AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Jurassic World Renaissance a ouvert ses portes le 28/09/2016
et nous sommes heureux de vous accueillir sur ce forum!
Plein de personnages en libre service vous
attendent afin de commencer cette belle aventure,
n'hésitez pas à aller les voir.

Vous avez envie de poster une petite annonce dans cette barre
de recherche pour vous donner plus de chances de
trouver votre bonheur?
N'hésitez pas à le demander!
Pour en savoir plus c'est ici:
PETITES ANNONCES

LES PREDEFINIS DE JWR
Vous aimez avoir des liens importants dès votre arrivée
et vous souhaitez que votre personnage puisse accomplir de
grandes choses sur JWR? Pourquoi ne pas opter pour un de nos prédéfinis?
Ils sont cools, et vous apporteront une aisance en jeu à ne pas négliger!
Pour les voir de plus près:
Liste des prédéfinis



 ::  :: AREA 4 - LA FORET Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

A new pair of teeth - ft. Ian Harving

avatar
✗ Sur l'ile depuis le : 05/10/2017
✗ Appels a l'aide : 370
✗ JGolds : 28151

✗ Age du personnage : 43 ans
✗ Localisation : Jurassic World
✗ Métier : Agent d'intervention
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 16 Mar - 2:03

• Checkpoint dans la jungle •
A new pair of teeth
Ian Harving & Ingrid Powell

Nouvelle journée, nouvelle rencontre sur Isla Nublar. Aujourd'hui la mission qui m'avait été confiée sortait quelque peu de l'ordinaire et je dois avouer que cela me rendait un peu nerveuse.
Comme à l'accoutumée, je m'étais réveillée aux aurores, le sommeil avait tendance à s'éclipser dès les premières lueurs du jour. Mais pour le moment, c'était bien la dernière de mes préoccupations et de toute façon, cela ne me portait pas encore préjudice.
Je pris une gorgée de ma troisième tasse de café réglementaire. Il en avait toujours été ainsi et à la longue, c'était devenu un rituel chez moi. Il y a des addictions moins virulentes que d'autres mais tout aussi primordiales. D'autre part, je me préparais ainsi psychologiquement à l'atypique journée que je m'apprêtais à passer.

Il y a quelques mois de ça, l'équipe des vétérinaires du parc avaient marqué une femelle dinosaure (je ne me souviens jamais de quelle espèce il s'agit) en gestation et, il semblerait que l'heure de la chasse à l’œuf ait sonné. Pourquoi me confier cette tâche à moi ? Nous étions pourtant nombreux dans le service. A cause de la fameuse 'fibre maternelle' des femmes ? Celle que je n'avais jamais eu ?
Il faut dire que j'avais du mal à m'imaginer Booker et ses grandes paluches s'occuper dudit œuf. Et Max aurait sans doute passé plus de temps à tenir son chien, Jenko, à l'écart du mini-spécimen.
N'allez pas croire que je n'étais pas heureuse d'être l'élue ! Mais je gardais un souvenir peu affectueux de mes précédents têtes-à-têtes avec les dinosaures du parc. Je pensais au T-rex, je pensais aux Galliminus...
La bonne nouvelle, c'était que je n'étais pas censée y aller seule. Encore heureux.
Pour cette occasion si spéciale, le spécialiste de la nurserie était aussi de la partie. Il était arrivé il y a peu et ce serait sans doute là sa première sortie. C'était sans compter sur mon côté un peu maniaque : hier déjà, j'avais pris soin d'annoter toute la zone afin de nous faciliter la tâcher et de répondre à la moindre question qui pouvait survenir. Non, je ne suis pas opportuniste. J'ai juste horreur des imprévus.

Je regardais ma montre et finis mon café d'un trait avant de prendre mes affaires et descendre doucement. J'étais en avance, mais ça n'était pas du luxe. En ce moment, il était tellement fréquent de tomber sur certaines personnes qui n'avaient rien de mieux à faire que de vous tenir la jambe, vous racontant des anecdotes pour lesquelles vous n'avez que peu d’intérêt. Dans ces cas-là, il vaut mieux s'armer de patience et être prévoyant.
Mais aujourd'hui, je ne croisais personne. Il faut dire qu'il était encore relativement tôt et que les énergumènes comme Breckenridge ou Blake devaient encore cuver de la veille et dormir à poings fermés.

Imperturbable, je rejoignis ma Jeep personnelle et fourra mon sac à l'intérieur en me demandant que genre de dinosaure allais-je avoir le privilège de rencontrer. Le soleil était déjà chaud, signe d'une journée au beau-fixe. Je m'appuyais alors sur le capot du véhicule et croisais les bras en accueillant les quelques rayons sur mon visage. Je fermais les yeux.
Quelques minutes plus tard, j'entendais des pas réguliers crisser sur le graviers et je baissais légèrement la tête pour regarder l'inconnu qui s'avançait vers moi. Sans lui laisser l'occasion de faire son entrée, je m'exprimais la première :

• "Vous devez être Ian Harding. Je luis tendais la main. "Ingrid Powell, ravie de vous rencontrer... fis-je avec l'ombre d'un sourire aimable aux lèvres.

CODE BY ÐVÆLING




_________________

Le seul danger, c’est la bêtise ou l’incompétence.
- Dispo pour 11/3 Rps -
Les sensations fortes ne sont pas dans la victoire, mais dans l’action - Chuck Noll
Revenir en haut Aller en bas
avatar
✗ Sur l'ile depuis le : 11/03/2018
✗ Appels a l'aide : 45
✗ JGolds : 5290

✗ Age du personnage : 36 ans
✗ Localisation : Jurassic World Nursery
✗ Métier : Comportementaliste animalier et nounou pour Dino.
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 17 Mar - 23:22
A new pair of teeth !
Ft Ingrid Powell
"Mais reviens ici toi ! Oh mais, arrête de courir partout ! Je dois te donner ton remède avant de partir !" Oui, c'est encore moi Ian la nounou du parc. Vous savez le type qui passe son temps à courir, dorloter et nourrir les jolies petites bêtes à écailles qui font et feront la merveille de Jurassic World. Si vous, vous demandez pourquoi je roupeste encore, c'est encore à cause  de mon petit farceur favoris à savoir un bébé Gallimimus né il y a tout juste une semaine. Il doit encore recevoir quelques doses d’enzymes avant de pouvoir être relâcher avec les autres, mais celui ci passe son temps à me filer entre les pattes et me faire courir à travers tout le labo ! Cette espèce a beau être la plus petite des espèces de dinosaures répertoriée, elle en est pas moins rapide pour autant ! Mais je suis un coriace moi et je n'ai pas l'intention de laisser gagner ce petit chenapan ! Je me saisie de l'épuisette contre le mur du labo et lorsque il tente à nouveau de passer entre mes jambes, je l'attrape et je le plaque tout contre mon torse. "Tout doux petit, tout doux." Dis-je avec douceur alors que l'animal est nerveux et pousse des cris de terreurs en m'en décoller les tympans. Je lui caresse alors du bout des doigts entre les deux yeux et il se calme instantanément. C'est une astuce qui est efficace sur presque tous les dinosaures, sauf les Tyrannosaures et les Pteranodons qui n'aiment pas du tout être touchés à cet endroit là. Les Gallimimus sont très affectueux surtout quand ils sont tout bébés comme ça. Celui ci est à présent calmé, je peux enfin le piquer et lui injecter ses enzymes avant de le reposer avec précautions et douceur dans son petit enclos d'attente.

Fiou ! Ce ne fut pas facile, mais avec moi rien est jamais facile en fait. Même le plus simple des trucs devient tout une aventure avec moi ! Mais vous savez, quand on est aussi maladroit que moi on se fait une raison et puis c'est tout ! Je souris en regardant le petit Gallimimus blottit dans son nid. Je suis tellement heureux de pouvoir à chaque fois profiter de ce merveilleux et touchant spectacle. Je sais que certains les prennent pour des monstres, mais pour moi, les dinosaures du parc se sont tous mes bébés mêmes les plus gros d'entre eux ! Mon regard se pose ensuite sur l'horloge face à moi et je me rends alors compte avec horreur que je suis presque en retard pour mon rendez vous !

Ni une ni deux, je prends mon sac à dos déjà préparer la veille et je rejoins Miss Powell l'agent de sécurité qui m'escortera pour ma mission du jour à savoir retrouver une femelle dinosaure et sa ponte du jour ! Je suis tout excité à l'idée de sortir enfin de mon labo et de me frotter à la nature hostile d'Isla Nublar et cela malgré la peur que me fait cette Powell ! J'espère que sa réputation est exagérée ou je vais surement passer la pire journée de ma vie ! Tiens, à peine sortie à l'air libre, je l’aperçois assise sur la capot de la Jeep qui nous servira de véhicule. J'ignore si elle est sympas, mais en tout cas elle est vraiment très belle. Elle me salue en m'appelant Ian Harding au lieu de Ian Harving ben ça commence bien tiens, elle ne connait même pas mon nom ! "Oui c'est moi Ian Harving non Harding... Je suppose que vous êtes Miss Powell ? Je suis ravie de vous rencontrer." Dis-je en souriant tout en lui prenant la main qu'elle me tend. "C'est ma première sortie sur l'île, je dois dire que je ne sais pas du tout comment procéder. Oh je vois que vous avez une carte. Vous savez déjà où est l’œuf ?" Si c'est le cas ça nous facilitera grandement le travail, mais ça me décevrais un peu, je pensais tout même profiter d'avantage de l'extérieur moi.    
©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar
✗ Sur l'ile depuis le : 05/10/2017
✗ Appels a l'aide : 370
✗ JGolds : 28151

✗ Age du personnage : 43 ans
✗ Localisation : Jurassic World
✗ Métier : Agent d'intervention
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 24 Mar - 23:49

• Checkpoint dans la jungle •
A new pair of teeth
Ian Harving & Ingrid Powell

Je n'eus pas à attendre, car le dénommé Harding me rejoignis quelques minutes après. Au moins, il était ponctuel, c'était déjà un bon point en sa faveur.Il semblait assez jovial et je n'eus aucune peine à me faire à l'idée qu'il était 'nounou' pour les lézards. Même si cela restait un métier un peu étrange, surtout pour un homme. De ce que j'avais pu voir ici depuis mon arrivée, c'était plutôt les armes et l'aventure leur truc aux gars. Ps les biberons et les couches...enfin bon, comme on dit : y'a pas de sous-métiers !

Nous nous serrâmes la main très brièvement et il me signala une petite erreur quant à son nom de famille. Ok. D'accord, je ne le referais plus. "Désolée, veuillez m'excuser. Par courtoisie plus qu'autre chose, je pris un air coupable. C'est vrai que ça partait mal, mais je ne comptais pas l'appeler. Mon job, c'était qu'il rentre entier pour couver les mini-monstres, pas de faire ami-ami.
Il me demanda ensuite si j'étais bien Ingrid Powell. Hmm. Je venais pas juste de le dire, là ? Soit le mec était sourd, auquel cas il faudrait que je fasse attention à tout répéter en double exemplaire. Ou alors il était aussi aveugle puisque c'était brodé sur mon uniforme. Ou peut-être qu'il était les deux...
• "Oui, oui c'est bien ça, Ingrid Powell..."fis-je en détachant les syllabes, comme pour les petits enfants. Peut-être que c'était une déformation professionnelle, à force d'être en contact avec les tout-petits et les bébés, son mode de vie s'était adapté à eux. Il paraît que ça arrive souvent avec les instits par exemple. C'était sans doute pareil pour lui...
Bon, pour le coup nous en sommes à un partout. Moi pour l'écorecharge de nom et lui pour sa surdité. Nous démarrons fort sur l'échelle de la bouletittude !

Je suivis son regard lorsqu'il me parla de la carte. J'avais balancé mon sac dans la voiture et elle dépassait. Je notais dans un coin de ma tête que j'allais EN PLUS, devoir jouer les guides touristiques. Puisque j'avais raison, Monsieur n'a pas quitté sa crèche. Je notais également dans un autre coin de ma tête que j'allais finir par demander une augmentation à Claire. Je pense que Johanna, que j'avais eu l'occasion de rencontrer dans des circonstances particulières, ne serait pas contre. Cette petite m'avait laissé un bon souvenir, je pense pouvoir dire sans me tromper que nous nous entendons bien.
• "Nous avons délimité la zone la plus étroite possible afin d'être les plus efficaces possibles." affirmais-je, en sortant la-dite carte et la posant à plat sur le capot. Je désignais la zone où je comptais l'amener, en plein cœur de la forêt. "Cependant, une fois sur place, il nous faudra sans doute chercher un peu car l'animal a pu s'établir n'importe où. L'équipe animalière ne voulait pas la déranger au point de retarder la ponte.". Et puis, ça mon gars c'était pas moi qui allait t'aider là-dessus ! J'allais déjà tenter ne nous déplacer sans encombres, après les trucs de territoire d'incubation tout ça c'était pas mon rayon. Je repliais la carte après l'avoir laissé regarder un moment. Puis, je l'invitais à monter à bord et prendre place du côté passager.
Jamais je n'aurais laissé le volant de ma jeep à qui que ce soit.

• "Peu-être devrions-nous nous mettre en route. Plus vite nous aurons retrouvé l’œuf, et plus vite il sera à l'abri des autres prédateurs. Et puisque c'est là votre première 'sortie' en-dehors du parc, je vous informerai des petites choses à savoir en chemin."
Aussitôt dit, aussitôt fait, je grimpais agilement en claquant la porte derrière moi, avant de boucler ma ceinture. Par automatisme, je plaçais mon talkie sur le tableau de bord et attrapais la carte magnétique dans mon sac. Sans elle, les barrières qui protégeaient le parc ne pourraient guère s'ouvrir. Et sans plus attendre, je tournais la clef pour mettre le contact.


CODE BY ÐVÆLING




_________________

Le seul danger, c’est la bêtise ou l’incompétence.
- Dispo pour 11/3 Rps -
Les sensations fortes ne sont pas dans la victoire, mais dans l’action - Chuck Noll
Revenir en haut Aller en bas
avatar
✗ Sur l'ile depuis le : 11/03/2018
✗ Appels a l'aide : 45
✗ JGolds : 5290

✗ Age du personnage : 36 ans
✗ Localisation : Jurassic World Nursery
✗ Métier : Comportementaliste animalier et nounou pour Dino.
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 13 Avr - 17:42
A new pair of teeth !
Ft Ingrid Powell
La dites Miss Powell me dit donc son nom en, en détachant avec attention chaque syllabe  après que je l'ai reprise sur l'erreur qu'elle a commise à propos du miens. Je vois bien que le fais que je l'ai reprise ne l'enchante guère et cela malgré l'air coupable qu'elle tente de prendre. Ben oui, on ne peut pas franchement dire que pour une première rencontre ça soit super réussi et puis pour couronner  le tout, Ingrid Powell a l'air aussi froide qu'une porte de prison et encore, je suis sur qu'à la comparaison la dites porte de prison serait peut-être plus chaude que la brune qui me fait face ! En plus j'ai franchement l'impression qu'elle me prend pour un attardé mental et ça ne plait pas vraiment. Je n'ai pas franchement le temps de m'attarder plus que cela sur tout cela que son sac à dos est littéralement balancé dans la voiture alors qu'elle sort les cartes. Bon apparemment ils ne savent pas vraiment encore où est l’œuf et cela me promet donc une belle balade dans la jungle ! Je suis tout excité à cette idée, mais malgré cela, je me contiens et j'écoute Ingrid m'expliquer qu'ils ont délimiter une zone approximative où la femelle Dino aurait pu pondre son œuf. Je vois que rien a été laissé au hasard et j'apprécie vraiment le professionnalisme de celle qui sera mon escorte. Elle n'est peut être pas rempli de chaleur, mais son job ça elle le connait bien. Et quand elle ajoute que sur place il nous faudra chercher un peu, j'ai envie de sauter de joie, mais bien entendu je m'en abstiens. "Oh, ne vous en faite pas je me suis équipé pour une bonne randonnée, je vous promet que ça ne sera pas un problème pour moi. L'équipe animalière a bien fait de lui laisser son espace, les Dinosaures sont des êtres très sensible et la moindre perturbation peut vraiment avoir de lourdes conséquences sur leurs santé et là en l’occurrence c'est son bébé qui en aurait fait les frais." Dis-je d'un ton excité que je tente tant bien que mal de contenir.

La carte est ensuite repliée et nous voilà à présent embarqués pour notre aventure. Ingrid a raison, nous devons vite nous mettre en route, c'est vrai j'adore l'idée de jouer les India Jones  sur Isla Nublar, mais ce qui doit primer c'est avant tout la sécurité du petit dinosaure et de sa maman qui va surement  le défendre farouchement en cas d'attaque de prédateur. "Vous avez raison, mettons nous en route, il est hors de question de mettre en danger le futur bébé et sa mère." Sitôt dit, sitôt fait ! Voilà la voiture qui démarre rapidement. Le chemin d'abord lisse devint peu à peu de plus en plus chaotique et pour cause, il y a des pierres, des troues et des branches partout. Contrairement à moi, Ingrid n'a pas du tout l'air d'en être dérangée. J'imagine que ce n'est surement pas une première pour elle. Mon estomac bouge de plus en plus et c'est à ce moment là que je me félicite de ne pas avoir déjeuner ce matin où le tout aurait surement finis  sur les tapis de sol de la Jeep. Nous arrivons ensuite face à la grille de sortie du parc. Ingrid tend sa carte magnétique au garde, puis enfin nous sommes libre de sortir.

Peu à peu, nous, nous éloignons des installations du parc et très vite nous pénétrons dans la jungle arborescente et profonde de l'île. Nous roulons de longues minutes ainsi, puis enfin alors que je blanchis à vue d’œil la voiture s'arrête. Je soupire d'aise, puis je pose un regard interrogateur sur Ingrid et je lui demande : "On est déjà arrivée sur un des lieux de ponte possible ?" Puis mon regard ambré se pose tout autour de nous et je me rends alors compte de quoi il s'agit. La jungle est simplement bien trop épaisse pour que la Jeep passe et nous allons simplement devoir continuer à pieds.                    
©️ 2981 12289 0

_________________
La vie trouve toujours son chemin.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
✗ Sur l'ile depuis le : 05/10/2017
✗ Appels a l'aide : 370
✗ JGolds : 28151

✗ Age du personnage : 43 ans
✗ Localisation : Jurassic World
✗ Métier : Agent d'intervention
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 13 Avr - 19:55

• Checkpoint dans la jungle •
A new pair of teeth
Ian Harving & Ingrid Powell

Chose promise, chose due : j'appuyais sur la pédale d'embrayage une fois mon passager enfin installé.
La carte magnétique entre mes dents, je manœuvrais avec de grands coups de volants dans le dédale des rues du parc, et cela monopolisait mes deux mains. Et puis d'un autre côté, je gagnais un peu de temps avant de faire la conversation avec la nounou.

Nous arrivâmes alors devant le lourd portail électrifié qui nous protégeait du reste de l'île. J'enlevais alors la carte et passais mon bras par la fenêtre afin de faire entendre le petit 'bip' de déverrouillage. De là, un agent, vint confirmer la demande et après un signe de tête, enclencha le mécanisme d'ouverture. Je tournais la tête :

• "C'est un peu protocolaire, mais ce système est nécessaire pour nous garder de l'extérieur." expliquais-je. "Pour sortir du parc, il vous faut l'une de ces cartes, car grâce au code qu'elle renvoie, les membres de la sécurité peuvent suivre vos départs et ainsi assurer que rien de fâcheux ne vous arrive." Les portes à présent ouvertes, je démarrais dans une petite envolée de poussière car nous quittions les routes balisées. Les grandes plaines s'étendaient devant nous à perte de vue et au loin, un petit groupe de dinosaures (les grands là, avec un long cou) broutait tranquillement. Mais comme ce n'était pas là notre chemin, je ne m'approchais pas d'eux.
Je le laissais observer quelques minutes, puisque c'était sa première expédition en-dehors des murs. Isla Nublar avait, il est vrai, un charme certain dont je ne me lassais pas.


• "Sans doute le savez-vous déjà, mais le parc a été placé en état d'alerte, et ce depuis l'incident survenu au parc en 2009. Depuis de nombreux spécimens ont pris la fuite et sont revenus à leur état d'origine, c'est à dire l'état sauvage. Ils nous sont donc hostiles et dangereux. C'est pourquoi les mesures de sécurité ont été renforcées." Je me souvenais de Aina, broyée lors de notre entrevue avec le Tyrannosaure ou encore de Bailey Brown qui a péri lors de notre mission de rapatriement su les jeunes Galliminus. De ce fait, je sollicitais mon voisin le plus sobrement du monde :  
• "D'ailleurs à ce propos, pourriez-vous prendre le colt dans mon sac et le garder, s'il-vous-plaît ? Il faut nous préparer à toute éventualité..."

Du coin de l’œil, je le vis s’exécuter et je laissais volontaire un grand blanc entre nous. Puis, au bout de quelques minutes à crapahuter parmi les roches et les branches, je me tournais vers lui. Je remarquais alors qu'il était d'une pâleur extrême et je dû me retenir de sourire. Je le taquinais sournoisement ! "Allons, Monsieur Harving ressaisissez-vous. Tenir une arme ne signifie pas forcément avoir à s'en servir. Soyez sans crainte, je suis là." Le pauvre, il était blanc comme un linge. C'était sans doute la première fois qu'il tenait une arme comme celle-ci.

Peu à peu les plaines avaient laissé place aux premiers arbres et sans prévenir, je tournais le volant à fond pour bifurquer à 90° sur notre droite. Direction la redoutable forêt. Je parcourais encore l'étendue sur un bon kilomètre avant de stopper la Jeep, au grand soulagement de la petite nature à mes côtés.
Celui-ci s'enquit de la destination, trahissant une certaine impatience.
Je ne lui répondis pas tout de suite et descendis de la Jeep en refermant la porte d'un coup sec. Puis, le me penchais par-le carreau, une expression narquoise sur le visage :
• "Oh non, ce n'est pas ici. J'ai du mal à imaginer notre femelle Apatosaure pondre ici, en plein milieu du territoire..."  Je fis le tour du véhicule et par la fenêtre passager, je récupérais mon colt des mains de Harving et le fixais à ma taille. Puis, je lui ouvrais la porte. "Puisque vous m'aviez dit être parfaitement équipé pour une randonnée, nous allons en profiter pour continuer à pieds. Il serait dommage d'escamoter ma voiture qui plus est."

Alors, je ressortis ma carte et mis mon sac sur le dos, avant d'ouvrir la marche et prendre la direction Est, me dirigeant vers le cœur de la forêt.


CODE BY ÐVÆLING




_________________

Le seul danger, c’est la bêtise ou l’incompétence.
- Dispo pour 11/3 Rps -
Les sensations fortes ne sont pas dans la victoire, mais dans l’action - Chuck Noll
Revenir en haut Aller en bas
avatar
✗ Sur l'ile depuis le : 11/03/2018
✗ Appels a l'aide : 45
✗ JGolds : 5290

✗ Age du personnage : 36 ans
✗ Localisation : Jurassic World Nursery
✗ Métier : Comportementaliste animalier et nounou pour Dino.
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 28 Avr - 22:27
A new pair of teeth !
Ft Ingrid Powell
L'incident de 2009 ouais, comme ci je pouvais ignorer ce fait. Je n'étais pas encore à proprement parler sur Jurassic World à cette époque, mais j'avais déjà à l'époque mes entrées dans pas mal de leur sites de pontes. Je suis heureux de savoir que certains spécimens sont à nouveau sauvage et qu'ils pondent d'eux même en dehors des grilles du parc. Soit, ça peut ne pas être très rassurant pour le commun des mortels, mais moi je suis comme le professeur Malcolm, je crois sincèrement à la puissance de la vie et je pense tout comme lui que la nature et la vie même bridée et contrôlée trouve toujours son chemin. Soit, Hammond avait peut-être la folie des grandeurs, mais personne ne pourra jamais enlever à cet homme son génie ! Récréer les dinosaures, c'est une telle folie, il a fallut en avoir une sacrée paire pour se lancer dans cette aventure ! J'imagine que son compte en banque à plusieurs zéros a également dû bien l'aider tout même à convaincre les gens de le suivre dans sa folie. Enfin, tout ça pour dire que je suis bien content qu'il y ait encore des gens qui ont le courage de mener à bien leurs rêves les plus fous, pour que je puisse enfin vivre les miens ! Puis alors que je tente tant bien que mal de garder mon déjeuner dans mon estomac, Ingrid me demande alors de sortir de son sac un colt et de le garder auprès de moi ! Je crois qu'elle ne sait pas vraiment à qui elle a affaire. Si elle le savait, elle me confirait peut être une pelle pour me défendre en cas de soucis, mais un colt ça certainement pas ! Je suis surement le type le plus maladroit de la terre, je suis un génie ouais, mais  parfois mes membres ne semblent pas tous correctement reliés à mon cortex cérébral !  Je lui dis ou je lui dis pas ? Après avoir réfléchis et m'être imaginé avec une pelle au lieu d'un flingue entre les mains face à un Ty-Rex et ses longues dents assoiffées de chairs, j'opte pour le silence et puis, un T-Rex c'est vachement gros non ? Franchement même un type comme moi arriverait à l'atteindre en cas de rencontre inopportune.

Je me tourne alors et je me saisie du sac de Miss Powell et je sors ensuite l'engin du sac avec précaution. C'est plus lourds que je le pensais. Je le regarde, je le sous pèse entre mains, puis plus tendu que jamais, je le pose sur moi en reprenant ma place initiale. Ingrid ressens surement mon malaise car elle ajoute que je dois me détendre et qu'avoir une arme veut pas dire s'en servir et elle est là pour ça. "Ouais, je crois qu'il vaut franchement mieux pour nous que je n'ai pas à me servir de ce petit joujou. D'ailleurs il a bien sa sécurité d'enclenché dites ? J'ai entendu dire que parfois des gens se tirent dessus avec leur propre flingue. Un type c'est même troué une fesses avec sa propre arme en la rangeant à sa ceinture arrière." Tiens ça me fait penser que je dois éviter pour mon propre bien de la placer devant ou derrière de ma personne ! Mes fesses sont franchement trop sexy pour se retrouver abîmées et mes bijoux de famille bah j'y tiens quoi !

J'ai mal au ventre, j'ai franchement envie de vomir et heureusement qu'on descend enfin de la voiture et que je retrouve la terre ferme sans cela je crois que j'aurais parfumé et coloré les tapis de la Jeep de vomis... J'apprends enfin quel dinosaure nous recherchons, un Apatosaure. Mes yeux s'illuminent à cette nouvelle et je retrouve un peu de couleurs. "Oh j'adore les Apatosaures ! J'ai eu la chance d'en voir naitre une seule et unique fois et seulement en labo. Avec un peu de chance on assistera à la naissance en direct et dans la nature en plus. Ça serait tellement merveilleux !" Je suis tout excité à cette idée. "Vous avez raison une femelle de cette espèce ne pondrait jamais ici. Malgré leur grande taille à l'âge adulte, les petit restent terriblement vulnérable lorsqu'ils naissent. Les parents restent généralement à proximités, mais il n'en demeure pas moins que pondre à découvert serait bien trop dangereux pour le bébé à naitre. Êtes vous sur qu'il n'y a qu'un seul œuf ? Parfois ils peuvent pondre jusqu'à 4 œufs fécondés."  Et hop, nous voilà à présent en route dans la forêt.

La végétation est très dense, je dois faire attention à tout, au branches, au cailloux, au flingue que je tiens... Et en plus les moustiques m'attaquent ! Je me claque une fois le bras, puis une autre fois la joue, et enfin j'en ai assez et je décide de sortir mon produit anti moustique. Je m'en passe sur les bras et un peu sur le visage, puis j'en propose à Miss gros flingues : "Miss Powell, vous devriez protéger votre peau. Il s'agit d'un produit sans aucune odeur, mais très efficace contre nos amis suceurs de sang je peux vous l'assurer." Je lui tends à présent mon flacon en lui souriant gentiment.              
©️ 2981 12289 0

_________________
La vie trouve toujours son chemin.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
✗ Sur l'ile depuis le : 05/10/2017
✗ Appels a l'aide : 370
✗ JGolds : 28151

✗ Age du personnage : 43 ans
✗ Localisation : Jurassic World
✗ Métier : Agent d'intervention
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 29 Avr - 22:16

• Checkpoint dans la jungle •
A new pair of teeth
Ian Harving & Ingrid Powell

Nous marchions ainsi équipés en direction de la forêt. Déjà, ma Jeep avait disparu derrière l'ombre des arbres, nous coupant davantage de la civilisation. Lorsque j'avais renseigné Harving sur l'espèce que nous allons étudier, il eut une réaction assez enfantine qui m'arracha un petit soupir. Il espérait une naissance pendant l'intervention, chose que moi, je voulais tout à fait éviter. Déjà, parce que ce n'était pas dans mes attributions de m'occuper des dinosaures nouveaux-nés. Mais aussi parce que je ne souhaitais pas qu'il soit à ma charge. Où allait-on le mettre de toute façon ? Dans le coffre ? Hors de question que je le touche. Et il faut être honnête, je n'étais pas certaine de la façon de faire de mon partenaire...
Celui-ci confirma mes dires concernant la ponte : Evidemment que j'avais raison ! C'était souvent le cas.
Et puis, il ne faut pas être sorti de St-Cyr pour deviner ce genre de choses. Je n'étais pas une experte en animaux mais il me semble étrange qu'ils choisissent d'agrandir leur famille en plein milieu de la pelouse.
Je lui répondit alors :

• "Dans le rapport, il était question d'une ponte mais, le nombre d’œufs n'y était pas précisé." Je le regardais et lui lançais, ironique : "La maman ne s'est pas présentée aux échographies !"
Non mais sérieusement, j'avais une tête d'infirmière ? De sage-femme ? C'était son boulot, à LUI.
J'espérais secrètement qu'il n'y eut qu'un seul œuf. Je n'avais pas la trempe et la patience pour m'occuper d'une nurserie entière. Surtout aussi mal accompagnée que je l'étais. Pourquoi n'ais-je pas fait équipe avec Jéricho, ou encore Norah Ayoun ? Elle venait d'arriver c'est vrai, mais elle m'inspirait confiance.

Toujours en tête, je ne me retournais pas. Laissant à Harving le soin de me suivre du mieux qu'il le pouvait entre les ronces, les pierres et les branches qui nous barraient la route. La route semblait laborieuse mais il n'y avait pas de sentier, là où nous allions. Ici, la nature avait repris ses droits et rien ne venait troubler la quiétude des lieux...*Paf* . Je m'arrêtais brusquement. *Paf-paf*
Je pivotais pour trouver l'origine de son nouveau et découvris mon collègue, en proie à une pleine crise moustiquaire. Nerveusement, je me passais une main sur le visage pour calmer mes nerfs et éviter de me mettre en colère.
Il me tendit alors un flacon, dont il venait de s'asperger lui-même :

"Miss Powell, vous devriez protéger votre peau. Il s'agit d'un produit sans aucune odeur, mais très efficace contre nos amis suceurs de sang je peux vous l'assurer."

Sérieusement ? Il était en train de se payer ma tête ou quoi ?? Je pris le flacon, hésitant entre le self-control forcé et le lui faire avaler sans plus de cérémonie. Il faut dire que c'était très tentant, et surtout mérité. Je respirais profondément, essayant tant bien que mal de me ressaisir :
• "Je suis flattée que vous vous souciez de mon bien-être dermatologique, M. Harving, mais je pense que nous aurions tout intérêt à éviter ce genre de divertissement ici et d'adopter un comportement plus discret. Nous sommes seuls désormais et sans savoir quel danger se cache à proximité, il faudrait éviter de le provoquer délibérément...vous comprenez ?"

J'avais l'impression de parler à un petit enfant, à qui je devais expliquer la vie. D'un geste, je confisquait le flacon en le mettant dans ma poche de veste, comme il convenait de faire avec les garnements récalcitrants. Je baissais le ton, pour éviter d'attirer davantage l'attention sur nous et me rapprochais de lui :
• "Par ailleurs, les répulsifs n'ont peut-être pas d'odeur pour nous, mais est-ce la même histoire pour la population animale ? Peut-être est-ce l'exact contraire pour eux ? Néanmoins, cela reste utile, surtout dans votre cas. Il existe sans doute des espèces d'insectes bien plus virulentes ici. Pour ma part, je ne risque rien car j'appartiens au groupe A négatif, ce qui fait de moi une cible bien moins attrayante à piquer. "

Je hochais la tête, et repris la route droit devant, en direction du cœur de la forêt. Aux aguets, j'espérais que cet écartement ne nous desserve pas. Je n'en étais pas à ma première expédition, mais cela ne faisait pas de moi une experte non plus...J’avançais prudemment, une main devant pour écarter les feuillages rebels et l’autre sur le colt que j’avais récupéré et fixé à la taille.

CODE BY ÐVÆLING




_________________

Le seul danger, c’est la bêtise ou l’incompétence.
- Dispo pour 11/3 Rps -
Les sensations fortes ne sont pas dans la victoire, mais dans l’action - Chuck Noll
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jurassic World Renaissance ::  :: AREA 4 - LA FORET-
Sauter vers: