:: ⋄ Jurassic World ⋄ :: AREA 6 - RESTRICTED AREA :: Le centre de contrôle :: Etage Administratif Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Accepter le poids des responsabilités • Ingrid & Laura
avatar
⋄ Sur l'ile depuis le : 12/04/2017
⋄ Appels a l'aide : 192
⋄ JGolds : 57528

⋄ Age du personnage : 28 ans
⋄ Localisation : En plein coeur de Jurassic World
⋄ Métier : Propriétaire de Jurassic World, Digne fille de son père
Ingrid & LauraElle se massa longuement les tempes, relisant ce texte d’une banalité affligeante. Les éloges funèbres n’étaient guère son fort, surtout lorsqu’il s’agissait de ses employés et, pourtant, elle eut l’impression qu’il allait falloir se plier à cet exercice plus souvent dans les mois à venir. Un pressentiment ? La mort de Jason Brown avait mis le doigt sur quelque chose. La sécurité du parc n’était pas suffisante, les risques pris étaient trop grands. Mais il avait fallu un mort pour que cela ne fasse son chemin dans l’esprit de Laura qui n’avait pas même pu se résoudre à se rendre aux funérailles de l’homme en personne, déléguant la lourde tâche à Claire qui attendait par mail son discours du jour. Elle serait probablement huée, mal vue, mais la directrice avait plus l’habitude de ce genre de chose que Laura, encore trop fragile pour que le vernis de sa couverture médiatique ne se craquèle.

Poussant un long soupir, la jeune femme avait fini par mettre la feuille dans le scanner, le transmettant ainsi par internet à son bras droit. Puis, se levant de ce fauteuil de cuir confortable, elle s’avança vers la baie vitrée. La mort. Tout ceci lui paraissait si lointain il y a encore quelques semaines. Et pourtant, sa quête personnelle suffisait à lui rappeler que la fin était omniprésente sur l’île, les restes de son père demeurant là, quelque part. Les bras croisés contre sa poitrine, elle observa cette jungle hostile. Serait-ce son propre cercueil, sa tombe sans qu’elle ne le sache ? Elle préférait ne pas y penser, ne pas envisager le pire quand le meilleur était encore possible. Une robe ivoire drapait son corps, moulant ses formes, soulignant la beauté de celle qui, jadis, posait pour des magazines et défilait sur les podiums. Des chaussures à talons haut venait élancer sa silhouette et ses cheveux étaient accrochés dans une queue de cheval parfaite.

Après avoir passé plusieurs minutes à contempler la beauté des lieux, elle revint à son bureau, observant son agenda. Son rendez-vous ne tarderez pas à arriver, elle le savait. Il serait simple, elle l’espérait. La mort d’un homme haut placé méritait la réflexion d’une suite et celle-ci, Laura y avait longuement réfléchi. Quelqu’un devait reprendre la responsabilité de l’équipe de sécurité. Deux candidats s’étaient détachés aux yeux de la jeune femme : Ingrid Powell et Julian Blake. La première était une femme que Laura respectait énormément, son charisme et le respect qu’imposait sa présence l’intimant profondément. Son parcours n’était plus à refaire et il n’y avait finalement que peu de choses qu’elle avait à prouver. De plus, elle avait été présente, ce jour-là, avait brillamment réagi, su se dévouer aux autres… Là-dessus, Julian arrivait à pied d’égalité. Mais le jeune homme était plus terre à terre, moins réfléchi peut être ? Et, égoïstement, Laura avait pensé qu’avec de telles responsabilité, il ne serait plus en mesure de l’entraîner. C’était donc en toute logique qu’elle avait présenté le nom de l’agent Powell à Claire qui était on ne peut plus d’accord avec elle sur le sujet. Alors, elle l’avait convoquée.

« Mademoiselle Masrani ? Votre rendez-vous est arrivé. » Laura hocha la tête et se leva, s’avançant à la rencontre de l’autre femme, une main tendue pour mieux l’accueillir. « Agent Powell… Soyez la bienvenue. Vous allez bien ? » Question à double tranchant à quelques jours après la mort violente d’un collègue mais nécessaire au protocole. Le sourire de Laura saurait-il combler cela ?
©️ 2981 12289 0

_________________
This is my legacy
Lun 19 Nov - 0:06
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
avatar
⋄ Sur l'ile depuis le : 05/10/2017
⋄ Appels a l'aide : 538
⋄ JGolds : 51869

⋄ Age du personnage : 43 ans
⋄ Localisation : En mission
⋄ Métier : Chef de la sécurité
Graph'Admin

• Plus d'un an après l'arrivée d'Ingrid •
Accepter le poids des responsabilités
Laura Masrani & Ingrid Powell

------------

Le drapeau était toujours en berne dans le service.
Voilà déjà plusieurs jours que nous nous étions rassemblés pour un dernier au-revoir à celui qui avait été à la tête de notre section. Des funérailles concises et sans fioritures comme il aurait aimé qu'elles le soient. Jason Brown avait toujours été un homme impatient, même pour ce qui était de se précipiter dans la mort.
C'était en petit commité que nous lui avions rendu hommage, une poignée de têtes connues pour palier à l'absence des proches. J'avais cru qu'une triste occasion comme celle-là aurait pu ressouder les liens familiaux qui s'étaient distendus avec le temps. Je soupirais. En y réfléchissant bien, cette situation pouvait bien se répéter à l'identique pour chacun d'entre nous : qui viendrait à l'enterrement de Blake, de Mora ou au mien ? Nous avions renoncé à beaucoup de choses pour venir sur l'île, y compris la famille ou ce qu'il en restait à ce moment-là.

Le service minimum tournait tant bien que mal, car il devait composer avec les convalescences et les arrêts de ceux qui étaient présents lors du drame. Individus dont je faisais partie.
Je décroisais les jambes pour me lever et arpenter mon appartement de long en large. En postulant ici, j'avais envisagé que de telles choses pouvaient arriver. Mais de là à y être confronté directement, il y avait de ça tout un monde. Sur l'île, les gens allaient et venaient c'était un fait : soit parce que le sacrifice était trop grand, ou parce qu'il avaient trop à y perdre. Mais Brown lui, j'étais persuadée qu'il resterait. Nous en avions parlé. Longuement. De ça et d'autres choses d'ailleurs. Si bien qu'il en savait plus sur moi que n’importe qui d'autre ici et inversement. Ce n'était pas un collègue qui partait...c'était un ami.

J'avais été convoquée aujourd'hui. Une chose singulière dans ces moments si particuliers.
Non pas que l'on ne cherchait jamais à me voir, mais parce que mon hôte n'était autre que Laura Masrani en personne. Cela n'était jamais arrivé. D'ordinaire, c'était Dearing qui se chargeait de le faire ou alors...Brown. Je me demande si Blake avait aussi été appelé ou Ross, qui était aussi présent dans cette mission. L'un comme l'autre, je n'étais pas préparée à les revoir. Surtout Blake avec qui j'avais eu une violente dispute la veille. J'avais perdu mon sang-froid et je le regrettais. Cela n'arrivait que très rarement, et c'était un fait encore plus exceptionnel que ce soit en public. Il en avait fait les frais et je doutais fort que nous puissions reprendre notre travail d'équipe là où nous l'avions laissé.
Quoiqu'il en soit, il était l'heure pour moi de prendre les devants et de cesser de me terrer dans ma solitude comme je le faisais ces derniers jours. Bien que cela relevait plus d'un ordre que d'une requête, j'avais accepté de rencontrer Masrani. Il était d'ailleurs temps que je me rende à cette entrevue car bien que nous soyons mis à rude épreuve, je ne dérogeais cependant pas de mes principes fondamentaux.

Vêtue d'un pantalon de tailleur noir et d'un simple chemisier blanc tout ce qu'il y avait de plus classique, je pris le chemin du centre de contrôle. J'observais mes traits fatiguées dans le rétroviseur mais à quoi bon faire semblant ? Cela ne changerait pas les choses.
J'étais présente à l'heure prévue, comme toujours, et patientais avant que l'on puisse me recevoir. Cette situation ne dura pas longtemps puisque l'on vint rapidement à ma rencontre. J'aimais à ce que les choses ne traînent pas et j'étais gré à Laura de m’accueillir dans la minute. Celle-ci, malgré les circonstances, arborait un sourire éclatant et semblait comme à l'accoutumée, sur son 31.

• “Merci beaucoup. ” fis-je en lui serrant la main amicale qu'elle me tendait. J’hésitais une fraction de secondes avant de répondre en toute franchise : “J'imagine que puisque je me tiens encore devant vous, on peut effectivement dire que je vais bien.”

Ce n'était pas un reproche, ni une plainte. Je constatais juste les faits. La vérité était que l'on m'avait déjà connu en meilleur forme et que si je me laissais aller à toutes ces pensées négatives qui tambourinaient dans mon esprit, je ne pourrais être jugée apte. Je la laissais me guider dans ce grand bureau qui offrait une vue surprenante de l'île. Si belle mais si dangereuse. Une fois qu'elle m'eut invité à m'installer, je rompis le silence qui s'était installé.

• “Je dois bien avouer que je m'interroge sur le motif de cet entretien...En quoi puis-je vous être utile, Miss Masrani ?” demandais-je en posant les coudes sur les accoudoirs prévus à cet effet en joignant les mains. J'avais effectivement réfléchi sur les raisons d'une telle réunion, et comme aucune idée de censée n'était parvenue à accrocher mon attention, j'estimais être en droit de me renseigner de côté-là. Car rester dans l'ignorance était une chose que je n'affectionnais pas particulièrement. Surtout lorsqu'il s'agissait d'un tête à tête avec mon supérieur hiérarchique direct.

CODE BY ÐVÆLING




_________________
Merci pour ces cadeaux :
 
Mer 21 Nov - 12:25
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
avatar
⋄ Sur l'ile depuis le : 12/04/2017
⋄ Appels a l'aide : 192
⋄ JGolds : 57528

⋄ Age du personnage : 28 ans
⋄ Localisation : En plein coeur de Jurassic World
⋄ Métier : Propriétaire de Jurassic World, Digne fille de son père
Ingrid & LauraElle respirait la classe, inspirait le respect. L’aura de cette femme évoquait à Laura celui qu’elle aimerait elle-même posséder quand elle entrait dans la salle du conseil de son entreprise. Une femme droite, digne, capable et surtout, respectée de ses pairs et de ses subordonnés. C’était la réputation qu’avait réussi à se créer l’Agent Powell sur Isla Nublar et les rapports de missions et comptes-rendus divers la nommaient tous avec moults éloges. Laura, à côté, avait tout de la novice qui cherchait encore sa place dans tout ça, quoique déterminée à la trouver au plus vite. Lui adressant un sourire radieux – peut être trop, au vu des circonstances encore récentes – elle se serrèrent la main, le contact se faisant sans que ni l’une ni l’autre ne souhaitât gagner en supériorité. Ça aussi, Laura avait du l’affronter au sein du Conseil d’Administration de Masrani Global Corporation. Les vieux loups se faisaient terrifiants dès lors qu’ils vous broyaient la main dans la leur, vous empêchant de vous affirmer, vous montrant sous votre jour le plus faible.

Puisque que je me tiens encore devant vous. Laura pinça rapidement les lèvres, mouvement vif et presqu’imperceptible qui tentait de dissimuler sa gêne. Elle comprenait bien l’état d’esprit dans lequel devait être la femme qui se tenait face à elle et la tâche, qui s’annonçait pourtant facile, risquait d’être un peu plus complexe, pour l’heure. D’un geste de la main, Laura lui fit signe d’entrer, la porte se refermant derrière elle. De cette démarche assurée autant que grâcieuse, Laura s’avança vers le bureau design, invitant Ingrid à prendre place dans l’un des fauteuils de cuir qui se trouvait face au sien. Elle n’eut guère le temps de quoique ce soit que, d’une interrogation, la femme qui se tenait face à elle lui coupa l’herbe sous le pied. Ca, ce n’était pas prévu dans les maintes répétitions mentales qu’elle s’était faite de la scène… Mais il en fallut plus que ça pour désarçonner complètement Laura Masrani qui, d’un léger sourire reprit. « Ne vous inquiétez pas… J’imagine que c’est assez déconcertant de ne pas avoir affaire à votre interlocuteur habituel, mais mademoiselle Dearing est sur le continent pour quelques jours et je pense que je n’aurais su attendre son retour pour tout ceci… »

Relevant ses yeux noirs vers son interlocutrice, elle prit une longue inspiration. « Je sais que tout le service de sécurité a été terrassé suite à la tragédie ayant emporté votre responsable hiérarchique. Vous étiez sur place et je ne vous ferais pas l’affront de vous demander dans une curiosité morbide comment tout ceci a pu se produire. Je ne peux imaginer ce que vous et les autres agents sur place peuvent ressentir dans un tel cas… » Elle réprima un frisson, se rappelant des messages échangés avec Julian. « Et pourtant, au lendemain d’un tel drame, c’est la chef d’entreprise qui s’interroge sur l’avenir des choses… Et je ne peux malheureusement reporter indéfiniment une prise de décision importante telle que le remplacement de la place qu’occupait monsieur Brown… » Elle allait devoir jouer de ruse pour ne pas avoir à, brutalement, annoncer à l’agent sa possible promotion. Mieux valait lui laisser germer l’idée par elle-même… « Aussi, j’aurais aimé avoir votre avis sur le sujet… Auriez-vous un nom à me soumettre pour reprendre un tel poste ? »
©️ 2981 12289 0

_________________
This is my legacy
Sam 24 Nov - 23:58
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
avatar
⋄ Sur l'ile depuis le : 05/10/2017
⋄ Appels a l'aide : 538
⋄ JGolds : 51869

⋄ Age du personnage : 43 ans
⋄ Localisation : En mission
⋄ Métier : Chef de la sécurité
Graph'Admin

• Plus d'un an après l'arrivée d'Ingrid •
Accepter le poids des responsabilités
Laura Masrani & Ingrid Powell

------------

Tous les jours, je traversais ce même bâtiment et pourtant, je n'avais jamais mis les pieds dans cette partie de la structure. Autrement dit, dans l'imposant bureau de Masrani. Celui-ci était très différent de celui de Dearing. Plus épuré, plus spacieux et plus ordonné surtout. J'aimais ça.
J'avais pris place face à mon hôte qui, accueillante, m'avait proposé un élégant fauteuil en cuir et une fois assise, j'avais pris le parti d'être entreprenante pour lui faciliter cette entrée en matière. Car je me doutais bien que, au vu de son jeune âge, des situations comme celles-ci ne devaient pas être simple à conduire. Mais ma façon de faire sembla la dérouler plus qu'autre chose et ne pas avoir l'effet que j'avais escompté. Aussi, pour ne pas aggraver ce léger malaise que je venais de créer, je me tus et me contentais de l'observer.

Sans de départir de son sourire, Masrani justifia alors le fait que -contrairement à l'accoutumée- ma convocation n'ait pas lieu avec Claire Dearing. Je n'étais pas inquiète...mais maintenant qu'elle sous-entendait qu'elle souhaitait me consulter au sujet d'une affaire qui ne pouvait attendre son retour, je devais bien avouer que je ressentais une certaine appréhension. J'y percevais comme une forme d'urgence et quoique puisse être cette affaire, je me sentais désormais pleinement concernée. Inconsciemment, je me redressais pour écouter la suite de ces éclaircissements, qui ne lui semblaient pas aisés à formuler.

Laura Masrani m’apparut alors sous un tout autre jour, loin du profil que j'avais pu me faire de cet ex-mannequin jusqu'à présent. Probablement faute d'avoir jamais pris le temps de m'entretenir avec elle. Là où Claire Dearing aurait sans doute manqué de tact, la jeune Laura faisait preuve de prévenance et prenait garde à ne pas aborder les choses de façon trop abrupte. Pour me ménager sans doute. Il était rare de trouver cette finesse et ce discernement chez une personne si jeune. Mes épaules s'affaissèrent lorsque je compris qu'elle voulait parler de l'avenir du parc, à savoir : Brown et son remplacement. Je ne m'attendais pas à une telle nouvelle et je hochais silencieusement la tête. Au fond elle avait raison, il faudra bien s'y pencher un jour prochain car quiconque vivait sur l'île avait pu se rendre compte que sans Brown, le service se révélait totalement désorganisé et sous-productif. Mais il fallait se rendre à l'évidence, je n'étais pas prête et j'avais été prise de court par la tournure de ce rendez-vous.

J'enlevais mes bras des accoudoirs et joignis mes mains sur mes genoux, décontenancée :
• “A vrai dire je..je suis touchée que vous vous tourniez vers moi. Je n'avais pas encore songé à cette soudaine vacation.” commençais-je prudemment en laissant le silence s’appesantir sur notre échange le temps d'analyser la situation. Personnellement, je n'étais pas en mesure de recommander quelqu'un parce que, premièrement personne ne pourra jamais remplacer  Brown et puis parce que tous avaient quelques aptitudes à mettre en avant. Quelques défauts aussi, comme tout à chacun, bien que chez certains, ce fusse parfois ça le plus flagrant.“Mais puisque vous me demandez d'y réfléchir, je vous répondrai que, pour avoir une vision plus juste dans ce genre de décision, mon seul avis ne sera sans doute pas suffisant. Je suis persuadée que l'agent Blake ou même l'agent Booker pourraient également être de bons conseils : après tout, ils évoluent sur l'île depuis bien plus longtemps que moi...

Je ne parlais pas de ma dispute avec Blake, et pour une chose aussi sérieuse que celle-ci, j'étais même prête à enterrer la hache de guerre si cela pouvait permettre d'aller de l'avant. Quant à Lance, je doute que cela l’intéresse vraiment, mais par soucis d'équité, je m'étais permise de le nommer également. Je fronçais légèrement les sourcils car il me semblait étrange que, pour un recrutement aussi important, Masrani puisse se passer de l'avis de Claire Dearing. N'étaient-elles pas censées travailler main dans la main ? Pourquoi attendre qu'elle soit sur le continent pour s’acquitter du problème ?

CODE BY ÐVÆLING




_________________
Merci pour ces cadeaux :
 
Dim 2 Déc - 22:21
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
avatar
⋄ Sur l'ile depuis le : 12/04/2017
⋄ Appels a l'aide : 192
⋄ JGolds : 57528

⋄ Age du personnage : 28 ans
⋄ Localisation : En plein coeur de Jurassic World
⋄ Métier : Propriétaire de Jurassic World, Digne fille de son père
Ingrid & LauraLe sujet était délicat à aborder et Laura utilisait des montagnes de douceur et de diplomatie pour ne pas brusquer les choses. La mort brutale d’un homme pouvait briser des dizaines d’autres, c’était certain et c’était aussi parce qu’elle voulait éviter ça qu’il fallait pousser à avancer. Si on stagnait trop, on risquait de s’embourber dans une situation plus déplaisante encore. La mort de Jason Brown avait été un coup dur pour tout le personnel, déplorable, signant une nouvelle épée de Damoclès au-dessus de la survie du projet. Mais le spectacle devait continuer, pour le bien de tous. Aussi, amener la chose avec le plus de délicatesse possible était une nécessité primordiale si elle ne voulait pas que ses employés ne voient en elle qu’un monstre tyrannique désireux de faire tourner son entreprise. Parce que oui, Laura Masrani aussi pouvait faire preuve d’humanisme et de compassion. Mais derrière elle, malheureusement, les choses se rappelaient bien souvent trop rapidement.

A sa première réponse, Laura sourit doucement. Prenant une profonde inspiration, elle leva légèrement une main, tel un signe de respect, avant de rajouter quelques mots. « Il me semble que vous êtes toute désignée pour m’aider dans cette tâche… Vous êtes ici depuis si longtemps qu’il m’est presqu’impossible de vous donner une date… Votre avis compte énormément pour moi. » Et il n’y avait rien de faux dans ses propos, même si la démarche consistait pour l’heure à tourner autour du pot. Evidemment qu’Ingrid était la personne la mieux placée pour ce genre de chose puisque, pour Laura, elle était cette personne parfaite pour supporter le poids de la charge qu’incombait d’être responsable de la sécurité. Droite dans ses bottes, un parcours exemplaire et surtout, de ce qu’elle avait compris, un charisme certain auprès de ses pairs. Et surtout, l’Indienne l’estimait grandement et savait qu’elle saurait l’entendre si quelque chose menaçait l’île, ce qui ne saurait être le cas de tous.

Les coudes posés sur son bureau, elle joignit ses mains, venant poser son menton dessus, écoutant les dires de la femme qui se trouvait face à elle sans ciller. Une partie de poker, en somme… Mais qui avait les cartes maîtresses ? Là où l’agent Powell marqua des points, ce fut quand elle releva l’aspect démocratique du service. Certes, son avis comptait, mais il n’était pas le seul. Ces simples propos confortaient davantage Laura dans son choix et, peut-être était-il venu pour elle le temps de bluffer ? « Evidemment… Je comprends. Mais, vous le comprendrez, le schéma de cette entreprise ne me permet pas de vous laisser faire un vote entre vous pour me présenter le meilleur candidat que je devrais approuver. » Les choses venaient toujours dans haut dans cette pyramide déséquilibrée. Ainsi était-ce dans toutes les structures entrepreneuriales. Elle laissa échapper un soupir rieur, venant appuyer ses paroles. Elle aurait, bien sûr, pu laisser la parole à ses employés sur le sujet. Mais aurait-elle su approuver leur choix s’il différait du sien ?

Souriant un peu plus, elle poursuivit. « Mais comme il faut, dans tous les cas, commencer par quelque part, j’ai souhaité vous rencontrer en premier… Pour être honnête avec vous, j’ai déjà une petite idée sur la question et je pourrais tout simplement l’imposer… Mais j’aimerais d’abord connaître votre ressenti personnel sur le sujet, d’où ma question… A l’heure actuelle, qui, à vos yeux, aurait légitimité à reprendre ce flambeau ? »
©️ 2981 12289 0

_________________
This is my legacy
Mer 19 Déc - 22:27
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Sauter vers: