AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Suite à l'event de la prise d'otage
merci de lire l'annonce globale
pour permettre de comprendre les changements
effectués après l'event
Pour en savoir plus c'est ici:
ETAT DES LIEUX


 ::  :: AREA 4 - LA FORET Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Garde les yeux fermés - Victoria Hill

Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar
✗ Sur l'ile depuis le : 14/03/2018
✗ Appels a l'aide : 413
✗ JGolds : 6616

✗ Age du personnage : 29 ans
✗ Métier : Agent d'intervention
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 26 Oct - 10:08
Le réveil avait été brutal et Julian s'était redressé en sursaut dans son lit. Sa respiration était bruyante, erratique, issue d'un nouveau cauchemar ou plutôt d'une nouvelle terreur nocturne. Le cycle infernal recommençait, comme après le carnage de l'Indominus. Combien de temps cela durerait-il cette fois-ci ? Il l'ignorait ou plutôt, il ne voulait pas y penser.
Il passa une main sur sa nuque mouillée de sueur et se leva en dégageant les mèches de cheveux qui lui collaient sur la tempe et le front. Ces derniers temps, il songeait à les faire couper. Un changement, voilà ce qui lui ferait du bien il en était convaincue.
Pourtant, il demeurait englué dans sa situation.

Pour ne pas tourner en rond chez lui, il avait repris les tour de rondes avec les gars. Son équipe. Ils ne le montraient pas, mais certains étaient inquiets pour lui et comme à son habitude, Julian diminuait les conséquences psychologiques des récents événements. "C'est rien" se cantonnait-il à dire lorsqu'on l'interrogeait ou encore " pas envie d'en parler" pour les plus curieux. Les gars avaient cessé d'insister parce qu'il savait que cela pouvait le mettre de très mauvaise humeur et Blake de mauvaise humeur signifiait plus de boulot, plus de rigueur et moins de déconnade.
La seule qu'il n'avait pas encore revue, c'était Masrani. Toujours elle. Mais il ne s'en sentait toujours pas capable.

L'agent retira son t-shirt et son short, qui trouvèrent leur place dans le panier à linge. Il se glissa alors sous la douche, profita de la chaleur longtemps, cherchant à chasser avec la sueur la saleté de son âme. Car il était sale, infesté de toutes ses années à tenter de contrôler ce qui ne pouvait l'être, à fuir ses responsabilités, à trop réfléchir quand on ne le lui demandait pas.
Pour se remettre de toutes ses émotions, il avait demandé à Powell de le remettre sur le terrain pour une vraie mission, pour quelque chose de sensé.
Ça n'avait pas traîné.
Le reflet que lui envoya le miroir n'était pas terrible. Il avait un peu maigri, du moins, ses joues semblaient plus creusées et encore, sa barbe d'une bonne semaine camouflait un peu le massacre.
Son regard semblait plus terne, comme s'il avait perdu quelque chose mais sa résignation demeurait elle sans faille.

Il s'habilla pour cette nouvelle mission, usa de sa tenue militaire renforcée et vérifia ses armes. Sans prendre le temps de manger, il quitta son appartement.
En relisant son ordre de mission, il nota que le rendez-vous était donné non loin de l'enclos des raptors. Là, il devrait retrouver une certaine Victoria Hill. Fraîchement arrivée visiblement. Devait-il voir en ce nom un signe ?
Encore une mission à jouer les nounous...il se demanda si Powell se vengeait par ce biais, en lui collant toujours des inconnus dans les pattes, pour s'assurer que son sale caractère soit mis à rude épreuve. Avec mesquinerie, il l’imaginât parfaitement entrain de l'observer de loin en se bidonnant.

La mission semblait périlleuse, partir à deux en reconnaissance dans le but de capturer un dilophausaurus. Le seul qui restait sur l'île et qui pouvait s'avérer dangereux. Tu m'étonnes.
Était-ce vraiment une mission pour une nouvelle recrue ? A moins qu'elle ne soit sacrément douée. Julian s'installa contre le mur du bâtiment, une jambe repliée en appui. Il lisait les prérogatives de l'ordre. S'il s'en était inquiété plus tôt, il aurait été fouiller dans le dossier de Hill, afin de savoir à qui il avait à faire.
On pouvait être excellent sur le terrain, pendant une Guerre ou autre, ici c'était différent. Le terrain était différent, la survie était différente, tout comme les adversaires qu'ils rencontreraient.
Il espéra que cette Victoria à défaut d'être une habituée des dinos, ne serait pas une conne pédante, persuadée de valoir mieux que tout le monde. Une chieuse qu'il prendrait en grippe directement après la première parole prononcée ou le premier regard de biais.
Il serait bientôt fixé.

_________________
Julian's theme

Les monstres et les fantômes existent.
Ils vivent à l'intérieur de nous et parfois... ils gagnent
Revenir en haut Aller en bas
avatar
✗ Sur l'ile depuis le : 21/09/2018
✗ Appels a l'aide : 258
✗ JGolds : 9055

✗ Age du personnage : 29 ans
✗ Localisation : Derrière l'oeilleton de mon fusil
✗ Métier : Agent de Sécurité
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 26 Oct - 15:20
Mon premier mois sur l'île fut calme. J'étais encore en phase d'adaptation au milieu et aux différentes missions. Je faisais que de petites missions sans réel danger et ça commencer à me lasser mais je savais que je devais en passer par là, faire mes preuves et qu'ensuite les vraies missions allaient arriver. Je m'étais plutôt pas trop mal habituée au lieu et c'était même moins pénible que de venir dans la savane ça se rapprochait plus des jungles en Inde. Juste qu'il fallait prendre quinze douches par jour pour ne pas mourir avec ses vêtements comme une deuxième peau tellement ils collaient. Ah et les moustiques? on en parle des moustiques? ils piquent pas non non non, ils t’empalent et avec le sourire en plus ces enfoirés.

Il y a quelques jours j'avais reçu un vrai ordre de mission et je dus le relire plusieurs fois car en voyant le nom de la bestiole en question je tiquais. J'avais encore quelques connaissances sur le sujet et ce n'était pas un dino du genre très amical. Je fis en plus des recherches et ça ne me rassura que moyennement. A deux pour une bestiole aussi grosse et dangereuse. J'espérais vraiment que mon binôme était très expérimentée car sinon c'était aller au casse pipe très vite. Son crachat était venimeux..rohh quelle douce bête...c'était une entrée en matière costaux, peut être même un peu trop surtout juste à deux. Pour des tigres on partait jamais à moins de quatre et c'était loin d'être aussi dangereux qu'un dilophausaure. Le personnel d'ici devait être très redoutable pour se permettre d'y aller en nombreux si peu élevé. Je dormis bien la nuit précédente, je pris un déjeuner consistant car je détestais partir en intervention le ventre vide et ensuite une bonne douche froide pour terminer de réveiller le corps.

Je m'habillais de la tenue réglementaire et par contre pour les armes bonne question..là pour le coup j'aurais pris un fusil de précision mais cela sous entendait envoyer l'autre en appât et moi tirer. Ce n'était pas très cool quand on était juste deux ou alors il fallait réellement connaitre son compagnon de mission ce qui là n'était pas le cas. Je décidais de faire un compromis en prenant une arme entre les deux. A mon vis j'allais devoir changer d'armement mais je préférais me tromper et qu'on me dise ce qu'il fallait que juste me dire faut prendre ça ou ça. En me trompant j'apprenais. Le point de rendez vous était pas loin de l'enclos des raptors, histoire de bien nous mettre en condition? ou cruelle ironie? bah je verrais bien.

Je fus pile à l'heure car je détestais les retards dans le cadre du travail. Dans le cadre privé c'était autre chose car j'étais jamais à l'heure. Je vis qu'un homme était contre un mur et j'en déduisis que c'était le malheureux qui n'avait pas de bol à se coltiner la nouvelle. J'en étais réellement désolé pour lui mais il allait falloir faire avec, lui aussi avait été un bleu à une époque. Si j'avais bien retenu le nom c'était Blake...le prénom j'avais oublié. Je ne les retenais que quand la personne valait le coup que je m'y intéresse, là j'en savais rien donc je m'encombrais pas l'esprit. Je m'approchais de lui en sachant très bien que j'allais être jugée sur mon attitude, ma présentation et les mots que j'allais dire. Mais en fait je m'en foutais j'étais là pour bosser pas me faire des potes et si j'avais vraiment des choses à prouver c'était envers moi même. A la hiérarchie aussi pour le boulot mais ils n'étaient pas les plus importants.

"Bonjour, Julian Blake je suppose? Je suis Victoria Hill, on doit faire équipe pour une mission. Je m'excuse que la corvée d'encadrer la nouvelle soit tombée sur vous."

Punaise miracle, je m'étais souvenue de son prénom un dernier moment. Et j'avais été très honnête car je savais ce qu'il pouvait penser à cet instant, j'étais déjà passée par là à me retrouver à devoir faire la nounou. Mais je savais qu'il fallait toujours un début donc bon, mauvais moment à passer. Maintenant qu'il pense que je sois faux cul n'était pas mon problème, mais il penserait peut être que j'étais sincère qui sait tous les gens ne sont pas tordus non?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
✗ Sur l'ile depuis le : 14/03/2018
✗ Appels a l'aide : 413
✗ JGolds : 6616

✗ Age du personnage : 29 ans
✗ Métier : Agent d'intervention
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 28 Oct - 10:42
Un mouvement au loin attira le regard de Julian. Une femme approchait en tenue d'intervention. Ce ne pouvait être qu'elle. Victoria Hill. Il la laissa donc s'avancer et en profita pour ranger l'ordre de mission dans la poche intérieure de son gilet. Dès qu'elle fut à sa portée, elle se présenta et s'excusa d'office de devoir être encadrée.
Elle supposait bien en tous cas, à cette heure ci, il n'y avait pas grand monde en dehors d'une équipe de soigneurs des raptors dans le bâtiment. Alors deux péquenauds en tenue d'intervention...
Au moins était-elle lucide. Encadrer les nouveaux n'était jamais très excitant et Julian n'avait que peu de patience à leur octroyer. Avec lui, il fallait mieux suivre.
Il la jaugea un instant et croisa les bras sur sa poitrine.

- Rassurez-vous j'en ai vu d'autres, assura-t-il avant de reprendre. En revanche, je n'ai pas eu le temps de lire votre dossier ni même de voir vos états de service. Votre spécialité ? Vous serviez où avant Isla Nublar ?

En réalité, il n'avait pas lu son dossier parce qu'il avait été au bord du gouffre pendant plusieurs jours voire semaines. Ce n'était en rien un manque de temps, juste une mise à l'écart volontaire pour ne pas se jeter du haut de sa fenêtre. Aujourd'hui, en dehors de sa mine fatiguée, rien ne pouvait indiquer que mentalement, il était éprouvé. Il voyait dans cette mission un challenge, l'occasion de se bouger et de passer à autre chose. L'instinct de survie et l'adrénaline, voilà à quoi il réagissait, voilà ce dont il avait besoin.
Seul ou accompagné, il s'en fichait bien tant que cela l'éloignait de son appartement, de Powell, de Higgins, de Masrani et de tout le reste. D'ailleurs, que faisait-il encore sur l'île ? Il en venait à se demander si le retour dans l'Armée était une si mauvaise idée. Au moins, on mourrait sans se faire dévorer.
Chassant ses idées sombres, il reporta son attention sur la femme qui lui faisait face. Rien qu'à sa posture, il pouvait savoir que ce n'était pas une petite rigolote. Cela le rassura quelque peu, après tout ils partaient en reconnaissance pour la capture d'un dinosaure dangereux de près de 500 kg dans un environnement hostile.
Il songea alors aux derniers messages échangés avec Masrani, attrapa son téléphone et l'éteignit dans de le ranger.
Silence était mère de sûreté sur le terrain. Pendant que Hill abordait sa réponse, il commençait déjà à vérifier son équipement. Dans son sac à dos, le minimum nécessaire à une expédition de quelques jours. Une couverture, des rations, une gourde d'eau et diverses cordes.
Ici on ne campait pas sous une tente, ici on dormait dans les arbres, hors du sol, à l'abris des prédateurs nocturnes.


_________________
Julian's theme

Les monstres et les fantômes existent.
Ils vivent à l'intérieur de nous et parfois... ils gagnent
Revenir en haut Aller en bas
avatar
✗ Sur l'ile depuis le : 21/09/2018
✗ Appels a l'aide : 258
✗ JGolds : 9055

✗ Age du personnage : 29 ans
✗ Localisation : Derrière l'oeilleton de mon fusil
✗ Métier : Agent de Sécurité
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 28 Oct - 16:36
Je savais bien qu'à la sécurité on avait pas la réputation d'être les plus aimables ni accueillants mais là honnêtement Blake avait une tête à faire peur et puis ne portait pas la sympathie et la gentillesse sur son visage. Pas trop grave car j'étais là pour faire mon taf mais le faire dans une bonne ambiance était toujours un plus. Bon là je jugeais juste sur une première impression et ce n'était pas bien, mais l'être humain ne peut s'empêcher de le faire.

"Ma spécialité est le tir de précision longue portée et je ne suis pas militaire; J'étais Ranger dans des réserves africaines et en Inde."

J'étais donc face à un militaire de carrière. Donc j'allais en chier, il n'allait rien me passer sous le prétexte que je n'avais pas servi dans l'armée. J'avais déjà eu à faire à ce genres de personnes et ça ne s'était jamais bien terminé. Soit j'étais partie, méthode simple, soit j'avais mal réagit et là ils avaient moins rigolé. Sauf que là moi je partais de zéros donc je devrais écouter ce que Rambo allait me dire. Si lui n'aimait surement pas devoir à encadrer des bleus, moi je détestais être la bleue en question mais c'était un passage obligé.

Je n'étais même pas sûre qu'il écoutait ce que je lui disais vu qu'il était en train de vérifier son matériel. Je l'avais fais avant de partir, c'était une habitude, ne jamais quitter l'endroit sécuritaire sans être prête à affronter la mission. Le seul truc qui me chagrinait c'était réellement mon arme.

" J'ai lu que notre animal faisait 500k et plusieurs mètres , quel armement doit on avoir contre ce genres d'animaux? "


J'aurais été beaucoup plus à l'aise si j'avais pu avoir un fusil longue portée, me planquer dans un endroit en hauteur et que lui fasse le boulot d'appât, presser la gâchette et voila. Mais faire ça demandait vraiment une bonne connaissance du terrain, des cibles et des gens, là je connaissais rien du tout donc j'étais comme lors de ma première mission en Inde. A l’époque j'avais trouvé que l'arme que j'avais dans les mains c'était comme avoir un bâton contre un pitbull. Là à l'instant précis c'était pire, j'avais pas un bâton mais une brindille. Donc en gros tout reposait sur les épaules de Blake. Pauvre de lui.

Le seul truc que je vérifiais plusieurs fois à chaque fois c'était l'eau et là je regardais dans mon sac une nouvelle fois. Pas manger? tenable, pas boire? mort assurée. Quoi que du coup est ce qu'un dino aimait sa viande déshydratée? Au moment où je pensais ça, les raptors se firent entendre. Un son à vous glacer le sang et je tournais la tête vers leur enclos. La Mort dans un enclos, c'était un concept intéressant.






_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
✗ Sur l'ile depuis le : 14/03/2018
✗ Appels a l'aide : 413
✗ JGolds : 6616

✗ Age du personnage : 29 ans
✗ Métier : Agent d'intervention
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 3 Nov - 0:25
Son équipement semblait en place, le vérifier était une sorte de rituel. Jusqu'à maintenant, il n'avait jamais rien oublié mais les habitudes pouvaient se transformer en un phénomène dangereux. Parfois on croyait avoir fait quelque chose et puis en fait on se rendait compte que pas du tout. Tout à son inventaire mental, il écoutait la réponse de Hill et fut surpris de savoir qu'elle n'avait pas servi dans l'armée. C'était étonnant, elle semblait tellement rigoureuse. Une rigueur et une droiture comportementale qui étaient souvent propre à l'armée, du moins, à l'armée que lui avait connu.
Il releva vers elle un regard surpris :

- Ah, dit-il simplement.
Il n'était pas déçu, ce qu'elle lui indiquait avait sens pour un poste ici à Jurrassic World, il trouva juste surprenant qu'on l'ait placée à la sécurité. Un poste de garde-chasse aurait peut-être été préférable, mais il n'était pas dans la tête de Dearing et espérait ne jamais s'y trouver. De toute façon ce n'était pas son rôle de définir les postes de chacun. Ces derniers temps, il se sentait lui-même plus coach sportif que agent d'intervention.

- C'est bien aussi, reprit-il en se relevant tout à fait. Vous étiez habituée aux prédateurs, ça ne devrait pas trop vous changer.

Même si un dilophausaurus la changerait probablement d'un éléphant ou d'un tigre, elle devait posséder les bons réflexes à n'en pas douter. Cela le rassura quelque peu. Effectuer une mission de reconnaissance avec un bleu aurait été du pur suicide. Hill était peut-être novice à Isla Nublar, elle ne l'était pas en terme d'animaux dangereux et hors du commun.
Elle reprit la parole pour lui demander ce qui conviendrait pour se mesurer à un tel animal et il fronça un instant les paroles.

- Qu'est-ce que vous avez avec vous ? répondit-il en pointant du menton son attirail. Même si ce n'est qu'une mission de reconnaissance pour le moment, il ne faut pas lésiner avec l'armement. On peut tomber sur autre chose qu'un dilo là dedans. Normalement, nous sommes tous équipés de fusils à fléchettes hypodermiques. Ces fusils sont lents à la recharge, aussi, nous avons droit à des armes à feu plus conventionnelles, au cas où. Ils ont une portée d'environ 75m et sont relativement silencieux.

Au cas où...au cas où on rate son tir et qu'on se retrouve avec un carnivore au cul. En tant que Ranger en réserve, Hill devait connaître ce genre de fusils.

-On peut repasser par l'armurerie si vous désirez autre chose en arme à feu, proposa-t-il. Quelque chose de plus...habituel ?


_________________
Julian's theme

Les monstres et les fantômes existent.
Ils vivent à l'intérieur de nous et parfois... ils gagnent
Revenir en haut Aller en bas
avatar
✗ Sur l'ile depuis le : 21/09/2018
✗ Appels a l'aide : 258
✗ JGolds : 9055

✗ Age du personnage : 29 ans
✗ Localisation : Derrière l'oeilleton de mon fusil
✗ Métier : Agent de Sécurité
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 4 Nov - 13:43
Je vis de l'étonnement sur le visage de Blake quand je lui dis que je n'étais pas une militaire, ce qui était vrai car je n'avais pas servi dans l'armée. Par contre mon mentor dans ce métier était un ancien Seal...le mec avait un jour décidé que combattre pour des causes aussi futiles que le pétrole ou les religions n'étaient pas ce qu'il voulait. C'était un passionné des animaux et il avait décidé d'utiliser ces capacités pour protéger les animaux des braconniers. J'avais eu la chance de tout apprendre avec lui donc j'avais appris la rigueur militaire. C'était le seule miliaire pour qui j'avais du respect et le seule qui au lieu de me rendre de haut m'avait appris ce que je devais savoir. Mais ça je ne le dis pas à Blake. S'il un jour il me le demandait je lui raconterais mais là ça n'avait aucun intérêt.

"Oui enfin là on parle des Rois des prédateurs."

En gros ça n'avait rien à voir avec ce que je connaissais, alors oui je savais traquais et me mettre en sécurité mais là j'avais tout à apprendre de leurs manières de chasser. Ici j'étais la proie et j'appréciais que moyennement ce statut mais je savais dans quoi je m'embarquais en signant. Par contre Blake était pas super jouasse, j'avais compris qu'il y avait des incidents avant mon arrivée et peut être qu'il y avait été mêlé. Du coup j'allas peut être devoir faire très attention à ce que je disais ou demandais. Pfff j'aimais pas être sur des œufs avec les gens, déjà qu'on serait sur des œufs pour la mission, je risquais de trouver le temps long.

Ma question sur l'armement était vitale pour moi. Je détestais partir pour un truc en ayant un équipement pas adapté. Encore une fois les habitudes de ma formation. Je montrais le fusil que j'avais choisi à Blake et j’écoutais très sérieusement sa réponse. Fusils hypodermiques bien sur que je connaissais c'était la base de mon armement lors des missions pour aller chercher des animaux blessés qu'on allait ramener aux vétos de la réserve. Je savais qu'ils étaient lents à recharger mais j'étais entraînée à le faire le plus rapidement possible. La portée de 75 mètres était correcte ,assez pour se mettre en sécurité pour le tir.

"Tout dépend comment vous voulez organiser la mission? qui tire sur l'animal avec l'hypodermique? Celui qui aura ce rôle devra être épaulé par le deuxième avec l'armement plus létal. Si vous voulez je me charge du fusil pour faire de beaux rêves. "

J'avais tellement l'habitude que chacun ai son rôle bien définis que par réflexe je demandais si ici c'était pareil. Blake était plus ancien que moi, donc plus expérimenté, ça me semblait logique qu'il ai les armes "lourdes".On entendit les raptors s'agiter dans leur enclos et je levais la tête pour les entendre. C'était à vous glacer le sang ces bruits

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
✗ Sur l'ile depuis le : 14/03/2018
✗ Appels a l'aide : 413
✗ JGolds : 6616

✗ Age du personnage : 29 ans
✗ Métier : Agent d'intervention
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 7 Nov - 16:42
Aux yeux de Julian, un prédateur restait un prédateur. Peu importait la classification d'où il était issue. Les dinosaures paraissaient plus impressionnant qu'ils ne l'étaient car l'homme n'y était pas habitué. La cohabitation entre les deux espèces n'avait jamais existé dans la nature, alors aucune information n'était ancrée dans la génétique à ce niveau là.
On se méfiait, on avait peur de l'inconnu, on se sentait aisément menacé. Alors quand en plus on avait à faire à une créature immense, armée de dents et de venin, forcément...on devenait moins confiant.
Mais c'était une part importante du boulot d'apprendre à gérer ça. Hills devrait s'y faire où alors elle pouvait retourner jouer les rangers dans ses réserves.

Ici on prenait des risques au quotidien, on apprenait au quotidien et surtout, on évitait de reproduire des erreurs passées. Julian n'avait que trop conscience de la chance insolente qui le maintenait en vie depuis ces années. Brown malheureusement, n'avait pas été suffisamment vigilant et il préférait ne plus y penser.
C'était compliqué pour lui, car tout s'était enchaîné. Cette mort terrible, la blessure de Mora, sa dispute avec Powell...
Il se sentait plus seul que jamais et devait faire un effort considérable pour remonter la pente dans laquelle il s'était laissé glisser. Car oui, il se sentait également responsable de tout ce merdier. Comme s'il n'avait pas suffisamment de culpabilité pour le ronger, fallait bien en rajouter !
Il tenta cependant de se donner une consistance, afin de ne pas passer pour un handicapé des relations sociales et observa l'arme que lui tendait Hills.
Elle lui demanda alors la manière de procéder pour cette mission. Sans aller jusqu'à s'emballer, il put remarquer à travers ses paroles qu'elle allait droit au but. L'un couvre l'autre pendant que ce dernier tire ? La théorie avait toujours ce petit côté facile qui partait en cacahuète dans la pratique et dont il fallait se méfier.
Comme pour appuyer ses pensées, les vélociraptors se mirent à s'agiter.

Il fallait également sécuriser la zone, s'assurer de la non présence d'un autre prédateur, car une fois le gros bébé de 500 kilos endormi, il faudrait qu'une équipe vienne le chercher avec treuil et compagnie.
En somme, l'opération globale ne se limitait pas qu'à eux deux, ils n'étaient que les éclaireurs.
En plus de contenir l'animal, ils devaient s'assurer également qu'on ne viendrait pas les déranger après cela, sinon c'était comme donner un coup d'épée dans l'eau. Endormir un dinosaure sans avoir possibilité de le ramener, c'était une perte de temps et une frustration sans nom.

- Vous savez, c'est assez compliqué de tout prévoir avant d'être sur place. Il faut déjà couvrir la zone, s'assurer qu'on puisse la sécuriser avant de tenter quoique ce soit. En outre, il faudra se rendre totalement invisible aux yeux de la faune présente, c'est d'ailleurs pour cela que nous ne sommes que deux. Moins on est nombreux, plus facilement on passe inaperçu.
Une fois sur place, on avisera. Prenez donc les deux armes, mieux vaut être suréquipé que pas assez.


Il décala le pan de sa veste pour lui montrer son glock, bien au chaud dans son étuis. Dans son dos il avait attaché le fusil à fléchettes hypodermiques ainsi deux trois bricoles enfoncées dans son sac à dos. Cordes, boitier à ultrason, trousse de soin. Enfin, le minimum vital.
Dernier détail, il alluma son boitier GPS, ajusta les données à la recherche de leur dino attitré et s'avança vers Hills afin qu'elle puisse tout autant que lui visualiser. Le point rouge se matérialisa pour leur montrer la route à suivre.
Il ajusta son oreillette et alluma son talkie.

- Ici Blake. Nous partons direction Nord-Est pour la mission dilo.


Sans broncher, il répondit aux questions posées par le centre de contrôle sur la composition de l'équipe et tout ce qui convenait d'inscrire dans le rapport, au cas où.
Enfin, il jeta un regard à Hills et lui fit signe qu'il était temps de se bouger.






_________________
Julian's theme

Les monstres et les fantômes existent.
Ils vivent à l'intérieur de nous et parfois... ils gagnent
Revenir en haut Aller en bas
avatar
✗ Sur l'ile depuis le : 21/09/2018
✗ Appels a l'aide : 258
✗ JGolds : 9055

✗ Age du personnage : 29 ans
✗ Localisation : Derrière l'oeilleton de mon fusil
✗ Métier : Agent de Sécurité
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 13 Nov - 15:49
Blake n'était décidément pas du genre à sourire ni à se dérider un peu. Son séjour ici avait du le marquer et dans un sens Powell était comme ça. A les voir évoluer tous les deux j'étais quasiment sûre que je ferais pas de vieux os ici. Je ne voulais pas devenir triste comme eux bien que fallait avouer que la mort des gens ne m'affectait que moyennement. Après bien sûr si j'étais en partie responsable de ce décès par un manquement à mon boulot là oui ça m'affectait, mais dans le cas contraire eh bien ça faisait partie du métier.

Ce que j'avais aussi remarqué c'est qu'ici ils pensaient avoir subi pire qu'ailleurs et c'était sûrement très éprouvant de travailler avec des animaux qui veulent vous manger mais d'autres situations ailleurs pouvaient avoir endurci les gens. Autant je pouvais pardonner à un animal de manger un humain, autant je ne pardonnais pas un humain de maltraiter un animal, que ce soit un lion, un tricéraptos ou un raptor. Par contre , concernant les serpents y'avait encore débat intérieur. Je décidais donc d'adopter un comportement professionnel mais rien de plus avec Blake. Des questions précises et courtes pour ne pas merder en mission et apprendre mais pas plus.

l fallait donc que j'aille prendre d'autres armes. Etre surarmée protégeait mieux mais par contre ça ralentissait. Même si j'étais sportive je n'avais pas la carrure d'un homme. Je lui fis signe que je retournais rapidement à l'armurerie. Je fis le plus vite possible pour ne pas le faire attendre, donc je regardais ce que j'avais à disposition et du coup j'optais pour un fusil plus léger que le premier. Je le connaissais car sa visée était moins efficace, pas grave du moment que je le savais je m'adapterais si besoin. Je pris aussi le fusil hypo et je repartis rapidement rejoindre Blake. On étaient parés au départ et à la chasse au dino. Je le laissais faire le rapport au centre de contrôle et moi je regardais le point rouge sur sa montre.

C'était le grand moment on partait pour attraper un dilo sans se faire becter. Je n'allais pas mentir , j'avais le tract, vous savez cette boule dans le ventre qui vous comprime l'estomac. Je l'avais à chaque fois mais là c'était encore plus fort que presque je serais allée vomir avant d'y aller. Mais je n'allais pas montrer la moindre faiblesse car ils ne semblaient pas très compréhensifs ici. Et le dilo en aurait clairement rien à faire de mes états d'âmes. Je suivis Blake cette fois sans un mot, même si c'était des dinosaures, j'étais dans mon élément au milieu des animaux. Je ne prenais aucunes initiatives et je suivais ses pas bien sagement.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
✗ Sur l'ile depuis le : 14/03/2018
✗ Appels a l'aide : 413
✗ JGolds : 6616

✗ Age du personnage : 29 ans
✗ Métier : Agent d'intervention
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 16 Nov - 10:00
Hill repartit finalement l'armurerie. Julian attendit patiemment, ajustant les derniers éléments nécessaire à un confort relatif de mission. Une dernière vérification de ses armes puis il coupa son téléphone qu'il rangea dans la poche intérieure de sa veste. Il faisait une chaleur étouffante, mais mieux valait ça que de se risquer dans la jungle en t-shirt. Entre les moustiques et autres joyeusetés volantes non identifiées, il préférait de loin la sueur.
Comme à son habitude, il attacha rapidement ses cheveux en une queue de cheval grossière, juste histoire de ne pas être trop gêné. Avec la chaleur les petites mèches lui collaient sur la peau du visage, c'était aussi désagréable que chiant.
Chaque fois, il se décidait à les couper et chaque fois, il repoussait à le faire.

Dans un soupir blasé, il ajusta les nombreux harnais dont il était équipé. Voyant Hill revenir au loin, il chargea son sac sur son dos, resserra les sangles et lui fit signe qu'il était temps.

Ensemble, ils franchirent le portail de sécurité qui menait à l'entrée de la jungle. Si l'on pouvait se promener aussi aisément dans le centre névralgique du parc, c'était grâce à ces barrières, ces portails qui maintenaient les dinosaures encore en liberté à l'écart de la civilisation humaine régissant les lieux.
L'ouragan ressentit en début d'année n'avait pas arrangé les choses, mais on demeurait à l'abris.
Après avoir refermé, Julian marqua un temps d’arrêt.
C'était toujours aussi impressionnant, même après ces années. La jungle qui s'ouvrait devant lui, pleine de promesses. Le silence était de mise, ce qui lui convenait très bien.

Il sortit l'écran gps et observa un moment le point représentant le dilo. Ce dernier semblait relativement calme et d'un pas décidé, il commença à marcher.
Entre les lianes et les arbres, il fallait se faufiler d'un pas régulier. Oreillette en place, il demeurait cependant aux aguets. D'une main, il maintenait le boitier, de l'autre son glock au cas où. Normalement, il n'y avait pas de carnivore dangereux dans cette zone. Les animaux naturellement demeuraient éloignés des barrières du parc, mais on ne savait jamais.
L'atmosphère semblait relativement détendue. Les oiseaux chantaient, les insectes bruissaient, tant que le silence ne s'imposait pas, alors tout allait bien.
Sous leurs pieds, l'humus et le bois craquaient à chacun de leur pas en un rythme régulier. Hill savait se mouvoir et il ne put que saluer cet aspect professionnel.
Elle serait à sa place ici. Peut-être.

Un mugissement au loin le fit stopper le temps d'identifier son émetteur. Peut-être un brachiosaure, même si le brame semblait venir de très loin, certainement des plaines. Le vent était porteur aujourd'hui, même si en se dispersant dans la foret il donnait le sentiment de bruit tout autour.
Se tournant vers Hill, il haussa un sourcil, lui demandant silencieusement si tout allait bien pour elle.
Il ne savait que trop bien ce que la jungle pouvait vous faire ressentir. Une oppression tangible et réelle, qui pouvait vous paralyser de peur.

_________________
Julian's theme

Les monstres et les fantômes existent.
Ils vivent à l'intérieur de nous et parfois... ils gagnent
Revenir en haut Aller en bas
avatar
✗ Sur l'ile depuis le : 21/09/2018
✗ Appels a l'aide : 258
✗ JGolds : 9055

✗ Age du personnage : 29 ans
✗ Localisation : Derrière l'oeilleton de mon fusil
✗ Métier : Agent de Sécurité
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 17 Nov - 15:12
Rentrer dans le parc à pieds était vraiment très impressionnant. Je ne parlais pas car y'avait rien à dire et puis en plus j'étais , mince je ne trouvais pas le mot juste pour décrire ce que je ressentais en cet instant. Par réflexe et aussi pour me rassurer, je resserrais ma prise sur mon fusil. A parti de ce point là nous n'étions plus dans la sécurité et je passais en mode ranger. J'étais à l’affût du moindre bruit, mais tout était nouveau pour moi donc c'était très difficile de me concentrer.

Je regardais les arbres, j'écoutais les oiseaux. J'avais lu je sais plus où que le Costa Rica avait une diversité animale assez énorme. Je levais la tête vers la cime des arbres et je pouvais voir des oiseaux que je ne connaissais pas. Il fallait aussi faire attention où on mettait les pieds car j'avais pas envie de me prendre les pieds sur une vieille branche et de me ramasser le sol de manière pas classe du tout. Donc je suivais Blake, il suivait son gps donc savait où aller. Plus on marchait plus je me demandais si les oiseaux se taisaient quand un prédateur arrivait.

Je savais que c'était une légende pour les prédateurs actuels mais là on parlait d'animaux faisant plusieurs mètres de haut donc ça pouvait impacter le comportement des volatiles. Marcher dans la jungle ne me dérangeait pas et même le côté oppressant, je pense que je ne réalisais pas exactement la menace dans laquelle je me trouvais. C'est d'ailleurs à ce moment là qu'un animal décida de se faire entendre. Je ne savais pas de quel animal ça pouvait provenir mais clairement ça faisait bizarre d'entendre un cri de dinosaures, même si les raptors s'étaient manifestés un peu plus tôt. Blake se retourna et je répondis à sa question silencieuse par un pouce levé. Tout était ok pour moi. Je me rapprochais de lui pour regarder sa montre GPS. Le point rouge avait bougé mais pas tant que je l'aurais pensé. A croire qu'il était juste en balade ou qu'il suivait une proie à distance. En tout cas il était loin de nous donc pour le moment nous n"étions pas les proies.

Je décidais de briser le silence, parce qu'au bout d'un moment ça allait me rendre dingue. Alors que Blake ne flippe pas, je n'allais pas lui poser des questions sur sa vie car je m'en foutais. Et en plus je n'étais pas un psy donc il pourrait garder son air de chiot malheureux.J'avais appris que les militaires ne parlaient pas, ou alors après beaucoup de temps quand ils avaient confiance , je trouvais ça très bien car j'étais pareille. En fait j'aurais pas apprécié qu'il me pose des questions dès la première mission. Mais par contre la mission m’intéressait. Je devais tenter d'en apprendre le plus possible car je soupçonnais que je n'aurais pas plusieurs chances.


" D'habitude vous mettez combien de temps à trouver et à endormir ces animaux? "



_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
✗ Sur l'ile depuis le : 14/03/2018
✗ Appels a l'aide : 413
✗ JGolds : 6616

✗ Age du personnage : 29 ans
✗ Métier : Agent d'intervention
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 20 Nov - 15:50
Elle leva le pouce pour dire que tout allait bien. Tant mieux, au moins n'aurait-il pas à ce soucier de cela.
Bien que méfiante, Hill semblait relativement à l'aise, on voyait clairement qu'elle était habituée aux missions de terrain. C'était un bon point et une expérience précieuse qui lui servirait certainement à l'avenir, si elle restait.
Elle s'approcha de lui afin de vérifier par elle-même le signal GPS. Peut-être ne lui faisait-elle pas tout à fait confiance après tout ? Cela ne l'aurait pas surpris plus que cela, d'autant plus que la jeune femme semblait agir avec un professionnalisme et un sérieux qui était tout à son honneur pour une première mission de capture.
Il ralentit donc naturellement le pas afin de lui laisser tout le loisir d'observer le point rouge qui se déplaçait lentement sur l'écran. Lui l'observait, elle, essayant de jauger un peu ce à quoi il devait s'attendre dans le cas où le péril de la mission du jour s’agrandisse.

Ses traits étaient fins, presque trop pour imaginer qu'elle puisse être une femme d'action. Dans tous les cas, en tant que tireuse à distance, on ne lui demandait pas d'avoir une carrure impressionnante.
Elle était jolie, très jolie même mais il y avait quelque chose en elle qui n'invitait pas à l'approcher. Une sorte de nature secrète ou une barrière suffisamment élevée pour décourager le premier venu.
Il n'arrivait pas à mettre exactement le doigt dessus et n'insista pas. Il n'était pas là pour ça après tout.

Ensemble, ils reprirent leur marche. Pour l'instant le dinosaure n'était pas très actif et ils avaient encore une bonne demi-heure au minimum de randonnée avant de rejoindre la zone indiquée, à condition que le reptile ne décide pas de changer de secteur.
Pour l'heure, tout se passait bien et Julian était satisfait. Et puis, Hill rompit le silence et il la regarda, légèrement étonné.
D'habitude ? Croyait-elle qu'il passait ses journées à courir après les dinosaures en vadrouille sur l'île ?

Il haussa les épaules et répondit :

- C'est très aléatoire. La dernière fois, c'était un vélociraptor, lâcha-t-il le visage fermé. Nous l'avons très vite trouvé mais le temps de l'endormir, il avait déjà tué un homme et blessé d'autres agents.

Voilà, c'était dit. Il serra les mâchoires pour masquer sa frustration quant à la situation passée. Avec le temps, il avait essayé de se persuader que parfois, l'animal était juste plus fort que l'homme, tout armé fut-il. Au fond de lui pourtant, le sentiment de culpabilité persistait. Aurait-il pu sauver Brown ?
Il n'aurait jamais de réponse à cette question.

- Peu importe les armes, peu importe l'expérience, il y aura toujours une part d'improvisation et plus encore...de chance.

Peut-être qu'elle comprendrait qu'on ne pouvait tout maîtriser ici et qu'il fallait savoir s'adapter, seconde après seconde.
La jungle possédait sa beauté et ses horreurs, ses rites et ses mystères. Si Hill voulait survivre dans un tel endroit, il fallait qu'elle soit rudement malléable et qu'elle ne s'endorme pas sur ses acquis.

_________________
Julian's theme

Les monstres et les fantômes existent.
Ils vivent à l'intérieur de nous et parfois... ils gagnent
Revenir en haut Aller en bas
avatar
✗ Sur l'ile depuis le : 21/09/2018
✗ Appels a l'aide : 258
✗ JGolds : 9055

✗ Age du personnage : 29 ans
✗ Localisation : Derrière l'oeilleton de mon fusil
✗ Métier : Agent de Sécurité
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 22 Nov - 13:32
J'avoue qu'à part voir que le dinosaure ne bougeait pas rapidement, le GPS ne me donnait pas plus d'indications. Je ne connaissais pas l'île donc j'étais bien incapable de dire à quel moment on allait arriver en visuel de l'animal. Je trouvais sympa que Blake ralentisse le pas pour me laisser regarder mais il aurait pu garder son rythme de marche que ça ne m'aurait pas dérangé. Je n'avais pas remarqué qu'il me regardait, j'étais bien trop concentré sur ce point rouge duquel on se rapprochait à chaque pas.

Je savais que je n'étais pas la plus accueillante des femmes et c'était encore pire quand j'étais en mission. J'adorais tellement ça que je me plongeais à fond dans ce que je faisais et du coup j'étais encore moins accessible si on pouvait dire ça comme ça. Après clairement j'étais pas là pour jouer à Miss Jurassic World ou gagner le concours de la plus populaire. Dans mon domaine j'avais acquis un certaine réputation assez froide et je l'aimais bien. Après tout j'étais payée à chasser des animaux et des humains donc ça n'aidait pas à être appréciée des gens. Mais du moment que le travail était bien fait, le reste je m'en foutais .

La question que j'avais posé à Blake était venue toute seule autant pour information que pour rompre ce silence qui devenait pesant. Si on était amené à travailler souvent ensemble au moins qu'on arrive à communiquer. C'était la base et qui sait peut être qu'un jour ça sauvera les fesses de l'un ou de l'autre. Il me raconta donc une traque précédente qui s'était semble il assez mal terminée pour plusieurs personnes. Je le vis se raidir. C'est fou comme ils réagissaient mal à la mort ici. C'était parce que les gens mourraient via un animal ou parce qu'ils s'en voulaient d'une éventuelle erreur commise? Je ne voulais pas savoir, encore une fois ça ne me concernait pas.

Je ne commentais pas ses propos. J'étais parfaitement au courant qu'une arme ne protégeait pas en totalité d'un animal sauvage. On avait tous nos mauvais souvenirs, nos blessures à cause de certains événements. Et je me doutais bien qu'elles protégeraient encore moins d'un dinosaure. Mon regard se fit un peu fuyant car je n'aimais pas me rappeler certains trucs que j'avais vu ou vécu moi même. Le danger on s'y fait plutôt bien, mais à la mort et surtout à la souffrance là beaucoup moins.

Et j'étais même catégorique, il valait mieux mourir suite à une attaque que de devoir vivre handicapée. Alors mon esprit repassait certains mauvais souvenirs, je vis du coin de l’œil, le point rouge se mettre à avancer plus rapidement. Sérieux? me dites pas que tout d'un coup notre dilo avait décidé de se faire son exercice du jour en courant?

"Je crois que notre ami reptilien se fait la malle..."


Là j'attendais les ordres de Blake, est ce qu'on devait nous aussi augmenter le rythme ou pas? De moi même je me serais pas mise à courir ne sachant pas du tout le type de topographie que j'avais face à moi ni les animaux que je pourrais croiser.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
✗ Sur l'ile depuis le : 14/03/2018
✗ Appels a l'aide : 413
✗ JGolds : 6616

✗ Age du personnage : 29 ans
✗ Métier : Agent d'intervention
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 24 Nov - 19:59
Le silence qui s'établit entre eux était encore plus pesant que le précédent. Comme si avouer un malheur figeait subitement l'espace temps et qu'on avait peur de briser cet état de fragilité. Julian ne voyait pas ce qu'il pouvait ajouter d'autre, signaler que le défunt en question n'était autre que le responsable en chef de la sécurité n'avait rien de rassurant et Hill venait d'arriver.
Depuis, l'organisation de la sécurité était un peu chaotique, aucune personne n'avait été nommée depuis Brown. Les jours défilaient les uns après les autres, dans une rengaine quotidienne dans l'attente du changement, d'une annonce, peu importait en réalité.
Tant que sa vie demeurait en mouvement, Julian y trouvait un contentement.

Il n'avait que trop stagné, enfermé chez lui à se morfondre à travers ses fantômes du passé, se coupant volontairement du monde pour ne pas avoir à expliquer, ni même à devoir parler.
Powell n'arrivant à rien, elle avait fini par l'envoyer en mission. Cela avait eu l'effet du coup de pied au cul escompté, de cela, il ne doutait pas.
Elle devait être certainement encore vexée, mais il aurait bien le temps de se faire pardonner. Plus tard, peu-être même jamais.
La voix de Hill le ramena tout à fait dans la réalité et ses yeux qui parcouraient machinalement la jungle se reportèrent sur l'écran du boitier GPS. Julian fronça les sourcils. Elle voyait juste, le dilo venait de prendre de la vitesse, s'enfonçant un peu plus dans la jungle en direction du Nord.
S'il poursuivait dans cette direction et qu'il bifurquait sur l'Ouest, il risquait de trouver refuge dans la zone B. Une zone classée, sous haute surveillance dans laquelle il était interdit à quiconque de mettre les pieds.

Julian de-zooma l'écran et montra de son index les limites du secteur à Hill.

- A partir de cette ligne là, le dilo se retrouvera en zone B. Nous n'y avons pas accès il faut donc le rattraper avant qu'il n'y parvienne. Enfin, si c'est bien là-bas qu'il va. J'espère que vous êtes endurante, lâcha-t-il un sourire aux lèvres, la traque commence.

Comme un point de départ, il accéléra le pas juste après ses dernières paroles.
Naturellement, il saisit son fusil a fléchettes hypodermiques et le garda entre ses mains tandis qu'il arpentait la jungle, esquivant branches, lianes et troncs. Le sol crissait légèrement, humide sous leurs pieds.

Ils étaient sur le point de rattraper la créature, lorsque Julian fit halte, intimant par la même occasion de stopper à Hill. La direction du point lumineux avait changé, comme s'il revenait vers eux. Intrigué, Julian chercha du regard droit devant lui, dans ce nouveau silence oppressant. Plus loin, une branche craqua et l'agent de sécurité sentit son coeur bondir. Aux aguets, il s'attendait à voir la créature d'une demi-tonne surgir devant eux.

Citation :

Réussite: le dilo apparaît et les prend en chasse.
Défaite: fausse alerte pour le moment

_________________
Julian's theme

Les monstres et les fantômes existent.
Ils vivent à l'intérieur de nous et parfois... ils gagnent
Revenir en haut Aller en bas
avatar
✗ Sur l'ile depuis le : 18/07/2016
✗ Appels a l'aide : 1100
✗ JGolds : 52664
Le parc
✗ Age du personnage : Aucun
✗ Métier : Le fruit de vos cauchemards
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 24 Nov - 19:59
Le membre 'Julian Blake' a effectué l'action suivante : Dé de Jurassic World


'Dé: Réussite' :

_________________
PNJ
Revenir en haut Aller en bas
avatar
✗ Sur l'ile depuis le : 21/09/2018
✗ Appels a l'aide : 258
✗ JGolds : 9055

✗ Age du personnage : 29 ans
✗ Localisation : Derrière l'oeilleton de mon fusil
✗ Métier : Agent de Sécurité
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 28 Nov - 19:20
Le silence qui s'était installé suite à ce qu'il venait de me raconter ne me dérangeait pas. Je n'avais pas vécu ces événements donc ça me passait au dessus de la tête. Peut être que ça serait différent si je connaissais les gens en question mais bon, même pas sûr. Je gardais mon attention sur le point rouge, et quand je le vis accélérer je fis la moue. Je n'aimais pas du tout quand une proie avait décidé de me donner du fil à retorde. Franchement c'était quand même mieux quand la proie se laissait faire, mais attendre ça d'un carnivore quel qu'il soit était ridicule je le savais bien.

En plus cette enfoiré préhistorique avait l'air de prendre une allure vraiment soutenue. J'attendais donc la réponse de Julian sur ce qu'on devait faire Tiens y'avait une zone interdite même pour nous? je tiquais un peu mais je n'avais pas trop le temps de poser plus de questions. Il fallait qu'on parte à la poursuite de ce fugueur et qu'on le rattrape vite. Je mis une fraction de seconde à démarrer car je rêvais ou Blake avait fait une tentative de sourire? C'était perturbant mais aussi rassurant dans un certain sens. D'ailleurs moi même mes yeux pétillaient de malice à l'idée de partir en chasse.

J'adorais ce moment où la traque commençait réellement ou fallait être plus malin que l'animal. Ben croyez moi souvent c'était pas possible. Et puis là on coursait un dinosaure, je ne savais pas exactement leur niveau d'intelligence. Donc je suivis Julian, fusil en main. Ca se voyait qu'il avait l'habitude d'évoluer sur ce terrain car il allait vite et j'avais un peu de difficultés à le suivre. Je me pris une ou deux branches dans le visage...la honte mais bon c'était ma première mission fallait pas s'entendre à ce que je sois au même niveau que Blake.

Mon compagnon de mission s'arrêta d'un coup et je dis de même. Mon cœur s'accéléra car si on s'arrêtait si brusquement ce n'était pas pour rien. Si le dino avait passé la zone inaccessible, Blake aurait ralenti mais pas freiné au point que j'avais failli lui rentrer dedans. Je jetais un coup d’œil rapide au gps et ce que je vis ne me plaisait pas du tout. L'enfoiré avait fait demi tour et revenait vers nous. De chasseurs nous voila peut être chassés. J'entendis moi aussi ce petit craquement et je pris mon fusil en main, enlevant la sécurité.

Je ne pouvais pas dire que j'avais peur en cet instant, angoissée serait plus juste. Je voyais le point rouge se rapprocher de plus en plus de notre position et les battements de mon cœur augmentaient. Par reflexe je commençais à reculer et là je vis les branches bouger, et l'animal arriver à plusieurs mètres face à nous. Il n'était pas aussi grand qu'un Rex mais il pouvait nous becter aussi facilement que moi j'aurais mangé des chips. Je continuais de reculer lentement mais j'avais levé mon arme vers le dinosaure. Je me ferais surement reprendre de volée si on s'en sortait mais j'attendais les geste de Blake pour agir. C'était lui le pro.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  SuivantVoir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Sujets similaires
-
» creation reborns yeux fermés et ensuite ouverts...
» pour renouveler ma garde robe
» [CdA][Mirdhynn] Garde impériale
» La Garde Montée : Forum des éleveurs de Raval
» [Achat] Garde impériale - Que du tallarn !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jurassic World Renaissance ::  :: AREA 4 - LA FORET-
Sauter vers: