AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Jurassic World Renaissance a ouvert ses portes le 28/09/2016
et nous sommes heureux de vous accueillir sur ce forum!
Plein de personnages en libre service vous
attendent afin de commencer cette belle aventure,
n'hésitez pas à aller les voir.


Jurassic World Renaissance met à disposition deux places de modérateurs!
Si vous aimez le forum et que vous vous sentez prêts à nous rejoindre dans cette aventure
n'attendez plus et rendez vous dans
ce sujet pour en savoir plus!

JE VEUX ETRE MODERATEUR DE JWR!


Vous avez envie de poster une petite annonce dans cette barre
de recherche pour vous donner plus de chances de
trouver votre bonheur?
N'hésitez pas à le demander!
Pour en savoir plus c'est ici:

PETITES ANNONCES

EMMA RYDER
Tu aimes les demoiselles au grand coeur, qui sont très attachées à leur travail,
qui ont une grande famille et qui ont plein de liens sympas ?
Alors viens par ici. On a plein de bons donuts chez les Ryder.
Tu ne seras pas déçu.
Adopte une fille aînée

KEAWEAHEULU L. ALVARO
Envie d'un scénario qui roxe du poney rose ? Un homme à succès,
riche et qui a tout pour lui, y compris une ex-fiancée qui l'attend
de pied ferme avec la bonne intention de lui refaire le nez ?
Alors tu as trouvé ton bonheur !
ADOPTE UN EX-FIANCE

CLAIRE DEARING
Vous aimez les liens spéciaux, qui permettent d'apporter des
situations uniques et pleines de surprises dans vos RPS?
Pourquoi ne pas vous laisser tenter par un beau barbu au
caractère peu habituel? Le jeu du chat et de la souris a
commencé, à vous de courir plus vite!
Attrape moi si tu peux!

KEAWEAHEULU L. ALVARO
Fille d'artistes, elle a étonné tout le monde en embrassant une glorieuse carrière scientifique. Elle a étudié
dans une prestigieuse université américaine et a fait ses armes dans un fameux
laboratoire pharmaceutique... Belle, jeune et intelligente, elle a tout pour elle !
Elle risque de rapidement tomber sur sa meilleure amie,
mystérieusement disparue il y a quelques mois, les labos sont pas
bien grands. Envie de règlements de compte et d'un lien d'amitié-pour-la-vie ? C'est par ici !
Come to the scientific side, we have cookies


 ::  :: AREA 5 - LES HOTELS :: Le loch Ness :: Les chambres Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Gonna swing | JEREMY

Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
avatar
✗ Sur l'ile depuis le : 16/10/2016
✗ Appels a l'aide : 313
✗ JGolds : 15778

✗ Age du personnage : 24 ans
✗ Métier : Inséminatrice
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 18 Déc - 19:13

ft jeremy strange

area 5 - les hôtels


   
   
   
'ringing my dorr bell, i fell the love
,i'm gonna swing
Il ne lui arrivait que rarement de ne pas respecter ses horaires. Mais aujourd'hui, Keaweaheulu avait du se résigner à terminer la journée chez elle, dans son salon. Après son petit spectacle de la matinée, elle avait commencé à se sentir mal. A être pétrie de remords. Elle avait volé à Jeremy son premier baiser. Tout ça pour quoi ? Flatter son ego ? S'amuser ? La bonne excuse du "Au moins, ils arrêteront de se moquer de Jeremy" lui paraissait bien futile, quelques heures après.
Elle s'était précipitée dans le bureau d’Éloïse, sa supérieure, afin de couper court aux éventuels bruits de couloir. Après avoir écouté une leçon de morale de la part de sa supérieure et amie - qui savait très bien que la dernière fois que l'espagnole avait voulu sortir avec un homme travaillant avec elle, ça s'était terminé en rupture de fiançailles et en fausse couche - elle avait eu sa bénédiction pour rentrer. Et rattraper ses heures le week-end prochain.

Après avoir tourné comme un lion en cage toute l'après-midi, la jeune brune avait passé plusieurs heures dans sa cuisine, tentant de se sortir toute cette histoire de la tête. Mais même après son dîner - soit dit en passant plutôt réussi, le riz de la paella était très bien cuit - elle n'était pas parvenue à penser à autre chose. Résignée, elle attrapa son sac de sport posé dans l'entrée, et se dirigea vers le sous-sol de l'hôtel, certaine de trouver la piscine déserte vu l'heure.
Elle ne s'était pas trompée, et put profiter d'une piscine pour elle toute seule. La lumière douce émanant du fond des différents bassins apaisa immédiatement la jeune femme, et elle se retrouva rapidement en maillot de bain, plongeant et nageant comme si sa vie en dépendait.

A mesure qu'elle enchaînait les longueurs, elle parvenait à y voir plus clair. Et elle réussit même à tirer une conclusion de toute cette histoire : elle était indéniablement attirée par Jeremy. Sans quoi elle ne se serait jamais surprise à l'embrasser devant l'intégralité de leurs collègues, même dans l'optique de leur donner une bonne leçon.
Ce qui, tout compte fait, ne la mettait pas plus en paix avec elle-même que lorsqu'elle ne s'était pas encore avoué cette évidence. Mais au moins, elle ne se sentait plus toute aussi folle que quelques heures auparavant.

Elle nagea plus d'une heure, ne s'arrêtant que lorsqu'un responsable vint la prévenir que la piscine fermait, comme tous les soirs, à 22 heures pile. Elle s'extirpa de l'eau avec regret et enfila un peignoir moelleux pour regagner tranquillement son appartement.
Là, elle se débarrassa de l'odeur de chlore et ressortit de sa douche parfumée à la mandarine, odeur de son shampoing. Elle se débarrassa de ses cheveux gouttant dans son cou en improvisant un chignon avec le premier crayon qu'elle trouva posé sur son bureau. Elle enfila rapidement une robe fleurie qui lui servait de tenue d'appartement. Et recommença à tourner en rond. Elle savait qu'elle serait incapable de trouver le sommeil. Aussi elle décida de faire la seule chose déraisonnable qui s'imposait à elle : passer voir Jeremy. Pour s'excuser. Platement.

Se moquant bien de sa tenue, contrastant avec ses jupes strictes habituelles, elle choisit d'enfiler une paire de tennis plates, oubliant momentanément que sans ses éternels talons elle allait perdre 10 bons centimètres et se retrouver réellement petite devant le scientifique à lunettes. Elle sortit de sa chambre et se dirigea, deux étages plus haut, vers celle de Jeremy, dont elle avait agréablement demandé le numéro deux jours plus tôt au concierge. N'importe quelle psychologie de bazar pouvait immédiatement analyser ce geste comme un acte manqué. Mais tant pis.
Tripotant nerveusement une mèche rebelle qui n'avait pas voulu se ranger dans son chignon, elle toqua à la porte, comme au bon vieux temps, plutôt que d'utiliser la sonnette électronique - qui faisait un bruit épouvantable selon elle - et attendit. Elle n'était pas certaine que Jeremy était déjà rentré.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
✗ Sur l'ile depuis le : 15/11/2016
✗ Appels a l'aide : 309
✗ JGolds : 11176

✗ Age du personnage : 28 ans
✗ Localisation : http://jwrenaissance.forumactif.org/t235-portable-de-jeremy-strange#5856
✗ Métier : Scientifique en charge des analyses
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 18 Déc - 20:39




La nuit tombait. Pas mal de monde avait déjà quitté le laboratoire. Le reste de la journée, après ce qui était arrivé ce matin entre Kiwi et Jeremy, avait permis néanmoins au scientifique d'avoir la paix pendant les heures qui avaient suivit. Pour une raison que lui même ignorait, tout ceux qui avaient assisté à la scène avaient décidé de ne pas trop le chercher dans l'après-midi. Cela dit, le jeune homme avait tout de même déceler des conversations sur le sujet. Il savait que beaucoup se posaient des questions, que d'autres voyaient en cela une simple farce, et d'autres encore pensaient que c'était Kiwi qui avait agit ainsi pour se moquer de Jeremy. En gros, les avis divergeaient beaucoup mais pas non plus dans le positif. Ca ne changeait pas énormément pour Jeremy, si ce n'est que les conversations à son sujet avaient changé de thème. Pour sa part, il gardait de ce moment un bien étrange et agréable souvenir. Contrairement à ce que disaient les autres, il savait bien, ou espérait du moins, que Kiwi n'avait pas fait ça pour se payer sa tête. Non, mais pour se payer de la tête des autres, il en était persuadé ! Si ce n'était que pour ça, il se demandait pourquoi il s'était réellement plu à repenser à tout ça. Chaque fois qu'il se remémorer la scène, il ne pouvait s'empêcher d'avoir un sourire béa sur le visage. De toute façon, dès qu'il s'agissait de Kiwi, cela ne pouvait que le mettre de bonne humeur.

Le reste de la journée s'était passé sans encombre. Jeremy avait poursuivit son travail, toujours dévoué corps et âme à ce qu'il faisait. Tout le monde l'avait laissé dans son coin sans s'occuper de lui. C'était un peu le quotidien, sauf que quelque chose dans l'atmosphère avait changé. En revanche, l'homme n'avait pas revu sa chère collègue de toute la journée. Il ne savait pas si c'était normal ou inquiètant. A un moment donné, il s'était même rendu à son laboratoire. Mais elle n'y était pas. Elle était nulle part. Aurait-elle honte de ce qui était arrivé ? Regrettait-elle son geste ? Est-ce qu'elle avait décidé de le fuir ? Le scientfique fut soudainement pris d'angoisse en songeant que leur bonne relation pouvait s'effondrer à cause de l'audace de sa jeune collègue. Il ne voulait pas que tout soit gâché pour une raison qu'il ignorait. Cela faisait quelques semaines à peine qu'il avait pris l'habitude d'apprécier la jeune femme et que celle ci le lui rendait bien. Tout son petit bonheur était-il fini désormais ? D'un accord avec lui même, le jeune homme prit la décision de réessayer à la voir le lendemain. Après tout, peut-être était-elle simplement occupée ailleurs.

A nouveau, Jeremy fut le dernier à quitter les lieux alors que l'heure s'approchait grandement des vingt-deux heures. Il éteignit toutes les lumières, les appareils, les ordinateurs, enfila sa veste et ferma la porte à clef avant de quitter le bâtiment. Dehors, il faisait nuit noire mais la lune était là pour éviter qu'une noirceur abyssale n'envahisse le parc. Quelques bruits de bestioles nocturnes animaient le parcours du scientifique le temps qu'il rejoigne son hôtel, les mains dans les poches. Maintenant qu'il avait quitté le monde du travail, son esprit fut à nouveau déboussolé par l'absence de Kiwi ces dernières heures. Il entra dans sa chambre et posa sa mallette de travail à l'entrée avant d'allumer la lumière devant l'obscurité des lieux. Après avoir retiré sa veste, il se rendit dans la salle de bain. La première chose qu'il faisait en rentrant du travail était avait tout de se laver. Jeremy était très à cheval sur l'hygiène, aussi bien chez lui qu'au laboratoire. C'était une qualité qu'il jugeait nécessaire pour travailler dans ce genre d'environnement. Il en profita pour se débarrasser de son uniforme gris et professionnel, qu'il troqua en sortant par quelque chose de plus agréable à porter, bien qu'il avait remis une cravate neuve. Il aimait beaucoup le port de la cravate.

Il se rendit ensuite dans la cuisine et commença à faire chauffer de l'eau dans une bouilloire. Rien de tel qu'un bon thé pour démarrer la soirée et terminer la dure journée de labeur. Soudain, il entendit frapper à sa porte. C'était ce genre de chose qui n'arrivait vraiment pas souvent. Mais il convenait toujours d'aller ouvrir. Cette journée avait été très bizarre et il semblerait qu'elle ne soit pas encore tout à fait fini. Qu'elle ne fut pas sa surprise, lorsqu'il entrouvrit la porte, de voir apparaître le visage de Kiwi de l'autre côté. Aussitôt, le jeune homme ouvrit le battant plus grand, les yeux ronds, scrutant de haut en bas la jeune fille à la tignasse trempée et vêtue comme jamais encore il ne l'avait vu. Il ne l'avait pas vu du reste de la journée, c'était un peu comme si elle réapparaissait telle une revenante.

- K-Kiwi ? fit le scientifique, prit au dépourvu, mais qu'est-ce que...Qu'est-ce...Où étiez-vous...Euh...Non, q-qu'est-ce que vous faites ici ?

Il se pencha légèrement sur le côté, comme pour mieux la voir, décelant la petite mine qu'elle avait et soulignant le fait qu'elle devait sûrement sortir de la douche il y a peu.

- Oh euh...Quelque chose ne vas pas ?



_________________


Vidéo de Jeremy:
 

Voix de Jeremy Wink:
 



Revenir en haut Aller en bas
avatar
✗ Sur l'ile depuis le : 16/10/2016
✗ Appels a l'aide : 313
✗ JGolds : 15778

✗ Age du personnage : 24 ans
✗ Métier : Inséminatrice
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 18 Déc - 21:17

ft jeremy strange

area 5 - les hôtels


   
   
   
'ringing my dorr bell, i fell the love
,i'm gonna swing
Si le jeune homme avait tout d'abord ouvert prudemment la porte, il s'était empressé de la pousser entièrement lorsqu'il avait reconnu sa visiteuse impromptue. Kiwi, en train de torturer sa mèche rebelle, la lâcha immédiatement, ne souhaitant pas être prise en flagrant délit de stress. Parce qu'il n'y avait que le stress pour la forcer à toucher à ses cheveux, et elle craignait que le scientifique ne se soit d'ores et déjà rendu compte de cette manifestation bien à elle.
Sauf que la mèche, humide, vint se coller au-dessus de son sourcil, lui obstruant la vue. Elle n'eut d'autre choix que de souffler dessus, en louchant légèrement pour la voir. Finalement, peut-être aurait-elle du la garder en main, cette fameuse mèche. Elle avait été bien punie, pour une fois qu'elle souhaitait prendre soin de ses cheveux.

La vue de Jeremy lui amena un sourire figé, finalement bien plus troublée que prévu de se retrouver face à lui si vite. Mais au fond d'elle, elle ne pouvait nier le sentiment de plénitude qui l'habitait. S'il n'y avait pas eu ce malencontreux baiser entre eux deux, elle aurait été plus que ravie de le voir lui ouvrir sa porte en grand. Et tout au fond d'elle, elle le savait. Restait simplement à prier très fort pour que le scientifique concerné par cette farandole de sentiments ne s'en soit pas encore rendu compte. Sinon, elle allait avoir du mal à lui expliquer ce qui lui arrivait.
Il semblait au moins tout aussi troublé qu'elle, et bégaya en lui posant dix questions à la fois. Kiwi retrouva un petit sourire amusé, presque attendrit. Et un peu soulagé, aussi : elle ne serait pas la seule à perdre ses moyens. Même si elle se serait bien passée de cette réciprocité.

Elle rosit légèrement lorsqu'il la détailla. Effectivement, il avait de quoi être surpris. Il avait l'honneur de voir la Kiwi de tous les jours, celle qui n'était pas apprêtée pour aller travailler au milieu de ce monde presque exclusivement masculin. Face à lui, sa tenue fleurie et sa coiffure négligée ne lui semblait pourtant pas décalée. Parce qu'elle était certaine que si elle lui plaisait - c'était lui qui lui avait dit, d'abord - ce n'était pas que pour ses talons et ses jupes courtes.
Elle leva un à un les doigts au fur et à mesure qu'elle répondait à ses questions successives, ayant finalement retrouvé un joli sourire tant la situation semblait normale. Comme avant.
C'est bien moi, Jeremy. Et j'étais chez moi, puis à la piscine, j'ai pris une demi-journée de vacances. Je suis ici pour m'entretenir avec l'homme que j'aurais éventuellement embrassé devant tous ses collègues, savez-vous s'il est quelque part dans le coin ? Et sinon, je vous remercie, je vais plutôt bien. Et vous ?
Elle avait abandonné là toutes ses bonnes résolutions de s'excuser platement puis de rentrer pour laisser Jeremy réfléchir. Elle soupira mentalement devant la faiblesse dont elle était parfois capable. Tout en gardant ses yeux pétillants de joie rivés sur son interlocuteur, décidant de garder un petit mètre de distance de sécurité entre eux deux. Savait-on jamais.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
✗ Sur l'ile depuis le : 15/11/2016
✗ Appels a l'aide : 309
✗ JGolds : 11176

✗ Age du personnage : 28 ans
✗ Localisation : http://jwrenaissance.forumactif.org/t235-portable-de-jeremy-strange#5856
✗ Métier : Scientifique en charge des analyses
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 18 Déc - 21:41




Jeremy ouvrit la porte à Kiwi au moment même où celle-ci se battait avec une mèche humide de ses cheveux. Il prit son temps pour la contempler sous toutes ses coutures tant il était ébloui de cette nouvelle image de la scientifique qu'il n'avait l'habitude de voir qu'en blouse blanche, jupe et talons. Il pouvait néanmoins concevoir le fait que les gens pouvaient être bien différent entre le travail et le domicile. Il en avait la preuve devant les yeux. Il n'avait cependant pas souvenir d'avoir dit à Kiwi dans quelle chambre d'hôtel il se trouvait. Et cela ne pouvait pas être le fruit du hasard que de l'avoir devant sa porte. La venue de la jeune fille était encore un mystère pour lui, à moins que cela ne soit lié à ce qui était arrivé ce matin. Confus, le jeune homme bégaya plusieurs questions en même temps avant de se taire, se considérant pas très malin. Il en vint par la suite à demander à la jeune femme si elle allait bien, se rappelant de son absence de l'après-midi. Le sourire de cette dernière était néanmoins rassurant.

C'est bien moi, Jeremy. Et j'étais chez moi, puis à la piscine, j'ai pris une demi-journée de vacances. Je suis ici pour m'entretenir avec l'homme que j'aurais éventuellement embrassé devant tous ses collègues, savez-vous s'il est quelque part dans le coin ? Et sinon, je vous remercie, je vais plutôt bien. Et vous ?

- Euh-je...

Elle avait une manière de présenter les choses bien à elle, c'était le moins qu'on puisse dire. Il ne savait pas trop comment répondre à Kiwi, vu la manière dont elle avait posé la question.

- Je vais bien, répondit-il rapidement comme pour se débarrasser d'ore et déjà de la question la plus facile, et...Je suis là.

Que dire de plus ? C'était bien lui qu'elle cherchait non ? Même s'il ressentait une certaine gêne lorsque la jeune fille venait à rappeler ce qui était arrivé ce matin. En tout cas, elle n'avait pas l'air trop mal vis à vis de cela.

- Venez-vous me parler de ce qui s'est passé à la pause de dix heures ce matin ? demanda le jeune homme par la suite, est-ce que votre congé de cet après-midi est lié à ce fait ?





_________________


Vidéo de Jeremy:
 

Voix de Jeremy Wink:
 



Revenir en haut Aller en bas
avatar
✗ Sur l'ile depuis le : 16/10/2016
✗ Appels a l'aide : 313
✗ JGolds : 15778

✗ Age du personnage : 24 ans
✗ Métier : Inséminatrice
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 18 Déc - 22:04

ft jeremy strange

area 5 - les hôtels


   
   
   
'ringing my dorr bell, i fell the love
,i'm gonna swing
En arrivant à Isla Nublar quelques mois plus tôt, jamais la jeune femme n'aurait pensé devoir un jour s'expliquer avec un collègue à propos d'un baiser qu'elle lui aurait volé. En tenue à fleurs. Devant la porte de sa chambre, dont elle avait honteusement soustrait le numéro à un homme charmant normalement tâché de respecter un strict secret professionnel.
Décidément, rien ne se passait comme prévu sur cette île. Autant pour les dinosaures que pour les humains suffisamment pour venir habiter avec eux. Au moins, il semblait y avoir une justice. Tout le monde était logé à la même enseigne.

Elle voyait bien que ses réponses - et ses questions - avaient encore plus troublé Jeremy que sa simple présence. Il avait cette façon de découper les phrases, de répondre lentement et par à coups qui lui appartenait, et que désormais Kiwi savait déceler. Et elle avait honte de lui causer tant de soucis. Et elle était désolée d'avance pour la conversation qui ne tarderait pas à s'en suivre.
Elle rougit brusquement lorsqu'il lui rappela le pourquoi du comment elle était venue frapper à sa porte. Comme quoi, lui aussi il pouvait être tenace quand l'envie lui en prenait. Un peu comme elle, la dernière fois qu'il lui avait caché le motif exact de sa question. Il apprenait vite, visiblement. Ou se permettait d'être un peu différent avec elle parce qu'ils étaient devenus plus proches au fil de leurs rencontres.

Mais cette fois-ci, elle n'allait pas pouvoir s'en sortir avec une ou deux blagues, ou en éludant la question. Et encore moins en lui fermant la bouche d'un deuxième baiser. Parce qu'elle aurait eu vraiment peur que cette fois-ci, il parte en courant. Ce qu'il aurait d'ailleurs eu entièrement raison de faire. Ce qu'elle faisait là, ce n'était ni plus ni moins que du harcèlement.
Elle baissa les yeux vers le sol, un peu honteuse. Non, décidément, elle n'était pas prête psychologiquement pour aborder le sujet. Et elle ne le serait jamais. Du coup, il allait nécessairement falloir qu'elle se lance à un moment donné.
Hm... J'ai pensé que je pouvais tout aussi bien m'absenter du laboratoire afin de faire taire les commérages.
C'était en partie vrai. Elle avait surtout voulu quitter cette atmosphère pesante, remplie de l'homme qu'elle venait d'embrasser. Mais aussi faire taire une partie des commérages. Une petite, infime, minuscule partie. Mais c'était toujours ça de pris.
Elle reprit une couleur rouge pivoine - qui allait finir par devenir une sorte de maquillage, tant elle avait l'impression que ses joues la brûlaient de honte - avant de demander timidement à Jeremy.
Est-ce que surtout vous, vous avez envie d'en parler ? Si cela vous est préférable, on peut également faire semblant d'avoir oublié...
Sa voix se brisa sur la fin de sa phrase. malgré toutes les difficultés qui s'annonçaient avec l'idée de cette embarrassante conversation, elle n'avait pas envie de faire semblant d'oublier. Tout simplement parce qu'elle doutait pouvoir y parvenir...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
✗ Sur l'ile depuis le : 15/11/2016
✗ Appels a l'aide : 309
✗ JGolds : 11176

✗ Age du personnage : 28 ans
✗ Localisation : http://jwrenaissance.forumactif.org/t235-portable-de-jeremy-strange#5856
✗ Métier : Scientifique en charge des analyses
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 18 Déc - 22:37




Que de gêne, d'embarras, avec un soupçon de honte qui embaumait l'air ambiant du couloir. La voix des deux protagonistes, bien que calme et basse, s'étalait par l'echo de ce même couloir dans une douce résonance. Jeremy voulait s'assurer de la raison qui avait poussé Kiwi à venir toquer à cette porte. Pour gagner du temps, il le lui demanda carrément. Sa grande curiosité jouait aussi beaucoup car c'était pour lui, un nouveau mystère à élucider. Pourtant, cette demande semblait affecté la jeune femme, peut-être couverte de honte comme Jeremy le croyait lorsqu'il avait remarqué son absence cet après-midi.

Hm... J'ai pensé que je pouvais tout aussi bien m'absenter du laboratoire afin de faire taire les commérages.

Jeremy fronça légèrement les sourcils en réfléchissant à cette hypothèse. En fait, selon lui, il y avait peu de chance que ça marche non ? Une fuite après un baiser avait de quoi susciter de nombreuses rumeurs et plus encore par tous ceux qui avait vu Jeremy faire le tour de tous les laboratoires pour retrouver sa jeune collègue disparue, en vain.

- Est-ce là, votre raison ?
fit-il par la suite.

Il marqua une petite pause, sans attendre forcément une confirmation de la scientifique avant d'ajouter :

- J'ai cru que...Vous me fuyiez. Que vous regrettiez peut-être...

S'il avait bien peur d'une chose, c'est que quoi que ce soit, soit susceptible de bouleversé la bonne entente qui régnait entre lui et Kiwi. Au fond, il était plutôt soulagé que la jeune fille soit venue lui parler. Au moins, ça voulait dire que le lien qu'il avait su établir avec elle n'était pas brisé.

Est-ce que surtout vous, vous avez envie d'en parler ? Si cela vous est préférable, on peut également faire semblant d'avoir oublié...

- Je ne sais pas oublier, répondit machinalement le jeune homme.

Ni même faire semblant au final. Comment faire semblant ? Quand bien même, toute la scène avait été vu par le laboratoire entier. Même si ces deux là parvenait à ignorer ce qui était arrivé, il finira toujours par venir quelque chose qui le leur rappellera et peut-être pas de façon positive. Soudain, le sifflet de la bouilloire retentit. Jeremy jeta un coup d'oeil à l'intérieur avant de reposer son regard sur sa collègue.

- Ehm...Peut-être...Voulez-vous entrer ? Ce serait peut-être plus avantageux que de rester sur le palier. De plus...J'ai cru remarqué l'humidité abondante de votre chevelure. Je m'en voudrais atrocement que vous finissiez en proie à la maladie en restant dans ce froid couloir...Vous savez, les bactéries responsables des rhumes ou de la grippe se développent plus quand la température du corps chute notamment à cause de l'humidité et du contact de l'air. Le système immunitaire y est aussi...plus faible.

Heureusement qu'il faisait relativement bon sur l'île. Il n'y avait pas d'hiver, pas de neige, pas de blizzard. Encore heureux, sinon Kiwi serait capable de risquer la pneumonie ou une bonne bronchite bien coriace !



_________________


Vidéo de Jeremy:
 

Voix de Jeremy Wink:
 



Revenir en haut Aller en bas
avatar
✗ Sur l'ile depuis le : 16/10/2016
✗ Appels a l'aide : 313
✗ JGolds : 15778

✗ Age du personnage : 24 ans
✗ Métier : Inséminatrice
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 18 Déc - 23:04

ft jeremy strange

area 5 - les hôtels


   
   
   
'ringing my dorr bell, i fell the love
,i'm gonna swing
Bien évidemment, il n'était pas dupe, et n'avait que peu cru son demi-mensonge. Il allait vraiment falloir qu'elle soit franche avec lui. Sinon, elle ne donnait pas cher de sa peau. Dans le sens où il ne tarderait pas à se rendre compte à quel point elle était douée pour dissimuler la vérité. Et elle doutait que ce soit très plaisant, une femme menteuse. Surtout pour Jeremy, pétri de valeurs et de vertus, que par ailleurs la jeune femme admirait.
Mais lorsqu'il évoqua la possibilité qu'elle l'ait fuit, ou ait regretté son geste, elle lui adressa un regard peiné. Décidément, ils avaient parfois de sérieux problèmes de communication. Il allait vraiment falloir qu'elle tente d'être davantage transparente avec le jeune homme. Il avait du mal à comprendre les relations humaines, et voilà qu'elle arrivait, femme pleine de contradictions, timide et torturée par son passé, mais également capable de l'embrasser en public après lui avoir avoué qu'il lui plaisait.

Elle tenta donc de dissiper le malentendu. Mais elle n'eut toujours pas le courage de se montrer franche, s'étant enlisée dans la dissimulation de sentiments, chose pour laquelle elle était passée maître. Aussi resta-t-elle évasive, encore une fois, affichant un léger sourire d'excuse, que Jeremy pourrait assimiler à ce qui lui plaisait.
Je vous assure, il n'en était rien.
Lorsqu'il lui fit remarquer qu'il ne pouvait pas oublier, elle hocha la tête. Bien entendu. Et elle, elle avait un instant oublié à quel point son cerveau était assimilable à un disque dur. Avec une mémoire qui semblait illimitée.
La bouilloire cria derrière lui, et cela sembla ramener le jeune homme dans le monde réel. Il lui proposa de rentrer, ce qu'elle accepta d'un signe de tête en le suivant dans l'appartement, et en fermant soigneusement la porte derrière elle. Lorsqu'il s'inquiéta pour ses cheveux mouillés, elle rit légèrement. Ah. Plus elle apprenait à le connaître, et plus elle se rendait compte que la question "Avez-vous déjà eu une femme dans votre vie" avait été inutile à poser. Elle le rassura cependant.
Ne vous inquiétez pas pour moi. Les nuits sont chaudes, ils seront rapidement secs.
De toutes façons, elle dormait les cheveux détachés. Ils avaient tout le loisir de sécher pendant la nuit, éparpillés sur l'oreiller, formant de formidables nœuds qu'elle avait le déplaisir de démêler le matin.
Elle jeta un léger coup d’œil à la ronde, ne souhaitant pas être intrusive. Mais elle arrêta bien vite, prise d'une envie subite d'être réellement franche, et de ne pas lui mentir quant au pourquoi du comment elle s'était éclipsée des laboratoires. Bien que sortie de son contexte, elle était certaine que Jeremy parviendrait aisément à saisir le sens de cette réplique.
Regretter ? Vous fuir ? Mais Jeremy ! Si je m'étais écoutée, je serais revenue vous voir à chaque pause, aurais descendu les rideaux et aurait certainement recommencé à vous embrasser. S'il y a bien quelqu'un que je fuyais, c'était plutôt moi.
Elle se moquait bien de le troubler. Elle avait au moins réussi à faire sortir une partie de ce qu'elle avait sur le cœur. Mais elle n'osa pas lui demander de faire de même. Elle avait bien trop peur qu'il lui avoue ne plus jamais vouloir la revoir après ce qu'elle avait fait. Qu'il avait détesté. Que lui, il regrettait. Pour l'instant, elle préférait rester dans l'ignorance. En espérant secrètement qu'elle n'ait pas traumatisé le scientifique à vie.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
✗ Sur l'ile depuis le : 15/11/2016
✗ Appels a l'aide : 309
✗ JGolds : 11176

✗ Age du personnage : 28 ans
✗ Localisation : http://jwrenaissance.forumactif.org/t235-portable-de-jeremy-strange#5856
✗ Métier : Scientifique en charge des analyses
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 18 Déc - 23:34




Jeremy était inquiet pour tout ce qui touchait à Kiwi, en particulier tout ce qui pouvait lui faire perdre son contact. Il se pinça les lèvres en croisant le regard peiné de la jeune fille, se demandant durant un temps s'il avait bien fait de lui dire ses craintes. C'est vrai que penser de la sorte, la scientifique pourrait très bien croire qu'il avait un problème de confiance, à être aussi pessimiste parce qu'elle s'était absenté une après-midi. Mais Jeremy pouvait réellement devenir paranoïaque lorsqu'il ne comprenait pas quelque chose. Surtout quand il n'y avait personne pour lui expliquer. D'ordinaire, en cas de soucis de ce genre, Kiwi était face à lui pour lui dire plus en détail le fond de ses pensées. Mais là, il avait passé des heures sans elle, avec mille question en tête et toute une série d'hypothèse qui se formaient dans sa tête, faute d'avoir sa collègue pour lui donner plus ample explication sur ce qui venait de se produire.

Je vous assure, il n'en était rien.

Voilà qui était déjà plus rassurant. Le jeune homme récupéra alors son petit sourire, soulagé. D'un doigt, il repoussa un peu ses lunettes en arrière, comme à son habitude, et entendit finalement la bouilloire en alerte. C'est alors qu'il proposa à Kiwi d'entrer. Ce n'était pas souvent qu'il avait des invités dans sa chambre d'hôtel mais n'était pas véritablement dérangé d'une telle présence. Il passait si peu de temps ici, que son espace personnel se tournait plus vers son laboratoire qu'ici. Ici, c'était le coin détente privé, rien que pour lui. C'était un lieu de refuge, un lieu de repos, un lieu de calme, de paix, d'intimité à un niveau plus élevé qu'à son travail. Et comme à son travail, l'endroit était impeccablement rangé et propre. Chaque chose était à sa place, rien ne traînait, pas même un grain de poussière, pas un pli clandestin sur les draps, ou les rideaux, pas une tâche sur les fenêtres. Ces dernières étaient si propres qu'on jurerait qu'il n'y en avait pas.

La jeune fille eut un petit rire sur les inquiétudes de santé dont faisait preuve le scientifique à son égard. Il l'appréciait beaucoup, ce rire cristallin qui égayait le visage de Kiwi. Il était agréable à entendre, beaucoup mieux que l'air confus qu'avait la demoiselle à l'ouverture de la porte.

Ne vous inquiétez pas pour moi. Les nuits sont chaudes, ils seront rapidement secs.

Le jeune homme sourit à son tour, à nouveau soulagé. Lui, il ne disait ça que pour son bien après tout. Le temps que Kiwi pénètre la pièce, Jeremy observa chacun de ses mouvements avec une attention toute particulière, souriant, quelque peu nerveux de penser qu'elle voyait sa chambre pour la première fois. Il en tirait une étrange fierté. Un peu comme un enfant qui laissait voir sa chambre à un adulte. Sentiment qu'il laissa tomber aussitôt en demandant :

- Désirez-vous du thé ? L'eau est à point.

Entre le thé, le café, ou le chocolat, c'était véritablement le thé que le jeune homme affectionnait tout particulièrement. Par ailleurs, il n'avait pas de chocolat chez lui. Juste du thé, plusieurs sortes, et un peu de café pour les réveils difficiles. C'est alors que Kiwi se décida à répondre à l'une de ses questions précédentes, qui n'étaient pas des questions en fait :

Regretter ? Vous fuir ? Mais Jeremy ! Si je m'étais écoutée, je serais revenue vous voir à chaque pause, aurais descendu les rideaux et aurait certainement recommencé à vous embrasser. S'il y a bien quelqu'un que je fuyais, c'était plutôt moi.

Confidence exceptionnelle, Jeremy en resta bouche bée. A vrai dire, connaissant Kiwi, il ne savait pas trop de quelle façon il devait prendre ses paroles. De la première à la dernière. Cette confusion abaissa son sourire et son regard pénétrant trahissait ses réflexions en cours. Toujours rien dans les fichiers cela dit.

- Excusez-moi, fit-il, je ne pense pas comprendre.




_________________


Vidéo de Jeremy:
 

Voix de Jeremy Wink:
 



Revenir en haut Aller en bas
avatar
✗ Sur l'ile depuis le : 16/10/2016
✗ Appels a l'aide : 313
✗ JGolds : 15778

✗ Age du personnage : 24 ans
✗ Métier : Inséminatrice
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 19 Déc - 0:04

ft jeremy strange

area 5 - les hôtels


   
   
   
'ringing my dorr bell, i fell the love
,i'm gonna swing
Elle se serait coupée un bras plutôt que de l'avouer, mais elle était plus qu'impressionnée d'entrer dans la chambre de son collègue. Elle avait toujours considéré que sa chambre à elle était un endroit secret. Ou même plus généralement son appartement. Sa décoration, riche et éclectique, trahissait ses origines multiples et des années à amasser tout et rien. Sauf que chaque objet, chaque couleur, avait une signification particulière. le livre de sa vie était grand ouvert, dans sa chambre. Et elle se serait sentie plutôt gênée d'y faire rentrer un homme. Baiser ou pas baiser, d'ailleurs.

Mais l'espace de vie de Jeremy était fidèle à son propriétaire. Tout était nickel, chromé, propre. Rien de superflu, que de l'utile et du pratique. Le lieu semblait sans âme aux yeux de la jeune femme. Il manquait de chaleur, de vie. Et si sa théorie selon laquelle une chambre pouvait représenter l'esprit profond de son propriétaire, Jeremy avait grand besoin de quelqu'un pour lui montrer à quel point la vie pouvait être joyeuse, pétillante et colorée.
Au hasard, il avait besoin d'une femme. Et encore plus au hasard, d'une femme au nom imprononçable. Au hasard, vraiment.

Il lui proposa un thé, et elle hocha joyeusement la tête. Elle appréciait toujours une boisson chaude, pourvu que le scientifique puisse lui proposer beaucoup de sucre avec.
Avec plaisir. Je vous fais confiance pour la variété.
A vrai dire, elle ne buvait que rarement cette boisson, et par conséquent s'y connaissait peu. Elle préférait de loin s'en remettre aux compétences de Jeremy. D'autant plus qu'elle était certaine qu'il pourrait également lui expliquer quelles étaient les vertus du thé qu'il lui choisirait. Parce qu'en plus, elle aimait beaucoup l'écouter. Son timbre de voix avait tendance à bercer la jeune femme. Elle avait l'impression de s'enrouler dans sa voix grave lorsqu'il lui parlait longtemps. Comme une couverture au coin du feu. C'était indéniablement très agréable.

Elle s'était doutée qu'elle parviendrait à troubler Jeremy. Il perdit son sourire, et elle put presque voir ses méninges s'agiter sous sa boîte crânienne. Oui. Il avait du mal. Au moins autant que lorsqu'elle décidait de ne pas être franche, finalement. Mais maintenant qu'elle s'était libérée d'une partie de son poids, elle se sentait capable de continuer à être franche avec lui. S'il voulait toujours de sa franchise. Chose qu'elle lui proposa immédiatement, écartant de son esprit toutes les conséquences qu'une telle proposition pouvait avoir.
Je serais ravie de tout vous expliquer. Mais en échange, promettez-moi de me poser toutes les questions qui vous passent par la tête. Même celles qui vous semblent... Inappropriées. S'il-vous-plaît.
Elle lui adressa un regard digne d'un chiot battu, priant intérieurement pour que le scientifique accepte ce drôle de marché entre eux deux. Elle chercha ses mots quelques instants pour tenter de lui expliquer de la façon la plus simple possible. Comme si elle avait du l'expliquer à un enfant. Cette comparaison lui arracha un sourire attendri, avant qu'elle ne se décide à reprendre la parole pour montrer sa bonne fois.
Bien que je vous l'ai clairement volé, j'ai... apprécié. Notre baiser. Qu'en est-il de vous ?
Elle n'osait pas le lui dire, mais elle attendait cette réponse avec une farouche impatience.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
✗ Sur l'ile depuis le : 15/11/2016
✗ Appels a l'aide : 309
✗ JGolds : 11176

✗ Age du personnage : 28 ans
✗ Localisation : http://jwrenaissance.forumactif.org/t235-portable-de-jeremy-strange#5856
✗ Métier : Scientifique en charge des analyses
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 19 Déc - 0:50




Kiwi accepta la proposition de l'homme sans hésiter.

Avec plaisir. Je vous fais confiance pour la variété.

Jeremy eut un grand sourire, parfaitement ravi de cette réponse. Il désigna le canapé à sa jeune collègue, dans l'espoir qu'elle s'accorde à l'invitation et s'y installe. Ce canapé faisait face à une table basse qui elle même faisait face à un fauteuil, parfait pour prendre un thé dans de bonnes disposition. En somme, le canapé tout comme son compère à une place arborait une jolie couleur verte émeraude à l'aide de plaid qui les recouvraient tous les deux, sans doute pour éviter que de malheureuses tâches n'abîme les meubles qui seraient très encombrant à aller faire nettoyer ! Quand à la table basse, très simple de nature, elle était tout simplement désertée de tout objet.

Pendant le temps que Kiwi prenait ses aises, le jeune homme s'affaira à la boisson. Il coupa le feu de sa plaque chauffante et prépara le thé comme le ferait tout grand passionné de cette mixture. En outre, Jeremy savait qu'il fallait tout d'abord préchauffer les tasses pour éviter les variations importantes de températures qui pourraient influer sur l'arôme du thé. Il versa une première fois l'eau chaude dedans pour cela avant de vider les béchers dans l'évier. Oui, au fait, Jeremy n'avait pas de tasses. Il usait de bécher, peut-être récupérés au laboratoire, pour cela. Bah, la verrerie de laboratoire avait la propriété de bien garder les liquides au chaud en plus d'en supporter les degrés sans faillir ! Le jeune homme opta ensuite pour du thé noir. Il laissa tranquillement infusé. 90 °C, trois minutes pile pour le noir. Il installa les deux béchers bouillants sur un plateau, avec cuillères et un sucrier, parfaitement conscient de la faiblesse de sa collègue. Ramenant le tout près d'elle, il lui tendit son bécher, qui avait également la particularité de bien isoler la chaleur afin qu'on ne se brûle pas en touchant le contenant au liquide pourtant brûlant.

- Thé noir, déclara t-il tout sourire, de l'Earl Grey de grande qualité.

Après quoi, le jeune homme s'installa sur le fauteuil, face à la jeune fille avant de lui indiquer qu'il ne comprenait pas trop ce qu'elle voulait dire à l'instant.

Je serais ravie de tout vous expliquer. Mais en échange, promettez-moi de me poser toutes les questions qui vous passent par la tête. Même celles qui vous semblent... Inappropriées. S'il-vous-plaît.

En général, Jeremy ne parvenait pas à faire la différence entre des questions qu'il convient de poser et d'autres non. Enfin, comment résister à ce regard qu'elle lui lançait comme si sa vie en dépendait. Ca avait l'air sérieux comme histoire. Jeremy était toute ouïe. Il opina du chef avant de répondre :

- Bien sûr. Tout ce que vous voulez Kiwi. J'espère cependant ne pas mettre vos aises à mal.

Un silence s'installa par la suite. Silence durant lequel Kiwi devait à présent chercher quoi lui dire. Silence durant lequel la scientifique était en pleine réflexion. Silence durant lequel Jeremy ne la lâchait pas des yeux, patient, immobile, comme s'il attendait la plus grande des déclarations. Comme si on allait enfin connaître la question de la réponse 42.

Bien que je vous l'ai clairement volé, j'ai... apprécié. Notre baiser. Qu'en est-il de vous ?

L'appréciation de la jeune fille arracha un petit sourire timide à Jeremy, bien qu'il le dissimula rapidement pour laisser place à son tour à la réflexion. Entre ses mains, il faisait doucement tourné le bécher rempli du beau liquide ambré, chaud et parfumé de bergamote, le regard déviant dans son propre reflet qui apparaissait vaguement à sa surface.

- Je...commença t-il, j'apprécie tout en vous, Kiwi.

Il redressa les yeux vers la jeune femme devant lui.

- J'apprécie tout en vous comme jamais je n'avais apprécier quelque chose en personne.

Ce qui n'était pas tellement difficile étant donné ses relations en général.

- Ce baiser y comprit, ajouta t-il, mais...honnêtement, vous avez agit ainsi pour bafouer les pensées disgracieuses de ceux qui étaient présent à ce moment là n'est-ce pas ?




_________________


Vidéo de Jeremy:
 

Voix de Jeremy Wink:
 



Revenir en haut Aller en bas
avatar
✗ Sur l'ile depuis le : 16/10/2016
✗ Appels a l'aide : 313
✗ JGolds : 15778

✗ Age du personnage : 24 ans
✗ Métier : Inséminatrice
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 19 Déc - 1:21

ft jeremy strange

area 5 - les hôtels


   
   
   
'ringing my dorr bell, i fell the love
,i'm gonna swing
Assise dans le confortable canapé, elle put apprécier à quel point le thé que Jeremy lui servit avait le mérite d'être... original. Et encore. C'était presque insulter le curieux breuvage qu'il venait de lui tendre. Elle jaugea d'un œil amusé le bécher dans lequel tournait un liquide noir avec de délicats reflets dorés. Elle n'avait jamais utilisé de la verrerie pour autre chose que... ce pour quoi elle était faite. Les placards de son bureau étaient remplis de tasses et de mugs aux citations amusantes, histoire d'égayer un peu ses journées. Mais cela ne l'étonnait guère, que le scientifique ait carrément ramené de la verrerie de précision chez lui. Pour un peu, son pyjama pourrait très bien être une blouse qu'elle ne hausserait même pas un sourcil.

Elle prit la tasse avec précaution, offrant un sourire éclatant à son charmant hôte. Puis elle y rajouta une quantité astronomique de sucre sans aucune honte. Elle avait nagé plus d'une heure, elle pouvait se permettre un tel excès. Et elle savait bien que ce n'était pas Jeremy qui allait lui faire la moindre remarque. Il lui avait déjà dit que ses adipocytes se portaient très bien.
Il accepta sa proposition alors qu'elle avalait une petite gorgée de thé, les mains enroulées autour du bécher, comme pour les réchauffer pendant une longue nuit d'hiver. Sa maison d'enfance avait une cheminée et si elle fermait les yeux, elle pouvait presque s'imaginer avec quinze ans de mois, en train de siroter une immense tasse de chocolat crémeux devant les bûches crépitantes.

Mais elle ne les ferma pas le moins du monde, les gardant rivés dans les prunelles de son interlocuteur. Elle put ainsi aisément remarquer le sourire dont il la gratifia juste après qu'elle ait avoué avoir apprécié leur moment. Ah-ah. Démasqué. A l'intérieur de Kiwi, une foule de petits bonhommes se mirent à danser la farandole. Elle était heureuse comme une adolescente à son premier rendez-vous. Elle risquait de vite devenir ridicule. Aussi prit-elle la résolution - certainement aussi illusoire qu'éphémère - de se surveiller un peu.
Un sourire réellement béat s'afficha sur le visage de la petite brune lorsqu'il lui avoua apprécier tout d'elle. Et les petits bonhommes reprirent leur farandole de plus belle. Même la question épineuse qu'il lui posa ensuite ne parvint pas à lui faire quitter son immense sourire. Se resservant une petite gorgée, elle finit par poser sa tasse sur la table basse avant de se lever du canapé. Elle détestait rester inactive lors de conversations difficiles. Un peu comme lorsqu'elle était au téléphone, elle devait marcher. Elle commença donc à arpenter la pièce, ne quittant Jeremy que rarement du regard.
Jeremy... Quand une femme dit à un homme que ce dernier lui plaît, cela signifie non seulement qu'elle l'apprécie...
Elle se rapprocha du fauteuil dans lequel ce fameux homme concerné par ses paroles indirectes était assis.
Mais également qu'elle a envie de mieux le connaître...
Elle posa ses mains sur le dossier du fauteuil, caressant du bout des doigts le tissu du plaid vert dont il était recouvert.
Y compris connaître le goût de ses baisers...
Délicatement, elle se pencha, ses boucles rebelles échappées de son chignon venait effleurer la joue du jeune homme alors qu'elle finit par lui murmurer à l'oreille.
Et je vous assure que je n'ai pas besoin d'un public à impressionner pour avoir envie de ce genre de choses, Jeremy.
Elle se redressa vivement afin de rapidement reprendre sa place attitrée sur le canapé. Un sourire désolée s'étendit sur son visage lorsqu'elle tenta de répondre vraiment clairement à la question du scientifique.
Il se pourrait bien que la présence de nos collègues m'ait... galvanisée ? Mais il est certain que j'aurais fini, à plus ou moins long terme, par vous voler ce baiser.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
✗ Sur l'ile depuis le : 15/11/2016
✗ Appels a l'aide : 309
✗ JGolds : 11176

✗ Age du personnage : 28 ans
✗ Localisation : http://jwrenaissance.forumactif.org/t235-portable-de-jeremy-strange#5856
✗ Métier : Scientifique en charge des analyses
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 19 Déc - 1:51




Jeremy posa le plateau sur la table avant de prendre son bécher à son tour, rendant à Kiwi ce grand sourire qu'elle lui offrait depuis un moment. Rien ne pouvait faire plus plaisir au jeune homme que de voir cette femme avec ce gigantesque sourire. Dans ces moments là, tous ses doutes le quittaient. Il savait qu'il était bien avec elle et que c'était réciproque. Il n'y avait plus aucune gêne, plus aucun embarras. Ils étaient là, tout deux devant un thé et il souhaitait que cela dure encore longtemps sans rien pour venir troubler la belle ambiance qui recouvrait la pièce. C'est alors qu'il vit son invitée se lever de sa place. Inconsciemment, l'homme la suivait du regard tandis qu'elle faisait les cent pas dans la chambre, d'une lente cadence de promenade.

Jeremy... Quand une femme dit à un homme que ce dernier lui plaît, cela signifie non seulement qu'elle l'apprécie...Mais également qu'elle a envie de mieux le connaître...

Jeremy ne lâcha pas Kiwi du regard tandis qu'elle s'était approché du fauteuil. Il pivota néanmoins un peu pour pouvoir continuer à la regarder alors qu'elle passait derrière lui. Il redressa ses lunettes, ne disant mot, attendant la suite de ce que Kiwi tenait à lui dire.

Y compris connaître le goût de ses baisers...

Le jeune homme ne bougea pas plus lorsqu'il sentit le souffle chaud de Kiwi sur sa joue. Il déglutit, ressentant une sensation aussi oppressante qu'agréable, les mèches de cheveux évadées du chignon de Kiwi lui chatouillant doucement la joue, le parfum de sa peau dû à la récente douche embaumant son esprit.

Et je vous assure que je n'ai pas besoin d'un public à impressionner pour avoir envie de ce genre de choses, Jeremy.

Aussitôt après, la jeune femme se redressa vivement et s'éloigna, jetant comme un froid soudain dans les sens du scientifique. Ce dernier, rendu muet par ses paroles, la regarda reprendre place sur le canapé face à lui.

Il se pourrait bien que la présence de nos collègues m'ait... galvanisée ? Mais il est certain que j'aurais fini, à plus ou moins long terme, par vous voler ce baiser.

Il était devenu de coutume, pour Jeremy, de ne pas savoir quoi dire lorsque Kiwi entrait dans ce genre de détails. Une fois de plus ainsi, le jeune homme baissa les yeux sur son bécher, en proie à un silence déstabilisant.

- Je...Vous savez...Le thé Earl Grey tient son nom du comte Charles Grey qui a transmis la recette en 1830 à la maison de thé Jacksons of Piccadilly...Comme tous les thés noirs, il est reconnu pour être très bénéfique au système cardiovasculaire. J'ose affirmer que j'ai ainsi...Plutôt bien choisi pour ce soir...

Il marqua une pause, les yeux toujours plongé dans l'ambre de sa boisson. Il laissa le soin au silence de revenir, bien qu'il craignait que cela ne perturbe sa jeune invitée. Au bout d'un moment, il redressa le regard vers elle.

- Ehm...Kiwi ? Si vous vous en souvenez, moi également je vous ai affirmé que...Vous me plaisez. Vous en rappelez-vous...? La...La définition que vous venez d'apporter...Correspond également à l'emploi de cette affirmation que je vous ai dit.

A nouveau, il se tut, mais d'une pause plus courte cette fois-ci, avant de reprendre :

- Et je crois ne pas être en mesure de l'employer pour quelqu'un d'autre que vous.



_________________


Vidéo de Jeremy:
 

Voix de Jeremy Wink:
 



Revenir en haut Aller en bas
avatar
✗ Sur l'ile depuis le : 16/10/2016
✗ Appels a l'aide : 313
✗ JGolds : 15778

✗ Age du personnage : 24 ans
✗ Métier : Inséminatrice
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 19 Déc - 2:27

ft jeremy strange

area 5 - les hôtels


   
   
   
'ringing my dorr bell, i fell the love
,i'm gonna swing
Elle avait tout à fait conscience du trouble qu'elle semait chez le jeune homme. Elle l'avait senti crispé lorsqu'elle s'était dangereusement rapprochée de lui. Et alors qu'elle lui murmurait des mots doux à l'oreille, il avait déglutit, signe de l'inconfort de la situation dans laquelle il se trouvait. Il ne l'avait pas quitté des yeux non plus pendant tout son petit manège dans la pièce.
Et elle était fière. Fière du pouvoir qu'elle semblait avoir sur l'esprit de Jeremy. N'importe quelle femme appréciait de voir que les hommes ne restaient pas insensibles à ses charmes. Et Kiwi était d'autant plus fière que c'était le Jeremy surdoué, intelligent et bien trop réfléchi qui semblait craquer. Sous la carapace de savoir, il lui semblait entrevoir un homme normal. Pas un escargot asexué.

A sa grande surprise - mais parviendrait-elle un jour à s'habituer à ces brusques changements de sujets ? - il embraya sur la nature du thé qu'ils étaient en train de préparer. L'espagnole ne put s'empêcher de lui lancer un regard abasourdi, avant que son regard ne s'éclaire de la lueur de la compréhension. Finalement, le thé avait un quelconque rapport avec leur situation actuelle. C'était une bonne chose que le jeune homme ait éclairci ce dernier point.
Il resta silencieux un instant, et Keaweaheulu le laissa profiter de ce moment. Elle ne voulait en aucun point influencer la réflexion que Jeremy était vraisemblablement en train de mener. Elle avait déjà l'impression de l'avoir trop fait par le passé.

Ses yeux noisettes s'écarquillèrent lorsqu'il avoua qu'elle lui plaisait. Pour de vrai, en connaissant la réelle signification de ce terme, maintenant qu'elle le lui avait expliqué. Une autre farandole de bonhommes démarra, et elle l'afficha avec un sourire rayonnant. Elle était heureuse, indéniablement. Comme une gamine devant un sapin de Noël bien garni. Elle avait trouvé un cadeau qui valait la peine d'avoir attendu.
Tout d'abord, elle ne sut pas immédiatement quoi répondre, ou quoi faire. Elle ne voulait pas gâcher la magie du moment. L'espèce d'harmonie qui avait envahi la pièce. Pour se donner une contenance, elle sirota son thé, refusant de quitter Jeremy du regard.

Elle finit par se décider et se leva, pour aller s'asseoir sur le rebord de la table basse de l'autre côté, exactement face à Jeremy, ses jambes effleurant les siennes. Elle était plus basse que lui - table VS fauteuil oblige - mais aussi plus proche, et c'était là tout le but de la manœuvre.
Dans ce cas-là, Jeremy, de quoi avez-vous envie ? N'importe quoi. Tout ce qui vous passe par la tête.
Elle mourrait d'envie de se redresser légèrement pour lui voler un second baiser. Et plusieurs autres après. Mais elle avait bien compris que, si elle voulait faire quoi que ce soit avec lui, elle avait intérêt à se montrer patiente. Très patiente...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
✗ Sur l'ile depuis le : 15/11/2016
✗ Appels a l'aide : 309
✗ JGolds : 11176

✗ Age du personnage : 28 ans
✗ Localisation : http://jwrenaissance.forumactif.org/t235-portable-de-jeremy-strange#5856
✗ Métier : Scientifique en charge des analyses
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 19 Déc - 3:00




Quelle étrange ambiance. Elle avait tourné autrement. Jeremy ne saurait l'expliquer. Il y avait encore pour lui des zones d'ombres dans tout ça. Et bien qu'il avait promis à la jeune femme de lui poser toutes les questions nécessaires, au final, il ne savait pas quelles questions il fallait poser pour éclairer ces ombres. Il fini par avouer, s'étonnant lui même, des choses qu'il ne dirait à personne d'autre. Oh bien sûr, ça paraissait évident puisqu'il ne connaissait personne d'autre aussi bien que Kiwi. Cela dit, au fond de lui, il savait que même si d'autres femmes venaient à se montrer sympathiques avec lui, il aurait bien du mal à leur faire savoir la même chose, car il était persuadé qu'il ne penserait pas la même chose d'elles. C'était une sensation plutôt bizarre que de se douter de ce genre de chose de l'avenir. Quoi que pour lui, il sentait que ce serait miraculeux qu'il plaise à d'autres femmes. Une déjà, Kiwi, c'était un peu comme un miracle. Le plus frustrant dans tout ça, c'était que rien ne l'avait préparé à un tel phénomène. Aucune branche de ses neurones n'était capable de lui apporter des réponses claires et précises. Dans un sens, il était à la fois très heureux, mais aussi très égaré.

Soudain, la scientifique se leva à nouveau de son poste. A nouveau, Jeremy, qui venait de boire une gorgée de son thé, se stoppa dans sa manœuvre pour la suite des yeux, sans quitter le confort de son fauteuil. Kiwi s'installa alors sur la table qui se trouvait devant lui. C'était une habitude bien à elle de s'asseoir ainsi sur les tables semblerait-il, mais cette proximité n'arrangeait en rien en l'étrange sentiment que Jeremy avait au fond de lui. Cette sensation bizarre et inconnue qui le rongeait de l'intérieur. Pourtant, il ne pouvait détacher son regard des prunelles de Kiwi, qu'il avait dû baisser sur elle tant elle avait à nouveau perdu de la hauteur en s'installant sur la table basse.

Dans ce cas-là, Jeremy, de quoi avez-vous envie ? N'importe quoi. Tout ce qui vous passe par la tête.

De quoi avait-il envie ? Voilà une question à laquelle il ne s'était pas vraiment attendu. Il se retint de la répéter comme pour désirer plus d'explications, de peur de passer pour un ignorant, ce qu'il était, dans ce domaine, n'ayons pas peur de le dire. A nouveau, il déglutit, ses iris sombres et chaleureux calés dans le regard plus clair de la jeune fille, comme s'il voulait en examiner chaque parcelle autour de ses pupilles, dans un regard intense.

- Je...

Que répondre à cette question réellement ? Ca ressemblait presque à une question piège. Tout ce qui lui passait par la tête ? En règle générale, il y avait toujours un nombre incalculable de chose qui lui passait par la tête mais très curieusement, en cet instant précis, c'était un véritable trou noir dans son esprit. Le néant. Le vide absolu. Rien ne pouvait l'aider à décocher une réponse à la demande de Kiwi. La paralysie totale du cerveau. Pour s'en protéger, il était bien tenté de lui cité une liste très précise de tout les thés existants accompagnés de leur vertu première sur l'organisme, mais il n'en fit rien à la dernière minute, encombré par le silence pionnier de l'atmosphère. Mais le jeune homme n'avait pas décroché une seule seconde son regard des yeux de Kiwi. Au fond, la contemplation de son visage suffisait déjà à ce qu'il désirait, si proche de lui.

- Je désirerais...commença t-il doucement, à mon tour découvrir la saveur de votre baiser...Je crains...Ne guère en avoir eu le temps ce matin.


_________________


Vidéo de Jeremy:
 

Voix de Jeremy Wink:
 



Revenir en haut Aller en bas
avatar
✗ Sur l'ile depuis le : 16/10/2016
✗ Appels a l'aide : 313
✗ JGolds : 15778

✗ Age du personnage : 24 ans
✗ Métier : Inséminatrice
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 19 Déc - 9:26

ft jeremy strange

area 5 - les hôtels


   
   
   
'ringing my dorr bell, i fell the love
,i'm gonna swing
Si l'atmosphère semblait pesante, pour Keaweaheulu il n'en était rien. Elle se sentait envahie par une sorte de plénitude, comme si elle regardait toute cette scène depuis l'extérieur. Et, jeune femme romantique et très fleur bleue qu'elle était, la jeune femme était ravie de la tournure que prenaient les événements. Elle en était d'autant plus heureuse que c'était à elle que ces joyeux événements étaient en train d'arriver. A elle, et à son charmant compagnon.
Elle l'observa déglutir, tenter de commencer un phrase puis se raviser. En même temps, même elle aurait eu du mal à répondre à la question qu'elle venait de lui poser. Alors ce n'était guère étonnant que le timide scientifique, à qui tout ceci semblait arriver pour la première fois, ne sache pas quoi faire. Mais elle refusait de l'aider ; il devait découvrir tout seul la complexité de ses sentiments. Kiwi n'oserait jamais l'aider à les analyser. Elle aurait trop peur de se tromper, d'espérer, pour finalement être blessée.

La réponse qu'il lui donna - finalement pas hésitante que ça vu le contenu, si elle elle avait du lui réclamer un baiser à haute voix elle aurait été autrement embarrassée - ne fit qu'étonner davantage l'espagnole. Allons bon. Elle en mourrait d'envie, c'était bien vrai, et son regard déviant parfois sur les lèvres du scientifique ou l'arête de sa mâchoire avaient déjà du la trahir. Mais jamais elle n'aurait imaginé que ce serait lui qui le lui demanderait.
Elle ne le fit pas répéter deux fois, et se pencha vers l'avant pour récupérer le bécher que Jeremy tenait dans ses mains avec un léger "Permettez ?" en guise de demande d'autorisation. Elle déposa le thé fumant sur la table, juste à côté du sien.

Puis elle se leva, fit un micro-pas pour venir se coller au fauteuil, et tira légèrement sur sa robe pour la remonter et s'installer à califourchon sur les genoux de Jeremy. Elle se moquait bien du fait que ses cuisses soient trop découvertes. De un, elle faisait confiance à Jeremy pour ne pas baver dessus. De deux, elle se surprenait à penser que, dans un futur plus ou moins proche, le scientifique ne lui réclamerait pas que des baisers. Donc oui, elle ne fit pas plus attention que ça à sa tenue pour le moins inappropriée. Elle ne mettait que rarement de pantalons, c'était un risque à prendre que de découvrir ses cuisses.
Elle lui adressa un sourire heureux, bienveillant. Elle n'avait pas peur qu'il la repousse - après tout, c'était lui l'instigateur de ce baiser - mais qu'il soit surpris de l'audace de la petite brune. Parce qu'à vrai dire, elle se surprenait elle-même. Mais plutôt mourir que l'avouer.
Désolée, je m'apprête vraisemblablement à vous en voler un deuxième. Vous aurez tout le loisir de vous rattraper par la suite, promis.
Elle se pencha en avant, sa main droite venant se poser à plat sur le torse de Jeremy pour assurer son équilibre. Dès que leurs lèvres se touchèrent, la jeune femme ferma les yeux, réflexe vieux comme le monde. Pour oublier tout ce qui n'était pas eux, ce baiser, et les sensations qui l'accompagnaient.
Elle tenta de se rattraper du baiser volage qu'elle lui avait infligé le matin-même et lui en fit plusieurs. Doucement, lentement, elle explora ses lèvres. Il avait un goût de thé qui la fit sourire béatement. Elle avait un Jeremy goût thé noir. L'idée lui plaisait assez.
Elle recula enfin, délaissant les lèvres du jeune homme, et déposa un léger baiser sur le bout de son nez, avant de reculer encore un peu pour avoir le loisir de voir son visage entièrement. Un sourire mutin s'étira sur les lèvres de la jeune femme lorsqu'elle lui demanda :
Et maintenant, Jeremy ? De quoi avez-vous envie ?
Elle était prête à continuer son curieux manège longtemps. Elle voyait là une opportunité en or de ne pas brusquer Jeremy en respectant ses diverses demandes et en allant à son rythme. Et elle comptait bien saisir cette drôle d'opportunité...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  SuivantVoir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Sujets similaires
-
» Présentation de la petite dernière : Let's Swing
» Le rêve européen de Jeremy Rifkin
» [Paris By night] Abel - personnage de Jeremy
» Diablo Swing Orchestra
» Cor de chasse - Left Swing

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jurassic World Renaissance ::  :: AREA 5 - LES HOTELS :: Le loch Ness :: Les chambres-
Sauter vers: