AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Jurassic World Renaissance a ouvert ses portes le 28/09/2016
et nous sommes heureux de vous accueillir sur ce forum!
Plein de personnages en libre service vous
attendent afin de commencer cette belle aventure,
n'hésitez pas à aller les voir.

Vous avez envie de poster une petite annonce dans cette barre
de recherche pour vous donner plus de chances de
trouver votre bonheur?
N'hésitez pas à le demander!
Pour en savoir plus c'est ici:
PETITES ANNONCES

LES PREDEFINIS DE JWR
Vous aimez avoir des liens importants dès votre arrivée
et vous souhaitez que votre personnage puisse accomplir de
grandes choses sur JWR? Pourquoi ne pas opter pour un de nos prédéfinis?
Ils sont cools, et vous apporteront une aisance en jeu à ne pas négliger!
Pour les voir de plus près:
Liste des prédéfinis


 :: Archives des Rps Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

"Lo siento !" || Lucia & Keaweaheulu

Invité
Mer 9 Nov - 17:32
Invité

Lo siento.


FT Keaweaheulu L. Alvaro




-----------------------------------------------


Je ne pensais pas qu'un être humain pouvait atteindre un tel stade de fatigue.
Hier soir, je suis restée éveillée jusqu'à des heures impossibles, trop préoccupée par les rapports encore lisibles que j'avais pu dénicher en farfouillant dans les archives à moitié détruites.

J'avais donc passé la nuit – ou presque, à emmagasiner toutes les informations contenues sur ces petits bouts de papier, encore intacts malgré les événements.

Mais le réveil, deux heures plus tard, fut très difficile. Je me croirais presque revenue quelques années plus tôt, lors de mes examens finaux en doctorat. Et même si je garde un très bon souvenir de mes années universitaire, l'ambiance tendue des révisions intenses, des nuits blanches à étudier et à stresser, pour ensuite avaler énergisants et autres sucres rapides pour tenir pendant la journée, je m'en passerais bien.

Me traînant lamentablement hors de ma salle de bain, je m'habillai au ralenti. Le premier jeans passant sous ma main ferait l'affaire.
Heureusement, aujourd'hui je n'avais rien à faire – à moins qu'une urgence survienne, et je priai de toute mon âme que cela n'arrive pas aujourd'hui.

Finalement, à moitié réveillée, pas maquillée et les cheveux camouflés en un chignon sauvage, je descendis, encore dans le gaz, me chercher un café. Très fort.
Avec, dans l'autre main, mes propres notes sur les derniers jours écoulés.

La cafétéria se remplissait déjà, c'était l'heure du matin, où tous se pressaient pour venir chercher leur booster pour la journée.
En me voyant arriver, la petite jeune qui s'occupait du café me sourit et me demanda :

- « Comme d'habitude, je suppose ?
- Merci, c'est gentil. »
dis-je en sortant déjà les quelques pièces pour payer le café.

Quelques minutes plus tard, je saluai la serveuse d'un signe de tête, et sortit de la cafétéria. Une main tenant mon carnet de notes, que je parcourai distraitement des yeux, l'autre main occupée par mon gobelet en carton, que je portai à mes lèvres.
Enfin, c'en était mon intention, quand je me cognai assez violemment contre quelque chose.

Mon premier réflexe fut d'écarter mon carnet pour éviter de l'abîmer avec mon café, qui finit directement sur mon tshirt et mon jeans.

- « Putamadre ! »  Les mots espagnols s'échappèrent bien malgré moi sous le coup de la douleur. Le café était brûlant, et j'étais bonne à reprendre une douche et aller me changer.  «  Lo siento » ajoutai-je quand même, toujours en espagnol, en remarquant que je n'avais pas percuté  quelque chose mais plutôt quelqu'un.

Il me fallut quelques secondes pour réaliser que je parlais toujours dans ma langue natale. J'avais souvent tendance à y revenir lorsque quelque chose me surprenais ou me faisait mal. Comme le café, brûlant, et que je n'aurai pas vraiment eu le temps de déguster.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Jeu 1 Déc - 19:58
Invité

ft lucia pérez

area 5 - les hôtels


   
   
   
long way 'round, The one with the prettiest of views
,sure would like some sweet company
L'avantage de travailler dans une structure aussi grande, c'était qu'on pouvait faire ce qu'on voulait de ses horaires de travail. Tant qu'elle justifiait ce pour quoi elle était payée, Keaweaheulu pouvait choisir elle-même à quelle heure elle arrivait le matin, et à quelle heure elle partait rejoindre ses pénates. Ce qui l'arrangeait bien. Certains matins, le réveil était vraiment difficile.

Cette fois-ci, elle était plutôt normale. En témoignait le brouhaha qui s'élevait de la cafétéria. Elle avait adopté des horaires de bureau, pour aujourd'hui. Juchée sur ses escarpins -et surtout complexée par sa petite taille- elle descend tranquillement le monumental escalier qui va lui permettre de prendre quelques viennoiseries à emporter. Le sucre, c'est son péché mignon. Presque à la limite de la drogue. Dure, la drogue.
Peu de ses collègues sont des femmes, et elle a l'impression de se retrouver une nouvelle fois à l'école, où la plupart des élèves étaient masculins, comme si le milieu de la recherche réussissait mieux aux chromosomes Y qu'aux chromosomes X. Ce qui ne l'empêche pas pour autant de souvent travailler en robe ou en jupe. Habitude héritée de son enfance, où elle compensait sa coupe à la garçonne par des tenues plus féminines.

Toute à ses pensées vestimentaires, elle en oublie de regarder devant elle, et ne parvient pas à s'écarter à temps lorsqu'elle distingue vaguement une jeune femme se rapprocher dangereusement d'elle. Un café renversé plus tard, Keaweaheulu reprend rapidement ses esprits en entendant la jeune femme s'excuser.
No hay ningún problema ! Y para ti ? No es demasiado caliente ?
Si en temps normal pareille maladresse aurait pu irriter la jeune Kiwi, la simple entente de sa langue maternelle vient de lui donner le sourire pour le restant de la journée. Au moins. Pareille intonation ne peut que lui rappeler son enfance et son pays natal, où elle n'est pas retournée depuis bien trop longtemps pour qu'elle ne se sente pas coupable.

Avisant une poubelle juste à sa gauche, elle attrape délicatement le verre en plastique complètement déformé pour aller le jeter, puis revenir rapidement pour s'assurer que sa compatriote n'a qu'un tee-Shirt ruiné à déplorer et rien de plus grave.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Ven 16 Déc - 21:34
Invité
Lucia Pérez a écrit:

Lo siento.


FT Keaweaheulu L. Alvaro




-----------------------------------------------


Je sursautai de surprise lorsque la personne que j'avais percutée me répondit, elle aussi, en espagnol.
Je ne m'attendais pas du tout à tomber sur une telle personne.
Bien sûr, l'île était habitée par des milliers d'habitants, venant des quatre coins du globe, mais quelles étaient les probabilités que je rencontre une hispanophone.

"Je vais bien, merci. Je vais juste devoir changer de Tshirt..." dis-je, légèrement contrite.  "J'aurais dû faire attention, désolé.

Je me rappelai ensuite la raison de ma maladresse - outre la fatigue, j'étais trop plongée dans mes notes pour faire attention à mon environnement.
D'un oeil inquiet, je parcoure rapidement les quelques feuilles et cahiers éparpillés, qui, heureusement, furent épargnés par le café. Je poussai un soupir de contentement.

La demoiselle que j'avais percuté était allée jeter le mug en carton, sur ce temps j'en profitai pour ramasser rapidement tout mon bazar, et me relevai.

"Lucia Pérez" me présentai-je. "Je suis du département animalier."
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jurassic World Renaissance :: Archives des Rps-
Sauter vers: