AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Jurassic World Renaissance a ouvert ses portes le 28/09/2016
et nous sommes heureux de vous accueillir sur ce forum!
Plein de personnages en libre service vous
attendent afin de commencer cette belle aventure,
n'hésitez pas à aller les voir.

Vous avez envie de poster une petite annonce dans cette barre
de recherche pour vous donner plus de chances de
trouver votre bonheur?
N'hésitez pas à le demander!
Pour en savoir plus c'est ici:
PETITES ANNONCES

LES PREDEFINIS DE JWR
Vous aimez avoir des liens importants dès votre arrivée
et vous souhaitez que votre personnage puisse accomplir de
grandes choses sur JWR? Pourquoi ne pas opter pour un de nos prédéfinis?
Ils sont cools, et vous apporteront une aisance en jeu à ne pas négliger!
Pour les voir de plus près:
Liste des prédéfinis


 ::  :: AREA 5 - LES HOTELS :: Le loch Ness :: Les chambres Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Let me alone [Ivy]

avatar
✗ Sur l'ile depuis le : 15/11/2016
✗ Appels a l'aide : 338
✗ JGolds : 47736

✗ Age du personnage : 28 ans
✗ Localisation : http://jwrenaissance.forumactif.org/t235-portable-de-jeremy-strange#5856
✗ Métier : Scientifique en charge des analyses
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 23 Oct - 14:53





Cela faisait une semaine, jour pour jour. Une semaine qu'elle était sortie de sa vie, comme ça, sans raison valable. Oh, il y en avait bien une. Celle qu'elle avait écrite dans le mot qu'elle lui avait laissé avant de quitter l'île. Elle avait été appelé ailleurs, dans un endroit bien moins dangereux que Jurassic World. Un mot. Voilà tout ce qui restait d'elle. Un simple mot posé un beau jour sur la paillasse de son laboratoire. Jeremy n'avait pas pu y croire. Il avait arpenté les couloirs avant de demander confirmation à la directrice. La vérité lui était tombée dessus comme une enclume. Kiwi était bel et bien partie. Elle, l'amour de toute son existence, celle qu'il n'avait jamais espéré voir venir dans sa vie. La seule à l'avoir aimé, la seule qu'il avait aimé. Elle avait débarqué dans sa vie misérable comme un miracle, et s'en était aussitôt allé comme un mirage. Si brusquement. N'avait-elle pas eu le courage de lui en parler en face ?

Si au départ, beaucoup de questions baignées de larmes avaient taraudé le jeune scientifique, il ne restait aujourd'hui plus que les larmes. La vie semblait s'être vidée de tout sens. Depuis ce jour fatidique, Jeremy n'avait plus quitté sa chambre d'hôtel, même plus pour travailler, jadis son activité favorite. Il mangeait et dormait à peine, attendant que l'épuisement le force à le faire. Il ne voyait sa vie que comme une immense blague. On lui procurait un immense bonheur tel que l'amour pour le lui retirer aussitôt, comme une farce sadique du destin. Cette douleur, c'était la première fois qu'il la sentait, autant qu'il avait connu pour la première fois la magie de l'amour. L'amour, voilà un leurre bien méprisable de la vie.

Le jeune homme était avachi sur son sofa, comme il était depuis des jours en vérité. Vêtu de sa robe de chambre, il ne prenait plus la peine de s'habiller puisqu'il ne sortait plus. Au contraire de ce que l'on pourrait penser, cette mauvaise passe n'avait cependant pas affecté son hygiène de vie. Sa chambre d'hôtel était aussi impeccable que d'ordinaire, tout comme sa propre apparence si on négligeait la tenue vestimentaire actuelle. Preuve peut-être que rien n'était encore perdu pour lui. Mais si le physique se portait bien, le mental errait dans les abysses d'un désespoir hors norme. Le regard vague derrière le verre de ses lunettes, il restait ainsi planté dans un air mélancolique. Soudain, quelqu'un frappa à sa porte. Il ne réagit guère, se contenant de pousser un long soupire. Au bout d'un moment, il se permit tout de même de répondre, las, sans bouger de sa place :

- Qui que vous soyez, passez votre chemin...




_________________

Revenir en haut Aller en bas
avatar
✗ Sur l'ile depuis le : 12/04/2017
✗ Appels a l'aide : 263
✗ JGolds : 32979

✗ Age du personnage : 25 ans
✗ Localisation : Le parc
✗ Métier : Scientifique de labo
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 17 Déc - 17:28


   

   
Let Me Alone

   
Jeremy & Ivy
TU CROIS PAS QU'IL EST TEMPS DE BOUGER TES FESSES UN PEU!

   
Il était neuf heures passé, et Ivy soupira devant son plan de travail. Cela faisait désormais une semaine qu'elle voyait très bien qu'il se passait quelque chose, que la directrice était venue annoncée un changement dans les plannings puisqu'il y avait une personne de l'équipe qui avait quitté le parc, avant d'expliquer qu'il s'agissait de Keaweaheulu. Ivy ne la connaissait pas bien, car elle n'avait pas réellement eu l'occasion d'apprendre à la connaitre, ne travaillant pas forcément aux mêmes heures et au même poste qu'elle. Néanmoins, si Ivy la connaissait, c'était bien en tant que copine de Jeremy. Car lui, elle le connaissait. C'était un de ses collègues qu'elle adorait, et avec qui elle aimait passer du temps, que ce soit au labo à travailler, ou bien dehors. Car Jeremy était un mec facile à vivre, et très droit dans tout ce qu'il entreprenait. Et Ivy avait toujours aimé ce côté de sa personnalité. Et désormais, elle comprenait pourquoi cela faisait une semaine qu'il ne venait plus travailler.

Ivy soupira une fois de plus, le regard perdu dans le  mur en face d'elle, alors que le petit bécher qu'elle portait dans sa main droite retomba doucement sur son plan de travail, dont le petit bruit résonnant la fit revenir à la réalité. Elle l'imaginait, enfermé dans sa chambre, à se morfondre qu'elle ait osé le laisser. Elle aurait sans douté été dans le même cas si les rôles avaient été inversés. Car elle savait que Jeremy était très sentimental, et surtout, très très accroché à l'espagnole.

Elle déposa son bécher sur le meuble à ses côtés, et retira sa blouse avant de se diriger vers la sortie d'un pas assuré et rapide. Elle rejoignit les hotels avec le tram, se demandant pourquoi il n'allait pas plus vite, et arrivé sur place, demanda le numéro de sa chambre à l'accueil et prit l’ascenseur pour se rendre à son étage. Elle chercha quelques peu le bon numéro, et arrivée devant, toqua quelques coups pour s'assurer qu'il était bien là. Et il était là, car il jura un peu pour lui demander de partir. S'il pensait réellement qu'elle allait partir il se fourrait le doigt dans l'oeil.

Elle recommença, plus fort, plus longtemps, histoire que ce bruit énervant l'oblige à venir ouvrir pour la faire déguerpir pour de bon.


_ Jeremy t'as intérêt d'ouvrir cette satanée porte si tu ne veux pas que je l'enfonce, et vite! J'ai abandonné une décoction d'azote pur pour venir te voir, me le fais pas regretter!

Elle savait que lui parler de ce qu'elle avait fait au boulot pourrait le motiver un peu plus à ouvrir, car il était passionné par son travail. Bon elle n'avait pas réellement travaillé sur de l'azote à vrai dire, mais ça, il n'était pas obligé de le savoir. Il fallait juste qu'il ouvre.


(c) DΛNDELION


Couleur Ivy: #990033

_________________
Merci de me Mpotter sur Claire Very Happy


En ligne
Revenir en haut Aller en bas
avatar
✗ Sur l'ile depuis le : 15/11/2016
✗ Appels a l'aide : 338
✗ JGolds : 47736

✗ Age du personnage : 28 ans
✗ Localisation : http://jwrenaissance.forumactif.org/t235-portable-de-jeremy-strange#5856
✗ Métier : Scientifique en charge des analyses
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 20 Déc - 0:20




Le son de frappe sur la porte recommença malgré le désir de l'homme d'être laissé seul. Le son résonnait dans l'appartement plus fort et plus longtemps cette fois-ci. La personne de l'autre côté du battant ne semblait pas prête de partir de sitôt. Jeremy pensait pourtant avoir été clair. Il ne voulait voir personne. Même si c'était ce qu'il avait fait durant une semaine durant, cela ne semblait pas lui satisfaire pour autant. Il voulait que cela continue. Jusque quand ? Il n'en avait aucune idée et ne réfléchissait pas à la question. Il soupira. C'est alors qu'une voix familière se fit entendre de derrière la porte, sommant l'ouverture de la porte. Il reconnut cette voix, c'était celle d'Ivy, l'une de ses collègues et de loin, l'une des raretés de ce monde à être agréable avec lui. La deuxième après Kiwi. Elle rouspéta derrière la porte. Agacé, le jeune homme se leva du canapé avant d'avancer vers cette dernière. Il l'ouvrit doucement, l'entrebâillant à peine, juste de quoi faire apparaître à lui le visage de la jeune femme de l'autre côté.

- Eh bien… Absurdité faite qui n'en vaut pas la peine. Retournez-y rapidement pour ne rien avoir à regretter.


Le ton de sa voir restait las et loin d'être autoritaire quand bien même on entendait au fond de sa gorge ce si important désir de solitude. Un désir qui n'avait pas pour habitude de l'habiter d'ordinaire. Lui-même n'était plus vraiment capable de se reconnaître dans un état pareil. En fait, il aurait aimé que personne ne soit là pour le voir ainsi et surtout pas Ivy. D'ailleurs, qu'est-ce qu'elle pouvait bien faire là ? Tout en abandonnant en plus un travail vraisemblablement important ? N'avait-elle pas mieux à faire au laboratoire ? Elle n'avait pas besoin de perdre son temps si précieux pour la larve qu'il était devenu. Et Jeremy se doutait bien qu'il ne manquait pas tellement aux autres membres du labo. Ces derniers devaient au contraire être plutôt ravis qu'il ne vienne plus. Loin de vouloir leur faire cette fleur, le jeune homme ne faisait pas cette absence pour eux.






_________________

Revenir en haut Aller en bas
avatar
✗ Sur l'ile depuis le : 12/04/2017
✗ Appels a l'aide : 263
✗ JGolds : 32979

✗ Age du personnage : 25 ans
✗ Localisation : Le parc
✗ Métier : Scientifique de labo
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 5 Fév - 11:21


   

   
Let Me Alone

   
Jeremy & Ivy
TU CROIS PAS QU'IL EST TEMPS DE BOUGER TES FESSES UN PEU!

   
Celui là alors, il ne changerait donc jamais! Il avait laissé un blanc quand elle avait parlé, si bien que la blonde se demandait s'il allait daigner ne serait-ce qu'un instant lui montrer qu'il avait conscience de sa présence. Mais oui, c'est ce qu'il fit. Elle entendit la porte de la chambre s'ouvrir devant elle, et quelques instants plus tard, il se tenait là, nonchalant et blasé. Et Ivy ne supportait pas de le voir comme ça. Ce n'était clairement pas de lui, et elle savait que pour qu'il soit comme ça, c'est qu'il devait avoir abandonné. Même s'il n'ouvrait cette porte que de quelques centimètres, elle pouvait clairement deviner comme il était malheureux, qu'importe s'il ne souhaitait pas le montrer.

- Eh bien… Absurdité faite qui n'en vaut pas la peine. Retournez-y rapidement pour ne rien avoir à regretter.

Ivy ne détacha pas son regard de lui, le rendant de plus en plus dûr. Si il y avait bien un côté de chez elle qui exaspérait les gens, c'était son entêtement, et elle comptait bien s'en servir aujourd'hui pour trainer ce mec hors de sa chambre. Et s'il montrait qu'il ne souhaitait pas lui laisser ne serait-ce qu'un petit accès à sa chambre, elle comptait bien le prendre.

_ Et c'est moi qui suis absurde!?

Elle le poussa doucement, et l'obligea à ouvrir cette porte. Car même s'il était bien plus grand qu'elle, et qu'elle avait beaucoup moins de force que tous les hommes présents sur le parc, Ivy avait vu qu'elle pouvait avoir le dessus sur lui avec un effet de surprise. Alors elle l'avait saisi, ce très court moment où il ne contrerait pas son mouvement, et elle était entrée dans sa chambre. Elle allait sans doute déclencher sa fureur, car Jeremy n'était pas du genre à aimer qu'on s'introduise dans son intimité, mais c'était là une situation de crise, et même s'il allait la détester, au moins, elle lui viendrait un peu en aide.

_ C'est étrangement propre ici pour quelqu'un qui déprime! Sérieux Jeremy, tu crois vraiment que ça en vaut la peine? Tu es quelqu'un de brillant, tu devrais le savoir non? Ne gâche pas tout...

Elle ne voulait pas dire "pour une fille", car ça serait peut-être un poil trop... accusateur. Et elle ne voulait pas lui faire mal. Elle voulait réellement qu'il prenne conscience de son talent et de son rôle au labo, dont ils avaient tous besoin. Elle voulait qu'il se reprenne de lui même, et pour ça, elle ne devait certainement pas parler d'amour avec lui, puisqu'elle savait qu'il ne souhaitait pas le faire.

(c) DΛNDELION



Couleur Ivy: #990033

_________________
Merci de me Mpotter sur Claire Very Happy


En ligne
Revenir en haut Aller en bas
avatar
✗ Sur l'ile depuis le : 15/11/2016
✗ Appels a l'aide : 338
✗ JGolds : 47736

✗ Age du personnage : 28 ans
✗ Localisation : http://jwrenaissance.forumactif.org/t235-portable-de-jeremy-strange#5856
✗ Métier : Scientifique en charge des analyses
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 11 Fév - 16:43




Le regard d'Ivy se fit plus sévère aux paroles du scientifique. Pourtant, loin de lui l'idée d'avoir voulu la vexer, de quelque façon que ce soit. Mais faire du tort aux gens sans le vouloir était l'un de ses pires défauts. Et pourtant, oui, il avait considéré le fait qu'elle abandonne son travail pour le voir comme absurde. Parce qu'il n'en valait pas la peine. Le travail, même pour lui, restait une chose importante. Il passait bien avant tout, bien avant lui. Surtout qu'elle se donnait du mal pour rien. Jeremy ne voyait pas du tout pourquoi elle était venue. Elle perdait son temps ici. Le jeune homme n'avait pas plus envie qu'elle gaspille ainsi ce temps pour lui. Mieux valait qu'elle retourne de là d'où elle venait. Tout le monde serait content.

Jeremy ne répondit rien alors à sa remarque, mais tout à coup, la jeune femme poussa la porte. Bien qu'il avait certainement le physique de riposter à cette intrusion, Jeremy n'en fit rien car le plus infime de ses muscles était aussi larvaire que son état d'esprit. Le laborantin n'avait tout simplement aucune force de résistance. Aussi laissa-t-il entrer malgré lui la femme dans sa chambre d'hôtel –elle était la deuxième à le faire après Kiwi-. Malgré ce que pouvait croire la scientifique, ce geste de sa part ne provoqua nullement la colère du jeune homme. Il fallait y aller pour le mettre en colère, même dans son état actuel. Il n'y avait nulle colère en lui. En vérité, il n'y avait plus rien en lui. Rien à part tristesse éternelle et lassitude dévorante. Son âme au fond du gouffre n'avait aucune envie de s'énerver, aucune volonté. Il était un peu frustré, certes, mais cela se voyait à peine. Il se contenta de suivre des yeux l'intruse en poussant un soupire.

Brillant. Oui, il était. Et il était bien conscient de ses talents. Après avoir écouté sa collègue, le jeune homme referma la porte d'un faible geste de la main, mais suffisamment fort pour qu'elle se ferme dans un doux claquement. Il fit ensuite demi-tour sans attribuer un regard à la jeune femme et retourna s'affaler dans son fauteuil comme il l'était précédemment avant de lui ouvrir. Il ne répondit rien, une fois de plus. Pas même il lui adressa un regard également. La prunelle de ses yeux était perdue quelque part dans un recoin de la chambre durant les secondes de silence qu'il offrait à son hôte.

- Etre brillant, cela ne signifie pas être heureux, fit-il finalement pour toute réponse au bout d'un moment, veuillez retourner à votre décoction d'azote, et consentez à me laisser s'il vous plaît. J'ai nulle envie de converser pour le moment…

Pour le peu qu'il connaissait d'Ivy, il se doutait bien que son caractère têtu n'allait pas lui permettre d'avoir cette chance et que la jeune femme allait –tout comme Kiwi finalement- insister et ne pas lui léguer la solitude dont il rêvait à l'instant.





_________________

Revenir en haut Aller en bas
avatar
✗ Sur l'ile depuis le : 12/04/2017
✗ Appels a l'aide : 263
✗ JGolds : 32979

✗ Age du personnage : 25 ans
✗ Localisation : Le parc
✗ Métier : Scientifique de labo
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 11 Fév - 21:36


   

   
Let Me Alone

   
Jeremy & Ivy
TU CROIS PAS QU'IL EST TEMPS DE BOUGER TES FESSES UN PEU!

   
Il avançait avec une telle nonchalance qui dépassait la blonde, et au fond d'elle voilà quelque chose qui la mettait hors d'elle. Comment quelqu'un comme lui, qui semblait adorer son travail, passionné et bosseur, qui était rationnel et intelligent, povait devenir un parfait idiot? Et tout ça, à cause d'une fille? Bon, Ivy était bien placée pour le savoir, l'amour rend idiot, l'amour rend aveugle, et l'amour nous fait changer. L'amour nous rend accro, et nous fait croire qu'une personne est vitale à notre bien être, si bien qu'on se sent perdu lorsqu'on la perd. C'était comme si notre monde s'écroulait et que toute vie perdait son sens. Elle savait que c'était comme ça que se sentait Jeremy, ce qui n'était clairement pas de lui. Et même si elle avait mal pour lui et qu'elle partageait sa tristesse, elle voulait qu'il réagisse, elle voulait qu'il se reprennre. C'était l'étape la plus compliquée dans les chagrins d'amour. Le premier pas.

Il s'affala sur son canapé, et ne la regarda pas pour autant. Pourtant, elle était là, à quelques pas seulement de lui, au milieu de sa chambre. Car si elle savait une chose sur lui, c'est qu'il ne faisait jamais venir personne entre ces murs, ce n'était clairement pas son genre. L'avoir là aurait déjà du le révolter, surtout qu'elle était entrée par la force.

- Etre brillant, cela ne signifie pas être heureux, ... veuillez retourner à votre décoction d'azote, et consentez à me laisser s'il vous plaît. J'ai nulle envie de converser pour le moment…

Il n'en avait pas envie? Et elle devrait lui faire ce plaisir? Est-ce que lui se demandait dont elle n'avait pas envie? Comme le laisser là à se morfondre et bousiller son avenir? Elle serra légèrement les points pour essayer de se contrôler et de calmer son envie de le tuer ou bien de lui mettre une bonne claque pour essayer de le faire un peu sortir de sa léthargie et qu'il ose enfin crier ce qu'il avait sur le coeur.

_ Bon sang c'est pas possible d'être têtu à ce point!

Elle se rapprocha de son canapé et vint s'affaler à côté de lui. Bien, il ne voulait pas parler, et ne voulait pas sortir, pas grave, elle resterait le temps qu'il faut avant qu'il ne se décide à parler. Et s'il voulait réellement qu'elle sorte, il finirait par le faire.

_ Tu as un jeu de cartes?

C'était nul comme jeu, mais elle avait trouvé que cette idée absurde qui le rebuterait. Après tout, rare étaient les personnes qui aimaient jouer aux cartes simplement pour tuer le temps.

(c) DΛNDELION



Couleur Ivy: #990033

_________________
Merci de me Mpotter sur Claire Very Happy


En ligne
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jurassic World Renaissance ::  :: AREA 5 - LES HOTELS :: Le loch Ness :: Les chambres-
Sauter vers: