AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Suite à l'event de la prise d'otage
merci de lire l'annonce globale
pour permettre de comprendre les changements
effectués après l'event
Pour en savoir plus c'est ici:
ETAT DES LIEUX


 ::  :: AREA 5 - L'HOTEL :: Le loch Ness :: Les chambres Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

In the end, we only regret the chances we didn't take - Freya (15/09/13)

avatar
✗ Sur l'ile depuis le : 12/06/2018
✗ Appels a l'aide : 77
✗ JGolds : 12782

✗ Age du personnage : 27 ans
✗ Métier : mécanicien
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 27 Sep - 0:49


In the end, we only regret the chances we didn't take

Freya & Joshua

Alors que j'avais voulu entamer l'été avec plein de bonne volonté en me mettant au sport régulièrement...

Alors que j'avais voulu entamer l'été avec plein de bonne volonté en me mettant au sport régulièrement, la coach que j'avais choisie pour me suivre dans mon entraînement s'était retrouvée en convalescence avant même que nous ayons eu le temps de commencer les festivités. Ce désir d'entamer une activité physique m'était venue de nulle part même si, selon Freya, l'explication était plutôt simple. D'après elle, j'avais une femme à impressionner. Pour moi, il ne s'agissait que d'une volonté d'échapper un peu au boulot, qui avait fini par dévorer la grande majorité de mon emploi du temps. Bien évidemment, je tenais ce discours avant qu'Emily ne m'avoue avoir nourri des sentiments pour moi avant que je ne la laisse sur la carreau. Cet aveu m'avait grandement troublé, moi qui n'avais jamais ne serait-ce qu'envisager la possibilité de me rapprocher d'Emy de manière plus intime. Pour autant, notre relation n'avait pas vraiment évolué depuis ces révélations. En réalité, j'étais encore plus paumé qu'avant et je n'étais pas certain de savoir ce que je voulais. Pas certain de savoir si je voulais entamer une relation d'une autre nature avec celle que j'avais toujours considéré comme une petite sœur.

Mais j'évitais de m'encombrer l'esprit de ce genre d'embarras. Aujourd'hui, je voulais consacrer toute ma soirée à Freya, qui avait failli se faire dévorer par un vélociraptor dans le courant du mois de juillet. Décidément, elle semblait être poursuivie par la même malédiction qu'Haley. Heureusement, la jolie blonde s'en était sortie avec, pour seule séquelle, une blessure à la cuisse assez grave. Clairement, cela aurait pu être bien pire. Nous nous étions retrouvés aux environs de l'hôtel pour courir tranquillement, à un rythme soutenu, mais lent. Moi, ce n'était que le début de mon entraînement alors ça faisait mes affaires. Au terme de plus d'une heure de course, j'étais plutôt rassuré de constater que Freya n'avait pas trop perdu de sa fougue. Nous repassons progressivement au pas, pour reprendre notre souffle. Je sors un mouchoir de la poche de mon pantalon de jogging pour éponger mon front, dégoulinant de sueur, avant de me tourner vers la jolie blonde, qui semble nettement moins épuisée que moi. « J'en peux plus. » Sur ce constat, je me penche en avant, posant mes paumes sur mes cuisses pour expulser de grandes bouffées d'air de mes poumons. « J'trouve que c'était pas mal pour un début. On pourrait en rester là pour aujourd'hui, non ? » La voix suppliante, j'espère vraiment que Freya va lâcher l'affaire et accepter qu'on rentre. « Un commentaire, coach ? » Je jette un regard en biais à la jeune femme, attendant ses éventuelles remarques sur l'entraînement qui vient de se dérouler.
(c) DΛNDELION

_________________

You're all I need but I don't see it
ANAPHORE / WICKED WEDNESDAY
Revenir en haut Aller en bas
avatar
✗ Sur l'ile depuis le : 24/06/2018
✗ Appels a l'aide : 319
✗ JGolds : 10627

✗ Age du personnage : 24 ans
✗ Localisation : poste de sécurité
✗ Métier : Agent de sécurité
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 1 Oct - 10:45




Ma présence sur le parc je l'avais beaucoup remise en question depuis l'incident du raptor. Est-ce que réellement j'étais à ma place ici ? Je n'étais qu'une simple flic et non un militaire sur entraîné pour faire face aux situations imprévus qu'on pouvait connaître avec des dino. Enfin, je me donnais encore quelque mois ou semaines pour prendre une réelle décision et surtout voir comment ma blessure allait évoluer maintenant qu'elle était plus ou moins soigné. Ce n'était pas encore parfait mais, j'avais pu reprendre un peu le sport et j'avais donc offert à Joshua la possibilité de venir avec moi. Je lui avais promis avant l'été d'être son coach et hélas, je n'avais pas pu tenir ma promesse. Il valait mieux tard que jamais comme on disait bien que, mon moral n'était pas au meilleur. On était donc partie courir tranquillement car, je ne pouvais pas courir aussi vite qu'avant au risque de sentir ma cuisse se raidir et tordre de douleur. La griffe de la raptor n'avait pas touché mon artère mais, elle était venu sectionner le muscle fémoral ce qui demandait beaucoup de repos et des soins adaptés. J'avais été recousu en urgence et je n'avais pas cessé du reste de l'été de subir des soins au quotidien et de m'entraîner encore et encore pour retrouver un mouvement de marche normal. Je me félicitais d'être en mesure de courir bien que c'était au ralentis. On était revenu tranquillement à l'hôtel et je profitais pour reprendre mon souffle. « J'en peux plus. » Je souris doucement tout en inspirant et expirant rapidement tandis que je sentais ma jambe blessée tirer un peu. « J'trouve que c'était pas mal pour un début. On pourrait en rester là pour aujourd'hui, non ? » Je passais un peu le plat de ma main sur la zone de la blessure pour soulager un peu la sensation désagréable. "...Oui...on va en rester là...ça suffit amplement !" Je n'étais pas le genre à me contenter de ci peu mais, je ne pouvais pas faire plus c'était clair et net. Mon corps refuserait d'aller plus loin et de tirer encore sur mes jambes. « Un commentaire, coach ? » Je ris légèrement à cette remarque, ça me faisait tout de même du bien de passer un peu de temps sans penser à toute cette histoire et surtout à mon manque de moral évident. "Tu as un bon rythme c'est certains ! Et je pense que tu pourrais faire beaucoup plus si tu maîtrisais un tout petit peu mieux ta respiration mais, je m'inquiète pas ça va venir." Je lui souris un peu avant de m'avancer un peu vers le mur de l'hôtel pour poser mes mains contre et venir étirer mes jambes. Je terminais mon exercice d'étirement avant de sentir un léger craquement sur ma jambe blessé et de sentir une douleur qui se diffusait un peu trop vite à mon goût. Je fis une légère moue avant de laisser échapper "Merde !" Je posais ma main sur ma cuisse avant de me redresser un peu. "Bon décidément, je crois que l'entraînement est réellement fini...Je crois que mon muscle n'a pas du tout apprécié..." Je mordais ma lèvre inférieurs essayant de cacher au mieux la douleur que j'éprouvais pour ne pas inquiéter Joshua ou même les personnes qui pouvaient passer autour de nous. "On fera des séries d'abdo la prochaine fois hein ?!" Je souris un peu en grimaçant doucement. Est-ce que j'allais être en mesure de retourner dans ma chambre maintenant ? C'était pas sur.


codage par Laxy Dunbar.


color Freya: #6699CC

_________________

Revenir en haut Aller en bas
avatar
✗ Sur l'ile depuis le : 12/06/2018
✗ Appels a l'aide : 77
✗ JGolds : 12782

✗ Age du personnage : 27 ans
✗ Métier : mécanicien
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 4 Oct - 17:11


In the end, we only regret the chances we didn't take

Freya & Joshua

Alors que j'avais voulu entamer l'été avec plein de bonne volonté en me mettant au sport régulièrement...

Je suis presque soulagé de constater que Freya est aussi épuisée que moi. Personnellement, c'est surtout mon endurance qui me fait défaut, l'entraînement venant tout juste de commencer pour moi. La jeune femme, elle, a de bien meilleures raisons de perdre son souffle, puisqu'elle a été blessée par un raptor pendant le mois de juillet et que l'attaque foudroyante lui a laissé quelques séquelles encore aujourd'hui. Lorsque nous repassons au pas, je remarque tout de suite que Freya porte sa main à sa blessure, dont la cicatrice est encore apparente sur sa cuisse. Elle me fait de la peine mais je ne peux pas faire grand chose pour la soulager, malheureusement. « ...Oui...on va en rester là...ça suffit amplement ! » Je soupire de soulagement à l'entendre prononcer ces quelques mots, car ils sonnent la fin de mon supplice, mais ils signifient aussi que je ne devrai pas m'acharner à convaincre la jeune femme qu'elle doit se ménager. Je demande alors à Freya son avis sur mes performances du jour, impatient de connaître son opinion à ce sujet. « Tu as un bon rythme c'est certains ! Et je pense que tu pourrais faire beaucoup plus si tu maîtrisais un tout petit peu mieux ta respiration mais, je m'inquiète pas ça va venir. » Je suis assez étonné de constater que Freya est plutôt contente de moi, surtout pour un premier essai. Satisfait, j'ai le sentiment que cet entraînement va s'avérer prometteur. « Ah oui ? C'est cool. Je pensais que tu me ferais beaucoup plus de remarques pour une première fois. » Un sourire se dépose sur mes lèvres et je suis la jeune femme du regard quand elle s'approche du mur de l'hôtel pour effectuer sa série d'étirements. Je lui emboîte le pas pour l'imiter, reproduisant ses mouvements dans les moindres détails. C'est à ce moment-là qu'un juron échappe à la jeune femme, qui réprime une grimace de douleur. « Bon décidément, je crois que l'entraînement est réellement fini...Je crois que mon muscle n'a pas du tout apprécié... » Inquiet, je m'arrête et m'approche de Freya pour déposer ma main sur son épaule. D'une voix douce, je lui demande : « Ça va..? » Je vois bien que non mais j'aimerais savoir si elle se sent encore capable de marcher seule ou non. « On fera des séries d'abdo la prochaine fois hein ?! » Malgré la douleur, Freya tente de ne pas perdre son humour et de rester concentrée sur l'objectif de notre entrevue. « Oui, enfin, si tu es en état la prochaine fois... » lancé-je sur un ton taquin.

Je vois que Freya souffre et je crains qu'elle ne puisse faire un pas de plus sans mon aide. Alors, sans lui demander son avis, j'attrape son bras et le passe par dessus mes épaules. Je la soulève doucement, assez pour qu'elle puisse prendre appui sur moi. « Tu peux t'appuyer sur moi, je vais te ramener dans ta chambre. » Et aussitôt, je me mets en marche, modérant mon allure pour permettre à Freya d'avancer à son rythme sans se faire encore plus mal. Nous entrons tous les deux dans l'hôtel et nous dirigeons vers l'ascenseur. Je presse le bouton d'appel et une fois que la cabine s'ouvre devant nous, je nous y fais entrer. Celle-ci monte doucement pour s'arrêter au cinquième étage, où se trouve la chambre de Freya. Connaissant le chemin par cœur, je m'arrête devant la bonne porte avant de me tourner doucement vers la jeune femme pour qu'elle nous ouvre. « On y est. Ça ira pour ouvrir la porte ? »
(c) DΛNDELION

_________________

You're all I need but I don't see it
ANAPHORE / WICKED WEDNESDAY
Revenir en haut Aller en bas
avatar
✗ Sur l'ile depuis le : 24/06/2018
✗ Appels a l'aide : 319
✗ JGolds : 10627

✗ Age du personnage : 24 ans
✗ Localisation : poste de sécurité
✗ Métier : Agent de sécurité
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 30 Oct - 11:35




La course avec Joshua m'avait fait réaliser que, je n'étais pas encore au maximum de ma forme. J'étais devenu lente et par moment ma blessure me faisait extrêmement mal. Pourtant, j'avais l'impression que c'était du passé mais tout semblait indiquer le contraire. Je me demandais bien si, j'allais un jour pouvoir m'en sortir et retrouver mes capacités d'avant l'attaque. On terminait notre course et j'avouais au jeune homme que c'était bel et bien la fin de l'entraînement. Je ne me voyais vraiment pas continuer ou faire d'autre exercice vu que ma cuisse était entrain de me lancer. Je donnais néanmoins à Joshua ce que j'avais pu remarquer lors de la course. Après tout, il m'avait demandé de l'entraîner donc je pouvais bien indiquer où se trouvait les points fort et les points faible. « Ah oui ? C'est cool. Je pensais que tu me ferais beaucoup plus de remarques pour une première fois. » Je souris légèrement avant de me diriger vers le mur de l'hôtel pour venir faire quelques étirements. "Je suis pas sadique à ce point quand même...Si ?" Je ris légèrement tout en envoyant ma jambe droit devant et ma jambe gauche derrière. Je voulais étirer au maximum mes mollets et l'arrière de mes cuisses pour éviter par la suite d'avoir des courbatures. Je sens que mon muscle n'a pas aimé l'effort et je finis par lâcher un juron. Il est clairement évident maintenant que je ne pourrais pas faire un effort supplémentaire. Je sens la main de Joshua qui se pose doucement sur mon épaule. Il semble inquiet au vu de mon visage crisper et je tente de faire de l'humour. Je ne veux pas qu'il s'inquiète pour moi ou qu'on pense que je suis faible et pas en mesure d'assurer mon job ici. Si, ça vient à se savoir je risque de prendre un avion retour pour le Costa Rica et je ne pourrais pas mener à bien ma mission ici.

Joshua semble bien décider à me venir en aide et je le sens me soulever légèrement. Il place doucement mon bras sur ses épaules afin de m'aider à marcher. « Tu peux t'appuyer sur moi, je vais te ramener dans ta chambre. » Je le regard un instant, hésitante. J'espérais ne pas tomber sur quelqu'un de l'administration ou de l'équipe de sécurité. Je ne voulais surtout pas qu'on pense que j'étais totalement out. Je souris légèrement avant de commencer à marcher vers l'intérieurs de l'hôtel tout en m'appuyant un peu sur le jeune homme. Je ne voulais pas lui faire mal en m'appuyant de tout mon poids. Je pouvais sentir les traits de mon visage se fermer à chaque fois que, mon pied touchait un peu trop le sol. La sensation était très désagréable et j'avais l'impression que mon muscle était entrain de se déchirer à chaque pas. Je suis tout de même soulager de m'arrêter devant l'ascenseur et de pouvoir pénétrer à l'intérieurs. Je m'appuie sur les barres métallique à l'intérieurs tandis qu'il nous mène au cinquième étage. C'était très étrange que, je me retrouve avec Joshua dans cet ascenseur. Nous avions partagé des moments particulier ensemble et très intime et je me souviens qu'on avait eu des coups de folie dans ce même ascenseur. Je secouais un peu la tête pour sortir cette pensée de mon esprit avant de reprendre ma marche en direction de la porte de ma chambre. "Fut un temps...On aurait couru en direction de ma chambre..." Lançais-je sur le ton de la plaisanterie essayant de ne plus penser à la douleur. Heureusement, on s'arrête devant le numéro de ma chambre et je m'appuie un peu sur le mur. « On y est. Ça ira pour ouvrir la porte ? » Je hoche un peu la tête avant de fouiller dans la poche de mon pantalon de sport pour tirer les clés. Quelque secondes après, j'ouvre la porte et je tente d'y entrer. "Merci...De m'avoir raccompagner...je pense que ça va..." Une douleur intense suivi d'une crampe se fait soudainement sentir dans ma cuisse et je finis par m'écrouler au milieu de l'entrée. J'appuie ma main fermement sur l'endroit de la cicatrice avant de sentir un léger liquide chaude venir recouvrir mon pantalon de sport. L'effort a était trop intense et surement trop tôt. J'avais réussi à ré-ouvrir ma cicatrice et j'espérais sincèrement que ça ne serait pas aussi grave que la première blessure.

Je retire ma main avant de relever légèrement mon pantalon de sport jusqu'à l'emplacement de la cicatrice. Heureusement, ce n'est pas grand chose mais ça saigne suffisamment pour en mettre un peu partout. "J'ai des compresses dans ma salle de bain." J'essaie de garder mon calme pour éviter que Joshua ne panique. Je veux pas qu'il s'affole surtout que c'est trois fois rien. En attendant qu'il trouve les compresse et peut-être de quoi faire un bandage, je me redresse doucement. J'appuie mon dos contre le mur et je tente de me glisser sur mes deux pieds. C'est surement pas la meilleure idée mais, j'ai pas vraiment envie de rester dans le couloir de l'entrée. Je glisse une main sur le mur avant de filer en direction de mon lit. Je serais mieux installé là-bas et se sera plus simple pour tout le monde. J'y vais tranquillement sentant le fluide vital glisser le long de ma jambe. Par chance, mon lit n'était pas très loin et je retire mon pantalon de sport. Toute façon, Joshua a déjà vu bien plus au vu de notre relation. Je pose enfin mes fesses sur le matelas tout en nettoyant tant bien que mal le sang qui a glissé le long de ma jambe avec la boite de mouchoir posé sur ma table de nuit. "Est-ce que ça va ?" Demandais-je en direction de la salle de bain.




codage par Laxy Dunbar.


color Freya: #6699CC

_________________

Revenir en haut Aller en bas
avatar
✗ Sur l'ile depuis le : 12/06/2018
✗ Appels a l'aide : 77
✗ JGolds : 12782

✗ Age du personnage : 27 ans
✗ Métier : mécanicien
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 15 Nov - 20:43


In the end, we only regret the chances we didn't take

Freya & Joshua

Alors que j'avais voulu entamer l'été avec plein de bonne volonté en me mettant au sport régulièrement...

Même si Freya peine à effectuer les derniers étirements qui doivent clôturer notre entraînement, elle tente de garder son professionnalisme en me faisant part de son avis sur ce qu'elle a pu voir aujourd'hui. Étonnement, je m'attendais à plus de sévérité de sa part, ce dont elle s'étonne. « Je suis pas sadique à ce point quand même... Si ? » Sa question m'arrache un sourire amusé et me fait hausser un sourcil. J'ai bien envie de la taquiner un peu et d'ailleurs, je n'y résiste pas très longtemps. « Je connais ta légendaire susceptibilité, et comme je tiens quand même à ma vie, je préfère ne pas répondre à cette question... » Après cette fourberie purement gratuite, je reprends ma série d'étirements l'air de rien, avec ce sourire satisfait accroché aux lèvres. Mais bien vite, l'expression qui habille mon visage change, passant de l'amusement à l'inquiétude en moins d'une seconde. Je remarque que les traits de Freya se crispent de douleur à chaque mouvement qu'elle effectue et cela me convainc qu'il serait vraiment temps que l'on mette fin à cet entraînement et qu'elle rentre chez elle. Mais je ne me vois pas l'abandonner maintenant, alors qu'elle a l'air déjà assez mal en point comme ça. Sans vraiment lui demander son avis, je l'invite à prendre appui sur moi pour l'aider à marcher et l'accompagner jusqu'à sa chambre, où je la saurais en sécurité. Je sens bien que Freya n'a pas l'air très enthousiaste à l'idée de recevoir un coup de main, sans que je sois en mesure de déterminer si c'est uniquement par fierté ou pour une autre raison que j'ignore. Mais la douleur la contraint à accepter mon aide et elle se laisse guider, malgré elle sans doute, jusqu'à l'intérieur de l'hôtel. Nous nous engouffrons dans l'ascenseur et aussitôt, nous replaçons une certaine distance entre nous. J'ai le sentiment qu'une légère gêne s'installe. C'est Freya qui rompt le silence : « Fut un temps...On aurait couru en direction de ma chambre... » Un sourire espiègle étire mes lèvres quand je rétorque du tac au tac : « Oui mais on dirait bien que courir, ce n'est plus vraiment de ton âge ! »

Nous avançons dans le couloir, jusqu'à nous arrêter devant la porte de la chambre de Freya. C'est justement quand elle me remercie de l'avoir accompagnée et me dit que ça ira qu'elle s'écroule sur le sol sans crier gare. Pris de panique, je me penche vers elle, me demandant ce qu'il se passe. « Freya, ça va ?! Qu'est-ce qu'il y a ? » Ma voix est teintée d'inquiétude et d'incompréhension. Je la dévisage, attendant qu'elle me réponde, quand je remarque que son pantalon de sport est soudainement souillé d'une tache sombre. Il me faut quelques secondes pour comprendre que c'est du sang. Freya relève doucement la jambe de son pantalon pour dévoiler la cicatrice meurtrie et ensanglantée. « J'ai des compresses dans ma salle de bain. » me dit-elle en gardant un calme olympien. J'aimerais faire preuve d'autant de flegme qu'elle mais dans une pareille situation, ça me semble bien compliqué. « D'accord, bouge pas ! J'y cours, j'y vole ! » m'écrié-je en me redressant d'un seul bond pour me précipiter dans la chambre de Freya. Sans grandes difficultés, je retrouve le chemin de la salle de bain et je me mets à fouiller dans les armoires à la recherche des fameuses compresses. De l'autre bout de la chambre, j'entends : « Est-ce que ça va ? » C'est à ce moment que je trouve enfin ce qui m'intéresse. « Oui, c'est bon, j'ai trouvé, j'arrive ! » Je sors de la salle de bain, cherche Freya dans les autres pièces après avoir conclu qu'elle était parvenue à rentrer et la retrouve finalement dans la chambre. Elle est assise sur son lit, son pantalon en moins, en train d'éponger le sang qui s'est répandu le long de sa jambe. Avec un linge humide, je termine ce qu'elle a commencé, nettoyant sa plaie avec précaution. J'y applique deux compresses et commence à enrouler une bande tout autour de sa cuisse. Ca me fait un peu bizarre d'être aussi proche physiquement de Freya, alors qu'elle est habillée plutôt légèrement. Ça réveille en moi de vieux souvenirs enfouis, que j'avais préféré oublier afin que nous puissions conserver un semblant de relation saine après notre rupture. Cette pensée me fait rougir et j'ose à peine relever la tête vers elle. « Je te fais pas mal ? Comment tu te sens ? »
(c) DΛNDELION

_________________

You're all I need but I don't see it
ANAPHORE / WICKED WEDNESDAY
Revenir en haut Aller en bas
avatar
✗ Sur l'ile depuis le : 24/06/2018
✗ Appels a l'aide : 319
✗ JGolds : 10627

✗ Age du personnage : 24 ans
✗ Localisation : poste de sécurité
✗ Métier : Agent de sécurité
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 16 Nov - 13:29




Ma blessure me faisait à nouveau mal et elle faisait encore des siennes. J'avais hâte qu'elle arrête de me faire souffrir pour que je puisse enfin retrouver ma vie et mes capacités physique. Joshua venait me porter secours en m'aidant ainsi à rejoindre l'ascenseur puis ma chambre. C'est en arrivant dans le couloir de celle-ci que je lançais un petit pique à Joshua. Nous avions eu une relation courte mais plutôt intense et il n'était pas rare qu'on court dans le couloir pour rejoindre ma chambre quand l'envie se faisait trop forte. « Oui mais on dirait bien que courir, ce n'est plus vraiment de ton âge ! » Je souris légèrement à cette remarque bien que la douleur se faisait plus intense dans ma cuisse. "Bien joué !" On s'arrêtait finalement devant la porte de ma chambre et je fouillais dans ma poche pour sortir les clés et pouvoir ouvrir la porte afin de pouvoir me reposer. J'assurais à Joshua que tout allait bien avant de m’effondrer dans l'entrée. Le sang glissa en dehors de ma cicatrice et je demandais au jeune homme d'aller trouver de quoi arrêter le flux. « D'accord, bouge pas ! J'y cours, j'y vole ! » Je prenais sur moi pour ensuite rejoindre mon lit afin de m'installer tranquillement et peut-être pouvoir stopper le sang qui coulait doucement le long de ma jambe. Je retirais mon jogging avant d'éponger comme je pouvais le liquide vital sur ma jambe. Je demandais alors à Joshua si, tout allait bien et si il avait fini par trouver les compresses. « Oui, c'est bon, j'ai trouvé, j'arrive ! »

Je souris légèrement en voyant son visage un peu apeuré parce qu'il m'arrive. On dirait un petit garçon complètement dépassé par les événements. Je le regard ensuite s'agenouiller devant moi pour venir nettoyer le sang le long de ma jambe et ma plaie. J'espère intérieurement que je ne serais pas obliger de retourner voir le médecin du parc et que j'allais pas encore devoir être recousu. Mon regard glisse sur le visage de Joshua, c'est une situation plutôt étrange et il y a longtemps que je n'ai pas sentis ses doigts sur moi. Depuis notre rupture nous avions évité d'être trop proche physiquement, on se lançait parfois des piques pour plaisanter et voir le malaise s'installer chez l'autre mais, ça n'allait jamais plus loin. Je relevais un peu ma jambe afin de faciliter la mise en place de la bande autour de ma cuisse. Mes yeux s'attardaient un instant sur ses lèvres avant que je détourne la tête. « Je te fais pas mal ? Comment tu te sens ? » Je secouais un peu la tête alors que Joshua restait concentré sur sa tâche de mettre la bande sur ma peau. "Non...tu ne me fais pas mal..." Je sentais les battements de mon coeur qui s'accélérait doucement alors que ses mains glissaient sur mon épiderme. "Je devrais pouvoir m'en remettre je pense..." Je remarquais le léger rouge sur ses joues alors qu'il terminait doucement la mise en place du bandage. "C'est dommage parce que ça va encore repousser ton entraînement..." Je tentais de parler de chose banale pour oublier l'envie qui commençait à se dessiner dans le bas de mon ventre. Je finis par poser ma main sur celle de Joshua. "Merci pour ton aide..." Je plongeais mes yeux dans les siens avant d'être saisit un peu plus violemment par le désir. Je me penchais finalement en avant et je posais mes lèvres sur les siennes. C'était surement stupide et il allait certainement me repousser ce qui aurait de mieux à faire d'ailleurs mais, j'en avais vraiment envie.


codage par Laxy Dunbar.


color Freya: #6699CC

_________________

Revenir en haut Aller en bas
avatar
✗ Sur l'ile depuis le : 12/06/2018
✗ Appels a l'aide : 77
✗ JGolds : 12782

✗ Age du personnage : 27 ans
✗ Métier : mécanicien
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 25 Nov - 21:36


In the end, we only regret the chances we didn't take

Freya & Joshua

Alors que j'avais voulu entamer l'été avec plein de bonne volonté en me mettant au sport régulièrement...

Il avait fallu moins de deux minutes pour que cette soirée, qui avait pourtant bien commencé, tourne au drame. Un simple entraînement, dont l'objectif était de remettre Freya sur les rails et de lui permettre de me coacher. Un simple entraînement qui aurait dû se clôturer dans les éclats de rire et les soupirs d'épuisement, après une séance de sport intense, mais qui avait plutôt laissé la place aux gémissements de douleur et aux regards inquiets. En ramenant péniblement la jeune femme jusqu'à l'hôtel, je m'en étais voulu presque instantanément. Au final, c'était de ma faute, tout ça. C'est moi qui lui avais demandé de me consacrer un peu de son temps pour m'entraîner, et si je ne l'avais pas fait, Freya ne serait sûrement pas en train de grimacer de douleur. Je connais suffisamment la jolie blonde pour savoir qu'elle a un tempérament d'acier, et qu'elle n'est pas du genre à se plaindre pour rien. Elle n'est pas douillette alors si elle tire cette tête, et que son visage pâlit légèrement, c'est bien parce qu'elle doit avoir vraiment mal. Je sais qu'elle ne feinterait jamais ce genre de choses, et lorsque je vois le sang se répandre sur sa cuisse, alors qu'elle vient de s'effondrer devant la porte de sa chambre, je comprends que c'est sérieux. Les traits du faciès déformés par l'inquiétude, je me précipite aussitôt à l'intérieur du logement quand Freya me demande d'aller chercher de quoi compresser sa plaie. Quand je parviens à rejoindre la salle de bain, mes gestes sont désordonnés. Je fouille les armoires en renversant quelques boîtes au passage, mais j'oublie ce désordre soudain dès que mes doigts se referment sur les compresses.

D'un pas précipité, je m'engouffre dans le couloir en suivant la voix de la jeune femme, qui me guide jusqu'à la chambre. Elle est assise sur son lit, la jambe couverte de sang en train de sécher. Je m'approche doucement d'elle et commence à tamponner les quelques croûtes qui se sont formées ici et là. Je fais rouler la bande autour de la cuisse de Freya, avec autant de douceur que je peux en placer dans mes doigts. « Non...tu ne me fais pas mal... » J'adresse un faible sourire à la blonde, qui se laisse faire, n'ayant d'autres choix que de se laisser dorloter pour une fois. Ça me fait bizarre de me retrouver aussi proche d'elle tout à coup, alors qu'on avait toujours fait en sorte de garder une distance pudique entre nous depuis notre rupture. « Je devrais pouvoir m'en remettre je pense... » Je termine de bander la plaie en jetant un coup d’œil furtif vers le visage de Freya, qui semble avoir remarqué la coloration rosée qui s'est emparée de mes joues. « J'espère bien... Parce que je crois que j'aurais jamais pu me le pardonner sinon... » Une petite moue triste se dessine sur mon visage, qui trahit mon inquiétude. « C'est dommage parce que ça va encore repousser ton entraînement... » C'est à ce moment-là que je remarque que ma main s'attarde sur sa cuisse bandée. Un peu trop longtemps. Mes doigts se mettent à caresser sa peau, alors que ce geste devrait m'être interdit. Il est trop délicat pour être purement désintéressé. « Je pense que ça te fera pas de mal de prendre un peu de repos... » soupiré-je en relevant les yeux vers la jeune femme. Nos regards se croisent, se captivent, s'apprivoisent, restent plongés l'un dans l'autre. Sa main se pose alors sur la mienne, attirant mon regard vers elle par la même occasion. « Merci pour ton aide... » Lorsque je relève la tête, Freya vient écraser ses lèvres sur les miennes dans un baiser foudroyant. Je suis tellement sous le choc que j'en ai le souffle coupé. Je n'ai pas immédiatement le réflexe de la repousser, parce que c'est ce que je devrais faire, là, tout de suite. Mais je n'y arrive pas. Ça fait trop longtemps que j'ai pas pu savourer un baiser comme celui-là. Depuis que je suis arrivé sur l'île, en dehors de ma relation avec Freya, j'ai traversé un véritable désert sentimental alors recevoir cette petite dose d'affection, ça me fait un bien fou. Malgré tout, je parviens à trouver suffisamment de force pour la repousser un peu, mais pas suffisamment longtemps pour ne pas céder aussitôt à la tentation. « Je... On devrait... » Mais plus aucun autre mot ne franchit la barrière de mes lèvres, que je scelle à nouveau avec celles de Freya. Je me relève doucement, poussant la jeune femme en arrière jusqu'à ce qu'elle se couche sur le matelas, martelant sa bouche de baisers fiévreux, le cerveau en ébullition. Je sais qu'on est en train de commettre une erreur, qu'on a franchi la limite qu'on s'était juré de ne plus jamais traverser, et qu'il est trop tard pour revenir en arrière. Déjà, mes doigts glissent le long de ses bras pour se cramponner aux brides de son débardeur, sur lesquelles je tire doucement pour les faire tomber sur ses épaules, mon visage s'enfouissant déjà dans son cou pour laisser mes lèvres le parcourir avec délectation.
(c) DΛNDELION

_________________

You're all I need but I don't see it
ANAPHORE / WICKED WEDNESDAY
Revenir en haut Aller en bas
avatar
✗ Sur l'ile depuis le : 24/06/2018
✗ Appels a l'aide : 319
✗ JGolds : 10627

✗ Age du personnage : 24 ans
✗ Localisation : poste de sécurité
✗ Métier : Agent de sécurité
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 29 Nov - 18:49




Et voilà ma blessure était à nouveau ouverte et j'avais l'impression d'être revenu à la case départ. J'avais fini par m'effondrer dans le hall d'entrée de ma chambre tandis que Joshua semblait inquiet pour moi. Il avait longtemps que, je n'avais pas vu ce regard dans ses yeux et étrangement ça me plaisait bien. Je lui indiquais rapidement qu'il avait de quoi me soigner dans la salle de bain avant de me traîner jusqu'à mon lit. J'avais retiré mon pantalon de jogging avant de constater l'ampleur des dégâts. J'avais de la chance car, c'était pas grand chose et je serais surement remise sur pieds rapidement. Ce n'était pas aussi grave que la première fois après l'attaque de la raptor. Joshua réapparût et il entreprit de me faire les soins nécessaire pour stopper l'écoulement de mon sang. Il semblait de plus en plus inquiet et je le rassurais rapidement sur le fait qu'il ne me faisait pas mal et aussi sur celui que, j'allais m'en remettre. « J'espère bien... Parce que je crois que j'aurais jamais pu me le pardonner sinon... » Je souris un peu car, je m'en voulais tout de même de ne pas pouvoir lui offrir son entraînement. On allait encore devoir repousser ça à plus tard et ce n'était pas vraiment ce que j'avais prévu. « Je pense que ça te fera pas de mal de prendre un peu de repos... » C'était clairement le genre de chose que je n'aimais pas faire. Prendre du temps de repos. J'avais besoin de bouger et d'être dans une certaine action. J'allais encore devoir attendre avant de pouvoir pleinement reprendre mon boulot à la sécurité. Je remerciais Joshua avant de remarquer que ses doigts s'attardaient sur ma peau. Un frisson parcouru mon corps alors que l'envie était entrain de s'installer doucement dans mon être. C'était une mauvaise idée, je le savais mais j'avais pas pu me retenir. Je posais mes lèvres contre celle de mon ex petit ami. Comme à l'époque cet échange fit grimper en flèche mon désir et bien que je savais que ce n'était pas la meilleure idée, je me délectais de ce baiser.

Il fallait que tout s'arrête, qu'on arrête cet échange avant de le regretter. Je venais de franchir la ligne qu'on s'était promis de ne pas franchir lorsque nous avions mis en terme à notre relation. Mais, en réalité, j'avais souffert de cette rupture bien que je m'étais rendu compte que nous n'étions pas fait l'un pour l'autre. Sa douceur, sa tendresse, son odeur tout m'avait manqué. Heureusement, Joshua semblait avoir gardé un peu les pieds sur terre et m'avait repoussé pour stopper cet échange. « Je... On devrait... » Je sentais ses lèvres revenir contre les miennes et je me laissais bercer par ce moment. Docilement je me laissais faire et je venais allonger mon corps sur le matelas alors que Joshua venait doucement se mettre au dessus de moi. J'entourais son cou avec mes bras tandis que ma langue venait doucement glisser contre la sienne. Ma respiration se faisait plus rapide et les battements de mon coeur tambouriné dans mes oreilles. Je frisonne en sentant ses doigts glisser pour retirer les bretelles de mon débardeur tandis que ses lèvres viennent se perdre dans mon cou. Les sentiments se mélange et c'est très étrange mais, j'ai l'impression de retrouver mes habitudes et notre couple pendant un instant. Je glisse mes mains dans son dos avant de les passer sous le tissu de son t-shirt. Mes doigts suive les courbes de son corps alors que ma respiration se fait plus rapide et plus désireux de retrouver pleinement le contact de nos épidermes l'un contre l'autre. Je remonte doucement ma jambe contre sa hanche tout en retirant son haut de sport et de revenir prendre possession de ses lèvres dans un baiser encore plus langoureux.


codage par Laxy Dunbar.


color Freya: #6699CC

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Sujets similaires
-
» Ouverture de boîte de Avec Infini Regret
» [PRECOMMANDE] Avec Infini Regret (VaeVictis Collection Jeux d'Histoire)
» Pot de départ
» [CR] Dreux AIR (VaeVictis) et comparaison avec Dreux P3F (Hexasim)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jurassic World Renaissance ::  :: AREA 5 - L'HOTEL :: Le loch Ness :: Les chambres-
Sauter vers: