AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Jurassic World Renaissance a ouvert ses portes le 28/09/2016
et nous sommes heureux de vous accueillir sur ce forum!
Plein de personnages en libre service vous
attendent afin de commencer cette belle aventure,
n'hésitez pas à aller les voir.


Vous avez envie de poster une petite annonce dans cette barre
de recherche pour vous donner plus de chances de
trouver votre bonheur?
N'hésitez pas à le demander!
Pour en savoir plus c'est ici:
PETITES ANNONCES


 ::  :: Area 1 - LE VILLAGE ET LE PORT Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Cela semble toujours impossible jusqu'à ce que cela soit fait feat. Ingrid & Marry

avatar
✗ Sur l'ile depuis le : 07/09/2018
✗ Appels a l'aide : 18
✗ JGolds : 2710

✗ Age du personnage : 35 ans
✗ Métier : Psychologue
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 18 Sep - 22:31


Assise derrière ce grand bureau j'avais fini par prendre l'habitude d'être ici. Mon regard vogua sur les différents éléments qui était posé sur le bureau avant que mes yeux ne se pose sur cette photo. Notre photo, celle qui avait conclut notre amour. Je glissais les doigts sur le visage de mon bien aimé disparut. Sean, la vie est si difficile sans toi. Ta présence, ta voix et ton sourire me manque. J'ai même parfois l'impression d'oublier ta voix et j'ai peur de ça. Je ne veux pas que ce soit un lointain écho qui ne pourra plus jamais me revenir. La tristesse m'empare alors que, j'ai un rendez-vous qui ne va pas tarder. J'ai fini par m'enfermer dans le travail et depuis mon arrivé j'ai pris l'habitude de faire des heures supplémentaire sans jamais rechigner en même temps, qu'est-ce qui m'attends ? Une chambre d'hôtel vide et impersonnelle. Je suis surement mieux dans mon bureau avec mes souvenirs et surtout cette photographie. C'est la seule que j'ai pu emmener, le choix était difficile mais c'est celle qui montre le mieux notre bonheur. Bonheur éphémère tel un papillon qui a fini par s'effriter et s'envoler. Je sens une larme glisser le long de ma joue et je l'essuie rapidement avec la paume de ma main. Il ne faut pas que je pleure, il faut que j'assure car mon rendez-vous ne va pas tarder et une psychologue ne doit pas montrer sa faiblesse et sa peine. Bien qu'elle soit commune à chacun être humain sur cette Terre. Je me lève de ce fauteuil si confortable avant de me diriger vers la porte. Encore un instant, je prend mon temps j'inspire et j'expire avant de poser ma main sur la poignet de la porte et j'appuie sur la clenche. Je prends ce sourire celui qui cache toute les peines et qui permet aux patients de se sentir bien. "Mademoiselle Addisson et Powell ?" Je pose mon regard sur la jeune fille que j'ai déjà eu l'occasion de rencontrer un soir. Nous avions discuté toutes les deux mais, il était hors de question que je parle de tout ceci à sa mère adoptive. Ce qui était aborder en individuel devait y rester et ne jamais en ressortir. Si elles voulaient ensuite aborder des sujets alors elles étaient libre de le faire pour l'heure, il était questions du séance ensemble. Je les invitais à entrer dans mon bureau et à prendre place face à l'imposant meuble. Je fermais la porte avant de venir m'asseoir sur ce grand fauteuil en cuir qui avait pris l'habitude de m'accueillir et de me consoler quand ça n'allait pas. J'ouvrais un tiroir de mon bureau pour sortir un petit dossier et je venais noter le nom des clientes avant de l'ouvrir sur un jolie bloc note vierge. Je prenais mon stylo à encre que Sean m'avait offert essayant de ne pas me souvenir de cet instant si particulier que, j'avais connu avec lui. "Alors dites moi...Qu'est-ce qui vous amène ici ?" Je souris une nouvelle fois poser la mine du stylo à plume sur la feuille blanche. J'avais vaguement lu les dossiers qu'on m'avait transmis et j'avais vu que Marry venait d'être adopté par Ingrid. Il avait surement des difficultés pour la compréhension de chacun après tout Marry était une adolescente et elle avait connu beaucoup d'épreuve. Je les contemplais un instant en attendant une réponse de l'une d'elle. On pouvait soi aborder directement le sujet, soi parler de la pluie et du beau temps. J'étais patiente pour que les clients s'ouvre à moi et je savais que quand ils venaient de leur plein grès l'ouverture était bien plus rapide que lorsque c'était imposé. D'ailleurs, je repensais à certains membres de la sécurité qui n'avait pas encore prit la peine de venir me rencontrer suite à mes demandes. Enfin bref, je verrais tout ça après pour l'heure, je devais me concentrer sur mes deux clientes.
lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
avatar
✗ Sur l'ile depuis le : 05/10/2017
✗ Appels a l'aide : 752
✗ JGolds : 44403

✗ Age du personnage : 43 ans
✗ Localisation : En mission
✗ Métier : Chef de la sécurité
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 18 Sep - 23:37

• Plus d'un an après l'arrivée d'Ingrid sur l'île •
Cela semble toujours impossible

jusqu'à ce que cela soit fait.
Erin Higgins, Marry Addison & Ingrid Powell

------------

Je réajustais mon chignon en y logeant la dernière mèche rebelle qui me jouait encore des tours.
A la demande de Marry, j'avais finalement cédé et me préparais donc à aller voir cette Mme Higgins. Autrement dit la psychologue dont elle m'avait tant parlé. Je dois dire que j'avais été à la fois inquiète, agacée et peinée qu'elle me le propose. Depuis quand avions-nous besoin d'une tierce personne pour nous parler ? Me pensait-elle aussi peut apte à l'écouter pour demander de l'aide ? Je mis la seconde boucle d'oreille et lissais les plis de mon tailleur. Il fallait que je fasse bonne figure devant cette professionnelle de l'analyse humaine, car je m'y attendais, elle n'aurait de cesse de nous étudier pendant une heure. C'était son travail, et si jamais elle devait exceller dans la matière, je n'allais sans doute pas apprécier.
Je me doutais qu'elle en profiterai pour me faire des remontrances sur "l'affaire Brown". J'avais soigneusement esquivé toutes les cordiales invitations pour la rencontrer et j'avais nié le traumatisme que cela avait engendré. Car en effet, s'en était suivi une longue période de trouble où le sommeil s'était fait ennemi et où j'avais compensé par une surcharge déraisonnable de travail. Les jours et les nuits se ressemblaient et parfois, cela me hantait encore.
C'était l'arrivée de Marry qui avait -semblerait-il - contribué à inverser le processus petit à petit. Comment aurais-je pu continuer à me donner corps et âme au travail, alors que ce petit rayon de soleil était finalement dans ma vie ? En tout cas, elle allait m'entendre protester la Higgins si elle se permettait de me faire des remarques. Je n'étais pas là pour recevoir une leçon de morale ou pour que l'on me dise comment régir ma vie.

• "Marry dépêche-toi, nous allons être en retard..." fis-je, depuis le salon en espérant qu'elle m'entende depuis sa chambre.

-----------

Je tapais de trois coups secs sur la portes vernie et attendis en regardant Marry à mes côtés.
Si je faisais ça c'était uniquement pour elle : le fait de me trouver là était déjà une grande marque de ma bonne volonté. S'il fallait parler à cette Dame pour que les choses ailles mieux entre nous alors soit. Je n'avais jamais compté sur quelqu'un d'autre que moi-même, et spécifiquement dans les épreuves de la vie. Qu'il s'agisse de ma première reconversion qui engendra une période un peu précaire et peu salutaire, ma relation avec Peter et les soucis conjugaux liés à notre projet-enfant que nous avons pu avoir, mon divorce, la mission-Galliminus ou plus récemment le décès de Jason...
Il paraît qu'il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis alors voyons voir si cette dame a la réponse à tout les problèmes de la vie.

Elle nous ouvrit, un large sourire sur les lèvres.
• "De toute évidence. Enchantée..." fis-je en lui serrant brièvement la main sur le pas de son bureau. Il était bien agencé et somme toute assez élégant. Quand on aimait les fanfreluches et ce genre de chose. Sans doute pour mettre le client "à l'aise". Nous nous installâmes Marry et moi, face à elle dans de petits sièges en simili-cuir design. J'avais les mêmes. Merci la Masrani Corp.
Higgins nous demanda alors la raison de notre présence, après avoir bien-sûr sorti la correspondance de circonstance et le stylo à la main. Déjà prête à mener l'interview de nos vies. Je levais un sourcil et me tournais vers Marry avant de lui demander d'un ton un peu insistant :
• "Vous avez raison : Alors Marry, qu'est-ce qui nous amène ici ?"

Je croisais les jambes, les mains également en position d'attente, le regard interrogateur.

CODE BY ÐVÆLING




_________________
Merci pour ces cadeaux :
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
✗ Sur l'ile depuis le : 18/08/2018
✗ Appels a l'aide : 118
✗ JGolds : 2226

✗ Age du personnage : 16 ans
✗ Localisation : Là où elle ne devrait pas être
✗ Métier : Stagiaire à l'administration du parc
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 27 Sep - 13:07
Cela semble toujours impossible
jusqu'à ce que cela soit fait
Erin ξ Ingrid ξ Marry



Assise dans la salle d'attente, Marry était plutôt nerveuse. C'est qu'elle en avait vu des psy dans sa vie, un nouveau par an et chacun avait tenu à marquer le changement. Certains ainsi lui avait imposé des séances en groupe, d'autres individuelles de manières régulières. C'était un sacré bazar que les services psychologique dans les foyers, les dossiers se perdaient constamment, les professionnels finissaient le plus souvent par jeter l'éponge face à des jeunes que de toutes manières ils ne pourraient pas aider : Ils n'avaient pas de parents, c'était pas un fait facile à accepter.

Marry n'avait jamais eu de modèle féminin à suivre ou le droit à un réconfort paternel. Elle s'était construite seule, s'adaptant aux règles qu'on lui imposait pour mieux pouvoir les transgresser, elle s'était forgé son propre caractère, ses propres certitudes, avait fait ses propres expériences, souvent dans des conditions difficiles.

Mais depuis qu'elle était arrivée sur cette île, tout avait changé, il y avait de nouvelles règles qu'elle trouvaient le plus souvent injustifiées mais surtout, elle avait une maman, une maman qui été prête à jouer pour elle aussi le rôle du père si elle en éprouvait le besoin, elle le savait, ou alors était-ce parce qu'Ingrid sous bien des aspects avait plus un rôle de père dans leur relation que de mère à proprement parler ?

Marry ne pouvait pas le dire.

Toujours est-il que cette nuit là, quand un nouveau de ses cauchemars lui avait permis de croiser la route d'Erin Higgins, psychologue pour le parc, quand à l'issue de la conversation qu'elles avaient alors eu elle lui avait suggéré une séance avec sa mère, elle avait trouvé que c'était une bonne idée. La psychologue, professionnelle, avait su la convaincre en lui sortant les bons arguments. Et elle avait accepté.

A présent, elle se trouvait avec sa tutrice dans la salle d'attente. Elle n'avait pas eu à vraiment insister, elle avait juste dit qu'elle pensait que ce serait une bonne idée, que s'était ce qu'elle voulait. Ingrid ne savait même pas qu'elle connaissait déjà la psychologue, Marry ne voulait pas l'inquiéter, et sans doute avait-elle alors pensé que cela la rassurerait qu'elle l'accompagne aussi avait-elle accepté et fait les démarches nécessaire pour obtenir le dit rendez-vous.

Quand la porte du cabinet s'ouvrit sur la rousse, l'adolescente se redressa de son siège pour entrer dans le bureau après sa mère, prenant place à côté d'elle avant qu'Erin ne leur demande ce qu'elles faisaient ici et qu'Ingrid se tourne vers elle pour insister. Elle leva deux petits yeux inquiets vers la psychologue en se mordant la langue avant de murmurer, tentant de se souvenir des arguments du docteur Higgins :

- Eh bien... Tout ceci est une peu nouveau pour moi, pour toi aussi... Maman... Je... Je pensais que cela pourrait nous aider à trouver nos repères...

Elle avait regardait Ingrid, guettant sa réaction, la craignant aussi quelque part. Elle faisait véritablement de son mieux pour elle et elle en avait consciente, elle n'était pas ingrate à ce point là. Pas encore. Et elle ne voulait pas que ce soit ce qu'elle pense.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Sujets similaires
-
» Première connexion impossible:Mon lapin 1 led verte ttes les autres orange(dont la deuxième clignote
» Jour 6 : Notre amour était impossible...
» [Réglé] Impossible de se marier
» Boulet un jour, boulet toujours ? :O
» Impossible de connecter lapinette avec ma sfr box

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jurassic World Renaissance ::  :: Area 1 - LE VILLAGE ET LE PORT-
Sauter vers: