AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Jurassic World Renaissance a ouvert ses portes le 28/09/2016
et nous sommes heureux de vous accueillir sur ce forum!
Plein de personnages en libre service vous
attendent afin de commencer cette belle aventure,
n'hésitez pas à aller les voir.


Vous avez envie de poster une petite annonce dans cette barre
de recherche pour vous donner plus de chances de
trouver votre bonheur?
N'hésitez pas à le demander!
Pour en savoir plus c'est ici:
PETITES ANNONCES


 ::  :: Area 1 - LE VILLAGE ET LE PORT :: Les Restaurants et Bars :: Le Jurassic Bar Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les mauvaises nouvelles font les meilleures soirées || Partie 2

Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar
✗ Sur l'ile depuis le : 06/03/2018
✗ Appels a l'aide : 600
✗ JGolds : 4229

✗ Age du personnage : Trente Huit Ans avec le syndrome de Peter Pan
✗ Localisation : En vadrouille ou bien au bar
✗ Métier : Vétérinaire des XXL
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 2 Aoû - 14:54
LES MAUVAISES NOUVELLES FONT LES MEILLEURES SOIRÉES

Julian , Violet & Jéricho


“Alors les mecs, prêts à lâcher les chiens ?- Quoi ?- Bah oui, comme dans la chanson : « Who let the dogs out ? ouh ouh ». - C’est qui qu’a amené ce mec ? “


Ceci est la suite de ce rp

« Si tu comptes sur une gueule de bois digne d'un premier année, il faudra autre chose que de la bière »

Julian avait totalement raison. Ce n’était pas 1 pack de bière qui allait aider Jéricho à ne pas péter un plomb. Il lui fallait quelque chose de plus fort, voir même beaucoup plus fort. Comme dirait sa mère : aux grands maux les grands remèdes ! Et celui-là avait intérêt à être un vrai remède de cheval. Le vétérinaire avait donc posé sa bière en reprenant sa respiration, acquiesça longuement de la tête sans piper mot. Il s’était levé, dirigé vers sa chambre toujours sans décrocher le moindre mot et était revenu quelques minutes plus tard. Le jogging avait laissé place à un jean et le vieux t-shirt a un polo. Plus claire comme réponse, ce n’était pas possible. « On bouge. Lève ton cul, on va se payer une mine au Jurassic Park. » Et au vu de la tête de Julian il ne fit pas non plus l’ombre d’un doute que c’était la réaction qu’espérait le jeune homme. La nouvelle était loin d’être digérée - d’ailleurs le serait elle complément ce soir ? Cela déprendra du gramme d’alcool qu’il réussira à avoir dans le sang - car avant cela, si l’on en croit les travaux de la psychiatre Elisabeth Kübler-Ross Jéricho devrait passer par 4 étapes avant de l’accepter : le déni, la colère, le marchandage, la dépression. Et histoire de faire passer le tout : une bonne cuite.

Il n’y avait quasiment personne au Jurassic Park à cette heure-ci, pour que pas dire que l’établissement était désert. Il était d’ordinaire tres frequenter par le personnel du parc et la dernière soirée organisée ici avait plutôt bien fonctionnée. Le pub irlandais s’était transformé pour l’occasion en plage tropicale pour une soirée sur le thème Pirate, avec Beer Pong en animation. Mais ce soir, Jéricho et Julian n’étaient pas là pour faire mumuse avec une balle et des gobelet. Ni pour continuer à boire de la Bière. Pour sa part, Jéricho se sentait plutôt d’humeur à se descendre un bon whisky histoire de se mettre en jambes. Il s’étira les bras verre le haut, tout en se dirigeant vers le comptoir. Hors de question de se mettre à une table, c’était bien plus rapide proche de la source. « Nikel, y’a pas un chat, on va pouvoir se mettre une mine sans trop passer pour des cons… » Non pas qu’il craigne pour sa réputation – d’ailleurs encore fallait-il qu’il ait une réputation quelconque – mais il n’avait pas envie d’entre emmerder par certaines personnes. La première qui lui venait a l’esprit étant bien entendu Owen. Quoique… Se mettre sur la gueule avec le MisterRaptor après avoir quelques verres dans le nez…L’idée n’était pas si déplaisante que ca. il pourrait se passer les nerfs comme ça.

Jéricho se posa sur un tabouret et chercha immédiatement le serveur des yeux, espérant que ce dernier n’allait pas tarder à apparaître. « Je préférais l’ambiance de la soirée pirate. C’était vachement plus agréable ! » Râler, c’était de nature chez Jéricho, sa façon de s’exprimer. Et surtout lorsqu’il était de mauvais poil, mais après un ou deux verres rapidement vidés, ça irait sacrement mieux. « Bon on commence à quoi ? Le temps qu’il se décide à venir… » À peine eut-il le temps de terminer sa phrase que le barman pointa le bout de son nez et sans doute avait il entendu la remarque de Jéricho, car il lui lança un regard noir en s'approchant deux. « Pour moi : whisky, sans glace, pas radin sur la dose... Et un truc a grignoté. Cacahuète, pistache. On s'en fou. » Le terme survolté était à ce moment précis l'adjectif parfait pour qualifier Jéricho. Un comportement totalement en opposition avec sa réaction quelques minutes auparavant dans sa chambre d'hôtel. Comme si Julian ne lui avait rien dit ... Ou bien tentait il de faire comme si, en sur jouant un peu trop ? Le Barman - Jéricho avait totalement oublié son prénom - attendit pour prendre la commande de Julian, levant les sourcil , sans aucun doute deja agacer par ses nouveaux clients.


code by lizzou — img/gifs by TUMBLR — 000 WORDS.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
✗ Sur l'ile depuis le : 14/03/2018
✗ Appels a l'aide : 337
✗ JGolds : 2771

✗ Age du personnage : 29 ans
✗ Métier : Agent d'intervention
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 2 Aoû - 16:00
Il y eu un moment de flottement durant lequel Jéricho sembla réfléchir. Puis il hocha la tête et reposa sa bière avant de disparaître dans sa chambre. Julian en profita pour vider sa bière, il était hors de question de gâcher le houblon. Dès que le vétérinaire revint et avant même qu'il n'ouvre la bouche, l'agent d'intervention avait compris. Habillé de frais, il avait troqué ses fringues de canapé contre d'autres, plus habillées. Ils sortaient, ce que Jéricho confirma juste après.
Le sourire de Julian s'élargit, l'air ravi.
Jéricho semblait toujours contrarié mais au moins trouverait-il un exutoire au bar. Julian frappa dans ses mains et se leva d'un bond plus motivé que jamais. Demain, il ne travaillait pas, c'était l'occasion rêvée pour une virée entre mecs.

Sur le chemin qui les mena au bar, le silence s'était imposé. Jéricho ruminait certainement toujours, sa mâchoire était tendue. Julian marchait tranquillement, les mains dans les poches de son jean, le regard accroché partout comme si même en dehors du boulot, les réflexes persistaient.
A cette heure-ci, l'établissement commençait à peine sa soirée et il n'y avait pas grand monde. C'était absolument parfait. Jéricho se dirigea directement vers le comptoir du bar et s'installa sur un tabouret. Julian rigola à sa plaisanterie mais n'en rajouta pas. Même bourré il ne passerait pas pour un con parce qu'il connaissait ses limites et même si ce soir il avait décidé de boire, il n'était clairement pas dans l'état mental de Jéricho. En haussant les épaules, Julian s'installa à son tour sur le tabouret au comptoir juste à côté.

- Pas faux, rétorqua-t-il un sourire goguenard sur les lèvres à sa mention de la soirée pirate.

Pour une ambiance...ça avait été une sacrée ambiance. Entre l'alcool et les filles à moitié nues...Pourquoi fallait-il qu'à la mention de pirate, elles se trouvent des tenues plus sexy les unes que les autres ? Lui il pensait à masque-oeil, pantalon et botte, chemise ouverte, cicatrices et tatouages ! Les filles pensaient à bustiers, jupes larges fendues ou au contraire pantalons moulants, cheveux lâchés chargés de sel et d'humidité, bouches mouillées de cocktails à l'odeur de rhum et de caraïbes...

Il fronça le nez à la suite, Jéricho commençait à être mal aimable envers le personnel, il faudrait peut-être le calmer à un moment donné. Le barman l'avait-il entendu ? Il n'en savait rien mais il se pointa juste après. Vu le regard qu'il leur lança, ouais, il avait surement entendu. Julian rentra un peu plus sa tête entre ses épaules et se planqua derrière la carte des boissons pour étouffer le rire qui malgré tout le secouait. Pendant ce temps, Jéricho ordonnait ses souhaits.
Lorsque son visage réapparut, une fois la carte abaissée, il souriait toujours mais avec amabilité.

- Un mojito s'il vous plaît.

Le serveur ne se fit pas prier pour les laisser. Il devait déjà se dire qu'il était tombé sur les cons de la soirée. Julian soupira en posant la carte. Même si cela l'amusait, il n'avait pas envie de passer pour l'emmerdeur de service.

- Le serveur n'y est pour rien mec, si tu ne veux pas qu'il crache dans ton whisky, tu devrais être un peu plus sympa. En plus qui sait, à la fin de la soirée il pourrait te faire boire à l'oeil.

Toujours dans les bons plans le Julian. Ne jamais se mettre le personnel de bar à dos. Lui-même évitait de draguer ouvertement les serveuses, c'était un coup à ne plus pouvoir remettre les pieds ici si elles le prenaient mal. En parlant de femmes...devait-il remettre le sujet de l'ex sur le plateau ?

- Je me doutais un peu que tu le prendrais mal, reprit-il en se raclant la gorge. Mais à ce point...

Il pianota rapidement sur le comptoir, guettant le retour du barman.
- Alors ! ajouta-t-il pour détendre l'atmosphère, t'as des vues sur qui ces temps-ci ?? Je devrais te présenter ma responsable !

Il espérait qu'il ne parlerait pas de Claire ou bien il serait contraint de broyer le premier truc à sa portée. Parler de Powell détournerait son attention et à bien y réfléchir...elle pourrait être pas mal pour lui. Peut-être qu'elle lui foutrait la paix sur le terrain en ayant un copain ? Et lui, ça lui permettrait d'oublier Dearing. Un bon plan peut-être...peut-être.

_________________
Julian's theme

Les monstres et les fantômes existent.
Ils vivent à l'intérieur de nous et parfois... ils gagnent
Revenir en haut Aller en bas
avatar
✗ Sur l'ile depuis le : 24/07/2018
✗ Appels a l'aide : 205
✗ JGolds : 6342

✗ Age du personnage : 30 ans
✗ Métier : Infirmière
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 3 Aoû - 14:50
- pas ce soir désolée.

C'est probablement la seule phrase que j'avais prononcé, après m'être retrouvée couverte de sang, de la presque tête aux pieds. Asling n'y était pour rien, mais je n'avais pas la tête à me faire draguer encore, ou même juste à discuter de ce que nous venions de vivre.

Dans la douche je songeais, alors que l'eau devenait de moins en moins rouge, ce n'est pas tant la vue d'hémoglobine qui m'était gênante. C'était la perte encore d'un patient. L'ouragan avait, un peu plus, plongé le parc et le personnel dans la désolation. C'était un jeune en plus, un agent de sécurité, étrangement... j'étais rassurée de ne pas trouver Jason, allongé sur la table de soins.

Je grimaçais en me lavant les cheveux, recouvrant ensuite chaque millimètre de ma peau de mousse douillette. Une fois sortie de la douche, j'enfilais un jean et un débardeur, avant de me décider à sortir de ma chambre d'hotel, un brin d'air humide et chaud, fera sans doute l'affaire. Et comme d'un rien, je me retrouvais devant le bar, avec d'autres personnes déjà croisées sur le site, je saluais timidement, entrant dans le lieu pour aller commander quelques verres de vodka. deux ferons l'affaire pour me détendre.

Je bousculais sans le vouloir, un grand brun, assez baraqué, aux cheveux mi longs.

- Pardon... c'est l'autre qui m'a... poussé...

Je posais mon regard sur son voisin qui n'était autre que Jéricho, que j'avais soigné, après l'ouragan. Un sourire apparu sur mon visage.

- Bonjour Jéricho... vous ne vous souvenez pas de moi, c'est Violet... l'infirmière... comment va votre mollet ?
Lui dis-je, alors que le barman posa deux verres de vodka, qui auraient pu passer pour de l'eau devant moi.

Je regardais mes verres, avant de regarder les deux hommes à ma gauche.

- Dure journée... il me fallait bien ça.
Dis-je pour excuser la présence même de mes deux verres d'alcool. Je passais une main dans mes cheveux, peut être souhaiteraient ils rester seuls pour discuter. Je ne vais pas vous déranger plus longtemps... ça m'a fait plaisir de te revoir Jéricho, prends soin de toi.

Je me faufilais à travers la foule, et j'allais me poser dans un recoin du bar, pour observer les gens, et siroter mes deux verres.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
✗ Sur l'ile depuis le : 06/03/2018
✗ Appels a l'aide : 600
✗ JGolds : 4229

✗ Age du personnage : Trente Huit Ans avec le syndrome de Peter Pan
✗ Localisation : En vadrouille ou bien au bar
✗ Métier : Vétérinaire des XXL
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 31 Aoû - 11:33
Les mauvaises nouvelles font les
meilleures soirées
Il avait été totalement odieux avec le pauvre barman, mais pour être franc il s'en foutait comme l'an quarante. Peut-être qu'il le regretterait plus tard, quand par exemple, il crachera dans son verre comme le met en garde Julian. Il n'a sans doute pas totalement tort sauf qu'a ce moment précis, ce n'est absolument pas son principal souci. Ce qu'il l'intéressait sacrement plus en tout cas, c'était l'idée de boire à l'œil. Ca, c'était un bon plan. Qui fonctionnerait bien entendu si Jéricho parvenait à fermer sa grande gueule. Autrement dit ce n'était pas gagné.  « Oh, crois-moi, ce n'est pas un peu de bave qui va m'empêcher de boire ce soir. J'ai connu bien - il insista sur ce mot- pire durant des bizutages. » Ah les bons souvenirs des années d'études vétérinaires...Les soirées d’intégrations des petits nouveaux, les tentatives de sabotages des semestres des autres étudiants les années de concours. La bonne époque ! On parle souvent de la guerre dans les écoles de médecines, mais peut de personnes se doutent qu'elle faisait tout aussi rage dans celle de vétérinaire. Même si le nombre de candidats étaient moins importants qu'en médecine, lorsqu'il n'y avait que 300 places pour 4000 demandes, mieux fallait jouer coup bas plutôt que de se retaper une année à plusieurs milliers de dollars. Et Jéricho était du genre à toujours obtenir ce qu'il veut - du moins dans certains domaines - et il s'était avéré être un redoutable candidat pour le trophée de celui qui a les dents les plus longues. « Et encore, je trouve que je le prends assez bien...Parce que bon, je ne vais pas te faire l'historique, mais devoir payer un avocat a quasiment 7000 boules le coup de téléphone pour avoir ma fille une semaine toutes les morts de pape bah tu vois, je trouve que je pourrais même réagir un peu plus excessivement...» Bon,et bien pour avoir un Jéricho un peu plus aimable mieux valait repasser un peu plus tard. Il savait que Julian ne s'en offenserait pas et que si c'était le cas, il allait envoyer valser son ami avec un bon gros merde. Jéricho n'en doutait pas une seconde. C'était ce qu'il appréciait avec l'agent de sécurité, il disait tout sans filtre. Un peu comme lui. Mettre des gants, parfois, ils savaient que ca ne servait à rien.

Julian changea totalement de sujet, engageant la conversation sur un thème qu’ils abordaient assez régulièrement : leur tableau de chasse. Non pas qu’ils soient tout les deux des morts de faim sautant sur tout ce qui bouge mais ils restaient des hommes comme beaucoup d’autres et il fallait dire que la population féminine de l’île était loin d’être désagréable a regarder. Et dans ce domaine – un de ceux où justement Jéricho n’était pas vraiment en Pol Position – Julian le battait à plate couture. Se retournant vers la salle histoire de vérifier qu’il n’y ai pas d’oreilles indiscrètes ou bien une des personnes intéressées par la question. « Et bien…Franchement ? Le néant absolu, je… »  Il fut interrompu par une blonde qui venait littéralement de rentrer dans Julian, se confondant en excuses avant de s’apercevoir de sa présence. Il mit quelques secondes avant de la reconnaitre puis elle lui confirma son identité : c’était l’infirmière en service au moment de l’Ouragan qui lui avait fait les soins une fois que le  toubib lui ai retiré le morceau de fer qui s’était logé dans son mollet. Un frisson désagréable le parcouru discrètement en se remémorant ce moment. C’était d’ailleurs la responsable de Julian qui l’avait conduit au poste de secours. « Oui je me rappelle…Euh et bien…Ca va , j’ai pu reprendre le boulot rapidement… »  Le barman lui posa deux verres – forcement une blonde aux yeux bleus allait être servie plus vite que deux types dont un c’était comporter comme le roi des salauds quelques minutes plus tôt  - et cru bon de ce justifier sur le pourquoi de ces deux verres, puis elle les laissa seuls. Jéricho la suivi du regard avant de se retourner vers Julian. « C’quoi ce regard ?! A quoi tu penses ?! Non en fait dit rien, ca pue toujours quand tu as ce regard là et n’y pense même pas ! »

En fait Jéricho ne savait pas trop ce que pouvait avoir Julian en tête mais dans le doute il préféra prendre les devants. Le barman revint vers eux pour les donner enfin leur commande.
I believe when life gives you lemons, you should make lemonade...and try to find someone whose life has given them vodka, and have a party
Pando

_________________
Goals are
DREAMS
WITH A DEADLINE



Revenir en haut Aller en bas
avatar
✗ Sur l'ile depuis le : 14/03/2018
✗ Appels a l'aide : 337
✗ JGolds : 2771

✗ Age du personnage : 29 ans
✗ Métier : Agent d'intervention
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 31 Aoû - 20:52
Donc, Jéricho l'avait vraiment mauvaise. Le retour du sujet fâcheux ne put être évité, comme si le vétérinaire devait impérativement le faire sortir par n'importe quel moyen. Soit, Julian le laissa s'épancher sans aucun commentaire, même s'il aurait pu s'étouffer avec les sommes que son ami lui indiquait.
Voilà une raison supplémentaire trouvée pour l'agent de sécurité qui confirmait cette volonté de ne pas s'engager dans une relation, encore moins un mariage. Ça coûtait vraiment les yeux de la tête tout ça et le divorce, n'en parlons pas ! Julian se sentit rassuré de n'avoir jamais rien eu à débourser pour une fille.
Certes, le vétérinaire roulait peut-être sur l'or, au moins plus que lui c'était certain, mais ce n'était pas une raison valable.

Comme Jéricho semblait s'apaiser, peut-être parce que le sujet devenait plus agréable, Julian sourit plus largement. Est-ce que le vétérinaire pouvait réellement s'intéresser à Powell ? Il avait hâte de le savoir et dû se retenir de ne pas ricaner comme un gamin fier de sa trouvaille.
Soudain, il fut bousculé au niveau de l'épaule et se tourna vers le coupable, qui s'avéra être une charmante jeune femme. Elle s'excusa, vraiment gênée et Julian s'apprêtait à lui dire que ce n'était pas grave pour qu'elle ne demeure pas embarrassée, quand celle-ci reconnue Jéricho.
Julian écarquilla légèrement les yeux, ravi que son ami connaisse une aussi jolie fille et observa, concerné, le charmant intermède qui se déroulait sous ses yeux.
Enfin, le coté charmant ne se situait en fait que d'un coté des deux protagonistes, Jéricho avait du mal à aligner plus de cinq mots et Julian le regarda, stupéfait par si peu d'assurance.

La jeune femme, Violet, s'excusa et les laissa tous les deux en s'éloignant avec deux verres. Deux verres pour elle seule. Bordel, Jéri allait vraiment laisser partir une fille pareille ? Il n'en connaissait pas une seule capable de commander deux verres de vodka et de se les envoyer tels quels. Il remarqua alors que Jéricho la suivait du regard tandis qu'elle s'éloignait. Il pouvait bien le bougre, elle était sacrément bien roulée.
Lorsqu'il se tourna à nouveau vers lui, il lut dans son regard une partie de ses pensées et Julian éclata d'un rire franc face aux propos de son ami.
Le barman les servit enfin, et avec un nouveau sourire entendu cette fois-ci, il tendit un billet au barman qui s'éloigna.

- Sérieux ? Une infirmière...c'est elle qui t'a soigné durant l'ouragan et je n'apprends ça que maintenant ?


Il but une gorgée de mojito et lança un nouveau regard à son ami :

- Dure journée...ça m'a fait plaisir de te revoir Jéricho, prends soin de toi, imita-t-il la jeune femme.

Ouvrant les mains, paumes vers le ciel dans une attitude interrogatrice, il avança légèrement son visage vers celui du vétérinaire.
- T'attends quoi ? Tu comptes la laisser boire deux verres toute seule ? Allez bouge-toi le cul va la rejoindre ! le tança-t-il avant d'ajouter en haussant les épaules, un ton plus bas. Elle n'attend que ça.

Ce dont il était persuadé d’ailleurs. Le meilleur moyen d'oublier l'arrivée de son ex-femme, n'était-il pas de se retrouver dans les bras d'une autre ? Au final, ça coûtait moins cher que l'alcool et au lendemain matin, pas de gueule de bois mais peut-être un paquet d'emmerdes.

_________________
Julian's theme

Les monstres et les fantômes existent.
Ils vivent à l'intérieur de nous et parfois... ils gagnent
Revenir en haut Aller en bas
avatar
✗ Sur l'ile depuis le : 06/03/2018
✗ Appels a l'aide : 600
✗ JGolds : 4229

✗ Age du personnage : Trente Huit Ans avec le syndrome de Peter Pan
✗ Localisation : En vadrouille ou bien au bar
✗ Métier : Vétérinaire des XXL
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 4 Sep - 17:10
Les mauvaises nouvelles font les
meilleures soirées
« D’un coté mon gars, je ne vais pas t’envoyer un sms à chaque fois que je croise une femme … Je ne sais pas si tu as remarqués mais on dirait que 70% de la population de cette ile est composé de femmes !  »  Il exagérait bien entendu mais en y repensant bien il fallait reconnaitre que la gente féminine était sacrement présente sur Isla Nublar. Non pas qu’il s’en plaigne réellement – quel homme se plaindrait de travailler principalement avec des femmes ? – mais s’il devait faire un rapport a Julian à chaque fois qu’il discutait, prenait un verre ou juste s’il en croisait une et bien il ne serait pas sorti de l’auberge. Il prit une gorgée de whisky en fusillant du regard Julian qui imitait l’infirmière. Il dit tout de même se retenir de rire car il fallait avouer que Julian imitant une femme, ça valait le détour. Plus caricatural tu meurs. « Merde pendant deux secondes j’ai cru que c’était elle ! Encore un mot et je te roulais une pelle !  » Tout ceux qui connaissaient Jéricho savait qu’il ne ferait jamais une chose pareil. Non pas rouler une pelle à un type – ça c’était logique- mais a une femme, comme ca, sur un coup de tête. Sauf si son taux d’alcoolémie crevait le plafond, à ce moment là seulement le vétérinaire avait l’occasion de se désinhiber.

« C’est mon coté parano où j’ai l’impression que tu cherches absolument à me refiler quelqu’un ? Quoi, t’as peur que je finisse vieux garçon ou quoi ? Où juste que tu ne veux pas être le seul à être catalogue ‘chaud lapin’ d’Isla Nublar ?  » Ce devait surement être son coté parano. Mais depuis le début de la soirée Julian se montrait particulièrement insistant sur son envie savoir s’il s’envoyait bien en l’air et a défaut, de lui trouver une partenaire pour le faire. « Il y a 2 minutes tu voulais que j’aille me faire ta responsable, maintenant l’infirmière…Toi tu as un soucis avec les uniformes non ?  »

Julian se posa la question de savoir ce qu’il l’attendait. Question totalement rhétorique. L’agent de sécurité le connaissait suffisamment pour savoir que Jéricho n’était absolument pas doué pour ce genre de chose. Lui qui ne savait pas prendre de gants pour dire ce qu’il avait en tête était incapable de percevoir ce genre de signaux envoyer par le sexe opposé. C’était pour lui une science occulte mais malgré ses lacunes il s’en était bien tirés toutes ces années. « Depuis le temps qu’on se connait, combien de fois tu m’as vu – ou bien t’ais je raconté- me faire une femme une femme avec même pas un whisky dans le sang ?  » De toute manière, de base, Jéricho n’était pas fan du concept de ‘lever une fille en soirée’, non pas que ca ne lui était jamais arrivés mais les coups d’un soir n’était pas franchement son délire. Sans pour autant demander en mariage chaque femme avec qui il avait un rapport, il ne restait pas un grand adepte de la chose. Il s’enfila son verre cul sec et fit un signe au serveur pour qu’il lui remette la même chose. « Souviens-toi que c’est TON idée et que je fais ça juste pour que t’arrête de me casser les burnes  » Le deuxième verre subit le même sort que le premier. « Je te paris un chèque en blanc que ce soir, tu rentres avec Elle et que moi je vais me mater un bon vieux film avec une bonne bouteille.  » Il tourna les talons et se dirigea dans la direction de Violet

Certains réfléchissaient a un plan d’action dans ce genre de situation, Jéricho lui, ne cherchait même à a réfléchir sur le comment de la chose. L’idée que Julian avait en tête n’était pas totalement celle que lui avait. Pourtant il devait reconnaître que ce qu’il le poussait à l’harceler avec ca partait d’une bonne intention. Il s’installa au niveau de Violet et posa son verre. « Parait que boire seul(e) c’est pas le top. Et comme l’autre il me casse les pieds, je vais le laisser avec son Mojitos...  » Il prit une gorgé de son verre « Désolé de par avoir répondu à ta proposition d’aller se boire un café…C’est l’apocalypse ces derniers temps.  » Ce n’était pas un mythe lorsque l’on dit que non, le vétérinaire ne savait pas draguer.


I believe when life gives you lemons, you should make lemonade...and try to find someone whose life has given them vodka, and have a party
Pando

_________________
Goals are
DREAMS
WITH A DEADLINE



Revenir en haut Aller en bas
avatar
✗ Sur l'ile depuis le : 24/07/2018
✗ Appels a l'aide : 205
✗ JGolds : 6342

✗ Age du personnage : 30 ans
✗ Métier : Infirmière
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 4 Sep - 22:21
Bad news make great night
Violet Gatling & Jéricho Dockery (special guest Julian Blake)


Je regardais le fond de mon premier verre, quasiment terminé d'ailleurs. L'alcool et son sillage brûlant avait frayé un chemin tout droit dans mon gosier. Je n'ai jamais plissé les yeux, ni grimacé en buvant de la vodka, à croire que notre père, nous a élevé au biberon de vodka ! C'est lorsqu'il parla que je levais le nez de ma morne contemplation. Je ne m'attendais pas à voir quelqu'un me rejoindre, et certainement pas le vétérinaire Jéricho Dockery. Il me fit remarquer que boire seule, ce n'était pas top, je souris à sa remarque. "Mais je ne suis pas seule, je suis entourée d'une trentaine de personnes..." comment casser l'ambiance ? simple, demander conseil à Violet alias 'labriseusedetentativededragueoudecontact' Je me maudissais intérieurement d'avoir balancé cette connerie, et tentais une autre approche. "Mais installes toi, c'est gentil de venir me tenir compagnie." Je souris en pensant que son ami, le grand costaud, plutôt belle gueule, se sirotait un mojito. La boisson de femmes par excellence ! Il s'excusa avec gentillesse, d'avoir laissé mon texto en suspend, je secouais la main devant moi. "Ne t'en fais pas, j'avais ..." J'hésitais en me mordillant la lèvre, baissant momentanément le regard. "Passé une journée de merde... pour être totalement honnête, et je t'avais trouvé gentil... mais j'oublie souvent que les gens ont autre chose à faire..." Je remuais le fond de mon premier verre, avant de relever le regard vers lui.

"Je suis pas une adepte réellement de... enfin c'est pas question d'adepte en fait, mais j'ai beaucoup de mal à lier des amitiés ou... plus. On m'a mal apprit, et je sais pas trop comment me comporter, la majorité du temps." Je finis par boire la fin de mon premier verre, et fis glisser le second devant moi. "Donc si je dis des choses étranges, hoche la tête et ne réponds pas." Dis-je en riant légèrement. Je remarquais, que l'ami de Jéricho, derrière lui, nous regardait avec insistance. "Dis moi, pourquoi il te cassait les pieds ? Rassure moi, ce n'est pas un pari idiot ou un truc du genre ?" Lui demandais-je en portant mon verre à mes lèvres, j'avais la gorge sèche à force de parler, et puis j'avais toujours besoin de noyer mon désarroi dans quelque chose. Je devais être la seule nana de l'île, à ne pas avoir eu de plan cul nocturne depuis son arrivée. Pas faute, qu'on me l'ait proposé, plus ou moins avec classe, mais... je ne me voyais pas coucher et partir au milieu de la nuit, je n'avais juste jamais fait ça. Pas que je cherche l'amour fou non plus, mais les pratiques des jeunes d'aujourd'hui, n'étaient clairement pas les miennes. Cela dit, à continuer sur cette lancée, je pourrais postuler au couvent du continent pour rentrer dans les ordres. Jéricho était un bel homme, avec son nez long et fin, un menton agréable (j'aime les mentons, je sais étrange), de jolis yeux et une certaine classe et distinction.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
✗ Sur l'ile depuis le : 14/03/2018
✗ Appels a l'aide : 337
✗ JGolds : 2771

✗ Age du personnage : 29 ans
✗ Métier : Agent d'intervention
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 6 Sep - 10:51
Julian ricana avant de lever les yeux au ciel. Jericho était un cas désespéré et encore, le mot était faible. Il sirota son verre, accueillant avec malice les propos de son ami qui se comportait comme un ado boutonneux et grincheux. Oh oui, il avait peur qu'à ce rythme, le vétérinaire ne finisse ses vieux jours seul, fossilisé peut-être même sur cette île où la majorité des filles étaient pourtant très belles.
Comment faisait-il pour ne pas les voir ? Comment pouvait ignorer la beauté de l'infirmière et les yeux doux qu'elle lui faisait ?
L'agent d'intervention secoua la tête, presque navré de voir l'autre si aveugle.

-Je ne suis pas catalogué chaud lapin, se défendit-il en haussant les épaules. Mais y'a pas de mal à se faire du bien non ? Après c'est sûr que si tu préfères tes dinos aux nanas, je ne peux rien faire pour toi !


A nouveau, il ricana aux propos suivant. Bon sang, s'il devait impérativement picoler pour être en mesure de draguer, il avait vraiment du soucis à se faire. Baiser bourré c'était le pire ! Aussi bien pour l'un que pour l'autre. Quoi qu'il en soit, ils étaient tous ici majeurs et consentants, si une fille voulait prendre du bon temps pourquoi s'en formaliser ? Jéricho était trop fleur bleu, peut-être même romantique...Non quand même pas, mais il avait une manière d'idéaliser les relations entre les hommes et les femmes. Mariage, enfant, divorce, n'était-ce pas pour le commun des mortels ?
A coté, Julian devait passer pour un gros rustre, voire même un pervers mais peu lui importait. Il ne voulait se lier à personne, c'était aussi simple que cela mais le vétérinaire l'ignorait.
Ils avaient beau passer du temps ensemble, s'amuser et plaisanter, Jéri ne connaissait pas la nature profonde de Julian et Julian préférait le laisser croire ce qu'il voulait. Au fond, cela l'arrangeait.

Enfin, Jéri acheva son verre cul sec et en commanda un second qui subit le même sort, résigné à rejoindre la jolie blonde. Le sourire gamin de Julian s'élargit, ravi.
Il éclata de rire au paris de son ami et grinça entre ses dents alors que l'autre prenait place plus loin à la table de l'infirmière.

- Ça ça m'étonnerait...


Parce qu'il prévoyait de ne pas rester là toute la nuit à picoler. La nouvelle était annoncée, à présent, il jugeait sa mission achevée. Avec un peu de bol, Jéricho passerait une excellente soirée et c'est tout ce qui importait au jeune homme. Une jolie compagnie était toujours préférable à la sienne, peu importait comme la soirée finissait.
Aussi, il les observa encore quelques minutes, le temps de finir son cocktail. Dès que ce dernier fut vide, il commanda une bière bouteille qu'il régla directement, avant de quitter les lieux discrètement.

Une dizaine de minutes plus tard, il marchait tranquillement sur la plage non loin de l’hôtel, profitant du calme nocturne et savourant sa bière fraîche, sous les étoiles.

_________________
Julian's theme

Les monstres et les fantômes existent.
Ils vivent à l'intérieur de nous et parfois... ils gagnent
Revenir en haut Aller en bas
avatar
✗ Sur l'ile depuis le : 24/06/2018
✗ Appels a l'aide : 258
✗ JGolds : 8031

✗ Age du personnage : 24 ans
✗ Localisation : poste de sécurité
✗ Métier : Agent de sécurité
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 12 Sep - 19:05




Un changement d'idée, voilà ce qu'il me fallait. Depuis mon arrivé je m'étais plongé dans le travail sans m'offrir le moindre plaisir me disant que, toute façon il n'y avait pas grand chose à faire sur cette île. Et puis, finalement, ce soir, j'ai craqué et je me suis rendu au bar du village. Après tout j'avais bien le droit de me faire plaisir et puis se serait l'occasion de voir un peu de monde et d'arrêter de ressasser sans cesse les idées noires. J'avais surement bu plus que de raison et le barman me jeta un regard étrange quand je demandais un nouveau cocktail. Je sentais bien qu'il n'était pas très motivé pour me le servir mais, j'insistais lourdement et il n'eut pas le choix d'accepter. J'avais l'argent pour payer et il était hors de question qu'un barman m'empêche de noyer mes idées dans l'alcool. Je ne sais pas trop pourquoi j'avais ce genre de période et puis dans le fond je n'étais pas en état de réellement savoir pourquoi. Il serait temps d'avoir une psy sur cette île car, j'étais persuadé que bon nombre de personne en aurait besoin. La carrure d'un homme attira mon attention et il se posa à mes côtés. Un sourire se dessina sur ses lèvres et je fis une légère moue lui faisant comprendre que ça ne m'intéressé pas du tout. "Même pas en rêve mec ! C'est pas parce qu'on est sur une île que tu dois imaginer ça !" Je me tournais sur le tabouret de bar avant de commander une bière à emporter et de filer plus loin. J'entendais l'homme pestait contre moi comme quoi j'étais pas un canon de beauté. Je me retournais rapidement avant de lui lancer "En attendant tu as eu l'idée de vouloir me baiser ! Idiot !" Je quittais le bar pour rejoindre la plage et je retirais mes chaussures avec un peu de difficulté. Il fallait dire que ma tête tournait et je titubais légèrement. Je glissais mes pieds sur le sable encore tiède dû aux rayons du soleil. La bouteille de bière à la main et le regard perdu dans les vagues, je n'avais même pas vu qu'il avait une autre personne sur la plage. Je me stoppais juste avant de lui rentrer dedans, mon regard glissa sur un torse musclé avant de se poser sur le visage de, Julian. Un sourire se dessina involontairement sur mes lèvres "...Bonsoir...Qu'est-ce que tu fais seul sur cette plage ?" Je pouvais sentir mon corps tenter de garder l'équilibre tandis que, j'avais plongé mon regard dans celui de l'agent de sécurité. Je titubais un peu en arrière et je glissais mes doigts sur le torse de Julian accrochant un peu son t-shirt pour pouvoir me maintenir un minimum. "...Et bien...Je comprends mieux maintenant pourquoi les filles craque..." Mes barrières avaient totalement disparut avec l'alcool que je venais d'ingurgiter.


codage par Laxy Dunbar.


color Freya: #6699CC

_________________

Revenir en haut Aller en bas
avatar
✗ Sur l'ile depuis le : 14/03/2018
✗ Appels a l'aide : 337
✗ JGolds : 2771

✗ Age du personnage : 29 ans
✗ Métier : Agent d'intervention
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 14 Sep - 14:15
Le bruit apaisant des vagues, la lumière blafarde de la Lune dans son dernier croissant et le chant des insectes tropicaux formait un tableau idyllique de l'île. Dans ces rares moments, Julian oubliait les morts, les risques et les conditions de sa présence ici. Rien ne venait troubler l'esprit apaisé de l'agent d'intervention dans ces trop rares moments.
Il but une nouvelle gorgée de bière, un vague sourire imprimé sur les lèvres, le regard plongé vers l'horizon avant de se décider à se déchausser. Après tout, il était sur la plage et quitte à se balader, autant le faire pieds nus.
Il venait tout juste de se pencher en avant pour délier ses lacets qu'un mouvement, une présence le fit se redresser. Quelqu'un approchait, quelqu'un qui semblait errer, tout comme lui. A la forme de la silhouette, taille comme carrure il ne pouvait s'agir que d'une femme et dès qu'elle fut à portée, il reconnut Mora.
Elle manqua de lui rentrer dedans et stoppa net face à lui, un sourire posé sur les lèvres avant de le saluer et de lui demander ce qu'il pouvait bien faire seul sur cette plage. Amusant, il venait de se poser la même question à son sujet et se contenta de sourire à la jeune femme pour toute réponse.
Tandis qu'il remarquait la bouteille qu'elle tenait, Mora vacilla un court instant avant de se rattraper sur lui.
Instinctivement, son corps se contracta au contact de la jeune femme comme s'il y associait une quelconque agression.
Même dans le noir le plus complet, il aurait pu se rendre compte qu'elle était ivre, la pauvre ne semblait même plus marcher droit.
Pourtant, alors qu'elle restait figée face à lui, le regard sur la musculature qu'elle devinait parfaitement à travers le tissu de son t-shirt, il ne put s'empêcher de sourire à la fois flatté et amusé quant à la situation.

- Ok...répondit-il en réprimant une réponse narquoise, je vais commencer par te confisquer ceci (et il s'empara de sa bouteille) je pense que tu as eu ton compte.

Était-ce une nouvelle mode chez les femmes de boire toute seule ? D'abord l'infirmière, maintenant sa collègue. A moins qu'elle ne sorte d'un rendez-vous ayant mal tourné ? Non, Mora était du genre à pleurer il en était persuadé. De colère ou de peine, du peu qu'il savait d'elle, l'émotion la guidait toujours.
Il remarqua alors à la tension sur son t-shirt, qu'elle le tenait toujours et haussa les sourcils dans l'attente qu'elle cesse de tirer sur sa fringue.

- Je te raccompagne ? proposa-t-il alors avant de préciser, en tout bien tout honneur évidemment.

Prenant une nouvelle gorgée de sa propre bière, il attendit la réponse de la jolie blonde. La mer serait toujours là, la Lune aussi. Il ne pouvait se résoudre à laisser la jeune femme tituber sur la plage au risque d'une noyade ou d'une mauvaise rencontre.


_________________
Julian's theme

Les monstres et les fantômes existent.
Ils vivent à l'intérieur de nous et parfois... ils gagnent
Revenir en haut Aller en bas
avatar
✗ Sur l'ile depuis le : 24/06/2018
✗ Appels a l'aide : 258
✗ JGolds : 8031

✗ Age du personnage : 24 ans
✗ Localisation : poste de sécurité
✗ Métier : Agent de sécurité
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 16 Sep - 22:02




J'avais surement trop bu mais, en même temps je ne pouvais pas m'en vouloir. J'aimais la sensation de l'alcool sur mon organisme bien que, j'allais surement le payer demain au levé. J'avais quitté le bar une bière à la main avant de partir marcher sur la plage. Enfin, tituber serait un terme plus exact pour mon activité actuelle. J'avais fini par tomber sur Julian et alors que je glissais ma main sur son torse pour me rattraper je lui faisais une remarque pleine de sous entendu. J'aurais surement pas osé dire ce genre de chose sans alcool dans le sang et encore moins à Julian. J'avais beaucoup d'admiration pour cet homme, il avait vécu des choses atroce sur le parc et pourtant il était toujours là. Il avait une force mental incroyable et il était capable d'agir sur beaucoup de situation critique. Clairement, il avait beaucoup à apprendre de lui mais, je n'avais jamais osé lui dire qu'il était mon admiration préférant rester discrète sur ce sujet. Enfin pour le coup ce soir je n'étais pas très discrète et je m'affichais sous un jour très mauvais. J'entendais Julian me répondre avant de pique ma bouteille de bière me disant qu'il me la confisqué. Je fis une mine boudeuse pas très heureuse de me faire prendre ma bouteille aussi facilement. Je restais néanmoins accroché au t-shirt du militaire essayant de ne pas tomber par terre. Il me proposa alors de me raccompagner tout en précisant que se serait en tout bien tout honneur. Je haussais un peu les épaules avant de sourire un peu. "Pourquoi en tout bien tout honneur ? Je ne suis pas suffisamment agréable pour que ça soit autre chose ?" Il allait surement falloir que j'arrête de boire car, j'étais clairement entrain de m'afficher face à Julian. "Enfin, j'accepte tout de même ta proposition. J'irais surement plus vite dans ma chambre d'hôtel comme ça et j'éviterais de me tromper entre l'hôtel et le lagon." Je me décidais à lâcher son t-shirt avant de reprendre la direction de l'hôtel du moins j'espérais que c'était le cas. "Tu as fais la fête du coup ? C'est une question surement très idiote je te l'accorde..." Je ris doucement avant d'ajouter. "Tu as trouvé personne à ton goût à ramener pour continuer la soirée ?" Je n'étais pas du genre à tourner autour du pot. "Remarque, si tu es tombé sur le même genre que moi...Je comprends parfaitement pourquoi tu rentre seul...J'ai un mec qui m'a carrément proposé un plan cul et quand je l'ai rembarré il a prit la mouche et m'a limite insulté...J'ai finis par lui dire qu'il m'avait quand même proposé de me baiser et que le fait de dire non soudainement je n'étais plus baisable..." Je ris un peu réalisant que je parlais surement trop et sans retenu. "Pardon...Je parle beaucoup trop...Je vais finir par te taper sur le système et tu aurais entièrement raison vu que, je suis quand même une fille vachement chiante...Je parle, je parle mais, pour rien dire de particulier...J'ai pas vraiment de conversation et le peu que j'ai n'est pas fameux..." Je marquais une légère pause. "En faites, je crois que d'être avec toi sur cette plage ça me stress...Je veux dire que tu es quelqu'un que j'admire beaucoup dans l'équipe et jamais j'aurais pu croire qu'un jour tu allais me raccompagner à ma chambre après que, j'ai trop bu...J'ai un peu honte de moi du coup..." Je terminais par marquer entièrement le silence réalisant ce que je venait d'avouer.


codage par Laxy Dunbar.


color Freya: #6699CC

_________________

Revenir en haut Aller en bas
avatar
✗ Sur l'ile depuis le : 14/03/2018
✗ Appels a l'aide : 337
✗ JGolds : 2771

✗ Age du personnage : 29 ans
✗ Métier : Agent d'intervention
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 17 Sep - 9:38
Au moins Mora ne broncha pas lorsqu'il lui retira la bouteille des doigts. En revanche, il ne s'attendait clairement pas à ce qu'elle réagisse ainsi à sa proposition de la ramener chez elle. Il était sur le point de lui demander ce qu'elle espérait alors ce qui n'aurait été que pure rhétorique, son ton était suffisamment éloquent et ses propos explicites pour indiquer qu'elle ne serait pas contre une petite nuit de folie.
Bien qu'il soit conscient que l'alcool parlait à travers ses lèvres, il en fut toutefois flatté et presque déçu de ne pouvoir accéder à sa requête.
Malgré ses nombreuses conquêtes, plus sur le continent qu'ici, Julian possédait tout de même une sorte de code d'honneur ou du moins, quelques règles auxquelles il ne dérogeait jamais.
La première et la plus importante à ses yeux : jamais entre collègues et ce pour plusieurs raisons. Comme il n'y aurait pas vraiment de relation à proprement parler, cela pouvait conduire à une mésentente voire de la rancœur qui pouvait être pénible, sinon mortelle sur le terrain. Si au contraire une certaine affection devait naître, ce genre de sentiment pouvait tout autant compromettre le boulot.

Vexée peut-être, elle relâcha son t-shirt et reprit son cheminement en zigzagant sur le sable. Il la suivait de près, tranquillement, sirotant les deux bières à sa portée. Mora en revanche, ne semblait pas vouloir profiter du calme de la plage. Malgré le son apaisant des vagues, le paysage fantastique offert par la clarté de la Lune, elle préférait parler encore, s'engageant dans une discussion à sens unique et pour cause, elle lui posait des questions mais ne lui laissait pas l'opportunité de répondre.
Aussi, il se faisait les réponses dans sa tête laissant l'alcool désinhiber et délier la langue de la jeune femme.
Non il n'avait pas trouvé femme à son goût et n'en avait pas vraiment eu envie ceci dit. Il avait voulu que son ami passe une bonne soirée afin de digérer l'arrivée de son ex-femme qu'il ne pouvait pas voir en peinture. C'était chose faite ! Avec lui ou avec l'infirmière, tant que Jéricho était heureux...

Il sourit, amusé à la mésaventure de la jeune femme. Elle était mignonne, c'était le mot et ainsi alcoolisée, Julian ne fut pas surpris d'apprendre qu'on lui avait fait des avances. Même si elle les avait mal prises. En somme, le jeune homme s'amusait des paroles de sa collègue. En général, il n'appréciait pas vraiment les femmes saoules, jugeant sans doute qu'elles faisaient n'importe quoi, comme finir dans le lit de parfaits inconnus et d'en chialer le lendemain.
Il les évitait comme la peste, ne souhaitant ni se faire vomir dessus, ni invectiver pour rien. Et puis, en toute honnêteté, le meilleur coup pouvait se transformer en pire larve avec un taux d'alcool trop élevé dans le sang.

Lorsqu'elle avoua l'admirer et être stressée en sa compagnie, il stoppa ses pas en même temps qu'elle interrompit son flot de paroles.
Il avala rapidement sa gorgée de bière avant de tout recracher dans l'éclat de rire qui le secoua. Mora semblait mortifiée par la honte. Passant à côté d'elle, il tapota son épaule et lui lança :

- T'as raison Mora, tu parles trop !


Sans se retourner, il ajouta :

- Mais c'est marrant.

Et il le pensait vraiment. Ils n'avaient pas beaucoup travaillé ensemble, sauf sous l'ouragan. Entre eux, il y avait toujours ce petit jeu, cette petite rivalité. Apprendre qu'elle l'admirait l'amusait beaucoup car il n'a avait aucune raison à cela. Il ne faisait que son travail, tout comme elle.
La différence entre eux, c'était simplement l'expérience.
Achevant une bière avant de s'attaquer à la seconde, il pointa du doigt l'immense bâtiment éclairé sur le front de mer.

- Allez courage, l’hôtel est là.

_________________
Julian's theme

Les monstres et les fantômes existent.
Ils vivent à l'intérieur de nous et parfois... ils gagnent
Revenir en haut Aller en bas
avatar
✗ Sur l'ile depuis le : 24/06/2018
✗ Appels a l'aide : 258
✗ JGolds : 8031

✗ Age du personnage : 24 ans
✗ Localisation : poste de sécurité
✗ Métier : Agent de sécurité
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 17 Sep - 16:53




Je parlais beaucoup trop et surement pour dire n'importe quoi enfin, je réalisais que je disais n'importe quoi quand j'avouais à Julian que j'avais de l'admiration pour lui. Qu'elle idiote d'avoir dit ça à voix haute. J'arrêtais de parler immédiatement tout en rougissant, qu'est-ce qui m'avait pris de dire ce genre de chose. - T'as raison Mora, tu parles trop ! Mais c'est marrant. Je le regardais passer devant moi tout en me disant ça sans même un regard pour moi. Est-ce qu'il l'avait prit à la rigolade ? Le fait que je sois alcoolisé donnait peut-être l'impression que mes paroles étaient stupide et incohérente. - Allez courage, l’hôtel est là. Courage ? Pourquoi il fallait du courage ? J'étais suffisamment résistante pour arriver à l'hôtel sans m'écrouler sur le chemin. Je posais mon regard sur l'océan avant d'avoir une idée stupide. "Pourquoi on serait obligé de rentrer tout de suite ?! Rien nous presse !" Je me laissais tomber au sol pour m'asseoir et je venais retirer mes chaussures. Je m'allongeais un peu sur le sable avant de défaire le bouton de mon jean et de glisser le tissu le long de mes jambes. Je posais le tout à côté de moi avant d'enlever mon haut. C'était surement une idée très nulle mais, il n'y avait normalement rien à craindre. La plus part des dinosaures aquatique se trouvaient dans le lagon et non dans l'océan de la plage. Je me relevais avant de partir en direction de l'océan. Je n'avais jamais profité de cette endroit pourtant c'était très jolie et l'eau était chaude. Cela avait le don de me rappeler des bon souvenir chez moi, au Costa Rica avec mes deux parents. J'avançais tranquillement dans l'eau avant de me retourner pour regarder Julian. "Alors ? Tu viens ? Ou tu vas faire ton grincheux et rester sur cette plage ?" Avec le reflet de la lune ça ressemblait à un bain de minuit et j'aimais bien cette perspectivement. C'était un bon moyen de se détendre un peu et l'eau salée aurait peut-être un effet sur mon cerveau complètement alcoolisé. Je finis par m'asseoir dans l'eau profitant que celle-ci m'enveloppe. Avait longtemps que je n'avais pas connu un moment aussi agréable et je n'aurais pas pu imaginer en connaître un comme celui-ci sur cette île maudite.


codage par Laxy Dunbar.


color Freya: #6699CC

_________________

Revenir en haut Aller en bas
avatar
✗ Sur l'ile depuis le : 14/03/2018
✗ Appels a l'aide : 337
✗ JGolds : 2771

✗ Age du personnage : 29 ans
✗ Métier : Agent d'intervention
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 18 Sep - 14:27
Julian croyait que Mora le suivait. Aussi, il ralentit le pas jusqu'à s'arrêter définitivement lorsqu'il l'entendit demander pourquoi il la pressait de rentrer. Il soupira, prêt à lui dire simplement qu'il n'allait pas traîner sur la plage toute la nuit et que le lendemain, il avait du travail.
A sa grande surprise cependant, elle s'était déjà assise sur le sable et était entrain de retirer ses chaussures. Il leva les yeux au ciel, bien décidé à finir sa bière et à aller se coucher. C'est alors qu'il remarqua qu'après ses chaussures, elle retirait à présent son jean puis son haut.
Putain mais...
Sans un regard dans sa direction, elle se releva et avança droit vers l'eau. Il l'observa un moment, sa peau claire joliment éclairée par la Lune.
Ses sous-vêtements n'étaient pas coordonnés et cela le fit sourire, parce qu'il trouvait justement le principe en accord avec le caractère de la jeune femme. A l'heure actuelle, ses pensées devaient être complètement désordonnées, mais peut-être que la fraîcheur de l'océan lui ferait du bien voire même la ferait décuver.

Elle avançait de manière relativement sereine, sans peur de l'inconnu ni de l'obscurité de l'eau. c'était assez étrange de se situer sur une île remplie de créatures mortelles pour la plupart et de n'éprouver aucune appréhension à s'enfoncer dans une zone d'ombre.
Au bout d'un moment, elle se retourna, comme si elle se souvenait que Julian était là, pour lui proposer de la rejoindre.

Il rit en secouant la tête.

- Non merci, j'ai pas vraiment envie de me baigner à cette heure-ci, mais fais toi plaisir ! Je t'attends.

A ses mots, il leva la bière qu'il lui avait volé peu de temps avant et en bu une grande gorgée avant de se poser sur le sable.
Vu comment elle lui avait agrippé le t-shirt et les propos ambiguës qu'elle lui avait tenu, il ne voulait prendre aucun risque. Se mettre en sous-vêtement devant une collègue ? Certainement pas, sans aller jusqu'à être pudique, ce qu'il n'était pas spécialement, l'image dénudée d'un collègue pouvait perturber une fois sur le terrain.

- Ne va pas trop loin hein ! lui lança-t-il.

A cette distance, il pouvait encore agir s'il se produisait quelque chose. Dans son état, il voulait éviter qu'elle ne nage sans fond, une noyade était vite arrivée.
Une nouvelle gorgée de bière vint accompagner sa contemplation de l'astre nocturne. C'était sacrément beau ici, malgré toutes les horreurs qui avaient pourtant eu lieu sur cette île.

_________________
Julian's theme

Les monstres et les fantômes existent.
Ils vivent à l'intérieur de nous et parfois... ils gagnent
Revenir en haut Aller en bas
avatar
✗ Sur l'ile depuis le : 24/06/2018
✗ Appels a l'aide : 258
✗ JGolds : 8031

✗ Age du personnage : 24 ans
✗ Localisation : poste de sécurité
✗ Métier : Agent de sécurité
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 19 Sep - 22:22




La question à cent milles, pourquoi j'avais autant bu ? J'avais des moments de lucidité ou cette question arrivait dans mon esprit avant de repartir aussi sec. Après avoir débité mon flot de parole sur Julian et lui avoir avouer que j'avais de l'admiration pour lui, j'avais pris la décision de rentrer à l'hôtel. Après tout, j'étais aussi en droit moi aussi de profiter de l'after bien que ça n'allait pas durer longtemps. Je mettais assise sur le sable avant de retirer mes chaussures, mon jean et suivi de mon haut. Je filais alors dans l'eau tiède de la mer prenant soin de ne pas trop m'enfoncer. J'étais saoul mais pas idiote au point de me noyer. Je me retournais pour dire à Julian de venir mais celui-ci ne semblait pas très fan de l'idée et il préféra rester sur le sable. Je fini par m'asseoir dans l'eau profitant de la sensation qu'elle prodigué sur mon corps et mon esprit. Je m'allongeais un peu plus laissant ma tête pénétrer un peu l'eau. Mon regard se posa sur la lune qui était au zénith dans le ciel étoilé et un sourire se dessina sur mes lèvres. Je me redressais soudainement avant de prendre le chemin inverse et de quitter l'eau. Je revenais sur le sable d'un pas tranquille vers Julian qui avait prit place à côté de mes affaires. Un petit sourire en coin se dessina sur mes lèvres avant de m'accroupir face à l'agent de la sécurité et de tirer sur la bière dans ses mains. Je récupérais la bouteille qu'il m'avait à la base volé et je me redressais rapidement avant de m'éloigner un peu pour boire une gorgée. Je levais ensuite la bouteille avant de la secouer légèrement de gauche à droite. "C'est à moi ça !..." Je souris avant de me mettre à rire. "J'espère que tu as bien profité Blake parce que je vais la finir ! Et tu pourras pas m'en empêcher !" Je me reculais encore un peu avant de m'emmêler les pieds et de tomber en arrière faisant mousser la bière et qu'elle ne fasse un petit jet. "...Oups..." Je ne pus retenir un fou rire les fesses dans le sable et couverte à moitié de bière. Il avait bien longtemps que je n'avais pas ris ainsi, bien longtemps que je ne m'étais pas autorisé à le faire et je ne pu retenir mes rires encore et encore sentant même une petite larme dans les coins de mes yeux. J'avais l'impression de pouvoir lâcher prise pendant ce petit instant d'innocent et d'insouciance.


codage par Laxy Dunbar.


color Freya: #6699CC

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  SuivantVoir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Sujets similaires
-
» Mauvaise nouvelle de ces sos de [Censure] >,<
» Soirée du vendredi 15 Octobre 2010
» Soirée du Vendredi 13 Aout 2010 chez Fouman
» Soirée du Vendredi 22 Octobre 2010
» Soirée du Vendredi 29 Octobre 2010

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jurassic World Renaissance ::  :: Area 1 - LE VILLAGE ET LE PORT :: Les Restaurants et Bars :: Le Jurassic Bar-
Sauter vers: