AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Jurassic World Renaissance a ouvert ses portes le 28/09/2016
et nous sommes heureux de vous accueillir sur ce forum!
Plein de personnages en libre service vous
attendent afin de commencer cette belle aventure,
n'hésitez pas à aller les voir.

Jurassic World Renaissance met à disposition deux places de modérateurs!
Si vous aimez le forum et que vous vous sentez prêts à nous rejoindre dans cette aventure
n'attendez plus et rendez vous dans
ce sujet pour en savoir plus!

JE VEUX ETRE MODERATEUR DE JWR!
Vous avez envie de poster une petite annonce dans cette barre
de recherche pour vous donner plus de chances de
trouver votre bonheur?
N'hésitez pas à le demander!
Pour en savoir plus c'est ici:

PETITES ANNONCES
CLAIRE DEARING
Vous aimez les liens spéciaux, qui permettent d'apporter des
situations uniques et pleines de surprises dans vos RPS?
Pourquoi ne pas vous laisser tenter par un beau barbu au
caractère peu habituel? Le jeu du chat et de la souris a
commencé, à vous de courir plus vite!
Attrape moi si tu peux!


 ::  :: Registre d'entrée :: Présentations validées Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Abigail Edvardsen

avatar
✗ Sur l'ile depuis le : 01/10/2017
✗ Appels a l'aide : 93
✗ JGolds : 2748

✗ Age du personnage : 27 ans
✗ Métier : Médecin
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 1 Oct - 15:01


AGE

27 ans
NATIONNALITE

Américaine. Mais des origines norvégiennes par son grand-père paternel. D'où le nom
ORIENTATION SEXUELLE

Hétérosexuelle
SITUATION AMOUREUSE

Célibataire
MÉTIER SUR LE PARC

Médecin
GROUPE

Autres
CELEBRITE

Emma Stone

EDVARDSEN

ABIGAIL




10 Octobre 1985, Idaho.

L’odeur âcre de l’hôpital était présente partout. C’était la chose qui dérangeait le plus Ellen lorsque les pompiers l’avaient emmené aux Urgences après l’appelle de son petit ami de l’époque signalant qu’elle se tordait de douleur et qu’il ne savait pas ce qu’il lui arrivait. « Nous avons un accouchement ! Va falloir le faire ici prévenez la maternité qu’ils nous envoyant ce qu’il faut ! » Avait crié le médecin de garde à cette heure-ci après osculation de l’adolescente. Oubliant l’espace d'une seconde la douleur qui irradiait de son corps elle avait regardé le médecin avec des yeux ronds. « Comment-ça un accouchement ? » Elle regardait tour à tour tous ses gens autour d’elle qui s’activaient et emmenaient le lit sur laquelle elle était semis allongée vers une autre salle, la laissant seule quelques instants avant qu’une infirmière ne vienne terminée de l’installer. « Il doit y avoir une erreur, je ne suis pas enceinte ! » Elle avait levé soudainement le visage vers la porte battante qui s’était ouverte pour laisser passer le médecin qui l’avait auscultée alors qu’il avait à présent des gants aux mains. « Vous êtes pourtant bien en train d’accoucher jeune fille. On peut même déjà voir la tête de votre bébé. Alors, vous allez devoir pousser à la prochaine contraction. »

Et c’est de cette façon, qu’Ellen donna naissance à une petite fille, bien que pas très grosse en raison de son déni de grossesse, mais elle était belle et en santé. Pourtant, le jour où ses parents étaient venus la chercher, c’était sans le bébé qu’elle était repartie.

24 Décembre 1991, Portland.

Les lumières clignotaient dans la nuit alors que le sapin s’illuminait dans un tempo parfait au fur et à mesure que le programmateur donnait le mouvement aux petites ampoules de la guirlande. La maison était paisible alors que le son d’un chant de Noël se laissait entendre dans les haut-parleurs du salon. Mais c’était doux, apaisant et pourtant cette petite tête blonde qui était allongée sur une couverture juste devant la cheminée. A mis chemin avec le sapin pour être sûre de ne pas louper le père Noël, avait les yeux bien ouverts tandis que les flammes léchaient ses iris. Dans une danse envoutante qui avait fini par endormir son père allongé près d’elle. Un bruit dans la cuisine avait attiré son attention, la faisant se redresser sur ses avant-bras. Regard furtif vers son père pour voir si cela l’avait réveillé. Ses paupières restant close, l’enfant c’était redressé sur ses pieds et avait trottiné jusqu’à la pièce à côté. Découvrant sa mère appuyée contre l’un des meubles tout en se tenant le ventre. Une flaque gisant à ses pieds. « Abi, ma chérie. » La difficulté se lit dans le son de sa voix et dans sa façon de parler. « Tu peux aller réveiller papa pour moi et lui dire que j’ai besoin de lui s’il te plait ? » La petite fille avait alors hoché la tête et avait couru jusqu’au corps de son père allongé dans le salon. Ce m’étant à le secouer énergiquement pour le ramener dans ce monde. « Papa, Papa ! » Disait-elle, jusqu’à ce qu’il ouvre enfin ses yeux pleins de sommeil. « Papa, maman a fait pipi dans la cuisine et elle a besoin de toi ! » Il l’avait regardé avant de regarder en direction de la cuisine, semblant finalement comprendre alors qu’il se dressait sur ses pieds courant rejoindre sa femme.

Et c’est ainsi que le père Noël avait amené le plus beau des cadeaux dans cette maison, une petite sœur pour Abigail. Même si leur sang n’avait rien en commun, mais ça elle ne le savait pas encore et c’était le cadet de ses soucis.

Juin 2003, Portland.

J’étais tranquillement assise à la table de la cuisine en buvant un jus d’orange fraichement pressée par ma mère alors qu’elle était en train de préparer des pancakes. Mon père étant en train de lire son journal alors qu’Iris était en train de jouer à faire des boules dans son chocolat. L’année scolaire touchait à sa fin et le seul sujet de conversation me concernant en ce moment était les questions sur mon avenir et ce que je voulais faire après. Tous ses gens qui me demandaient en permanence ce que j’avais envie de faire après… Comment pouvais-je le savoir alors que j’avais seulement dix-huit ans ? Comment pouvais-je décider de ce que je voulais faire pour le restant de ma vie, aussi jeune. Et c’était bien pour cette raison que j’avais pris ma décision. Mais j’avais la peur au ventre. De la leur annoncer, de peur dès les décevoir, qu’ils ne l’acceptent pas… Ma mère venait déposer une assiette de pancakes devant mon nez, laissant une caresse tendre sur mon épaule avant d’en déposer une devant Iris. Lorsqu’elle était assise, je prenais une grande inspiration, la regardant elle, plutôt que mon père. Son regard me faisait beaucoup plus peur que celui de ma mère. Peut-être que je sentais qu’elle était plus compréhensive que lui. « Papa, maman, j’ai décidé de ce que je voulais faire l’an prochain. » Mon père s’était redressé sur sa chaise tout en refermant le journal qu’il était en train de lire. Ma mère me regardait, sourire aux lèvres, visiblement heureuse que je sache enfin. Seulement ce n’était finalement pas aussi simple et j’avais une boule dans la gorge qui m’empêchait de parler. « Et bien alors ma chérie, dit-nous ! » Comme un robot, j’avais tourné mon visage vers mon père, inspirant une grande goulée d’air. « Eh bien.. » Je baissais le regard, jouant d’une dent de ma fourchette avec la myrtille qui traînait dans mon assiette. « J’aimerais prendre une année sabbatique pour avoir le temps d’être sûre de ce que je veux faire. » Je relevais les yeux sur mes parents visiblement inquiets de cette réponse. « Mais je ne resterais pas à rien faire, j’aimerais travailler pour économiser de l’argent et vous aidez à payer mes études après ! » Mon père avait alors l’air furieux. « C’est hors de question, tu ne vas pas perdre un an dans le vent ! » Le coup n’aurait pas pu faire plus mal… Je regardais ma mère, la suppliant de me venir en aide. Elle eut l’air de comprendre mon appel et venait poser sa main sur celle de son mari. « Ce n’est peut-être pas si mal, John. Ce n’est pas parce qu’elle prend une année pour vivre sa vie et découvrir ce qu’elle veut être, qu’elle ne réussira pas sa vie. » Il la regarde alors que moi je le regarde. Le silence est pesant dans la pièce et seule la fourchette de ma sœur contre son assiette vient le perturber. « Très bien, nous verrons cela alors, mais une année, pas une de plus ! »  Me dit-il en dressant un doigt pour appuyer sur le un qui est non négociable. Je me mords le côté de la lèvre, alors qu’un sourire se dessine timidement sur mes lèvres. Mais je ne peux réprimer un bon en avant, alors que je vais serrer mon père dans mes bras, pour le remercier de me laisser cette liberté.

Aout 2008, Chicago.

La musique hurlait dans les haut-parleurs alors qu’il y avait foule dans cette grande maison d’une des fraternités de l’Université. C’était l’une des dernières fêtes. Un peu comme un au revoir à cet établissement qui nous avait accueilli au cours des quatre dernières années. Un énorme mélange de population alors que les sportifs, les pompons girls et tout le reste du campus c’était en majorité retrouvée ici pour ce qui avait été nommé LA fête de l’année. J’évoluais, mon énorme gobelet rouge à la main, cherchant du regard l’amie avec laquelle j’étais venu ce soir, me sentant incroyablement seule au milieu de cette foule d’étudiant. Mes pupilles vertes étaient tombées sur la tignasse brune de mon amie alors qu’elle était en train de lécher goulument la glotte de ce garçon étroitement enlacée sur le canapé sans se soucier que les autres autours puissent jouer au jeu de la bouteille. Le jeu de la bouteille ? Je réprimais un rictus en me disant que nous avions passé l’âge pour cela, nous étions pour la plupart dans notre vingt-deux ou vingt-troisième années. « Et toi la rousse ! » Me sortant de ma pensée que regardais le groupe qui s’était soudain tourné vers moi, alors qu’un grand brun venait de m’interpeller. Je regardais autour de moi, pour être sûre que c’était bien à moi qu’il s’adressait. « Moi ? » Demandais-je quand même pour confirmation. Il levait les yeux au ciel. « Oui toi, tu viens jouer avec nous ? ». Si j’avais été tenté de dire non sur l’instant, mes yeux s’étaient posés sur mon amie et je savais que j’allais être là pour un moment encore. Alors, autant m’occupe, d’une façon ou d’une autre… « Okay ! » J’étais venu m’asseoir à l’endroit où ils m’avaient fait un peu de place. Et la partie avait alors commencé, les défis se lançant, les uns derrières les autres. Le roulement de joueurs se faisant plutôt régulièrement en fonction de qui revenait où non après certains défis. Une chose était sûre. J’avais eu du mal à réprimer mes regards en direction de ce gars. Le brun qui m’avait inclus dans le jeu, alors qu’il semblait être seul lui aussi. Jusqu’au moment où la bouteille était tombée sur moi et que la fille aux cheveux violet à côté de moi, m’avait mise au défi d’embrasser ce Dylan. Si je n’étais pas vraiment ce genre de fille, au moment où ils avaient tous commencé un peu à me charrier, je m’étais finalement lever et je leur en avais donné pour leur argent, puisque ce n’était pas un simple bisou d’enfant que je lui avais donné, mais bien un baiser long et langoureux. De ceux à s’en donner le vertige. Et lorsque j’avais quitté ses lèvres, j’avais aussi quitté la partie pour aller prendre l’air. Pas honteuse pour ça, mais plutôt heureuse d’avoir dépassé ma timidité. Ce n’est qu’une fois plus ou moins au calme dehors, que j’avais sursauté en voyant qu’il m’avait suivi.

Et depuis ce jour, il n’avait jamais cessé de me suivre.

Mars 2011, Chicago.

J’avais tourné la clé dans la serrure de mon appartement. J’étais lasse de cette routine, d’être éreinte chaque jour. J’avais hâte de terminer cette quatrième et dernière année de Medical School et pouvoir enfin être médecin. Plus que quelques mois à tenir… « Dylan, je suis rentrée. » Avais-je crié dans l’appartement, posant mes clés sur le meuble dans l’entrée tout en jetant un œil sur le courrier que je posais finalement à côté des clés m’avançant dans l’appartement trouvant bizarre de ne pas avoir de réponse de la part de Dylan. En m’avançant dans le salon je pouvais voir que les coussins du canapé n’étaient pas positionnés comme j’avais l’habitude de le faire, je m’devançais pour les remettre en place lorsque mon regard s’attardait sur deux coupes de champagnes sur le bar. Et si mon esprit n’avait pas encore compris, mon corps lui si. Surtout lorsque ma respiration s’était accélérée. Dylan apparaissait devant moi, torse nu en rebouclant sur jean sur ses hanches. « Tu es déjà rentrée bébé, je ne t’attendais pas si tôt. »  Je fronce un peu les sourcils, il semble en panique. « Oui j’ai pu me libérer plus tôt. C’est quoi ça ? » Demandais-je d’un signe de tête en direction des coupes de champagnes. « Oh ça ! C’était pour te faire une surprise. » Je fronce un peu plus les sourcils alors qu’elle s’approche de moi. « Alors que tu ne m’attendais pas si tôt ? » Un bruit sonne en direction de la chambre et me fait tourner la tête aussitôt. J’avance, m’esquivant de lui alors qu’il commence aussitôt à me recompter qu’il peut tout m’expliquer. Et c’est là que je l’ai vu. Elle… Cette brune qui n’était autre que ma meilleure amie. En une fraction de seconde, mon monde si parfait, venait de s’écrouler… Les larmes avaient franchi la barrière de mes yeux alors que j’avais la sensation de suffoquer. D’étouffer… Je les avais virés tous les deux de chez moi, balancer ces affaires à lui par la fenêtre de notre appartement, afin de ne plus jamais le revoir et qu’il ne m’embobine pas dans ses mensonges aussi con que lui !

Le jour où j’avais été officiellement diplômée, mon appartement était déjà vide, les clés renvoyées à son propriétaire et j’avais pris la route pour retourner auprès des miens, à Portland.

Octobre 2011, Isla Nublar.

J’avais attendu que mon anniversaire passe avant de leur annoncer la nouvelle. Bien que cela faisait un mois que j’étais au courant de mon recrutement. J’allais rejoindre ce nouveau projet sur l’ile qui avait pour but d’ouvrir ce parc d’attraction tournant autour des dinosaures auxquels ils avaient redonné vie. Ils m’avaient expliqué que c’était une véritable fourmilière et qu’ils allaient avoir besoin de personnel soignant et pas uniquement pour les animaux. Jeune diplômée, deux options c’était offerte à moi, trouver un travail dans un hôpital ou ouvrir mon propre cabinet alors que j’étais très jeune et n’ayant pas fait mes preuves sur le terrain, cela allait être compliqué. C’est alors que j’avais vu cette annonce, à laquelle j’avais postulé sans en parler à personne. Cela me semblait idéal. Un endroit loin de tout, loin de cette rupture encore fraiche et de la trahison de mon ex petit ami et de ma meilleure amie… Ma famille était habituée à mon absence ayant passé huit ans à Chicago pour mes études. Surtout que je ne comptais pas passer le restant de ma vie sur cette ile, j’allais y faire quelques années et ensuite, je rentrerais.

Aout 2012, Portland.

Des vacances. Voilà une chose que j’avais attendue avec impatience ! De pouvoir revoir le visage des miens après presque une année à ne les voir que sur un écran d’ordinateur lors de nos Skype régulier pour se donner des nouvelles les uns des autres.

La fin de l’été approchait et avec lui, la fin de mes vacances. Et si je n’avais eu des vacances que d’une quinzaine de jours. Certaines têtes sur l’ile me manquaient. Les amis et la vie que je m’étais faite là-bas me manquait. Parmi ces têtes il y en avait bien une en particulier. Lorsque son visage était apparu dans mon esprit, un sourire était venu étirer la commissure de mes lèvres. Et si je repoussais chacune de ses avances, ce n’était pas pour autant que ce grand ténébreux ne m’intéressait pas. C’était juste que… Dylan avait brisé la confiance en moi, il avait réussi à remettre en doute mes idées et la vision que j’avais eue de la vie et surtout de l’amour. Et que je n’étais pas prête à y laisser entrer quelqu’un à nouveau. Le téléphone familial sonnait, me sortant de ma rêverie. Je me levais pour aller décrocher. Et l’annonce que j’avais eue au bout du fil, m’avait glacé le sang, me forçant à prendre mes affaires dans la seconde pour me rendre dans l’hôpital du coin, alors que ma petite sœur avait eu un accident de voiture. Une fois sur place, j’avais prévenu nos parents pour qu’ils nous rejoignent. Et lorsque j’avais eu des nouvelles de ma sœur, elle avait besoin d’une transfusion de sang d’urgence. Étant sur place, j’avais proposé à ce qu’ils fassent les tests pour qu’ils utilisent le mien s’il était compatible. Seulement, si ça n’était pas le cas, j’avais appris autre chose qui à mon sens, me semblais impossible.

Lorsque mes parents étaient enfin arrivés, j’attendais dans le couloir. M’assommant de questions pour savoir comment elle allait et ce qu’il c’était passé. Et pourtant la seule phrase qui réussit à sortir de ma bouche était : « Pourquoi vous ne me l’avez pas dit ? » Que j’avais été adopté… Ce n’était ni le lieu, ni le moment, pourtant je leur en voulais ! Pas de m’avoir donné une belle vie et de m’avoir bien élevé. Mais je leur en voulais d’avoir gardé ce secret. Est-ce que cela m’aurais fait les aimer autrement ? Non, c’était impossible, parce qu’ils étaient mes parents, même si je ne partageais pas leur sang. Je les avais renseignés sur l’état d’Iris et puis j’étais partie. J’avais abrégé mes vacances pour rentrer, là où finalement personne ne m’avais encore menti, ou trompé. C’était surement ridicule de leur en vouloir pour cela, mais j’avais cette part au fond de moi que je n’arrivais pas à faire taire…




Dynamique
Emotive
Appliquée
Complexée
Sensible
Possessive
Romantique
Timide


Revenir en haut Aller en bas
avatar
✗ Sur l'ile depuis le : 01/10/2017
✗ Appels a l'aide : 93
✗ JGolds : 2748

✗ Age du personnage : 27 ans
✗ Métier : Médecin
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 1 Oct - 15:02
DERRIÈRE L’ÉCRAN

VOTRE PSEUDO : So
VOTRE AGE : J'ai déjà dépassé le quart de siècle  :6:
DISPONIBILITÉS: Du moment que ça va au taffe, je devrais être régulière !
COMMENT ÊTES VOUS ARRIVE SUR LE FORUM ? En regardant le taffe de Gorgeousmali (je l'a connais bien ^^) Bien que je l'avais vu à la version marron, j'avais déjà hésité à m'inscrire, mais je n'avais pas trop le temps à ce moment-là.
VOS IMPRESSIONS SUR CELUI CI ? Ici à l'air cool !
VOTRE PERSONNAGE EST :
Prédéfini [] | Inventé [X] |  Scénario [] (bien que ce soit le pré-lien d'Asling)
SOUHAITEZ VOUS UN PARRAIN ? Pourquoi pas oui !
LE CODE DU RÈGLEMENT : Validé par Roxanne :59:
POUR NOUS AIDER


Merci de remplir les codes pour le référencement de vos personnages.

Code:
EMMA STONE [color=#ff3300]▲[/color] ABIGAIL EDVARDSEN

Code:
[b]✗ Médecin :[/b] Abigail Edvardsen
(autres)

Revenir en haut Aller en bas
avatar
✗ Sur l'ile depuis le : 23/04/2017
✗ Appels a l'aide : 58
✗ JGolds : 2610
✗ Age du personnage : 28 ans
✗ Métier : Assistante personnelle de Claire
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 1 Oct - 15:30
Bienvenue à toi belle médecin ! Merci d'avoir choisi mon pré-lien !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
✗ Sur l'ile depuis le : 01/10/2017
✗ Appels a l'aide : 93
✗ JGolds : 2748

✗ Age du personnage : 27 ans
✗ Métier : Médecin
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 1 Oct - 15:35
Merci à toi d'avoir posté ce pré-lien :9:
Et merci pour ton accueil :59:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
✗ Sur l'ile depuis le : 18/07/2016
✗ Appels a l'aide : 2066
✗ JGolds : 8818

✗ Age du personnage : 31 ans
✗ Localisation : Jurassic World
✗ Métier : Directrice du parc
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 1 Oct - 16:01
Bienvenue à toiiiiiiii :59:
Magnifique choix de vava je suis une fan inconditionnelle d'Emma ! :59:
Jespere que tu te plaira avec nous et avec Asling :p
Si tu as le moindre soucis n'hésite pas !!

_________________

Welcome in my complicated life
Revenir en haut Aller en bas
avatar
✗ Sur l'ile depuis le : 01/10/2017
✗ Appels a l'aide : 93
✗ JGolds : 2748

✗ Age du personnage : 27 ans
✗ Métier : Médecin
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 1 Oct - 18:49
Merci beaucoup !
Emma je l'aime d'amour :3: :59: :59: :59: :56:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
✗ Sur l'ile depuis le : 29/11/2016
✗ Appels a l'aide : 318
✗ JGolds : 4160

✗ Age du personnage : 28 ans
✗ Localisation : Jurassic World, entrepots
✗ Métier : Gestionnaire de la nourriture
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 1 Oct - 19:02
Tout est bon pour moi !!! :59:
très belle fiche, bien complète ^^
J'aime bien ton personnage! hate de te voir en rp !!! Very Happy






VALIDATION DU CODE


Félicitations. Tu as su trouver le petit code caché dans le règlement et nous te remercions d'avoir pris le temps de le lire.




Te voilà des nôtres !




Toute l'équipe de Jurassic World Renaissance est heureuse de te voir enfin des nôtres et nous espérons que tu te plairas avec nous. Te voilà désormais officiellement membre de notre forum qui est désormais le tien mais nous voulons te rappeler quelques petits détails avant que tu ne commences à jouer.

Pour commencer, je t'invite à aller lire les annexes de JWR ainsi que le sujet de la première intrigue qui te sera fortement nécessaire pour la suite de l'aventure.

Tu pourras aussi aller rédiger ta fiche de liens dans laquelle les autres joueurs pourront venir établir des liens avec ton personnage ou bien te proposer un RP.

Si tu le désires, des RPs déblocage sont ouverts et tout le monde peut y poster. Ils sont là pour débloquer certaines attractions et promettent un peu d'action à ton personnage. N'hésite pas à y participer, ça apportera des nouvelles relations à ton personnage et de l'action.

Si tu as une quelconque question, le staff est là pour y répondre alors n'aie pas peur et rends-toi dans la partie QUESTIONS pour demander des infos.

Ton personnage étant un inventé, ta validation te rapporte 150 Jgolds! Félicitations ! Ils te seront très utiles pour ton évolution sur le jeu !


Au vu de ce que nous avons pu voir dans ta fiche, ton personnage a un nombre de points de compétences de départ de 7. Ils te seront utiles pendant les combats contre les dinosaures. Si tu souhaites en acquérir encore plus, alors rends-toi dans la boutique de JWR.

Bon jeu à toi sur JWR :59:

_________________
Merci de me Mpotter sur Claire Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Sujets similaires
-
» Vos délire sur Hyrule
» [souldoll] Abigail et yosd tan( bas page 1)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jurassic World Renaissance ::  :: Registre d'entrée :: Présentations validées-
Sauter vers: