:: ⋄ Jurassic World ⋄ :: Area 1 - LE VILLAGE ET LE PORT Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
3 jan. 2014 | Champagne on the sea • Jared & Laura
Laura Masrani
⋄ Sur l'ile depuis le : 12/04/2017
⋄ Appels a l'aide : 242
⋄ JGolds : 61298

⋄ Age du personnage : 28 ans
⋄ Localisation : En plein coeur de Jurassic World
⋄ Métier : PDG honorifique de Masrani Global Corporation, victime préférée d'Eric Green, Digne fille de son père
Cher monsieur Walker,
Au vu des événements ayant récemment eu lieu sur Isla Nublar, je n’ai malheureusement pu tenir mon rôle d’hôtesse faisant suite à votre invitation à nous rejoindre. J’en suis tout à fait navrée et j’espère pouvoir me rattraper.
Rendez-vous au Port ce jeudi à 5:00 pm. J’espère que vous n’avez pas le mal de mer.

Laura Masrani


***

« Monsieur Miller. Considérez cet événement dans mon agenda comme un rendez-vous professionnel qui, au lieu de se passer dans mon bureau où vous auriez poireauté devant la porte, se tiendra à bord de mon yacht. Par conséquent, si tel est votre souhait, vous pourrez m’attendre sur le quai, là où est votre place. » « Et j’ai des ordres qui ne sont pas les vôtres mademoiselle. » Les lèvres pincées, Laura finit par plisser les yeux. Dégainant alors son téléphone, elle composa le numéro d’Eric Green à la va-vite. Une tonalité retentit. Puis une deuxième. Et la voix de son pire cauchemar résonna dans le combiné. « Ah, mon cher Green… Votre molosse se comporte comme un roquet. Je vous le passe et tâchez de lui expliquer qu’importe le lieu, si je rencontre quelqu’un avec un nom aussi prestigieux que celui des Walker, il n’est guère convié à participer. » Fourrant le portable dans les mains du garde du corps, elle le laissa converser avec le nouveau directeur, préférant se reconcentrer sur des choses bien plus importantes.

Voilà maintenant plus deux semaines que l’homme avait fait son apparition sur l’île et, après avoir encaissé le choc, Laura avait choisi son mode de riposte, se comportant comme n’importe quel enfant riche qu’il pouvait exister sur Terre. N’était-ce pas ce qu’il attendait d’elle ? Cherchant un moyen de multiplier les caprices, tout était prétexte à déranger le directeur dans n’importe quelle situation qu’il soit. Elle l’avait juré au moment même où Julian l’avait évoqué, elle le rendrait chèvre. Julian. La simple pensée de ce prénom réveilla des frissons à travers son corps qu’elle dissimula d’un croisement de bras sur la poitrine. Elle ne savait toujours pas trop comment se comporter dès lors qu’elle l’apercevait, n’ayant pas forcé la rencontre depuis ce soir-là. Evidemment, elle avait fini par renouer avec lui un contact via les messages qu’elle lui envoyait mais, inquiète à l’idée que son téléphone ne soit surveillé – sait-on jamais – elle avait replacé une certaine distance dans les SMS. Mais son médecin avait été clair et, sans avoir de mobilité sur cet index gauche, elle pourrait malgré tout reprendre quelques entrainements sportifs. L’os s’était consolidé, faisant de la section un mauvais souvenir. Seuls les tissus nerveux prenaient le temps de se remettre. Les résultats arriveront entre trois et six mois. Pourquoi fallait-il qu’elle soit toujours pressée ? Pourquoi fallait-il que cela prenne tant de temps ?

Le garde du corps revint vers elle, lui tendant son téléphone. « Monsieur Green ne voit pas d’inconvénient à cette promenade. » « A la bonne heure ! » Le regard qu’elle lui adressait, lui, voulait clairement dire qu’elle aurait pu s’en douter. Et l’homme finit par tourner les talons sur le quai, s’éloignant légèrement. Elle était prête à parier une bonne petite fortune sur le fait qu’il ne manquerait pas de fouiller le phytogéographe quand il arriverait. De son côté, grimpant à bord du yacht, elle ouvrit rapidement le petit frigo qui se trouvait là, trouvant sans souci le champagne et les quelques petites choses à manger qu’elle avait fait préparer. Jared Walker n’était pas n’importe qui et si sa présence relevait d’une invitation, elle espérait bien ne pas le voir tomber dans les griffes de Green trop rapidement. Alors elle lui avait proposé de la retrouver en cette fin d’après-midi pour mieux discuter de choses et d’autres, mais aussi et surtout pour vois si, comme on le lui avait promis, les répercussions ne s’étaient pas faites dans le monde des affaires quant à sa destitution. Vêtue d’une robe longue d’un jaune tournesol, légère au tissu doucement transparent qui laissait paraître la présence d’un maillot de bain sous le vêtement. Elle n’avait pas prévu de piquer une tête, mais c’était la seule tenue qu’elle se voyait porter sur un yacht. Et puis, il fallait bien masquer au mieux cette rencontre comme étant formelle.

Les yeux rivés sur l’horizon, elle admirait l’étendue turquoise, trop heureuse de pouvoir s’évader quelques temps. Pianotant sur son téléphone, elle finit par envoyer un texto à Julian, essayant de lui faire part de son ressenti quant à Miller sans trop en dire. Et elle attendit, ses longs cheveux noirs tombant sur ses épaules.

_________________
This is my legacy
Ven 8 Fév - 0:48
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Sauter vers: