui et le remercia avant de le gratifier d'un clin d'oeil et d'une tape sur l'épaule. Julian afficha un sourire en coin.

- Une bière fera l'affaire
, répondit-il amusé et flatté.

Il respectait trop cet homme pour lui demander quoique ce fut d'autre et puis, dans le fond, de quoi avait-il besoin ? Rien de particulier. Travailler avec Owen, même sur ce genre de petite mission lui faisait plaisir, il voulait se rendre utile.
Tandis que ses mains travaillaient presque toutes seules, par habitude, à recharger le fusil juste au cas où, il reprit bien plus sérieux :

- Je compte sur toi pour ne pas ébruiter cette intervention.

Haussant un sourcil dans sa direction, il n'était pas nécessaire d'en dire plus, Owen comprendrait. Le sujet était clos par la confiance mutuelle qu'ils se portaient.
De nouveau, l'agent d'intervention observa la canopée et fronça les sourcils face à l'obscurité qui commençait à devenir trop présente.

- Faudrait qu'ils se magnent en revanche, murmura-t-il entre ses dents.

Dans l'attente de l'équipe de renfort, Julian acheva de s'armer et se positionna de manière à pouvoir surveiller la zone, prêt à tirer au besoin. Echo dormait toujours profondément, mais elle n'était plus le seul danger à présent. Owen avait-il pu comprendre pourquoi elle avait pris la fuite ? Qu'avait-elle cherché au final ?
Lui n'en avait pas la moindre idée, mais il espérait simplement que les raptors ne prennent pas cette très mauvaise habitude. Ils avaient déjà fort à faire avec les dinosaures encore en liberté, inutile de charger la mule. A ce moment précis, Julian songea que des vacances lui feraient du bien, loin du stress et de l'inquiétude, loin du danger, il rêvait d'un bon petit séjour dans un hôtel quatre ou cinq étoiles avec la plage et surtout le vide dans sa tête.

_________________
Julian's theme

Les monstres et les fantômes existent.
Ils vivent à l'intérieur de nous et parfois... ils gagnent
En ligne
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jurassic World Renaissance ::  :: AREA 4 - LA FORET :: Attraction - Enclos des Raptors-
Sauter vers: