AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Jurassic World Renaissance a ouvert ses portes le 28/09/2016
et nous sommes heureux de vous accueillir sur ce forum!
Plein de personnages en libre service vous
attendent afin de commencer cette belle aventure,
n'hésitez pas à aller les voir.


Jurassic World Renaissance met à disposition deux places de modérateurs!
Si vous aimez le forum et que vous vous sentez prêts à nous rejoindre dans cette aventure
n'attendez plus et rendez vous dans
ce sujet pour en savoir plus!

JE VEUX ETRE MODERATEUR DE JWR!


Vous avez envie de poster une petite annonce dans cette barre
de recherche pour vous donner plus de chances de
trouver votre bonheur?
N'hésitez pas à le demander!
Pour en savoir plus c'est ici:

PETITES ANNONCES

EMMA RYDER
Tu aimes les demoiselles au grand coeur, qui sont très attachées à leur travail,
qui ont une grande famille et qui ont plein de liens sympas ?
Alors viens par ici. On a plein de bons donuts chez les Ryder.
Tu ne seras pas déçu.
Adopte une fille aînée

KEAWEAHEULU L. ALVARO
Envie d'un scénario qui roxe du poney rose ? Un homme à succès,
riche et qui a tout pour lui, y compris une ex-fiancée qui l'attend
de pied ferme avec la bonne intention de lui refaire le nez ?
Alors tu as trouvé ton bonheur !
ADOPTE UN EX-FIANCE

CLAIRE DEARING
Vous aimez les liens spéciaux, qui permettent d'apporter des
situations uniques et pleines de surprises dans vos RPS?
Pourquoi ne pas vous laisser tenter par un beau barbu au
caractère peu habituel? Le jeu du chat et de la souris a
commencé, à vous de courir plus vite!
Attrape moi si tu peux!

KEAWEAHEULU L. ALVARO
Fille d'artistes, elle a étonné tout le monde en embrassant une glorieuse carrière scientifique. Elle a étudié
dans une prestigieuse université américaine et a fait ses armes dans un fameux
laboratoire pharmaceutique... Belle, jeune et intelligente, elle a tout pour elle !
Elle risque de rapidement tomber sur sa meilleure amie,
mystérieusement disparue il y a quelques mois, les labos sont pas
bien grands. Envie de règlements de compte et d'un lien d'amitié-pour-la-vie ? C'est par ici !
Come to the scientific side, we have cookies


 ::  :: AREA 6 - RESTRICTED AREA Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Je ne peux être acheté mais on peut me voler d'un regard, je suis sans valeur pour un mais inestimable pour deux. Qui suis-je ? (Kiwi)

Aller à la page : Précédent  1, 2
avatar
✗ Sur l'ile depuis le : 16/10/2016
✗ Appels a l'aide : 313
✗ JGolds : 15778

✗ Age du personnage : 24 ans
✗ Métier : Inséminatrice
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 23 Déc - 23:15

ft mon amoureux

area 6 - restricted area


 
 
 
you should know you're beautiful just the way you are
,we're stars and we're beautiful
Elle l'avait fait douter, ça se voyait autant dans les yeux du scientifique que dans son air gêné. Bien avant qu'il ne lui propose de ne pas répondre, la jeune femme pouvait presque voir son cerveau tourner à vive allure en train de chercher à quel moment il avait pu se tromper de la sorte.
Dans pareille situation, Kiwi aurait été nettement moins patiente que lui. Elle était tout à fait d'accord sur le fait que sa réponse - ou plutôt son absence de réponse - pouvait porter à confusion. Ce qui semblait si clair entre eux deux avait tout simplement du mal à trouver les mots corrects pour s'exprimer. C'était du moins ce que l'espagnole aurait pu donner comme excuse à son comportement, que rétrospectivement elle n'hésiterait pas un seul instant à qualifier de mesquin.

En le tirant vers la fenêtre, son sentiment de malaise ne disparut pas totalement. Elle était toute entière envahie par la présence de Jeremy, et il lui fallait trouver à tout prix un moyen de dissiper le doute qui devait s'insinuer à vitesse grand V dans l'esprit de son homme. Moyen qu'elle trouva en désignant un ou deux nuages, avant de retourner à la contemplation du visage aimé, chez qui elle souhaitait plus que tout voir apparaître la lueur de la compréhension. Après tout, Jeremy n'oubliait rien et apprenait plus vite que l'éclair ; sa mystérieuse compagne était certaine qu'il parviendrait à faire le rapprochement entre le ciel et la réponse à la question qu'il semblait attendre comme le Messie.
Si au départ il sembla mal parti, Kiwi observa avec un plaisir intense son visage s'éclairer. Sa voix chaude lui livrant un "Et vous les voyez" lui sembla tout droit sortie d'un rêve tant elle était euphorique intérieurement. Plutôt que de se mettre à sautiller dans tous les sens comme aurait pu le faire la petite fille déjà bien réveillée au fond d'elle, elle rendit avec une passion sans précédent son baiser à Jeremy. Une sorte d'urgence la saisissait, elle voulait effacer le moindre doute qui aurait pu encore persister chez son homme. Elle attrapa sa deuxième main et la serra dans la sienne. Elle ne comptait pas le lâcher de sitôt. Ni maintenant ni jamais.

Au fond d'elle, la brunette savait qu'elle était tombée éperdument amoureuse de Jeremy, bien qu'étrangement il lui soit difficile de le dire à haute voix. Mais elle était déjà agréablement habituée à ce qu'il se penche pour l'embrasser, elle qui était haute comme trois pommes. Habituée à sa maladresse apparente dans chacune de ses caresses, dans le moindre de ses gestes ; maladresse qui ne le rendait que plus attachant. Plus attirant. Il avait une dégaine d'adulte, et une âme d'enfant, comme s'il s'était retrouvé malgré lui dans ce corps masculin plutôt agréable à contempler. Toute une palette de petits tics, de petites choses que la jeune femme avait réussi à déceler chez lui et qui le rendaient si unique en son genre. Son intelligence, certes, mais c'était loin d'être ce qui avait décidé Kiwi à aller plus loin avec lui. Elle adorait le voir redresser ses lunettes. Elle adorait le voir réfléchir à ce qu'il allait pouvoir répondre aux questions pièges qu'elle s'amusait à lui poser ; il avait ce petit regard à la fois si perdu et si ancré au sien que l'espagnole ne pouvait pas ne pas s'y plonger. Et elle venait s'y noyait bien volontiers.

Elle rompit tendrement le baiser mais en profita pour se rapprocher outrageusement de son homme, se collant à lui. Sous le tissu écarlate de sa robe, elle avait presque l'impression que son cœur allait sortir. Encore un peu et elle pourrait le voir battre depuis l'extérieur. Elle guida tranquillement la main de Jeremy pour la poser à plat juste au-dessus de sa poitrine, où il pouvait assurément sentir le rythme fou et très certainement tout sauf viable qu'avait adopté son myocarde. Elle lui adressa avec ça un immense sourire à s'en décrocher la mâchoire.
J'ai l'impression qu'il est d'accord.
Elle posa à nouveau son front sur le torse tout proche du scientifique, position qu'elle allait définitivement finir par apprécier. Elle avait une folle envie de passer le reste de sa journée avec lui. Ou en tout cas plus qu'un pause café et une soirée, bien que les fois précédentes ces moments se furent révélés plus que précieux. Plus ou moins discrètement - tout dépendait de la capacité du surdoué à comprendre les sous-entendus - elle lui demanda dans un murmure, qu'il dût cependant entendre vu le silence parfait dans lequel était plongé son laboratoire.
Mis à part vos analyses traditionnelles, vous avez quelque chose de différent prévu dans votre agenda aujourd'hui ?
Encore une fois, elle qui était pourtant fervente athée, Kiwi se surprit à prier des dieux dont elle ne connaissait même pas le nom ni la fonction de faire en sorte que mis à part la routine, Jeremy n'ait rien de très passionnant à faire cet après-midi....
Revenir en haut Aller en bas
avatar
✗ Sur l'ile depuis le : 15/11/2016
✗ Appels a l'aide : 309
✗ JGolds : 11176

✗ Age du personnage : 28 ans
✗ Localisation : http://jwrenaissance.forumactif.org/t235-portable-de-jeremy-strange#5856
✗ Métier : Scientifique en charge des analyses
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 24 Déc - 1:13



Leurs deux mains se joignirent durant leur échange qui, pour une fois ou deux, avait été lancé par Jeremy de sa propre initiative. Sur le coup, il n'avait pas pu s'en empêcher tellement il était heureux. Maintenant que les choses étaient claires à présent, pourquoi s'en priver ? Ce moment arrêta à nouveau le temps autour d'eux. Jeremy s'imprégnait du contact avec Kiwi et glissait ses doigts contre les siens. Ce fut elle qui stoppa doucement le baiser avant de se blottir amoureusement contre lui, chose qui, désormais, n'était plus dérangeante pour le jeune homme qui avait l'orgueilleuse impression d'avoir gagné une partie. Il avait gagné l'amour. Corps à corps, l'homme se sentit pousser des ailes. Il avait mené bien des efforts et ce n'était pas en vain finalement. Sa seule conclusion du moment ? L'amour, c'était certes très mystérieux, mais tellement génial ! Main dans la main, Jeremy sentit la sienne se faire entraîner par sa belle. Il se laissa naturellement faire, les yeux rivés sur un visage qui, pour lui, était à l'égal d'une déesse, le sourire amoureux traçant ses joues. Mais lorsque Kiwi posa sa main à son coeur, juste au dessus de sa poitrine, l'homme se raidit légèrement en scrutant ce point crucial de la morphologie de la femme qu'il était en train de toucher malgré lui.

J'ai l'impression qu'il est d'accord, lui susurra la jeune fille au sourire incroyablement rayonnant.

Jeremy déglutit, regardant à tour de rôle l'expression transi de sa belle et sa main sur son palpitant. Palpitant qu'il sentit, effectivement, en pleine tachycardie. S'il ne savait pas que c'était à cause de l'amour, l'homme se serait immédiatement inquiété d'un tel rythme cardiaque. Mais comme il se passait exactement la même chose dans son thorax, il connaissait les raisons qui poussaient les deux coeurs à vouloir intensément se trouver. Le sourire lumineux de Kiwi à ce moment là était contagieux. La gêne de l'homme disparue petit à petit alors qu'il se perdait dans cette risette enchantée, qu'il finit par imiter.

- Savez-vous que votre myocarde comme le mien se trouve sous l'effet de hényléthylamine, la dopamine, la norépinéphrine et l'adrénaline qui sont des molécules sécrétées par notre cerveau devant...Ehm...L'amour à vrai dire.

Il n'avait sans doute pas été nécessaire de démarrer une leçon de science avec Kiwi, mais c'était, comme à son habitude, un des moyens employés par le jeune homme pour faire baisser la pression, ou pour combler les silences dérangeant quand il ne savait pas quoi répondre, au choix. Par moment, il n'y avait pas de raison, il avait juste envie de parler.

Mis à part vos analyses traditionnelles, vous avez quelque chose de différent prévu dans votre agenda aujourd'hui ? lui demanda soudain la scientifique à voix basse.

- Hm. Sauf l'ajout de travail inattendu, ce qui n'est guère impossible voir même fréquent, je dirais qu'en cet instant présent je n'ai pas un planning aléatoire mais...Pourquoi me le demandez-vous ?

Enfin, pour Jeremy, un planning sans accro restait un programme chargé en cours de journée habituelle. Ce n'était pas pour rien qu'il passait plus de temps au laboratoire qu'ailleurs. Il venait tôt et partait tard, et ce n'était pas plus glander devant la machine à café. Plus il était occupé, et mieux il se portait. Il trouvait toujours quelque chose à faire, même s'il devait chercher le travail sur le terrain directement, ce qui ne lui faisait pas peur contrairement à Kiwi qui, elle, ne devait pas sortir souvent du bâtiment pour cela. Jeremy l'avait d'ailleurs remarqué. Si lui passait des fois en extérieur pour des prélèvements ou autre, il n'y avait jamais vu Kiwi. Cela ne voulait rien dire bien évidemment. Peut-être sortait-elle en de très rares occasionnées -et probablement accompagnée d'une armada, juste au cas où- Jeremy n'écartait pas non plus le fait que Kiwi était seule dans son laboratoire. Elle devait tout faire elle-même et même si elle devait se sentir à l'aise dans cet espace plus intime, elle devait avoir des périodes de boulot bien chargée. Jeremy était seul pour les analyses, mais il travaillait vite et à la perfection. Ca compensait largement. En plus, ça ne l'empêchait pas d'aller voir ailleurs fouiner accessoirement dans le boulot des autres, histoire de forger d'avantage sa triste réputation et le mépris d'autrui.




_________________


Vidéo de Jeremy:
 

Voix de Jeremy Wink:
 



Revenir en haut Aller en bas
avatar
✗ Sur l'ile depuis le : 16/10/2016
✗ Appels a l'aide : 313
✗ JGolds : 15778

✗ Age du personnage : 24 ans
✗ Métier : Inséminatrice
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 24 Déc - 1:47

ft mon amoureux

area 6 - restricted area


 
 
 
you should know you're beautiful just the way you are
,we're stars and we're beautiful
Si Jeremy sembla un temps troublé par l'audace qu'avait eu Kiwi de poser sa main si près d'une partie plutôt voyante de son anatomie, il ne le laissa que peu voir. Il devait s'y habituer, petit à petit. La jeune femme partait du principe qu'elle était entièrement à lui. Tout comme il était intégralement à elle, l'espagnole n'ayant pas vocation à être une femme soumise à qui que ce soit, ami, amant ou amoureux. Mais elle avait bien l'intention de tout partager avec celui qui était parvenu à s'imposer comme son homme. En amour, la brunette se savait d'une générosité sans failles. A la limite même de la naïveté, dont d'ailleurs son ex avait clairement abusé...
Elle émit un petit rire, léger comme une plume, lorsqu'il tenta de lui expliquer par a + b le rythme frénétique de son cœur. Elle était généticienne de formation, et avait depuis longtemps oublié ses quelques cours sur l'anatomie humaine. Tout ce qu'elle était capable de faire, c'était modifier ou créer des génomes. Mais en échange de cette mono-activité, elle pouvait se vanter de l'effectuer avec brio. Aussi hocha-t-elle la tête, surtout en entendant la fin de son explication. L'amour pouvait effectivement expliquer beaucoup, au même titre que la science. Ou presque.

Alors qu'elle lui demandait son programme, elle eut le bonheur de l'entendre répondre rapidement qu'il n'avait rien d'important de prévu. Son sourire s'étira encore un peu plus alors qu'elle affichait un air mystérieux. Son plan était en train de fonctionner à merveille, avec un peu de chance elle aurait l'occasion de profiter entièrement de lui pour bien plus longtemps qu'une pause café. Qui n'allait d'ailleurs pas tarder à toucher à sa fin, vraisemblablement.
Elle se décolla de lui, fila vers son téléphone, laissé en évidence sur une table - elle avait sinon tendance à le perdre très facilement - et envoya un message clair et concis à leur directrice commune. Bien évidemment, elle reçut une réponse favorable, et put se retourner à nouveau, tout sourire, vers Jeremy.
Dans ce cas, monsieur mon amoureux, vous finissez à 14h. Ordre de la big boss, le service de sécurité viendra vous expédier manu militari si vous prétextez devoir rester davantage pour quoi que ce soit. Et, comme le hasard fait bien les choses, il se trouve que moi aussi je finis à la même heure...
Le hasard avait pour nom Kiwi et son talent de manipulatrice - ou ses affinités particulières avec la directrice - et bien quelle n'irait pas s'en vanter, elle était heureuse de savoir qu'elle allait pouvoir passer davantage de temps avec Jeremy. Elle avait envie de mieux le connaître, encore et toujours plus, même si elle avait d'ores et déjà eu l'occasion de cerner un minimum le personnage.
Elle revint rapidement vers lui et l'enlaça tendrement, posant sa main droite à plat dans le dos du scientifique pour pouvoir le garder contre elle. Levant la tête, elle lui vola un baiser avant d'afficher cet air espiègle qui semblait tout droit revenir de ses années d'école primaire, lorsqu'elle s'apprêtait à faire une bonne farce à son jumeau.
Vous savez nager ?
Au temps pour la surprise, mais elle préférait tout de même s'assurer que son homme n'allait pas s'enfuir en courant, surtout avec elle qui ne jurait que par l'eau.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
✗ Sur l'ile depuis le : 15/11/2016
✗ Appels a l'aide : 309
✗ JGolds : 11176

✗ Age du personnage : 28 ans
✗ Localisation : http://jwrenaissance.forumactif.org/t235-portable-de-jeremy-strange#5856
✗ Métier : Scientifique en charge des analyses
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 25 Déc - 17:06



La jeune femme avait l'air étrangement ravi d'entendre Jeremy lui annoncer qu'il avait, pour l'instant, un travail sans surplus, bien que lui-même se débrouillait toujours pour en avoir d'avantage à faire. C'est lorsqu'elle fila sur son téléphone que le jeune homme commença à se poser de plus en plus de questions. Elle pianota rapidement dessus, sous le regard intrigué du scientifique, qui restait planté là à prendre racine et restant dans l'ignorance la plus totale. Très vite, elle eut apparemment une réponse au message qu'elle avait envoyé.

Dans ce cas, monsieur mon amoureux, vous finissez à 14h,
déclara t-elle subitement.

Jeremy fit les yeux ronds.

- Je vous demande pardon ?

Ordre de la big boss, le service de sécurité viendra vous expédier manu militari si vous prétextez devoir rester davantage pour quoi que ce soit. Et, comme le hasard fait bien les choses, il se trouve que moi aussi je finis à la même heure...

Jeremy resta un moment interdit devant cette annonce pour le moins bouleversante. Lui ? Ne pas travailler l'après-midi ? Mais même atteint de la plus forte des fièvres, il y avait des chances pour qu'il se pointe au laboratoire pour poursuivre ses activités. Cette déclaration, venant en plus d'en haut, était perturbante. C'était déjà tellement rare qu'il prenne des congés parce que quand il ne bossait pas, il tournait en rond comme un lion en cage. Bien évidemment, il avait compris que ce n'était pas une coïncidence si Kiwi finissait à la même heure, elle venait de demander à la patronne par téléphone si c'était possible. Une seule raison pouvait justifier cela : elle voulait passer du temps avec lui. Jeremy partageait jusque là cette idée, mais l'idée que cela dévore sur son temps de travail le stressait. La détente, le repos ou le loisir, il ne connaissait pas.

- J-Je...Mais...J-je ne peux pas, j'ai du travail, répondit-il alors, plongé dans l'embarras.

Il ne voulait pas, mais alors pas du tout décevoir Kiwi. Il avait cependant horreur qu'on lui perturbe ainsi ses habitudes. Il soupira en lançant un regard désolé à sa belle. Mais celle-ci revint vers lui et lui fit un doux câlin, comme un signe de réconfort, avant de lui lâcher un baiser rapide.

Vous savez nager ? demanda t-elle expressément.

Deuxième surprise en quelques secondes d'intervalles. Pourquoi lui posait-elle cette question ? Elle ne comptait tout de même pas l'emmener dans l'eau ? Le scientifique, en plus d'ignorer tout de l'art ou du sport de la natation, n'avait pas pour préférence d'aller s'immerger dans les flots, ne l'ayant jamais fait, ce n'était pas maintenant qu'il s'y mettrait. Toutes activités physiques restaient généralement loin, bien loin de lui.

- Nager vous dites...? répéta l'homme en rajustant ses lunettes sur son nez.

Outre le fait qu'il n'était pas sportif et qu'il se refusait de risquer la noyade même dans une flaque d'eau, le scientifique avait également pas mal de honte à devoir l'avouer à Kiwi qui déjà, devait supporter le reste de ses défauts. Il voulait lui plaire, lui faire plaisir, lui faire bonne impression. Jusque là, même s'il avait bien réussit, ce n'était pas avec d'énormes qualités. Il paraît que les filles préféraient les mecs sportifs, avec de beaux biscottos, virils quoi. Jeremy n'avait jamais attiré le regard de ces dames et ce n'était pas pour rien. Il était craintif, chétif, maigrichon, binoclard et intello. On ne lui avait assez dit depuis sa plus tendre enfance pour qu'il s'en souvienne. Le scientifique était bien conscient de sa carrure et de sa personnalité. Il prit son temps pour répondre à la jeune femme, le regard dévirant ailleurs, son cerveau turbinant à fond pour trouver la meilleure façon de lui répondre.

- J-je...Je ne possède pas cette...capacité, déclara t-il finalement, mais...Pourquoi cette question ?




_________________


Vidéo de Jeremy:
 

Voix de Jeremy Wink:
 



Revenir en haut Aller en bas
avatar
✗ Sur l'ile depuis le : 16/10/2016
✗ Appels a l'aide : 313
✗ JGolds : 15778

✗ Age du personnage : 24 ans
✗ Métier : Inséminatrice
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 25 Déc - 17:37

ft mon amoureux

area 6 - restricted area


 
 
 
you should know you're beautiful just the way you are
,we're stars and we're beautiful
Il avait l'air complètement traumatisé à l'idée que Kiwi venait de lui supprimer un après-midi entier de travail. Elle voyait ses yeux s'agrandir derrière ses lunettes - encore un peu et ils sortiraient de leurs orbites - tandis qu'il tentait tant bien que mal de protester. A force de côtoyer l'espagnole, il allait vite comprendre qu'elle détestait qu'on lui désobéisse. Ou tout simplement qu'on soit en désaccord avec elle. En plus, elle était rancunière au possible, capable d'en vouloir pendant des mots à un inconnu pour un simple différent. Elle n'osait pas imaginer ce que Jeremy vivrait s'il refusait nette cet après-midi. Elle serait capable de le bouder au moins deux heures. Peut-être trois.
Parce que, en vérité, son degré de rancœur était inversement proportionnel à son attachement à la personne concernée. Son affection pour le scientifique à lunettes s'approchant de l'infini, son ressentiment envers lui finirait par s'approcher de zéro. C'était mathématique, même si elle ne se serait pas mouillée à l'expliquer à son surdoué de compagnon.

Alors qu'il tenta de lui expliquer qu'il avait "du travail", elle fit un petit signe négatif de la tête, tout en agitant son téléphone, comme s'il était d'accord avec elle. Priant ensuite pour qu'il ne vienne pas vérifier ses dires et qu'il se contente de la croire, elle ajouta, comme pour le décider définitivement.
Oui. Selon les dires d’Éloïse, votre travail cet après-midi consiste à "conquérir une petite brune totalement folle de vous".
Sous-entendu : ce n'est pas dans votre bureau que vous y parviendrez. Kiwi n'avait rien contre les hommes acharnés de travail, elle avait parfois ce travers elle-même. Mais elle ne disait jamais non à un petit peu de détente. Surtout lorsque c'était en aussi charmante compagnie.
En se rapprochant de lui, elle glissa son téléphone dans la poche de sa robe, et put apprécier à quel point il semblait à nouveau troublé. Son tic ne la détrompant pas, elle le vit peiner à avouer qu'il ne savait tout simplement pas nager. Elle ne put s'empêcher un léger haussement de sourcils. Allons bon, il venait habiter sur une île, et il n'était pas capable de faire une brasse ? Même elle, qui était parfois une véritable tête brûlée, n'aurait pas pris ce risque. Elle éclata d'un rire cristallin, autant pour détendre l'atmosphère que véritablement parce que la tête de faon perdu qu'affichait Jeremy la mettait dans tous ses états. Elle avait brusquement envie de lui arracher un baiser torride, mais se retint juste à temps. Être aussi mignon, ça devrait être interdit par la loi.
Dans ce cas mon cher, il ne fallait pas tomber amoureux d'une espagnole ! Accepteriez-vous tout de même de m'accompagner à la plage ? Promis, je ne vous forcerais pas à vous baigner.
Parfaitement consciente d'être déloyale au possible, elle releva les yeux vers lui, un regard de Chat Potté dans Shrek, les pupilles toutes humides. Quelles que soient les réticences de son homme, elle s'était promise de le faire plier, et tous les coups étaient permis. Voyant qu'il ne répondait pas immédiatement par un grand signe de tête affirmatif, elle leva ses bras pour les passer autour du cou de Jeremy et avoir un peu plus de facilité à se hisser à sa hauteur pour lui voler un bon million de petits baisers. Pas rassasiée pour deux sous, elle continua en s'aventurant dans le cou du scientifique, effleurant de son souffle la limite du col et de la cravate, avant de tenter de prendre sa voix la plus suppliante possible pour le regarder à nouveau dans les yeux et lui souffler.
Por favor, por favor, por favor...
Et elle ne comptait pas s'arrêter tant qu'il n'aurait pas dit oui. Fierté de Kiwi.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
✗ Sur l'ile depuis le : 15/11/2016
✗ Appels a l'aide : 309
✗ JGolds : 11176

✗ Age du personnage : 28 ans
✗ Localisation : http://jwrenaissance.forumactif.org/t235-portable-de-jeremy-strange#5856
✗ Métier : Scientifique en charge des analyses
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 25 Déc - 18:27



Jeremy trouvait ça assez bizarre que la patronne permet ainsi à deux scientifiques de quitter les laboratoires pour l'après-midi. Le fait en plus que Kiwi l'avait contacté par messages directement, les deux femmes devaient sans doute être très amie. Cela n'excluait en rien le fait que Jeremy se sentait mal à l'idée de sécher son boulot. Ce n'était pas comme si quelqu'un allait le faire à sa place. Ce n'était pas...sérieux, selon lui. Lui arracher son travail, c'était comme arracher une partie de lui-même, ou un réel plaisir de la journée. Il ne vivait que pour ça depuis qu'il savait tenir des éprouvettes et ça commence à remonter à loin. Il n'avait jamais eu d'autres activités en dehors de ça et avant l'arrivée de Kiwi bien évidemment. Son cerveau avait constamment besoin de s'occuper et de booster sa matière grise. C'était ainsi qu'il avait grandi. En plus, il ne savait de toute façon rien faire d'autre. Qu'est ce que Kiwi avait donc en tête de lui faire faire ?

Oui. Selon les dires d’Éloïse, votre travail cet après-midi consiste à "conquérir une petite brune totalement folle de vous".

- Mais...

Mais avant de poursuivre, il se tut un moment, avant d'ajouter :

- N'est-ce pas déjà fait ?

Il était toujours aussi peu enclin à comprendre les plaisanteries, surtout les blagues féminines qui, parfois, pouvait dérouter même un homme "normal". Hm...Comme il le suggérait, peut-être avait-il encore des preuves à fournir envers elle. Quelque chose qui puisse surpasser ses nombreux défauts. Le jeune homme avoua avec peine son incompétence à la natation. Ce n'était pas bien difficile à deviner, il avait des incompétence dans tous les domaines sportifs. Il ne jurait que par l'esprit et rien d'autre. Kiwi haussa un sourcils, se qui mit Jeremy d'avantage mal à l'aise. Que devait-elle penser de lui cette fois-ci ? Lorsqu'elle se mit à rire aux éclats, le scientifique déglutit, persuadé que cette fois-ci, elle devait trouver l'humour à sa situation. Quelle honte.

Dans ce cas mon cher, il ne fallait pas tomber amoureux d'une espagnole ! Accepteriez-vous tout de même de m'accompagner à la plage ? Promis, je ne vous forcerais pas à vous baigner.

Ah mais comme le disait si bien Jeremy, l'amour, pour lui du moins, ne se choisissait pas ! Qu'elle soit espagnole ou autre chose, il devait faire avec de toute façon. La nouvelle proposition de l'inséminatrice était déjà plus abordable, même si Jeremy n'appréciait toujours pas le fait de délaisser ses analyses. Par ailleurs, il ne répondit à nouveau pas tout de suite, dans l'hésitation et la reflexion, pesant le pour et le contre. Le regard de merlan frit de sa chère et tendre était néanmoins non négociable et la crainte de la décevoir, voir même de miner à jamais son bon moral s'accentua s'il songeait à lui refuser cette nouvelle suggestion. On ne pouvait rien refuser à un visage comme ça, et Jeremy n'était pas le plus doué en résistance émotionnelle non plus. Deux bonnes raisons pour lui de devoir grandement reconsidérée sa réponse. Kiwi, tenace, s'accrocha à lui comme une sangsue, le couvrant de baiser sur toute la surface de sa peau accessible pour sa petite taille qu'elle tentait désespérément de rattraper en s'agrippant au cou du géant qui lui servait de compagnon. Harceler de ses petits bisous autant à ses lèvres qu'à sa jugulaire, le jeune homme ne pu s'empêcher de décrocher un sourire malgré lui bien qu'il soit toujours gêné de la situation.

Por favor, por favor, por favor...gémit presque sa dulcinée comme si sa vie en dépendait.

La volonté de l'homme atteignait les moins zero presque aussi facilement que celle de Kiwi face à lui.

- Puis-je m'assurer que ça sera ma seule après-midi d’absentéisme au travail ? demanda t-il finalement sur un ton de compromis comme si là était sa condition pour se décider à céder.




_________________


Vidéo de Jeremy:
 

Voix de Jeremy Wink:
 



Revenir en haut Aller en bas
avatar
✗ Sur l'ile depuis le : 16/10/2016
✗ Appels a l'aide : 313
✗ JGolds : 15778

✗ Age du personnage : 24 ans
✗ Métier : Inséminatrice
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 25 Déc - 18:57

ft mon amoureux

area 6 - restricted area


 
 
 
you should know you're beautiful just the way you are
,we're stars and we're beautiful
Bien évidemment, l'esprit de Jeremy ne fonctionnait que suivant une logique imparable. Aussi quand Kiwi lui mentit sur le réel contenu du message de leur supérieure, il sembla étonné à l'idée qu'il doive encore conquérir le cœur de la petite brune. Certes, il l'avait déjà conquise. Il lui avait volé son cœur, et le peu de volonté dont elle était normalement capable face à un homme aussi touchant que lui. Mais le ton dont il s'était exprimé, comme s'il était de notoriété publique qu'il avait complètement asservi sa compagne à la moindre de ses demandes. Il avait déjà intégré ceci, alors même qu'il était toujours aussi peu à l'aise avec ses démonstrations d'affection. Il ne perdait pas le nord. Un peu comme l'espagnole, finalement.

Elle se sentit donc obligée de le rassurer, affichant une fausse moue boudeuse, comme si elle était peu ravie d'en être arrivée à une telle extrémité. Mes ses yeux pétillants pendant qu'elle rejoignait ses compagnons devaient la trahir à coup sûr. Elle était plutôt nulle lorsqu'il s'agissait de cacher ses sentiments. Voire parfaitement incompétente.
Elle ne vous a pas suffisamment côtoyé pour qu'elle puisse s'imaginer à quel point vous pouvez séduire une femme. Et c'est tant mieux. Je suis du genre jalouse, moins la gente féminine s'intéresse à vos charmes, mieux je me porte...
Petite, mais dangereuse, surtout lorsqu'on s'approchait un peu trop prêt de ce qu'elle considérait comme sa propriété. Malheureusement pour Jeremy, en l'embrassant avec tant de passion et en lui offrant ces regards si énamourés, il avait eut le privilège d'entrer dans le cercle très fermé de ce que Kiwi protégeait envers et contre tout. Avec son travail, sa mère, et son collier.
Quoi qu'il en soit, son petit numéro de charme semblait avoir fonctionné. Après un instant de réflexion - réflexion qu'il avait eu du mal à mener, vu comme elle l'avait assailli de baisers et de suppliques - il posa ses propres conditions. S'attirant - forcément - une moue boudeuse de la jeune femme caractérielle que la brunette savait être. Elle se recula d'un petit pas, attrapant au passage la main du scientifique pour ne pas qu'il pense qu'elle était fâchée. Elle s'apprêtait juste à négocier l'accord à ses conditions. En tentant tant bien que mal de prendre en comptes les demandes propres de Jeremy.
Je vous en fait la promesse. Si à votre tour vous me promettez de me consacrer vos soirées libres. Et vos week-ends. Et.... vos nuits ?
Elle afficha une petite moue crispée, presque désolée que la dernière partie de son discours ait franchi la barrière de ses lèvres. Elle était déterminée à laisser le scientifique passionné par son travail respecter ses horaires. Peut-être même qu'elle ne lui en voudrait pas s'il faisait des heures supplémentaires, d'autant plus qu'elle était elle aussi une habituée de la question. Mais elle resterait inflexible sur le sujet des temps libres. La flamme de son ancienne relation s'était vite éteinte, vu les deux acharnés de travail qu'étaient les deux protagonistes. Même la perspective d'un mariage ne les avait pas incités à mettre la pédale douce. Et au fond d'elle, la brunette avait accueilli le bébé à venir comme une bénédiction, pensant qu'il allait lui permettre d'avoir une véritable vie de couple, voire même de famille.
Aussi, elle ne permettrait pas à Jeremy de passer son temps derrière ses éprouvettes, en la croisant au détour d'un couloir pour lui voler un baiser en attendant le dimanche prochain 15h, date et heure à laquelle il avait un trou d'un quart d'heure dans son emploi du temps. Le ministre, elle avait déjà donné, et bien que penser à mettre fin à sa toute nouvelle relation aussi vite la blessât terriblement, elle se savait incapable de vivre à nouveau ce genre de relation amoureuse.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
✗ Sur l'ile depuis le : 15/11/2016
✗ Appels a l'aide : 309
✗ JGolds : 11176

✗ Age du personnage : 28 ans
✗ Localisation : http://jwrenaissance.forumactif.org/t235-portable-de-jeremy-strange#5856
✗ Métier : Scientifique en charge des analyses
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 26 Déc - 0:45



Le plus surprenant, c'était que Kiwi souhaitait apparemment garder leur relation secrète mais que sa supérieure -et celle de Jeremy de ce fait- soit au courant et suggère même de leur offrir du temps libre pour eux. Pour sa part, l'homme n'avait pas vraiment eu affaire à la dénommée Eloïse. Il l'a croisait de temps en temps sans plus et comme pour toutes les personnes se trouvant hiérarchiquement au dessus de lui, il lui vouait un respect sans faille. D'un autre côté, Jeremy était de nature soumis, ça l'était encore plus en présence de personne d'influence et autoritaire.

Elle ne vous a pas suffisamment côtoyé pour qu'elle puisse s'imaginer à quel point vous pouvez séduire une femme. Et c'est tant mieux. Je suis du genre jalouse, moins la gente féminine s'intéresse à vos charmes, mieux je me porte...répondit la jeune femme avec une petite moue.

Non, évidemment qu'elle ne l'avait pas assez côtoyer. Difficile d'ailleurs de savoir ce que cette femme que Jeremy voyait si peu pensait de lui. Elle était très amie, apparemment, avec Kiwi. Peut-être que cette dernière lui permettra de ne pas avoir de préjugé vis à vis du jeune homme. Ce dernier eut un petit sourire timide devant la sincérité de sa compagne. Lui même ne se voyait pas comme quelqu'un de séduisant, loin de là. Kiwi était juste une perle rare qui a su l'aimer comme il était, tout comme lui même aimait Kiwi comme elle était. Mais vu le peu de popularité qu'il avait avec la gente féminine autant qu'avec les gens en général, la jeune scientifique ne devrait pas à se faire trop de mourons pour sa jalousie éventuelle. Kiwi ne semblait pas apprécier les conditions de son cher et tendre. Elle bouda un peu. Jeremy était mal à l'aise devant cette petite mine. Il préférait largement voir Kiwi souriante et heureuse. Jusque là, ce n'était pas terrible et il savait bien que Kiwi aurait préféré qu'il cède à tous ses désirs. Mais c'était au dessus des forces du scientifique trop attaché à sa petite vie habituelle, à son petit monde bien à lui dont il avait du mal à sortir encore pour s'ouvrir à elle. Sa relation avec Kiwi était toute nouvelle, trop récente encore pour lui.

Je vous en fait la promesse. Si à votre tour vous me promettez de me consacrer vos soirées libres. Et vos week-ends. Et.... vos nuits ?

Une fois n'est pas coutume, Jeremy ne répondit pas dans l'instant, le temps pour son cerveau de considérer la question plutôt délicate à vrai dire. Maintenant qu'il s'était lié à elle, il était normal qu'il devait passer du temps avec elle et pour lui, à vrai dire, plus il la voyait et mieux c'était. Son coeur voulait faire une balade chaque fois qu'il croisait son regard. Il n'oubliait, certes, pas le fait qu'il était un amoureux fou de cette femme. Mais ça sera aussi la première fois qu'il ne sera plus vraiment seul chez lui et c'était une adaptation nécessaire pour que son bonheur soit complet. Les premières fois allaient sans doute être très étrange et il ne savait pas du tout l'effet que cela faisait, en particulier...Quand il devra partager ses nuits avec elle. Au fond, tout au fond de lui, il en mourait d'envie. A la surface, son esprit triait de force les priorités et pesait malgré lui les pour et les contre.

- Toutes ? demanda t-il.

En ce mot unique, il était difficile de savoir soudainement ce qu'il pensait vraiment. Autant son expression que la prononciation, Jeremy avait l'air à la fois impatient, heureux et désemparé, peut-être un peu perdu au fond des changements qui se déroulaient dans sa vie, quoi que c'était pour le meilleur des mondes. Dans tout ceci, ce n'était nullement un problème de confiance. La confiance envers Kiwi, il l'avait. Il se couperait une main pour elle s'il le fallait. Cette femme était une part de son âme, ou du moins, elle était en train de le devenir sérieusement et il devait vivre avec cette nouvelle part d'âme. Il marqua une nouvelle pause, conscient qu'il n'avait pas encore répondu à la question de la jeune fille et au fond, s'il devait effectivement passer tout son temps libre avec elle comme elle le voulait, ce n'était pas trop grave tant que ça ne perturbait pas son temps de travail. Il devait juste s'y faire. Et il était prêt à s'y faire, pour elle, essentiellement, puis pour lui, une fois le bouleversement passer, qui avait déjà hâte de découvrir de nouvelles joies en sa compagnie. Au bout d'un moment, le scientifique ajouta avec un petit sourire :

- Dans ce cas, je peux déjà vous proposez quelque chose.

Il laissa une ou deux secondes s'écouler, marquant un nano-suspens, et aussi cette simple proposition comme poursuite du compromis, signalant qu'il acceptait néanmoins les dernières conditions de Kiwi.

- Dîner, fit-il sitôt après.

Ce n'était nullement une question à vrai dire, mais il espérait que ce simple mot plairait à Kiwi.

- Ce soir, ajouta t-il sur le ton de l'énumération.

Il continuait d'observer le visage de sa belle, comme pour déceler la moindre expression dessus, de préférence des expressions positive à l'initiative que le jeune homme avait décidé de prendre dans l'espoir de la combler.

- Vingt-heure, chez moi, conclua t-il finalement.




_________________


Vidéo de Jeremy:
 

Voix de Jeremy Wink:
 



Revenir en haut Aller en bas
avatar
✗ Sur l'ile depuis le : 16/10/2016
✗ Appels a l'aide : 313
✗ JGolds : 15778

✗ Age du personnage : 24 ans
✗ Métier : Inséminatrice
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 26 Déc - 1:30

ft mon amoureux

area 6 - restricted area


 
 
 
you should know you're beautiful just the way you are
,we're stars and we're beautiful
Un jour, il faudrait qu'elle explique à Jeremy la nature de ses liens avec leur directrice. Elle le voyait presque s'arracher les cheveux pour essayer de comprendre comment, avec seulement quelques SMS, elle avait pu aménager leurs deux emplois du temps. Et sans rien proposer en retour. Éloïse l'avait recrutée, et avec Jeremy, elle était la seule à savoir ce que l'espagnole avait fuit en Amérique. Elles avaient travaillé ensembles, s'appréciant suffisamment l'une-l'autre pour avoir envie de continuer leurs recherches au sein du même laboratoire. Bien que le sujet soit différent, et n'ait plus pour vocation à changer le monde. Mais Kiwi elle-même avait fait les frais de son utopisme.
Cependant, ce que la brunette n'avouerait pas à son compagnon, ou du moins pas tout de suite, c'était que leur directrice, et donc son amie, avait surtout conseillé à Kiwi d'être prudente. Elle ne craignait pas que Jeremy ne la noie. Elle craignait simplement que la jeune femme, déjà pas mal abîmée par sa précédente relation, n'ait peur de s'engager dans un nouveau couple rappelant étrangement le dernier.
Après tout, son ex-fiancé était un brillant surdoué. Et elle en était rapidement tombée amoureuse. Sauf que, contrairement à Jeremy, il avait toujours été empreint d'une arrogance sans bornes. Jamais l'espagnole n'avait trouvé son ex mignon. Pas comme elle fondait devant le scientifique à lunettes qui lui faisait face.

Elle le laissa réfléchir un temps à sa demande. A sa proposition de compromis, qui en réalité n'était pas vraiment négociable. Mais elle se doutait que pour un homme n'ayant jamais eu de femme dans sa vie, l'idée qu'elle envahisse aussi bien sa vie privée que professionnelle - après tout, elle avait souvent d'analyses, autant aller les faire réaliser par un homme de confiance - devait lui paraître... Vertigineuse. Elle-même avait du mal à se dire qu'elle ne serait plus seule tous les soirs. Mais cette perspective l'enchantait plus qu'elle ne l'effrayait. Et elle espérait que ce sentiment soit rapidement partagé par son homme.
Lorsqu'il s'enquit de la fréquence à laquelle ils devraient se voir en lui demandant si elle comptait négocier tous ses moments de libre contre un emploi du temps inchangé au travail, elle décida de lui laisser le soin de déterminer à quel rythme il souhaitait avancer. Parce qu'elle avait tout de même l'intime conviction qu'il serait malgré tout attentif à ne pas la délaisser.
C'est à vous de choisir. Tout ce que vous êtes prêt à m'accorder.
Et il répondit plutôt rapidement à sa rapide prière silencieuse, se faisait toutefois prier pour cracher le morceau. A la limite de la fébrilité, sa compagne le regardait d'en bas, d'un regard énamouré, impatiente d'entendre la fin de sa proposition alléchante dès les premiers mots. Lorsqu'il finit par l'inviter à dîner, elle ne put s'empêcher de sautiller sur place comme une adolescente que le beau play-boy du lycée aurait invité au bal de promo. Un sourire étincelant lui barrant le visage, elle rayonnait de bonheur, au moins de quoi illuminer toute l'étage. S'arrêtant momentanément de sautiller pour plutôt lui offrir un baiser langoureux, elle dut rapidement s'écarter de lui tant elle était heureuse et avait besoin d'exprimer son petit bonheur.
Mais avec plaisir, mon cœur. Promis, je tâcherais d'être ponctuelle.
Elle arriverait simplement avec le quart d'heure de retard qui sied aux jeunes femmes. Elle était de toutes façons très peu ponctuelle, certainement un effet indésirable de sa tendance au désordre. En plus, c'était à ses yeux un rendez-vous galant ; elle allait essayer une bonne dizaine de tenues et de coiffures différentes avant de se décider. Jeremy n'était pas prêt de la voir débarquer à l'heure.
Elle entendit un brouhaha de fond briser le silence qui régnait jusque là. Un coup d’œil à la pendule ultra-moderne encastrée dans le mur lui apprit qu'effectivement, avec toutes ces splendides promesses qu'ils s'étaient faites, l'heure de la pause était terminée. Désireuse de profiter tout de même des derniers instants avec son homme, elle repassa ses mains autour de son torse pour l'enlacer et le gratifier d'un - énième - baiser. Un sourire mutin accroché aux lèvres, ne se décidant pourtant pas à le lâcher, elle eut une pointe de regret dans la vie lorsqu'elle lui proposa.
Je doute qu'on ne vienne troubler notre intimité, je pense qu'ils auraient peur de ce sur quoi ils pourraient tomber avec un couple énamouré caché dans une pièce calfeutrée. Mais peut-être feriez-vous bien d'aller rassurer vos collègues, déjà que je m'apprête à vous voler pour l'après-midi entier...
Elle se détacha finalement de lui pour aller fourrager sur son bureau, dénichant une pile de post-it et un stylo rose fuchsia. De sa jolie écriture ronde et enfantine, elle griffonna une suite de chiffres avant de la tendre en direction de son compagnon.
Quitte à faire tout à l'envers dans notre relation, j'accepte de vous confier mon numéro. Prévenez-moi quand vous serez prêt à affronter psychologiquement la plage.
Elle ajouta un petit clin d’œil complice pour parfaire sa bonne humeur contagieuse, déjà impatiente à l'idée de pouvoir le revoir si vite. Elle était sérieusement en train de devenir complètement accro à son homme...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
✗ Sur l'ile depuis le : 15/11/2016
✗ Appels a l'aide : 309
✗ JGolds : 11176

✗ Age du personnage : 28 ans
✗ Localisation : http://jwrenaissance.forumactif.org/t235-portable-de-jeremy-strange#5856
✗ Métier : Scientifique en charge des analyses
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 26 Déc - 16:06



C'est à vous de choisir. Tout ce que vous êtes prêt à m'accorder.

C'était là réellement la meilleure réponse qu'elle pouvait lui apporter. Jeremy avait son petit univers bien à lui et Kiwi y était encore toute fraîche, toute nouvelle. Hormis le fait qu'il devait s'adapter à elle, il devait également l'adapter à sa vie, à son petit monde bien à lui. Un petit monde bizarre, mais unique en son genre. Bien à lui. Jeremy se sentait soulagé, de ne pas se voir imposer finalement quelque chose. Kiwi venait d'accepter de le laisser plus ou moins gérer son temps. Il ne se sentait plus aussi coincé que lorsqu'elle lui avait demandé de lui accorder tout son temps libre. Jeremy voulait faire ce qu'il y avait de mieux pour elle mais avait peur de changer ses habitudes. Avec cette nouvelle proposition de la part de sa collègue, il allait pouvoir mener la barque à son rythme, ce qui allait être rapide connaissant son rythme habituel. Loin de lui l'idée de mettre Kiwi de côté. Il la voulait auprès de lui tout autant qu'elle le voulait également. Les deux jeunes gens étaient bien d'accord là-dessus.

- Formidable, répondit-il avec un sourire soulagé.

Un rendez-vous pour ce soir lui vint alors en tête. Voilà déjà sa première initiative qu'il espérait plaisante et réussit. Jeremy se savait très doué en cuisine, ce qui n'était guère étonnant pour quelqu'un capable d'avoir un livre de recette entier dans son esprit et d'être pointilleux à souhait. Le jeune homme avait toujours vécu seul et les seules papilles qu'il pouvait se vanter d'avoir bluffé étaient les siennes. Pour ainsi dire, l'homme avait bon goût et appréciait se faire plaisir à table même si cette règle pouvait s'échapper lorsqu'il ne souhaitait pas s'accorder de temps à se nourrir, se contentant d'un rapide plat préparé à faire chauffer. Son plaisir du goût n'allait pas au dessus de sa joie de travailler après tout. De plus, faire la cuisine, ça occupait son temps libre. Jeremy n'aimait pas ne rien faire. Il devait être constamment actif et la cuisine fut l'un de ses passes-temps, faute d'avoir autre chose. Un sourire égaya son visage devant la sauterelle qu'était devenue Kiwi en l'espace d'un instant. L'énergie de cette femme ne cessait de le surprendre, mais plus son enthousiasme si grand. Jeremy était satisfait de cette réaction. Son idée de départ faisait déjà du bel effet. A lui maintenant d'être à la hauteur en prévoyant de quoi plaire d'avantage à Kiwi pour ce repas. Il décida de ne rien dire, préférant la surprise du menu, mais dans sa tête, ça creusait déjà à fond en étalant idées par idées, tout en répondant au doux baiser de sa chère et tendre qu'il avait réussi à mettre au comble du bonheur.

Mais avec plaisir, mon cœur. Promis, je tâcherais d'être ponctuelle.

Devant la joie explosive de sa belle, le scientifique conservait un sourire contenu bien que son regard pétillait autant que celui de Kiwi.

- Bien, fit-il en hochant la tête, sa voix trahissant son impatience.

Mais pour le moment, il devait à présent de respecter sa part du contrat, si on pouvait appeler ça comme ça. Se rendre à la plage pour accompagner Kiwi. Ce n'était vraiment pas dans ses habitudes et il s'inquiétait même de laisser en plan ses analyses. Pour lui, c'était la même sensation que d'abandonner un petit animal sans eau ni nourriture pendant des jours. Le cours de ses pensées fut interrompu par du bruit extérieur. La pause devait sans doute être achevé à présent et il était temps de reprendre le travail. D'un commun accord avec les pensées silencieuses de Kiwi, le jeune homme accepta une nouvelle étreinte et un nouveau baiser qui ne sera certainement pas de trop.

Je doute qu'on ne vienne troubler notre intimité, je pense qu'ils auraient peur de ce sur quoi ils pourraient tomber avec un couple énamouré caché dans une pièce calfeutrée. Mais peut-être feriez-vous bien d'aller rassurer vos collègues, déjà que je m'apprête à vous voler pour l'après-midi entier...

Rassurer ses collègues ? Ils en avaient tellement rien à faire de lui que son absence avait de fortes chances de ne pas être remarquer, sauf si quelqu'un avait un besoin urgent d'analyse et qu'il tomberait sur un espace vide, sans personne pour le satisfaire.

- Kiwi, finit par dire le jeune scientifique en songeant à cela, quelque peu inquiet, je ne dis pas cela pour revenir son ce dont on a convenu mais...Qui se chargera des analyses en mon absence ?

Heureusement que c'était exceptionnel. Jeremy allait devoir survivre à une après-midi sans faire travailler ses méninges. Peu après, Kiwi s'empara de quoi écrire et griffonna rapidement quelque chose sur un post-it que Jeremy récupéra par la suite.

Quitte à faire tout à l'envers dans notre relation, j'accepte de vous confier mon numéro. Prévenez-moi quand vous serez prêt à affronter psychologiquement la plage, expliqua la jeune femme.

Le scientifique jeta un coup d'oeil au petit papier carré. Un bref regard sur cette série de chiffre lui suffisait à la retenir par coeur, de ce fait, après avoir hoché la tête, il s'empara à son tour d'un stylo qui provenait de la petite poche de son veston gris professionnel -dans laquelle était par ailleurs aligné une série de stylos à bille bleu, rouge, vert, noir et à laquelle pendait ce petit badge d'identité avec son nom, prénom et spécialité- et nota également son numéro de téléphone avant de rendre le papier avec un large sourire traçant son visage.

- Je n'en ferais rien, répondit le jeune homme à la dernière phrase de Kiwi, gardez la liberté de me tenir en alerte dès que vous souhaiterez vous y rendre.

Bien qu'il ne s'en servait jamais, le portable de Jeremy était pourtant bien là, soit au fond de sa poche, comme maintenant, soit -et c'était le plus courant étant donné qu'il quittait rarement son poste- il demeurait sur son bureau ou sur une paillasse. Si on devait en poser la question à Jeremy, il en ferait sûrement un cours sur les mauvaises ondes des téléphones portables sur l'organisme humain à proximité. Jeremy répondit au regard complice de la jeune femme en la gratifiant d'un sourire malicieux avant de récupérer son gobelet de café vide pour quitter la pièce. Il ne chercha pas la prudence en ouvrant la porte mais espérant néanmoins ne pas attirer trop l'attention. Un regard à droite et à gauche pour s'en assurer, le scientifique se hâta d'aller jeter son gobelet avant de fuir à son poste de travail.




_________________


Vidéo de Jeremy:
 

Voix de Jeremy Wink:
 



Revenir en haut Aller en bas
avatar
✗ Sur l'ile depuis le : 16/10/2016
✗ Appels a l'aide : 313
✗ JGolds : 15778

✗ Age du personnage : 24 ans
✗ Métier : Inséminatrice
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 26 Déc - 23:34

ft mon amoureux

area 6 - restricted area


 
 
 
you should know you're beautiful just the way you are
,we're stars and we're beautiful
Comme la grande enfant qu'elle était, Kiwi sautillait devant son homme qui venait de lui proposer une soirée charmante en perspective. Face à lui, qui semblait si maître de lui-même, elle ressentait pleinement la différence d'âge qui les séparait, mais en bien pire. Au fond, son sourire transi et ses yeux brillants trahissaient le scientifique.
Mais, privée de son enfance, l'espagnole avait l'impression de rattraper le temps perdu lorsqu'elle pleurait la mort de son frère ou qu'elle se plongeait dans ses études de génétique comme dans un exutoire à sa peine. Jeremy, même s'il était loin d'incarner l'humour et l'amusement, l'acceptait telle qu'elle était. Et tellement déterminée qu'elle était à lui faire découvrir les petits plaisirs simples de la vie, elle semblait en oublier d'être froide et distante avec lui.

Il semblait partir à contrecœur - comme elle le comprenait - et il s'inquiéta une dernière fois de ce brusque changement de programme. Amusée par tant de zèle - et aussi touchée qu'il puisse être aussi passionné que ça - elle fit mine de lever les yeux au ciel, avec une mine qui disait clairement "Quel cas désespéré !". Elle tenta donc de le rassurer en lui révélant les intentions de leur directrice commune.
Si c'est réellement urgent, Éloïse s'en chargera en personne. Et sinon, vous aurez de quoi vous occuper demain.
C'était - pour une fois - la stricte vérité. Tout le monde, y compris leur talentueuse supérieure, avait commencé en bas de l'échelle. Les analyses, c'était du domaine courant. Bien que rien ni personne ne puisse un jour réellement concurrencer Jeremy au niveau de la rapidité ou de l'efficacité, toute personne engagée dans les laboratoires de Jurassic World devait être capable du minimum syndical. À savoir se passer du scientifique qu'elle comptait accaparer même pas une demi-journée.

Il jeta un rapide coup d'œil au papier qu'elle lui tendait. Bien évidemment, il devait l'avoir retenu immédiatement. Tandis qu'elle, elle fut obligée de glisser son propre bout de papier dans sa poche, collé à son téléphone. Histoire de ne pas oublier de l'ajouter à son répertoire la prochaine fois qu'elle utiliserait l'appareil.
Lorsqu'elle le vit s'éloigner pour retourner à son poste, emportant au passage le gobelet vide, seul témoin de leur charmante pause café, elle le salua d'un énième mot doux.
À toute à l'heure, mon cher. J'ai hâte.
Elle le regarda tendrement sortir timidement la tête hors du laboratoire. La voie était libre, et elle fit un petit signe désolé de la tête ; plus personne ne devait ignorer leur relation à l'étage. Il allait revenir le dernier dans son laboratoire commun, ça ne risquait pas de passer inaperçu, surtout venant de sa part. Mais tant pis. Cette petite vérification inutile ne le rendait que plus mignon aux yeux de l'espagnole énamourée qu'elle était.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
✗ Sur l'ile depuis le : 15/11/2016
✗ Appels a l'aide : 309
✗ JGolds : 11176

✗ Age du personnage : 28 ans
✗ Localisation : http://jwrenaissance.forumactif.org/t235-portable-de-jeremy-strange#5856
✗ Métier : Scientifique en charge des analyses
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 27 Déc - 20:37
Je pense qu'on peut clore ce rp ^^

_________________


Vidéo de Jeremy:
 

Voix de Jeremy Wink:
 



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Sujets similaires
-
» Je ne peux être acheté mais on peut me voler d'un regard, je suis sans valeur pour un mais inestimable pour deux. Qui suis-je ? (Kiwi)
» Merci ? Mais de rien...
» Mais que peut on pêcher avec ces fameuses Grenouille ??
» Langue Française dans jeu 3DS acheté en Allemagne
» Cadaver Heart

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jurassic World Renaissance ::  :: AREA 6 - RESTRICTED AREA-
Sauter vers: