AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Jurassic World Renaissance a ouvert ses portes le 28/09/2016
et nous sommes heureux de vous accueillir sur ce forum!
Plein de personnages en libre service vous
attendent afin de commencer cette belle aventure,
n'hésitez pas à aller les voir.

Vous avez envie de poster une petite annonce dans cette barre
de recherche pour vous donner plus de chances de
trouver votre bonheur?
N'hésitez pas à le demander!
Pour en savoir plus c'est ici:
PETITES ANNONCES

LES PREDEFINIS DE JWR
Vous aimez avoir des liens importants dès votre arrivée
et vous souhaitez que votre personnage puisse accomplir de
grandes choses sur JWR? Pourquoi ne pas opter pour un de nos prédéfinis?
Ils sont cools, et vous apporteront une aisance en jeu à ne pas négliger!
Pour les voir de plus près:
Liste des prédéfinis

LES INSCRIPTIONS SUR JWR
Le groupe des ANIMALIERS est fermé aux nouvelles inscriptions, hors scénarios et prédéfinis
pour cause de surpopulation. Les groupes des
Administation / Techniciens et recherche / et Autres
bénéficient d'un bonus de
100 Jgolds
à la validation car ils sont en sous effectif. Merci de les choisir! :59:


 ::  :: AREA 5 - LES HOTELS :: Le loch Ness :: Le Hall et le Restaurant Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La cuisine, c’est quand les choses... - ft Dalia (10/05/2013)

avatar
✗ Sur l'ile depuis le : 05/05/2018
✗ Appels a l'aide : 149
✗ JGolds : 6696

✗ Age du personnage : 40 ans
✗ Métier : En fin de formation cuisinier
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 24 Mai - 0:37

...ont le goût de ce qu’elles sont
Dalia & Matthias

« and I have been ash turned to dust to dirt, and from the earth I will grow again. »

10 mai 2013

Trois jours qu’il avait débarqués sur cette île dont il ne savait pratiquement rien pour être totalement franc et sincère. Il n’en savait pas plus sur cette île que sur les créatures irréelles qui pouvaient la peupler. Les dinosaures ça ne l’avais jamais vraiment botté. D’ailleurs sans cette demande du juge et son désirde le foutre sur une île éloignée de tout pour minimiser les risques de récidive, il n’y aurait même jamais pensé.Pourtant il était ici à présent et pour l’année à venir. Puisque c’est ce que lui avait accordé le juge. Un an de mise à l’épreuve sur Isla Nublar. Qu’est-ce qu’était une année auprès de créature préhistorique après dix années passés derrière les barreaux ? Il avait des doutes sur le fait que ce soit plus danger que d’éviter de se faire crever la panse par l’un des détenu auquel vous avez tenue tête sous prétexte que vous avez refusé de faire sa femme… Matthias était quasiment sûr qu’ici il n’y aurait pas l’un de ses foutus dinosaures pour essayer d’avoir son cul, dans le sens littérale du terme !

Rien que sa chambre d’hôtel, qui semble-t-il serait ses appartements pour le reste de l’année, était déjà six fois plus grande que son précédent appartement. Et il ne ferait même pas allusion au lit ! Il n’arrivait toujours pas à dormir dedans. Passer d’un lit de quatre-vingt-dix centimètres à un lit king size c’est beaucoup trop d’un seul coup pour lui. Tout ici, aurait pu être ce qu’il avait rêvé ses dix dernières années et pourtant, il avait du mal à si faire après dix années de précarité, de promiscuité, pire encore, de passer d’une population totalement masculine et mixte… Matthias avait définitivement perdu tous ses repères et pourtant il n’avait pas le luxe d’avoir le temps de souffler. C’était à lui de faire preuve d’adaptation et de se mettre dans le bain le plus tôt possible.

C’est de cette façon qu’il s’était retrouvé dans cette cuisine, à peine trois jours après son arrivée sur l’île. Il avait tout juste pris le temps de récupérer du décalage horaire et il avait lui-même cherché les cuisines. Sa veste de cuisine parfaitement blanche, parfaitement repassée et parfaitement pliée dans les bras, il avait franchi les portes battantes pour se retrouver dans la cuisine encore totalement silencieuse. Il s’avançait, respirant longuement en fermant les yeux. C’était la chance de sa vie et il n’avait pas l’intention de la gâcher. S’avançant toujours, ses pupilles croisèrent le dos d’une brune aux cheveux longs. Il venait se placer derrière elle. « Bonjour. » Avait-il lâché de sa voix légèrement éraillée et teintée de son accent allemand qui malgré les années n’avait jamais disparu. Il s’était estompé, mais il était toujours présent là dans le fond de sa gorge.
(c) DΛNDELION

_________________
couleur Matthias : #4682B4
Revenir en haut Aller en bas
avatar
✗ Sur l'ile depuis le : 11/03/2018
✗ Appels a l'aide : 254
✗ JGolds : 12674

✗ Age du personnage : 30 ans
✗ Localisation : en cuisine
✗ Métier : chef cuisinière étoilée
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 27 Mai - 23:48

...ont le goût de ce qu’elles sont
Dalia & Matthias

« and I have been ash turned to dust to dirt, and from the earth I will grow again. »

10 mai 2013

Je suis là depuis quelques mois maintenant. J'ai pris mes marques. En cuisine en tout cas, parce que sur l'île c'est pas vraiment le cas. Trop vaste, trop dangereuse par endroits. Disons que je ne suis pas du genre à me porter volontaire pour aller attraper un dinosaure et le ramener à la niche. En revanche j'adore écouter les aventures de ceux qui le  font. Tout comme les histoires de ma soeur et des petits dino dont elle s'occupe. Parfois je me sens un peu décalée mais je suis vite rassurée quand je vois les employés venir dévorer mes plats. A chacun son job !

Et le mien va un peu changer car je vais avoir un nouveau cuisinier. On m'a appris la nouvelle il y a peu. C'est un homme sortant de prison.Honnêtement, ce qui m'avait fait tiquer ce n'était pas ça. Même si je me demandais ce qu'il avait bien pu faire. J'avais d'ailleurs exigé de savoir si c'était un délinquant sexuel. On m'avait assuré que non et j'avais conclu que ce ne devait pas non plus être un tueur en série. Alors ça m'avait rassurée. Bref, ce qui m'ennuyait c'était que s'il avait eu sa formation en prison, il faut dire ce qui est : ça ne devait pas être terrible ! Et surtout, j'espère que la cuisine lui plait et que ce n'est pas juste une sorte d'échappatoire. Je ne suis pas une chef qui hurle et rabaisse sa brigade, par contre je suis exigeante et donc chiante. Mais je vais éviter de stresser. הכל יהיה בסדר, comme dirait mon père.

Je suis en train de préparer du beurre à l'ail et aux fines herbes pour faire des toasts quand un homme entre dans les cuisines. Il me suffit d'un regard à ce qu'il tient dans les bras pour savoir que c'est mon nouveau. Moi même je porte ma veste de cuisine blanche. Mes cheveux sont attachés, une natte pour éviter qu'ils me gênent ou ne s'éparpillent. Je lui souris. Le fait qu'il vienne de lui même et pas les mains dans les poches est un bon point de départ. Il me salue, je crois discerner un accent allemand. Je n'ai pas l'accent hébreu mais mon nom parle de lui-même. Mais j'ose espérer que ça n'entrera pas en ligne de compte, on n'est plus en 1940 !

❝ Bonjour. Je suis Dalia Ayoun. ❞


Je m'essuie la main et lui tend.

❝ Bienvenue. Je vous fais visiter ? ❞

Faire un peu connaissance en entrant dans le vif du sujet me semble pas mal.

(c) DΛNDELION

_________________


'cause in a sky full of stars
"Chaque personne qu’on s’autorise à aimer, est quelqu’un qu’on prend le risque de perdre" ~©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
✗ Sur l'ile depuis le : 05/05/2018
✗ Appels a l'aide : 149
✗ JGolds : 6696

✗ Age du personnage : 40 ans
✗ Métier : En fin de formation cuisinier
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 14 Juin - 23:41

...ont le goût de ce qu’elles sont
Dalia & Matthias

« and I have been ash turned to dust to dirt, and from the earth I will grow again. »

10 mai 2013

Comme introduction il aurait pu trouver mieux. Il ne faut pas ce le cacher. Seulement au bout de dix ans à se battre pour vivre, survivre surtout au milieu des plusieurs centaines d’autres hommes qui ne cherche qu’à soit le tuer, soit se servir de lui comme d’une femme, il avait littéralement perdu toutes les bases sociales à une conversation bien menée. Et s’en était de même pour son entrée en scène. Il aurait pour commencer avec un « Bonjour est-ce que vous êtes Dalia ? » Ou un « Je suis le nouveau cuisinier apprentis, je m’appelle Matthias. »  Mais non, rien de tout cela pour lui. C’était trop de fioritures pour lui. Dès l’instant ou sa voix perce le silence, la jeune femme stoppe ce qu’elle était en train de faire pour se retourner sur lui. Il la regarde sans la détailler. Pour lui elle n’est pas une femme. Elle est son chef ! Et pour cette raison il lui doit encore plus de respect. Pas que sans ce détail il ne la respecterait pas, mais elle ne serait rien d’autre qu’une femme et pas sûr qu’il lui aurait alors adresser le moindre mot. Parce qu’on ne marche pas sur dix ans aussi facilement. Les dernières femmes qu’il a connue portaient les équipements de sécurité et faisaient partie des gardiens de la prison. En soit, elles étaient rarement commode et il n’avait jamais réellement cherché à leur parler. Plus il se tenait loin d’elles et mieux il se portait ! Il voyait bien avec les autres détenues qu’elles n’apportaient que des emmerdes, surtout avec ceux qui cherchaient à ce les faire au détour d’un défaut de sécurité dans cette machine pourtant bien huilée.  

❝ Bonjour. Je suis Dalia Ayoun. ❞ Il regarde le geste de sa main s’essuyer contre le linge propre avant qu’elle ne se tende doigts tendus vers lui. Il relève les yeux dans ceux de la jeune femme. « Matthias Hafner, mais je suppose que vous le savez déjà. » Dit-il en prenant sa main dans la sienne, serrant d’une poigne d’homme ne se demandant pas s’il serait trop fort ou non. Il ne sentait plus sa force depuis trop longtemps. ❝ Bienvenue. Je vous fais visiter ? ❞ Il hoche la tête pour répondre par l’affirmatif. Il n’aime pas passer trente ans pour tourner autour du pot. Il a déjà suffisamment laissé filer sa vie entre ses doigts pour perdre du temps en bonne manière et en blabla inutile. Gardant toujours sa veste dans l’une de ses mains, il se met à la suivre pour découvrir son nouveau lieu de travail pour l’année à venir. « Miss Dearing m’a dit de voir avec vous pour mes horaires et mes jours de travail. » Dit-il bien décidé à rester professionnel et surtout ne pas être le premier à aborder le sujet des raisons de sa mise en prison. Bien qu’il se doute que le sujet viendra sur le tapis, surtout de la part de la personne qui va partager plus de la moitié de ses journées avec lui à partir d’aujourd’hui. Il serait parfaitement normal qu’elle veuille en savoir plus sur l’homme qui va partager sa cuisine.
(c) DΛNDELION


couleur matthias : #4682B4
couleur dalia : #ff0099

_________________
couleur Matthias : #4682B4
Revenir en haut Aller en bas
avatar
✗ Sur l'ile depuis le : 11/03/2018
✗ Appels a l'aide : 254
✗ JGolds : 12674

✗ Age du personnage : 30 ans
✗ Localisation : en cuisine
✗ Métier : chef cuisinière étoilée
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 2 Juil - 17:59

...ont le goût de ce qu’elles sont
Dalia & Matthias

« and I have been ash turned to dust to dirt, and from the earth I will grow again. »

10 mai 2013

Il a l’air un peu tendu. J’imagine que sa situation ne doit pas être évidente. Il doit redouter mes réactions, je sais que beaucoup de personnes n’auraient pas apprécier d’avoir un ancien délinquant, quelque soit son crime. Je lui tends la main en me présentant. Matthias Hafner, donc. Je savais qu’il venait mais j’avoue ne pas avoir bien retenu son nom jusque là mais j’hoche la tête. Ouch il serre un peu fort, il ne doit plus avoir l’habitude et avoir oublié que les femmes ne sont pas toutes des bonhommes.

❝ Sacrée poigne. ❞

Je dis ça en souriant pour qu’il n’ai pas l’impression que je lui fais un reproche. Je n’ai pas envie qu’il se sente mal pour si peu. Je lui souhaite la bienvenue et lui propose de lui faire visiter notre antre. On commence et il voudrait connaître ses horaires.

❝ J’ai préparé un planning, on le regardera ensemble. J’aurais besoin de vous en moyenne une heure avant l’ouverture, parfois plus, tout dépendra du monde qu’on attend. Souvent plus en fait, et un peu après la fermeture car j’aime faire le point. Je ne mords pas mais j’aime que les choses soient claires. Si vous avez un problème avec moi ou un autre employé, il faut en parler. Plus tôt on crève l’abcès moins il infecte le groupe. On va tellement se voir qu’on va être comme une fratrie et les engueulades sont inévitables mais hors de question que ça dégénère. Je n’aime pas les retards, à part si vous avez une excellente raison mais dans tous les cas j’aime être prévenue. Si vous avez la moindre question, n’hésitez pas. Et j’aime les nouvelles idées alors lâchez vous ! Si vous avez envie de faire des tests, amusez vous. ❞

Voilà, le principal est dit, le reste viendra au fur et à mesure mais j’ai posé les bases. C’est important
aussi que je lui fasse comprendre que je suis une femme certes mais je tiens les rennes de ma cuisine, et il peut compter sur moi tant que je peux compter sur lui. Je déteste les tirs au flanc, mais mon instinct me dit qu’il est motivé. Pourvu qu’il le reste. La cuisine c’est beaucoup de boulot. Tout dépend de ce qu’il vise.

❝ Voici donc les frigo.... ❞

Je commence la visite guidée. Le matériel, les réserves, comment je veux qu’on note l’inventaire, les températures, le nettoyage des machines etc etc. Rien de folichon. Je réponds à ses questions s’il en a. A la fin je lui tends le menu de la semaine.

❝ Pour l’instant on a que les employés à nourrir. Plus tard je tiendrais le plus grand restaurant de l’île, si vous êtes motivés, on y fera des plats plus gourmets. Qu’est-ce que vous aimez cuisiner ? ❞


(c) DΛNDELION

_________________


'cause in a sky full of stars
"Chaque personne qu’on s’autorise à aimer, est quelqu’un qu’on prend le risque de perdre" ~©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
✗ Sur l'ile depuis le : 05/05/2018
✗ Appels a l'aide : 149
✗ JGolds : 6696

✗ Age du personnage : 40 ans
✗ Métier : En fin de formation cuisinier
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 26 Juil - 23:44

...ont le goût de ce qu’elles sont
Dalia & Matthias

« and I have been ash turned to dust to dirt, and from the earth I will grow again. »
 Il grimace à la remarque. Il est désolé, sincèrement, mais il le sent plus qu’il ne peut l’exprimer. « Mes excuses, je ferais plus attention la prochaine fois. » S’il y en a une … Il n’est pas sûr qu’il puisse rester longtemps ici. Il n’oublie pas d’où il vient et il ne peut en vouloir à personne d’avoir des aprioris. Il se demande même si la jeune femme sait parfaitement jouer la comédie derrière son sourire ou s’il est sincère. Mais si ce n’est pas le cas, il doit reconnaitre qu’elle joue parfaitement son rôle. L’avenir lui dira de quoi il en retourne exactement. Il sait que les gens ne peuvent pas mentir longtemps, encore moins dans un espace aussi réduit qu’une île, c’est certes plus grand que sa prison, mais ils restaient confinés en ces lieux. Il lui demande ses horaires et ses jours de travail. Pas qu’il soit pressé d’avoir ses jours de repos, bien au contraire ! Plus il travaillera moins il aura besoin de se poser des questions. Il l’écoute attentivement lui expliquer, hochant la tête. Marmonnant quelques onomatopées  entre deux. Il notait dans un coin de sa tête. Une heure avant l’ouverture peut-être même plus. Ca l’arrangeait ! Après la fermeture également. Elle lui semble être une femme déterminée, il apprécie cela, surtout dans le travail. Si elle ose lui dire les choses comme il l’espère, ça ne sera que mieux. Il est en total accord avec le fait de crever l’abcès le plus tôt possible. Il n’est pas du genre à ruminer de toute façon. Il hoche donc encore une fois la tête en signe qu’il a compris. Le côté fratrie lui fait un peu peur. Il n’a jamais eu de frère, ni de sœur, pas même de père … Il n’a pas le sens de la famille, il espère ne pas faire de bourde. Il sent qu’il va devoir calmer son côté violent et sanguin également. Qu’il va devoir s’écraser si on lui parle mal. Il espère juste qu’on ne s’en prendra pas à lui uniquement parce qu’il est en mise à l’épreuve. Il n’est pas bête, il sait parfaitement que si un truc se passe et qu’on l’accuse, il n’y aura même pas besoin de preuve et qu’il prendra les coups directement. Ce petit bout de femme est ce que l’on peut dire très direct, ça lui plait ! Il n’en ai pas sûr encore, mais il pense que pour des relations de travail, ils vont être plutôt compatible. Il n’aime pas le retard non plus et a plutôt tendance à être en avance comme maintenant. Et le fait qu’elle lui dise directement qu’il peut se lâcher s’il a des idées, ça lui plait. Il a déjà un peu l’impression d’être intégré alors qu’il ne lui a même pas encore montré comment il travaillait ! Il se demande comment cela va se passer avec le reste de l’équipe.

Dalia commence à lui faire visiter la cuisine, commençant par les frigos. Les réserves. Le matériel. Les passes plats. Elle lui explique tout ce qu’il a besoin de savoir. Dès qu’il a une question elle lui coupe presque l’herbe sous le pied en répondant à la question qu’il n’a pas le temps de poser. Elle lui fait un résumer très détaillé de ce qu’elle veut et comment elle le veut. Elle finit par lui tendre le menu de la semaine et il se met à l’analyser, cherchant ce qu’il peut bien y avoir derrière chaque intitulé. Il relève les yeux sur la chef, écoutant ses derniers mots avec attention. Le plus grand restaurant de l’île, rien que ça. De quoi bien foutre la pression. Mais après tout, le parc sera-t-il ouvert dans un an ? Il n’a pas vraiment envisagé de rester plus que le délai de sa mise à l’épreuve. Mais ce n’est pas pour autant qu’il ne s’investira pas dans ce qu’il va entreprendre ici. Il hoche la tête d’un signe affirmatif lorsqu’elle parle de sa motivation. Elle le verra surement bien assez tôt ! Il baisse enfin le menu et se retient correctement droit devant elle pour répondre à la question qu’elle lui pose. « Les poissons, j’aime le travail des sauces. » Il aime la cuisine saine, pauvre en graisse, mais avec tout de même pour le gout. C’est ce qui lui parle le plus, parce que c’est aussi ce qui lui a manqué le plus en prison. La bouffe de cantine c’est loin d’être ce qui le fait vibrer. Il espère qu’ici il va pouvoir retrouver un équilibre alimentaire sain, le faire partager également. Il aime ce qui pète en bouche, d’entendre quelqu’un lui dire que c’est surprenant, mais bon ! Mais c’est un aspect de la cuisine qu’il n’a jamais vraiment pu exploiter à titre professionnel. Il aimait la cuisine avant la prison, pour lui c’est simplement une façon d’enfin pouvoir aller au bout des choses. « Avant vous j’étais dans les cuisines de la prison, rien de très exaltent, ils vous font réchauffer des choses et mettre des boites dans des plats et ils appellent ça de la cuisine… » Il secoue la tête négativement. « Je cuisinais à titre privé avant.. » Avant la prison. « Si vous souhaitez du plus gourmets ensuite, je suis votre homme ! » Il avait dit cela de façon presque militaire, il ne manquait plus que le claquement des talons et le salue. Elle avait été franche avec lui, c’était à son tour de l’être.
(c) DΛNDELION


couleur matthias : #4682B4
couleur dalia : #ff0099

_________________
couleur Matthias : #4682B4
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jurassic World Renaissance ::  :: AREA 5 - LES HOTELS :: Le loch Ness :: Le Hall et le Restaurant-
Sauter vers: