AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Jurassic World Renaissance a ouvert ses portes le 28/09/2016
et nous sommes heureux de vous accueillir sur ce forum!
Plein de personnages en libre service vous
attendent afin de commencer cette belle aventure,
n'hésitez pas à aller les voir.

Vous avez envie de poster une petite annonce dans cette barre
de recherche pour vous donner plus de chances de
trouver votre bonheur?
N'hésitez pas à le demander!
Pour en savoir plus c'est ici:
PETITES ANNONCES

LES PREDEFINIS DE JWR
Vous aimez avoir des liens importants dès votre arrivée
et vous souhaitez que votre personnage puisse accomplir de
grandes choses sur JWR? Pourquoi ne pas opter pour un de nos prédéfinis?
Ils sont cools, et vous apporteront une aisance en jeu à ne pas négliger!
Pour les voir de plus près:
Liste des prédéfinis

LES INSCRIPTIONS SUR JWR
Le groupe des ANIMALIERS est fermé aux nouvelles inscriptions, hors scénarios et prédéfinis
pour cause de surpopulation. Les groupes des
Administation / Techniciens et recherche / et Autres
bénéficient d'un bonus de
100 Jgolds
à la validation car ils sont en sous effectif. Merci de les choisir! :59:


 ::  :: AREA 5 - LES HOTELS :: Le loch Ness :: Les chambres Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Life can be a biatch | Jordan

Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar
✗ Sur l'ile depuis le : 28/01/2018
✗ Appels a l'aide : 284
✗ JGolds : 15219
Why are exceptation so high ?
✗ Age du personnage : 27 ans
✗ Localisation : Sur l'île
✗ Métier : Soigneur petits animaux
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 15 Mai - 14:26


Life can be a biatch
Ft @Jordan Cunningham

Parfois la vie a d’étranges façons de traiter les individus qui la parcourent et aujourd’hui tu allais en faire l’expérience bien que tu ne le saches pas encore. La journée débuta comme tous les jours. Ton réveil sonna et tu te levais le sourire aux lèvres, sachant qu’il s’agissait d’une journée de plus auprès de tes petites bêtes. Tu avais tout pour toi. Un job de rêve sur une île paradisiaque, des amis, et des collègues, surtout une, fantastiques. Que pouvais-tu demander de plus ?
Cependant, c’est généralement quand tout va bien que l’on se prend le revers de la médaille et ton petit paradis allait très vite s’écrouler.

« Tommy ! Tommy ! »

Tes prunelles se relevèrent du papier que tu étudiais en entends une voix t’appeler. Machinalement ton regard se porta sur l’heure et tu t’étonnais qu’il fusse déjà si tard, vraiment le temps passait trop vite. Tu souris à ta collègue qui était arrivée en trombe. Elle semblait essoufflée et fortement troublée.

« Salut Marie. Qu’est-ce qui se passe ?
-Ton téléphone Tommy. Il n’arrête pas de sonner. »


Tes sourcils se froncèrent. Tu avais pris l’habitude de mettre dans le vestiaire ton cellulaire afin qu’il ne te perturbe pas dans tes travaux et tes recherches. Tout le monde autour de toi savait que tu étais injoignable durant tes heures de travail, et si on partait par-là, tu étais difficilement joignable au quotidien.
Pour que ton téléphone ne cesse de sonner, quelque chose avait dû arriver. Ce n’était pas courant que tu sois harcelé à ce point par quelqu’un. Soucieux, tu n’hésitas pas une seconde. Le visage fermé, contrarié tu te levais de ta chaise avec brusquerie et tu avançais d’un pas vif et décidé dans les couloirs qui menaient au vestiaires.
De loin déjà tu entendais la sonnerie si caractéristique de ton téléphone et son estomac se serra. Quelque chose s’était passé. Cela se pressentait. Jordan. Tu espérais qu’il ne s’agisse pas d’elle mais ton intuition te disait que si ça avait été elle, Marie aurait été dans un tout autre état et d’autres personnes auraient été jointes avant toi.

D’une main tremblante tu déverrouillas le cadenas alors que la sonnerie se tût. Frénétiquement tu cherchais ton téléphone portable mais il te semblait impossible de trouver et l’énervement te pris, toi qui étais habituellement si calme et tranquille, en ce moment tu étais dans un état second. Finalement tu trouvas l’appareil, qui affichait une cinquantaine d’appels manqués. Apparemment tes parents avaient essayé de te joindre sans succès toute la journée. Le souffle court, le cœur battant à fond dans ta poitrine tu rappelas ta maman.




Tu étais rentré un peu plus tôt aujourd’hui. Aussi vite que l’appel fût terminé, tu étais rentré chez toi, incapable de continuer de travailler. De toute façon tu n’aurais pas pu continuer à lire, les larmes dans tes yeux floutant trop les lignes du papier. Tu avais décidé de marcher, conscient que conduire dans cet état n’aurait pas été une bonne idée.
Un soutient. Tu savais que tu avais besoin d’un soutient mais qui ? Tu n’avais pas envie d’embêter les gens autour de toi et puis la seule personne que tu voulais autour de toi maintenant était Jordan et elle n’était pas ta petite amie, elle n’avait rien à faire à tes côtés dans ces moment-là et n’en aurait certainement pas envie.

Alors, arrivé à l’hôtel, tu te rappelais combien l’alcool t’avait permis d’oublier, ne serait-ce que quelques heures ton ex. Tu commandas une bouteille. Non finalement trois bouteilles de vodka. Le vendeur te regarda un peu embêté mais tu étais client, tu pouvais payer et tu manquas de lui dire que tu « l’emmerdais ».
Dans ta chambre, tu portas le goulot à ta bouche. Le liquide brûla et te donna envie de le recracher directement. Tu n’avais pas vraiment bu d’alcool pur depuis que tu étais arrivé sur l’île et ton corps n’était pas habitué. Mais tu l’ignoras. Tu avais besoin d’oublier. Vraiment oublier. Alors tu repris une gorgée. Puis une autre. Et encore une. Et petit à petit il te fut plus facile d’avaler le poison.


La moitié de la première bouteille était passée et tu te sentais dans un état différent. Les larmes avaient été noyées et ta tête te tournait. Tu étais allongé sur ton matelas, les formes autour de toi tournoyaient mais tu réussis, par un certain miracle à récupérer ton téléphone. Jo… Jordan. C’était le nom de la personne à qui tu voulais parler depuis le début alors tu te concentras autant que tu pouvais et tu envoyais un message qui te semblait compréhensif.



propulsed by VANKA
Revenir en haut Aller en bas
avatar
✗ Sur l'ile depuis le : 25/01/2018
✗ Appels a l'aide : 826
✗ JGolds : 9143

✗ Age du personnage : 20 ans
✗ Localisation : Isla Nublar
✗ Métier : étudiante en paléontologie
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 15 Mai - 16:42
"Concentre toi Jordan ! Souviens toi des cours !" Tes yeux posés sur ton maître de stage tu cherche dans ton esprit la réponse à tout ce qu'il t'a demandé sans vraiment trouvé. Tu as beau retourné tout ton cerveau rien, rien ne te viens à propos du dinosaure dont il te parle. La main gauche posé sur ta tempe et un crayon dans l'autre tu l'agites rapidement et tu le fais taper sur le livre ouvert devant toi. Vous êtes dans la salle du restaurant de l'hôtel et il semble agacé par ta lenteur pourtant c'est pas faute de faire un effort et de chercher dans tes souvenirs. "Suchomimus ?" Tu tente une dernière chance avant de le voir s'énerver et te donner la réponse en criant. Tu avais finis par prendre l'habitude de le voir s'agiter devant toi en faisant de grand geste sous le coup de la colère. Tu l'avais toujours connu ainsi et tu avais finis par faire avec et ne plus faire cas de ses crises de nerf. D'ailleurs, tu pouvais remarquer son visage se décomposer et ses sourcils se froncer avant qu'il ne lance frénétiquement ses mains en avant. Tu remarques les employer du restaurant qui ne savent pas trop si, ils doivent réagir ou laisser faire. Tu leur souris un peu pour les rassurer avant de sentir ton téléphone portable vibrer dans la poche de ton pantalon. "Tu le fais exprès ou quoi ?! On en a parlé plusieurs fois et tu es incapable de t'en souvenir ?! Je me demande pourquoi je t'ai emmené avec moi sur cette île ! Jordan ? Tu m'écoutes ?" Non, tu ne l'écoutes plus, tes yeux sont plongés sur le message étrange que, tu viens de recevoir de Tommy. Son écriture est quelque peu incompréhensible et tu as l'impression qu'il s'est produit quelque chose de grave. Tu pianote rapidement sur le clavier tactile de ton téléphone. Tu envoies ton message juste avant que, ton maître de stage décide de te le prendre des mains. "Jordan ! Qu'est-ce qui est plus important que, ce qu'on fait là ?!" Tu en as marre, marre de devoir répondre à ses questions, marre qu'il te parle ainsi et qu'il se prend pour ton père. Ton téléphone vibre dans sa main et tu te lève, tu récupère ton téléphone juste avant qu'il regard le message. "On continuera demain, laisse moi le temps de retrouver ce que tu m'as demandé..." Tu rassemble tes affaires avant de filer vers l'ascenseur de l'hôtel sans lui laisser le temps de te dire quoi que ce soit. Tu as autre chose à faire et de bien plus important que, de rester bêtement dans la salle de restaurant à répondre à ses questions. Tu entres dans l'ascenseur croisant son regard désapprobateur mais, il ne cherche nullement à te retenir et tu glisse ton doigt sur le bouton du deuxième étage pour rejoindre la chambre de Tommy en espérant réellement le trouver là-bas. Son premier message était très étrange et le deuxième l'est tout autant surtout qu'il ne semble pas être réellement sur de lui d'être dans son lit. L'engin ouvre ses portes sur le troisième étage et tu marches d'un pas décidé vers la chambre du jeune homme, c'est ton supérieurs mais, tu avais eu l'occasion de voir que, vous étiez au même étage. Tu l'avais déjà vu entrer à plusieurs reprise dans la chambre numéro 306. Tu regards défiler les numéros avant de te stopper devant la porte 306, tu espère ne pas le déranger mais, tu dois avoir l'explication de ce message surtout qu'il est bourré de faute d'orthographe et tu sais que, Tommy écrit très bien. Ton instinct te cri qu'il se passe quelque chose de pas clair et tu dois savoir quoi en plus, tu veux être sur qu'il va bien. Tu prendre une profonde inspiration avant de toquer contre le bois de la porte "Tommy ? C'est Jordan...Tout va bien ?" Tu lui avais dis que, tu allais arriver pour être certaine de son état. Tu regardais autour de toi, le couloir était vide et un silence était installé dans l'étage. Tu frappais une nouvelle fois un peu plus énergiquement faisant résonner le bruit dans le couloir. "Tommy ?" Tu hésite un instant à faire demi tour avant de finalement, glisser ta main sur la poignet de la porte et de l'abaisser. Par chance, la porte est ouverte et tu te permet d'entrer dans la chambre. C'était peut-être pas une bonne idée, peut-être qu'il avait fini par s'endormir ou qu'il était sortie. Tu t'avances, tu oses partir vers la chambre après tout, il a dit qu'il était dans son lit. Tu pousses la porte de la chambre et tu remarque des bouteilles de vodka sur le sol. "Tommy est-ce que ça va ?" Tu poses finalement ton regard sur le jeune homme qui semble au plus mal et tu te demande réellement ce qu'il se passe. Tu voudrais en savoir plus mais, tu préfère ne pas trop le brusquer déjà que, tu es entré dans sa chambre sans permission. Tu t'avance un peu vers le lit ramassant au passage une des bouteilles. "Tu vas boire tout ça ?!"

Codage par Libella sur Graphiorum


#color: 996699
Revenir en haut Aller en bas
avatar
✗ Sur l'ile depuis le : 28/01/2018
✗ Appels a l'aide : 284
✗ JGolds : 15219
Why are exceptation so high ?
✗ Age du personnage : 27 ans
✗ Localisation : Sur l'île
✗ Métier : Soigneur petits animaux
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 22 Mai - 16:45


Life can be a biatch
Ft @Jordan Cunningham

« Tommy ? C'est Jordan...Tout va bien ? »

Tu ouvrais alors les yeux en entendant une voix familière. Depuis combien de temps dormais-tu ? Un peu hébété, tu fixais le plafond blanc et vide. Où étais-tu ? Tu te retournais doucement sur ton lit, sur lequel tu t’étais effondré en étoile. Ton téléphone clignotait doucement sur le sol, tu avais reçu quelques messages apparemment. Tu glissais tes doigts afin de le récupérer et le porter à ta vue et ton visage.

Le poing d’une personne contre la porte de chambre raisonna une nouvelle fois. Tu grommelas avant de reconnaître la voix de Jordan. C’était donc elle qui était venue te voir. Tu plissas les sourcils, que venait-elle faire là à cette heure-là ?? Tu déverrouillas ton téléphone et avec stupeur tu regardas la conversation dont tu n’avais plus aucune souvenance. Tu ris doucement mais il s’agissait ici plus d’un rire de nervosité que le fait que tu sois réellement amusé. Non la situation ne pouvait être plus dramatique à tes yeux.

Mais comme la vie, lorsque tu crois que tu ne peux pas aller plus bas, et bien quelqu’un en décide le contraire. Tu entendais la poignée de ta porte s’ouvrir et tu réalisas que la prochaine fois que tu déciderais de te bourrer, il faudrait penser à verrouiller cette fichu porte.
Sa voix proche de toi déclencha alors un mouvement de panique et tu te levas d’un coup de ton lit mais ce fut trop rapide trop brusque pour quelqu’un qui avait déjà trop bu. Tu te pris les pieds dans ton lit, le sol tournait trop pour que tu puisses tenir sur ses jambes et après quelques tours, te voilà sur le sol étalé, un stupide sourire sur les lèvres et tu réussis alors à prononcer quelques mots encourageants :

« Ca va t’inquiètes. Et toi ? »

Tu te relevas comme tu pouvais mais cette fois-ci tu ne tentais pas le diable et fut ravi de te retrouver assis confortablement sur ton lit. Alors que tu chutais, tu n’avais pas entendu la question de la jeune femme et tu la lui redemandas :

« Tu m’as posé une question ? »


propulsed by VANKA
Revenir en haut Aller en bas
avatar
✗ Sur l'ile depuis le : 25/01/2018
✗ Appels a l'aide : 826
✗ JGolds : 9143

✗ Age du personnage : 20 ans
✗ Localisation : Isla Nublar
✗ Métier : étudiante en paléontologie
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 22 Mai - 17:26
Qu'est-ce qui avait bien pu te forcer à te rendre dans la chambre de Tommy ? Pourquoi tu avais pris cette décision ? Tu aurais très bien pu continuer à parler avec lui par message mais, non au lieu de ça tu avais pris l'ascenseur et tu avais rejoints sa chambre. Est-ce que, c'était parce que tu tenais à lui ? Bien plus que, tu ne voulais le laisser paraître ? Fallait te faire une raison Jordan, ton cœur battait un peu plus vite en sa présence et tu étais heureuse de faire la semaine à la nurserie juste pour être avec lui. Tu te sentais surement stupide et c'était pour cette raison que, tu cachais ce que tu ressentais réellement, tu avais mis tout ça sur le compte d'une affection amicale. Mais, ce soir, tu prouvais le contraire, même en tant qu'amie tu n'aurais pas du pousser la porte de cette chambre. Trop tard maintenant, tu l'avais fais et tu avançais dans la pièce jusqu'à découvrir sa chambre à couché. Bravo Jordan, on pouvait pas faire plus intrusif que ça. Tu avais cependant, une chance de t'en sortir si, il s'énervait contre toi, lui dire simplement que tu étais inquiète par rapport aux messages échangés et encore, pas sur que ce soit la meilleure excuse. Alors que, tu arrivais dans sa chambre pour savoir si, il allait bien tu le voyais faire un bon hors du lit et s’en-mêlé les pieds avant de tomber lourdement sur le sol de la chambre. Tu pinçais un peu tes lèvres inquiète pour lui et tu espérais qu'il ne se soit pas fait mal. Tu lui demandais rapidement si, tout allait bien et tu l'entendais te dire de ne pas t'inquiété avant de te retourner la question. Tu restais un moment surprise, il n'était pas vraiment question de toi dans ce soir et tu préférais ne pas répondre. Tu ramassais une bouteille sur le sol avant de lui demander si, il avait l'intention de boire tout ça. Il avait trois bouteilles et ça représenté une sacré quantité au vu de son état ce n'était surement pas la meilleure idée du siècle et tu te demandais bien pourquoi. Pourquoi, il venait de se mettre dans cet état ? Tu le regardais s'asseoir difficilement sur son lit avant de te demander si, tu lui avais posé une question. Tu t'avançais pour poser la bouteille pleine sur la table de nuit. "Je voulais juste savoir si, tu avais l'intention de boire tout ça..." Tu venais t'accroupir devant lui ton regard se posant dans le sien. "Qu'est-ce qui se passe ? Tu veux qu'on en parle ?" Son premier message avait été des plus énigmatique et tu avais l'impression qu'il avait besoin de parler de tout ça. Tu rattrapais un peu ton équilibre en posant tes mains sur ses genoux. Un sourire de réconfort se dessina sur tes lèvres et tu espérais qu'il se confirait, boire de l'alcool n'était pas vraiment une solution et tu ne voulais pas qu'il continue.

Codage par Libella sur Graphiorum


#color: 996699
Revenir en haut Aller en bas
avatar
✗ Sur l'ile depuis le : 28/01/2018
✗ Appels a l'aide : 284
✗ JGolds : 15219
Why are exceptation so high ?
✗ Age du personnage : 27 ans
✗ Localisation : Sur l'île
✗ Métier : Soigneur petits animaux
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 25 Mai - 15:15


Life can be a biatch
Ft @Jordan Cunningham

Jordan ne répondit pas à ta question, cependant cela pouvait se comprendre : lui retourner l’interrogation avait été stupide, elle était venue à cause de ton stupide message et ton cerveau était en ébullition. Devais-tu nier savoir que tu avais envoyé ce pathétique texto ou devais-tu assumer le fait que tu l’avais appelée à l’aide ? Parce que oui, cela pouvait être à cause de l’alcool ou simplement sa présence faisait bondir ton cœur et te redonnait vie. Toi qui avait été au plus bas depuis l’appel, tu avais maintenant l’impression que tu pouvais surmonter ça.

Dans ses mains se trouvait une bouteille de vodka. L’une de celles que tu avais acheté et tu décidais alors d’essayer de ne pas paraître plus bourré que tu ne l’étais réellement mais stupidement ta bouche refusa de coopérer et tu lanças une vanne que tu n’aurais pas fait, certainement pas, dans ton état normal.

« Non je t’attendais pour qu’on se l’enfile tous les deux. »

Ta timidité, ta gentillesse, tes réserves, tout était parti avec le doux goût de l’alcool mais tu avais également perdu ta tristesse et tu pouvais désormais sourire sans réellement te forcer. L’alcool était-il si magique ? Avais-tu oublié que cette paix n’était que temporaire et que le lendemain tu te sentirais encore plus misérable et très certainement honteux.

Elle s’accroupie devant toi, ses prunelles se plongèrent dans les tiennes alors qu’elle te demanda ce qu’il se passait, si tu voulais qu’on en parle. Ton sourire s’évanouie alors que tu repensais à ta conversation de l’après-midi. Une larme perla dans tes yeux et tu baissas tes pupilles, incapable de garder ton regard sur elle.

Tu sentis alors ses mains s’attraper à tes genoux et tu relevas les yeux, plongeant ainsi ton regard dans le sien. Ton cœur battait à plein rythme dans ta poitrine. Et. L’alcool faisant, très certainement, ou bien étais-ce le moment ? Tu te penchas et sans réfléchir tes lèvres se posèrent sur les siennes, tes mains sur les siennes qui étaient alors toujours sur tes genoux. Ton haleine alcoolique se mélangea à sa douce saveur et ses douces lèvres étaient toujours collées aux tiennes. Putain ce que ça faisait du bien. Putain depuis combien de temps tu en avais envie. Putain ce que ça semblait juste de faire ça. Putain ce qu’elle te donnait envie de te relever de revivre. Elle.


propulsed by VANKA
Revenir en haut Aller en bas
avatar
✗ Sur l'ile depuis le : 25/01/2018
✗ Appels a l'aide : 826
✗ JGolds : 9143

✗ Age du personnage : 20 ans
✗ Localisation : Isla Nublar
✗ Métier : étudiante en paléontologie
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 25 Mai - 16:22
Te voilà pour la première fois dans la chambre de Tommy, les messages que tu avais reçu t'avaient poussés à venir voir directement si tout allait bien pour lui. Tu avais ramassé une bouteille de vodka et au vu de son état tu n'étais pas sur que, ce soit une bonne idée qu'il continue comme ça. Tu regardais l'étiquette sur la bouteille tout en lui demandant si, il avait l'intention de boire tout ça. Qu'est-ce qui pouvait bien pousser le jeune homme à boire ainsi ? Tu n'en avais aucune idée mais, tu étais bien décidé à le découvrir. Tu tournais un peu ton regard vers lui lorsqu'il t'expliqua qu'il t'avait attendu pour boire les autres. Tu levais un sourcil un peu étonné et pas forcément convaincu de cette réplique. Tu n'avais jamais bu un gramme d'alcool et tu n'avais pas spécialement envie. Déjà lors de la soirée au bar tu avais refusé de goûter un cocktail proposé trouvant que, ce n'était pas judicieux. Alors boire de la vodka pure, il ne fallait pas trop y compter. Tu posais la bouteille sur la table de nuit, ce n'était pas la meilleure déco mais, c'était mieux que traîner par terre. Tu revenais vers Tommy pour t'accroupir face à lui et enfin lui demander ce qu'il avait. Pourquoi, il avait prit la décision de se mettre dans cet état et si, il avait besoin de parler. Tu avais eu l'impression que son message était un appel au secours et qu'il avait besoin de se confier à toi. Tu avais envie de l'aider, il avait toujours été attentif à toi et prévenant, tu lui devais bien ça et puis, ce n'était pas une corvée pour toi. Tu étais contente de pouvoir être avec lui dans les bons comme dans les mauvais moment de sa vie. Tu ferais en sorte d'être une écoute attentive et une conseillère si, il avait besoin. Tu n'avais que vingt ans mais, tu pouvais te montrer bien plus mature que certaines personnes de ton âge ou non. Comme tu lui avais déjà dis, ce n'était qu'un chiffre qui ne voulait rien dire. Tu plongeais ton regard dans le sien voyant de la tristesse avant qu'il ne baisse la tête pour fuir ton regard. Tu perdais un peu l'équilibre du au fait que, tu étais accroupis et tu posais tes mains sur ses genoux pour te rattraper. Tu relevais ton regard et tu croisais celui de Tommy qui avait relevé la tête avec ton mouvement. Le temps semblait s'arrêter un instant alors que vos yeux étaient plongés les uns dans les autres et ton cœur accéléra soudainement la cadence. Les mains de l'animalier se posait alors sur les tiennes et ses lèvres vinrent prendre possession des tiennes. Ton cœur manqua un battement et tu restais un instant idiote sans trop savoir comment réagir. C'était tellement inattendu et tu n'aurais jamais cru qu'un jour un tel échange puisse être possible entre vous. Tu avais une attirance pour lui mais, tu n'avais jamais osé lui dire, tu avais gardé tout ça secret n'imaginant pas un instant que, ça puisse être réciproque. Est-ce que, tu devais comprendre maintenant que, ça l'était ? Tu te détendais un peu et tu osais fermer les yeux laissant les questions qui affluait dans ton esprit au placard. La position n'était pas des plus confortable et tu te redressais doucement sans briser ce contact, vos lèvres toujours collées tu venais glisser tes mains sur ses joues rendant le moment un peu plus langoureux. Tu avançais un peu forçant ainsi le corps de Tommy à tomber doucement sur le matelas tandis que, le tien venait s'installer délicatement à ses côtés. Tu intensifiais un peu plus cet échange et ta langue venait doucement se glisser contre la sienne. Tu avais finalement perdu pied envelopper par ce doux moment et la chaleur de son corps contre le tien. L'envie était entrain de prendre possession de ta raison, tu aimais ce qui était entrain de se passer mais, tu ne savais pas vraiment ce que, ça voulait dire. Tu quittais un instant ses lèvres pour reprendre son souffle toujours allongé à ses côtés, ton regard se posait dans le sien. "Est-ce qu'on est forcé d'arrêter ce moment ? Ou on est en droit de continuer ?" Tu avais le rouge aux joues et ton regard était plein d'envie pour cet homme qui avait réussi à faire chavirer ton cœur dés la première semaine de stage ici.

Codage par Libella sur Graphiorum


#color: 996699
Revenir en haut Aller en bas
avatar
✗ Sur l'ile depuis le : 28/01/2018
✗ Appels a l'aide : 284
✗ JGolds : 15219
Why are exceptation so high ?
✗ Age du personnage : 27 ans
✗ Localisation : Sur l'île
✗ Métier : Soigneur petits animaux
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 28 Mai - 20:30


Life can be a biatch
Ft Jordan Cunningham

Ses lèvres ne se détachèrent pas des tiennes et tu savourais ce contact. Tu t’étais plus ou moins attendu à un refus ou bien le fait qu’elle recule, mais elle ne fit rien pour ton plus grand plaisir. Il fallait au moins remarquer que parfois le cœur sait ce qu’il fait et que finalement, ton attraction semblait être partagée. Ton cœur battait fort dans ta poitrine et ton esprit se vidait de toutes ses pensées négatives qui te plombaient depuis quelques heures. Un sourire illumina ton visage alors que tu continuais à embrasser ta promise. Comment une personne, un simple être humain, pouvait te changer à ce point les idées ? Tu réalisais alors que ce que tu croyais avoir été de l’amour pour ton ex, n’en avait jamais été.

Elle se redressa alors, collant ses lèvres un peu plus fortement aux tiennes et ses mains glissèrent sur ton visage. Ton poil s’hérissa de désir et savourais l’instant dans ses bras. Tu te retrouvas alors allongé sur ton lit, la jeune femme au-dessus de toi. Jusque-là tu n’avais su que faire de tes bras et tes mains glissèrent alors dans la nuque et la chevelure de la jeune femme. Tu découvrais ce corps, cette odeur et ton corps réagit avec envie. Vos langues s’entremêlèrent alors que tes doigts exploraient le dos de ton amante avec une envie certaine.

Et alors Jordan se redressa, coupant finalement court à vos embrassades. Tes prunelles glissèrent sur son visage, la détaillant de plus près que tu ne l’avais jamais pu. Tes yeux dévoraient littéralement ta jeune stagiaire et à l’instant présent tu oubliais tout. Tu oubliais qu’il s’agissait de ton disciple, tu oubliais qu’elle n’avait que 20 ans, tu oubliais ce qui t’entourait et tu ne pensais qu’à une chose : le bonheur que tu ressentais à ses côtés.

Et alors qu’elle te demandait si vous aviez le droit de continuer, tu répondis rapidement, une réponse qui t’étonna toi-même, une réponse que tu n’aurais jamais donnée si tu avais été dans ton état normal mais aujourd’hui, ce soir, tu t’écoutais et tu n’écoutais que toi et ton cœur.

« J’emmerde ceux qui ne n’autorisent pas le bonheur. »

C’est tout ce que tu dis et tu te rapprochas d’elle avant de coller à nouveau tes lèvres contre elles. Tes mains glissèrent à nouveau dans le dos de la jeune femme et ton ventre se noua de désir alors que tu n’avais qu’une seule envie : ce désir de coller si fort une personne, comme si on voulait qu’elle ne fasse qu’un avec son propre corps.

Mais ton corps. Parlons en. Il avait ses limites. Et tu te levas d’un bond alors que l’alcool pestait dans ton estomac et tu te ruas dans la salle de bain où tu rejetas le liquide transparent qui t’avait entraîné dans ta chute. Tu maugréas :

"Putain de vodka de bon marché."


propulsed by VANKA
Revenir en haut Aller en bas
avatar
✗ Sur l'ile depuis le : 25/01/2018
✗ Appels a l'aide : 826
✗ JGolds : 9143

✗ Age du personnage : 20 ans
✗ Localisation : Isla Nublar
✗ Métier : étudiante en paléontologie
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 28 Mai - 22:02
Si au départ le baiser t'avais surprise tu avais rapidement répondu positivement. Il fallait dire que, tu en avais envie et qu'il était hors de question que tu t'en prive. Tu attendais ce genre d'échange depuis un certains temps sans pour autant croire que, tout ceci arriverait un jour. Tu fermais les yeux te laissant guider par cet échange avant de te relever un peu et d'intensifier le baiser. Tes mains glissèrent sur ses joues tandis que, ta langue venait se mêler délicatement à la sienne. Un arôme d'alcool venant envelopper ta bouche et piquer le bout de ta langue. Tu venais t'installer au dessus de lui et votre échange de plus en plus intense et tu pouvais sentir la chaleur monter d'un cran. Tu cœur avait encore accéléré ses battements et ta respiration était plus forte et elle venait se mouvoir dans le silence de la chambre. Tu le désirais, tu n'avais d'ailleurs plus souvenir d'avoir un jour désiré autant quelqu'un. Pourtant, tu avais déjà eu des relations par le passé mais, jamais elles n'avaient eu cette intensité et elle n'avait jamais fais naître autant de ressentis dans ton être. Après un instant, tu venais briser cet échange pour reprendre ton souffle mais, également pour savoir si, vous deviez continuer ainsi sur votre lancé. Tu avais eu l'impression que, Tommy était timide mais, il faisait preuve de courage ce soir en faisant le premier pas alors, tu ne voulais pas le brusquer et être certaine qu'il désirait la même chose que toi. Sa réponse ne tarda pas et un sourire se dessina sur tes lèvres. Décidément, il était plein de surprise ce soir et tu commençais à te demander si, il allait avoir un souvenir de tout ceci. Est-ce que, l'alcool n'allait pas tout effacer ? Et est-ce que, tu aurais le courage de tout lui raconter demain quand, il serait face à son trou noir ? Tu quittais tes pensées alors que, le jeune homme venait reposer ses lèvres sur les tiennes et que, ses mains glissent une nouvelle fois le long de ta colonne vertébral. Le contact de ses caresses venaient faire naître de léger frisson dans ta nuque avant de glisser le long de ton échine. Ton corps était entrain de vouloir plus, bien plus que ce simple échange de baiser mais, ta raison était entrain de mettre un frein. Tu ne devais pas succomber à cette tentation surtout pas pour un premier soir. Tu avais certaines valeurs et même-ci c'était compliqué avec ce que, Tommy était entrain de te faire vivre, tu n'allais pas les laisser au placard. Tu resserrais tes mains sur les draps comme pour te donner un moyen de garder une petite lueur de raison alors que, vos langues continuaient leur danse endiablé. Elles semblaient connaître la musique par coeur et s'accommodées l'une à l'autre sans difficulté. C'est alors que, Tommy quitta votre échange, tu tombais légèrement sur le matelas et tu le regardais partir vers la salle de bain. Est-ce que, tu avais fais quelque chose de mal ? Tu te relevais et alors que, tu prenais à ton tour la direction de la salle de bain, tu compris pourquoi il était partie comme un voleur. L'alcool qu'il avait ingurgité était entrain d'être refusé par son corps. Tu l'entendais pester légèrement contre la vodka et tu hésita un petit instant avant de finalement, venir le rejoindre dans la salle de bain. Tu glissais une de tes mains dans son dos pour lui indiquer ta présence avant d'attraper une petite serviette et de la mouiller avec de l'eau froide. "Je pense que, c'était le verre de trop..." Tu étais plutôt contente de n'avoir jamais connu cet état. Tu essorais la serviette entre tes doigts avant de venir la poser dans la nuque de Tommy. "Est-ce que ça va ?" Tu appliquais tes mains sur le linge mouillé avant de le récupérer pour venir le poser doucement sur son front tout en l'invitant à se redresser un peu pour vérifier un peu mieux son état. Tu lui souris légèrement et tu glissais maintenant la serviette sur sa joue avant de la descendre sur son cou. "Je pense qu'il serait préférable que, tu arrête de boire maintenant...Et on devrait manger pour que, ton estomac puisse se débarrasser un peu plus rapidement de la vodka." Ta main avait retiré le linge humide de son cou et sans t'en rendre compte c'était maintenant ta main libre qui se baladait sur son torse. L'attraction était forte et tu tentais de retenir ton corps pour ne pas qu'il se colle une nouvelle fois à celui du jeune homme. Tu t'éloignais alors soudainement pour rincer la serviette et ainsi reprendre un peu tes esprits pour éviter de tomber dans un jeu dangereux qui n'aurait qu'une seule issu.

Codage par Libella sur Graphiorum


#color: 996699
Revenir en haut Aller en bas
avatar
✗ Sur l'ile depuis le : 28/01/2018
✗ Appels a l'aide : 284
✗ JGolds : 15219
Why are exceptation so high ?
✗ Age du personnage : 27 ans
✗ Localisation : Sur l'île
✗ Métier : Soigneur petits animaux
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 4 Juin - 18:38


Life can be a biatch
Ft Jordan Cunningham

Tu n’osais pas relever les yeux sur la jeune femme dont tu avais entendu les pas arriver proche de toi. Sa main se glissa dans ton dos et la tienne vint se poser sur la sienne, incapable de la perdre. Son réconfort. Sa présence. Les larmes perlèrent dans tes yeux. Elle t’apportait tout ce dont tu avais besoin en ce moment : de l’amour, une présence.
Finalement, ce contact se rompit bien trop vite à ton goût alors qu’elle s’en allait. Tu l’entendis plaisanter doucement sur le verre de trot et un sourire revint à tes lèvres bien que tu sois toujours incapable de la regarder, trop honteux pour ça.
Tu sentis alors la fraîcheur de la serviette dans ta nuque et tu te retournais, t’adossant au mur à côté, un peu penaud. C’était la plus jeune qui prenait soin de toi. Ta stagiaire de surcroît. Autant dire que tu étais réellement incapable de faire face. Le fait d’avoir rejeté une partie de l’alcool t’avait permis de revenir un peu sur terre et tu réalisais ce qu’il se passait. Tu réalisais un peu trop à ton goût.

Elle s’agenouilla, et tu gardas tes prunelles plaquées sur le sol comme si tu pouvais t’y cacher pour le restant de tes jours. Et pendant que tu jouais à l’enfant bourré, elle, elle s’occupait de toi du mieux qu’elle pouvait, la serviette venant te rafraîchir le visage puis le cou. Tu l’écoutais parler de manger, vaguement. Ton attention était plutôt attirée par la sensation de papillon qui prenait ton estomac alors que son long et fin doigt glissait inconsciemment sur ton torse dénudé.
Alors que Jordan se relevait, tu refusais de la perdre à nouveau, l’alcool altérant à nouveau ton jugement. Tu étais égoïste ce soir mais tu la voulais pour toi et entièrement. Alors délicatement tu attrapais son poignet et l’attirais contre toi. Tes bras se renfermèrent sur son petit corps alors que tu la serrais contre toi, comme s’il s’agissait d’une peluche que tu avais peur de perdre.

Finalement, tu te détachai d’elle avant de l’embrasser. Un baisé simple, prude mais tu ne pouvais te permettre plus avec ce qui venait d’arriver. Un bain de bouche serait apprécié. Finalement tu murmurais délicatement.
« Je n’ai plus prévu de boire à partir du moment où tu as traversé la pièce. »

Tu n’avais actuellement aucune envie de la lâcher et de la laisser partir, de rompre encore une fois le contact alors tu la gardas dans tes bras ainsi, jusqu’à ce qu’elle te demande d’elle-même de se déplacer, si c’était ce qu’elle souhaitait.


propulsed by VANKA
Revenir en haut Aller en bas
avatar
✗ Sur l'ile depuis le : 25/01/2018
✗ Appels a l'aide : 826
✗ JGolds : 9143

✗ Age du personnage : 20 ans
✗ Localisation : Isla Nublar
✗ Métier : étudiante en paléontologie
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 4 Juin - 19:28
Qu'est-ce que, tu pouvais bien faire ? Tu n'avais aucune idée alors tu faisais en sorte de lui montrer que, tu étais là. Tu voulais le soutenir même-ci, tu ne comprenais pas très bien ce qui l'avait mis dans cet état. Pourquoi avait-il prit soudainement la décision de boire plus que de raison ? Tu n'avais pas osé ou alors tout simplement pas voulu lui reposer la question. Tu avais profiter de cet instant si particulier allongé sur le lit vous aviez échangé un moment d'intimité que, tu n'aurais jamais pu penser réel un jour. Puis, l'alcool avait fait des siennes et Tommy avait du quitter subitement ce moment pour se précipiter dans la salle de bain. Tu avais rapidement compris qu'il était au plus mal et c'est surement pour cette raison que, tu avais à ton tour rejoint la salle de bain. C'est là que, tu avais pris la décision de poser une serviette d'eau froide sur sa nuque sans réellement savoir si, c'était conseillé mais, tu ne voyais pas trop quoi faire d'autre. Il avait fini par s'asseoir contre le carrelage froid de la pièce, tu avais continué de le rafraîchir cherchant un peu son regard. Son regard perdu sur le sol, tu avais compris qu'il avait honte. Tu retirais la serviette et tu te surprenais à glisser ton doigt sur son torse dénudé, tu rougis légèrement avant de te relever pour rincer la serviette. Il fallait qu'il mange pour permettre à son corps d'éliminer la vodka dans son estomac mais, alors que, tu allais prendre le téléphone pour passer commande à l'accueil tu sentis la main de Tommy entourer ton poignet. Tu te retournais tandis qu'il t'attirait contre lui. Tu t'accroupis entre ses jambes alors que, ses bras venaient s'entourer autour de toi. Tu fermais les yeux osant poser un peu plus ton corps contre le sien. Tu ouvrais rapidement les yeux en le sentant bouger un peu tandis que, ses lèvres venaient se poser délicatement sur les siennes dans un baiser doux et plein de tendresse. Tu souris un peu avant de te recoller un peu dans ses bras pour encore profiter de cet instant si, particulier. Tu avais vraiment espoir que, ce ne soit pas uniquement l'alcool qui parle et qu'il éprouvait réellement des sentiments à ton égard. Tu sortais de tes pensées en l'entendant te dire qu'il n'avait plus l'attention de boire depuis que, tu étais entrée dans la chambre. Un nouveau sourire se dessina sur tes lèvres tandis que, tu te replacer un peu dans ses bras. Tu collais ton dos contre son torse et tu venais entrelacer tes doigts avec les siens. Ton coeur battait la chamade et tu avais l'impression de vivre un rêve. Il avait longtemps que, tu n'avais pas éprouvé ce genre de sentiment et tu n'aurais jamais pu imaginer que, ce soit avec Tommy que ça arrive. Il avait réussi à voler ton coeur très rapidement mais, tu n'avais jamais osé lui dire jusqu'à maintenant peut-être ? Tu posais ta tête sur son épaule et tu fermais les yeux. "...Je suis amoureuse...de toi." C'était encore trop tôt pour dire que, tu l'aimais mais, tu pouvais clairement lui dire que tu étais amoureuse de lui. Tu te redressais rapidement pour t'accroupir en face de lui et tu posais tes lèvres sur les siennes. Tu replongeais ton regard dans le sien avant de glisser tes mains sur ses joues. "...Je vais commander à manger ça te fera du bien." Tu te relevais pour le laisser un peu tranquille et ainsi lui permettre de se remettre de ses émotions et du reflux d'alcool. Tu partais dans le salon de la chambre d'hôtel et tu attrapais le téléphone pour commander de quoi manger.

Codage par Libella sur Graphiorum


#color: 996699
Revenir en haut Aller en bas
avatar
✗ Sur l'ile depuis le : 28/01/2018
✗ Appels a l'aide : 284
✗ JGolds : 15219
Why are exceptation so high ?
✗ Age du personnage : 27 ans
✗ Localisation : Sur l'île
✗ Métier : Soigneur petits animaux
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 25 Juin - 10:59


Life can be a biatch
Ft Jordan Cunningham

Délicatement, la serviette s’arrêta de te soigner de ton mal et tes prunelles se posèrent avec amour sur la jeune femme qui, le regard perdu, déplaçait avec grâce son doigt sur ton torse. A ce moment précis tu aurais voulu l’aimer, lui sauter dessus, la dévorer de baisés mais tu n’en fis rien, pas sûr que ton estomac suivrait ton envie.
Alors, tu tendis ta main et l’attrapa par le poignet, la tirant contre toi, ne voulant pas la laisser partir. Non elle ne devait pas partir, jamais. Vos lèvres se touchèrent à nouveau. Baisé défendu mais attendu depuis tellement longtemps qu’il vous semblait maintenant impossible de ne plus vous embrasser.

Elle se glissa dans tes bras, le dos contre toi et tu la serrais gentiment contre ton corps. Ton menton se posa alors sur le haut de son crâne et tu couvrais ses cheveux de baisés alors que tes bras l’enveloppaient tout contre toi.
Finalement comme un murmure, elle rajouta.

« Je suis amoureuse… de toi. »

Tu restas quelques secondes, interloqué, ne sachant que faire ni que dire. Ton cœur avait raté un bond dans ta poitrine. Et pourtant. Elle venait de mettre le doigt sur la vérité, sur tes propres sentiments. Car oui. Tu l’aimais. Bien plus que tu n’avais jamais aimé personne.
Jordan avait profité de ton absence pour se retourner et s’accroupir devant toi. Après un baisé, elle tenta de se relever mais encore une fois tu ne lui en laissas pas le droit. Tu l’attrapas au poignet et la tira à toi. Ta tête sur son épaule, tu murmuras également :

« Moi aussi »

Avant de la laisser partir pour de bon. Tu n’étais pas encore capable de prononcer ces mots mais tu étais capable de lui dire que tu tenais à elle. Ce n’était pas pareil mais c’était la vérité. La seule et l’unique vérité.
Tu l’entendais parler dans la chambre et tu fermais doucement les paupières. La terre tournait trop fortement autour de toi pour le moment. Et les yeux fermés, tu essayais de contrôler ton estomac. Et finalement, l’inévitable arriva : tu t’endormis, ainsi assis le dos contre le carrelage de la salle de bain, un sourire béa sur les lèvres.



propulsed by VANKA
Revenir en haut Aller en bas
avatar
✗ Sur l'ile depuis le : 25/01/2018
✗ Appels a l'aide : 826
✗ JGolds : 9143

✗ Age du personnage : 20 ans
✗ Localisation : Isla Nublar
✗ Métier : étudiante en paléontologie
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 25 Juin - 11:59
Tu avais tenté de venir en aide à Tommy, l'alcool faisait des ravages dans son estomac et tu faisais en sorte de montrer une présence réconfortante. Tu venais glisser la serviette humide dans sa nuque avant de finalement, perdre ton doigt sur son torse. Il avait une attirance que, tu ne pouvais pas dissimuler mais, heureusement que ta raison était revenu rapidement et que tu avais retiré ton doigt. C'était ton supérieurs et tu ne devais pas succomber à la tentation de son corps, tu n'avais pas le droit d'avouer les sentiments qui avaient fini par naître dans ton corps. Non, tu devais te comporter comme l'apprentis que, tu étais. Jamais un mot de trop ni un geste déplacé, il te fallait rester à ta place. Tu allais quitter cette salle de bain pour le laisser tranquille, peut-être qu'il avait besoin de se retrouver seul et de reprendre un peu ses esprits après avoir rendu la vodka qu'il avait consommé. Tu sentais alors sa main venir s'enrouler autour de ton poignet et ton regard croisa le sien, tu te laissais faire et tu finis par apprécier le contact de son corps contre le tiens. Tu n'aurais jamais pu rêver un moment comme celui-ci. Assis dans cette salle de bain, tu profitais du moment et tu rêvais d'un peu plus bien qu'une voix intérieure t'interdisait de le faire. Et finalement, les mots glissèrent de ta bouche, tu avouais les sentiments que tu avais pour lui bien que, incapable de lui dire clairement que tu l'aimais. Tu avais choisis un mot moins puissant mais parlant. Tu allais peut-être regretter de lui avoir dis tout ça mais, maintenant c'était trop tard et il était maintenant pleinement au courant que, tu étais amoureuse de lui. Il avait réussi à capturer ton coeur et tu ne pouvais plus rien pour ça à part accepter la situation. Tu devais bien avouer qu'elle était pas difficile à accepter bien que, tu ne savais pas exactement ce que lui pensait de tout ça. Un peu honteuse ? Tu te relevais pour partir commander de la nourriture, il fallait qu'il mange pour absorber l'alcool restant dans son organisme et c'était surement pour toi un moyen de détourner les choses. Une nouvelle fois, sa main vint s'enrouler autour de ton poignet et tu te laissais une nouvelle fois faire. « Moi aussi » Tu restais un moment surprise n'imaginant pas une seconde qu'il aurait pu ressentir la même chose que toi. Tu ne savais plus exactement comment tu devais réagir et si, c'était réellement lui qui parlait ou l'alcool. Tu te surpris à sourire avant de poser un rapide baiser sur ses lèvres et de filer dans la chambre pour passer commande. Tu mis un certains temps avant de prendre le téléphone et composer le numéro de la réception. C'était surprenant et tu avais du mal à réaliser ce qu'il venait de te dire. Comme-ci, tu l'avais rêvé mais, que jamais tu n'aurais pu imaginer que ça arrive. Tu glissais finalement tes doigts autour du combiné du téléphone et tu composais le numéro de la réception pour commander un plat rapide. Tu indiquais le numéro de la chambre avant de raccrocher et de fixer ton reflet dans le miroir de la chambre. Qu'est-ce que, tu devais faire maintenant ? Tu avais rarement connu ce genre de situation certes, tu étais sortie avec des garçons mais, ça n'était jamais arrivé dans ce genre de circonstance et surtout jamais avoué de la sorte. Tu hésitais, est-ce que tu devais le laisser encore seul ou le rejoindre ? Discuter de tout ceci ou ne rien faire ? Tu avais tellement de question en tête que, tu perdais un temps fou à agir si bien que, le bruit de la porte se fit entendre. Tu sursautais avant de réaliser que, tu étais resté un long moment face à ce miroir sans bouger juste à penser. Tu ouvrais la porte et tu croisais le regard de l'employé un peu surpris de te trouver à ce numéro. Ils avaient fini par prendre l'habitude de vous voir dans vos chambres et ça allait surement faire le tour de l'hôtel. La jeune Cunningham dans la chambre de monsieur Porter. Tu lui lançais un sourire comme pour te donner un peu de contenance et essayant par la même occasion de lui faire oublier ses idées un peu mal placé sur ta présence ici. Tu le regardais poser le plateau sur la table avant de quitter la pièce sans dire un seul mot. Tu regardais la porte qui venait de se fermer avant d'enfin te décider à rejoindre Tommy en espérant qu'il ne soit pas dans une situation qui pourrait te mettre mal à l'aise. Tu t'avançais discrètement vers la porte de la salle de bain qui était toujours entre-ouverte. Tu poussais un peu la porte "Tommy ?" La porte s'ouvrit un peu plus dévoilant le jeune homme toujours assis sur le carrelage et qui semblait dormir. Tu restais un instant dans l'encadrement de la porte sans savoir ce que, tu devais faire. Ton cerveau t'indiqua finalement, la marche à suivre. Tu ne pouvais pas le laisser dormir assis dans sa salle de bain et tu t'avançais vers lui. Tu t'accroupis en face de lui: "Tommy ?..." Tu le secouais légèrement pour qu'il soit à nouveau conscient et que tu puisses l'emmener vers son lit. "...Tu peux pas dormir ici..." Tu souris avant de passer ton bras sous le sien et de le soulever. "Tu seras mieux dans ton lit." Tu essayais de le conduire dans son lit avec quelque difficulté et un chemin approximatif. Tu finis tout de même par réussir à vous approcher du lit et alors que, tu voulais simplement l'aider à s'allonger, ton corps bascula avec le sien et tu te retrouvais allonger également sur le lit mais, la vie était une petite comique car, tu te retrouvais sous Tommy. Tu laissais échapper un soupir avant de regarder autour de toi pour trouver une solution et fuir son regard.

Codage par Libella sur Graphiorum


#color: 996699
Revenir en haut Aller en bas
avatar
✗ Sur l'ile depuis le : 28/01/2018
✗ Appels a l'aide : 284
✗ JGolds : 15219
Why are exceptation so high ?
✗ Age du personnage : 27 ans
✗ Localisation : Sur l'île
✗ Métier : Soigneur petits animaux
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 25 Juin - 17:56


Life can be a biatch
Ft Jordan Cunningham

Tu faisais un rêve sans images, tu n’étais même pas certain de réellement rêver d’ailleurs. Ton esprit se reposait et tu profitais de la douceur et du calme. Ton estomac en profitait également. Mais quelque chose te tira de ton sommeil et tu ouvris les yeux doucement, les clignant tant la lumière qui émanait de la salle de bain était forte. Puis tu distinguas les contours et les traits de ta bien aimée et un sourire adoucit tes lèvres.
Sa voix vint à toi, t’expliquant que tu ne pouvais dormir. Depuis combien de temps t’étais-tu endormi ? Tu n’en savais rien. Tu te penchas en avant pour embrasser les douces lèvres de la jeune femme, un sourire toujours figé au visage tant tu étais heureux de t’être réveillé à ses côtés.

Le bras autour de ses épaules, tu t’aidais des meubles pour te relever. La terre te semblait tourner plus vite que d’habitude ou était-ce l’alcool qui faisait cela ? Tu titubas mais elle te tenait fermement et t’aida à rejoindre la chambre. Malheureusement, il semblait que ton corps était trop lourd pour elle, et tu chancelas une dernière fois, sans pouvoir te rattraper. Vous tombâtes alors tous les deux sur le lit, son petit corps sous le tien.
Un sourire amusé éclaira alors ton visage et tu te redressais un peu sur tes bras afin de ne pas l’écraser avec ta poitrine mais tu ne la laissas pas fuir, loin de là. Elle était sous toi, à ta merci et à l’heure actuelle la seule chose à laquelle tu pensais était de l’embrasser. Tu ne réfléchis pas longtemps, l’alcool et l’imprudence prenant le dessus. Et alors que tu voyais son regard fuir, tu te penchais pour embrasser son visage, son front, son nez, ses lèvres puis à nouveau le front avant de l’embrasser dans le cou. Son parfum t’enivra encore plus et tu continuais de l’embrasser le long de son cou sentant ton estomac bouger doucement, mais ce n’était pas une envie de vomir, c’était une envie bien plus sauvage et passionnée. Certains appellent ça des papillons.

Finalement, tu arrêtas de la dévorer de baisés et tu la regardas, tes prunelles se plantèrent dans les siennes. Ta main, s’avança et glissa le long des mèches qui s’étaient perdues sur son visage et d’une voix douce tu ne pus retenir cette remarque :

« tu es tellement belle. »



propulsed by VANKA
Revenir en haut Aller en bas
avatar
✗ Sur l'ile depuis le : 25/01/2018
✗ Appels a l'aide : 826
✗ JGolds : 9143

✗ Age du personnage : 20 ans
✗ Localisation : Isla Nublar
✗ Métier : étudiante en paléontologie
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 25 Juin - 18:56
Tu avais passé commande après avoir entendu Tommy te dire qu'il était lui aussi amoureux de toi. Tu avais mis un moment à réaliser si bien qu'après avoir raccroché tu avais passé un long moment à réfléchir à tout ceci. Qu'est-ce que, ça allait donner sur le long terme ? Tu n'en savais rien mais, ce n'était surement pas le moment de penser à tout ceci. Tu étais resté un long moment fixé devant se miroir que, le bruit de la porte te sortie de tes pensées. Tu allais ouvrir et tu découvrais le room service, ils avaient vite à moins que, ce soit toi qui est pris autant de temps. Tu tentais de masquer les apparences à force de vous servir, ils avaient fini par savoir dans quel chambre vous viviez et le petit regard de l'employé te fis rapidement savoir que, tu n'étais pas à ta place habituelle dans cette chambre. Tu tentais de ne pas penser au fait qu'il irait surement raconter ça à ses collègues et que, ça ferait surement le tour du parc ? Tu le laissais partir avant de rejoindre le jeune homme dans la salle de bain et de le trouver endormis. Tu ne pouvais pas le laisser ainsi dormir appuyé contre le mur de cette pièce entre le lavabo et la douche. Tu décidais donc de l'aider pour l'emmener dans son lit ainsi se serait plus confortable. Si au départ, tu t'en sortais bien très rapidement en arrivant vers le lit, tu perdais l'équilibre et tu tombais sur le matelas te retrouvant avec Tommy au dessus de toi. Tu fuyais un peu son regard quelque peu gêné de la situation. Tu ne savais pas trop comment réagir ni ce que, tu devais faire. C'est en sentant les lèvres de cet homme qui avait réussi à voler ton coeur que, tu osais enfin poser ton regard sur lui. Ses lèvres glissaient sur ton front et descendaient jusqu'à tes lèvres. Tu pouvais sentir le désir t'envahir, il prenait doucement possession de toi et tu avais envie de plus. Ce n'était pas raisonnable et tu n'avais pas le droit de le faire surtout vu son état. Ses lèvres glissaient alors soudainement dans ton cou et tu penchais un peu la tête pour lui faciliter l'accès à cette zone. Tes mains glissais alors sur son dos avant de venir se perdre dans ses cheveux. Ta respiration s'était accéléré et tu sentais que, ça allait être compliqué de résister si, il continuait ainsi. Finalement, il se stoppa et tu posais ton regard dans le sien alors qu'il venait dégager les mèches de cheveux perdu sur ton visage. « tu es tellement belle. » Ton coeur manqua un battement et tu restais un moment sans savoir quoi répondre, tu pouvais sentir tes joues commencer à rougir légèrement. Tu étais pas doué pour recevoir les compliments et encore moins quand il avait un lien si particulier qui était entrain de se créer. Alors pour simple réponse, tu venais juste poser tes lèvres sur les siennes dans un baiser doux et tendre. "....Merci..." articulais-tu finalement, après le baiser. Tu lui lançais un léger sourire: "Tu ne veux pas manger ?" Tu ne voulais pas qu'il soit malade encore une fois à cause de l'alcool et le meilleur moyen pour absorber l'alcool était surement d'avaler des aliments.

Codage par Libella sur Graphiorum


#color: 996699
Revenir en haut Aller en bas
avatar
✗ Sur l'ile depuis le : 28/01/2018
✗ Appels a l'aide : 284
✗ JGolds : 15219
Why are exceptation so high ?
✗ Age du personnage : 27 ans
✗ Localisation : Sur l'île
✗ Métier : Soigneur petits animaux
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 29 Juin - 14:26


Life can be a biatch
Ft Jordan Cunningham

La jeune femme semblait complètement éprise de ton toucher et y répondit avec ferveur alors que ses mains glissaient dans ton dos et que tes lèvres continuaient leur danse frénétique sur son corps. Ton regard posé sur le sien, tu remis en arrière une mèche rebelle qui s’était égarée comme ton cœur et ton esprit il semblait.
Alors qu’elle rougit au compliment, tu souris bêtement, amoureux de ses fossettes qui se creusaient et de l’allure pourpre que prenaient ses joues. Comme pour se cacher, elle posa ses lèvres délicatement et chastement sur les tiennes et tu compris que votre moment était passé. Alors qu’elle te proposait de manger, tu te redressas comme tu pouvais et te mis sur le côté.

La tête derrière les mains, tu regardais le plafond avec un sourire aux lèvres. Manger. Non ce n’était clairement pas de la nourriture que tu voulais manger ce soir mais tu ne pouvais pas lui dire ça ? Si ? Si tu avais été dans ton état normal, la question ne se serait même pas posée, mais ce soir et avec ton taux d’ébriété, tu répondis joueur :

« Seulement si j’ai droit à un dessert. »

Tu essayas alors de te relever de ton matelas mais la terre bougeait trop vite ou tu ne te mouvais pas assez vite et tes efforts pour te relever furent vains et tu t’effondrais à nouveau sur le matelas un sourire enfantin sur les lèvres. Bien sûr, demain tu regretterais de t’être comporté ainsi mais au moment présent cela t’amusait plus qu’autre chose.

« Je crois qu’il va falloir que tu me nourrisses, comme si j’étais un dieu Romain. Ou Grec je sais plus. »

Tu roulas sur le côté et regardais la jeune femme, le sourire aux lèvres, quelques paillettes dans tes yeux.



propulsed by VANKA
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  SuivantVoir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jurassic World Renaissance ::  :: AREA 5 - LES HOTELS :: Le loch Ness :: Les chambres-
Sauter vers: