AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Jurassic World Renaissance a ouvert ses portes le 28/09/2016
et nous sommes heureux de vous accueillir sur ce forum!
Plein de personnages en libre service vous
attendent afin de commencer cette belle aventure,
n'hésitez pas à aller les voir.


Vous avez envie de poster une petite annonce dans cette barre
de recherche pour vous donner plus de chances de
trouver votre bonheur?
N'hésitez pas à le demander!
Pour en savoir plus c'est ici:
PETITES ANNONCES


 ::  :: Area 1 - LE VILLAGE ET LE PORT :: Les Restaurants et Bars Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Forgive my absence - Emily (04/07/2013)

avatar
✗ Sur l'ile depuis le : 12/06/2018
✗ Appels a l'aide : 94
✗ JGolds : 9801

✗ Age du personnage : 27 ans
✗ Métier : mécanicien
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 21 Juil - 0:01


Forgive my absence

Emily & Joshua

Ça m'avait fait bizarre de revoir Emy après toutes ces années....

Ça m'avait fait bizarre de revoir Emy après toutes ces années. Je ne peux pas dire que rien n'a changé entre nous, parce que ce serait faux, mais la complicité que nous avions autrefois avait rapidement repris le dessus, comme si elle était restée intacte depuis tout ce temps. Il y a moins d'une semaine, j'avais failli réduire Emy en bouillie sous les roues de mon 4x4 et c'était ce curieux hasard qui nous avait ramené sur la route l'un de l'autre. Le début de la conversation avait été houleux avant de s'apaiser au fil des minutes et des excuses que je présentais à Emy. Finalement, la jeune femme avait fini par se dérider un peu, laissant même place à un sourire sur ses lèvres. Je n'étais pas convaincu qu'elle m'ait pardonné pour autant mon départ soudain et brutal mais c'était déjà plus que ce que j'aurais pu espérer. Nous nous étions quittés en nous promettant de nous revoir, au restaurant, à une date qui conviendrait à la jolie blonde.

Il y a deux jours, Emy m'avait envoyé un sms pour que l'on se voit ce soir. J'avais accepté, bien évidemment et je lui avais donné rendez-vous devant l'un des restaurants du parc à vingt heures. Toute la journée, au boulot, je n'avais pensé qu'à ça, incapable de me concentrer sur les rouages de la mécanique des voitures sur lesquelles je travaillais. Une fois rentré dans ma chambre, deux heures avant l'heure du rendez-vous, je suis complètement paumé devant mon dressing. Je ne sais absolument pas quelle tenue je pourrais mettre qui pourrait convenir pour une soirée à deux dans un restaurant mais qui ne fasse pas trop sérieux non plus. J'opte pour un truc simple mais efficace : un jean des plus banals avec une élégante chemise noire. Une fois prêt et un peu mieux rasé, je sors de la chambre, un peu nerveux et je quitte l'hôtel le visage fermé. Je ne sais pas pourquoi je suis si anxieux. Il s'agit d'Emy, après tout, une personne que je connais depuis si longtemps que ça ne devrait même plus me faire bizarre de dîner avec elle mais il faut dire que cette fois, la situation est un peu particulière. Je monte dans ma jeep, conduis jusqu'au restaurant, me gare dans le parking et sors du véhicule. Je me dirige calmement vers l'entrée de l'établissement et balaye du regard les alentours, attendant qu'Emy fasse enfin son apparition.
(c) DΛNDELION

_________________

You're all I need but I don't see it
ANAPHORE / WICKED WEDNESDAY
Revenir en haut Aller en bas
avatar
✗ Sur l'ile depuis le : 29/01/2018
✗ Appels a l'aide : 377
✗ JGolds : 16551
Joshly
✗ Age du personnage : 26 ans
✗ Localisation : Dans les laboratoires certainement
✗ Métier : Scientifique
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 2 Aoû - 13:51
Forgive My Absence
Joshly #2
Et dire que cela faisait plusieurs mois qu'elle bossait sur cette île et qu'il lui en avait fallu cinq pour croiser par hasard le fantôme de Joshua Reed. Emily n'en revenait toujours pas à vrai dire. Elle avait tellement l'impression d'avoir rêvé tout ça tellement c'était inattendu et peu probable … Mais il était bien là, caché ici depuis ces deux années de silence. Comme convenu Emy avait donc fini par le contacter ; le mécanicien ayant proposé à la jeune femme un dîner pour se faire pardonner en laissant le choix à l'albinos de la date.

Après plusieurs jours la scientifique avait envoyé un message à son vieil ami, afin qu'il honore son invitation à dîner. Ils se mirent d'accord sur un soir dans la semaine et se donnèrent alors rendez-vous dans l'un des nombreux restaurants que propose le Parc. Emily laissa le soin à Josh' de choisir, tant que ce n'était pas un snack ou un fast-food. Après tout un dîner sous-entendait un certain standing mais elle ne voulait pas ruiner le mécanicien non plus. Toute la journée la jeune femme pâle comme un linge avait été distraite ce qui n'était pas dans ses habitudes. Ses collègues n'avaient pas trop fait attention vu qu'elle bossait seule à son post mais Ivy avait certainement remarqué ces quelques petits moments d'absence et de confusion. Elle parvenait parfois à secouer sa tête et se concentrer correctement sur son travail. Cela lui fit bizarre de quitter les labos à un horaire normal d'ailleurs, cela en surprit plus d'un, on lui demanda même si elle n'était pas malade. Arrivée à sa chambre d’hôtel la question fatidique se posa : comment s'habiller. Elle ne comptait pas sortir le grand jeu, c'était hors de question, Josh' était un ami, cela rendrait certainement leur tête-à-tête mal à l'aise si elle débarquait en robe de soirée. De toutes façons elle n'en avait pas dans son armoire. Alors non, pas de robe et pas trop de maquillage ! Elle n'allait pas non plus y aller en blouse blanche en mode rien à faire. Son choix se porta alors sur une petite jupe noire évasée serré à la taille ainsi qu'un chemisier bleu marine à col noir et manches courtes. Elle allait travailler en jupe parfois alors cela ne lui sembla pas être une tenue trop habillée. Heureusement qu'ils se donnaient rendez-vous le soir, sinon l'albinos aurait dû s’enduire de crème, emporter sa casquette, des lunettes de soleil et ne ressemblerait à rien.

Prête une heure avant de quitter l'hôtel la jeune femme fit les cents pas dans sa chambre, des écouteurs plantés dans ses oreilles avec de la musique à fond pour se détendre. Tout allait bien se passer. Il n'y avait pas de raisons. Emily décida alors de se rendre à pieds au restaurant; marcher dehors alors que le soleil se couche était plaisant et beaucoup plus supportable que n'importe quel autre moment de la journée. Cette petite balade lui fit effectivement du bien, retrouvant son calme après quelque pas cette paix fut malheureusement de courte durée. Une fois arrivée aux abords du fameux restaurant le cœur d'Emy se mit à battre plus rapidement. Son pas ralenti mais elle ne voulait pas faire demi-tour. Il fallait voir cette soirée comme une occasion de rattraper le temps perdu et rien d'autre. Pour Josh' en tout cas ça ne devait sembler comme rien d'autre. Ces vieux tourments refaisant surface la scientifique prit son courage à deux mains pour pousser la porte d'entrée de l'établissement et fouler le sol du hall. Elle prit quelques secondes pour balayer le lieu de son regard vert-gris. Le restaurant était cosy et Emily fut rassurée de voir que ce n'était pas un endroit trop huppé ou bourgeois. Lorsque ses yeux se posèrent sur Joshua qui semblait l'attendre nerveusement Emily esquissa un sourire avant de s'approcher de lui. « Tu attends depuis longtemps ? » Lui demanda-t-elle calmement. Le faire poireauter ici n'avait pas fait partie des petits vengeances acerbes et mesquines qu'Emily avait pu prévoir, non pour cela elle privilégiait les reproches sarcastiques et l'ironie verbale.

Elle l'observa un instant : jean et chemise, elle avait donc fait le bon choix, ouf. Puis son regard quitta celui de Joshua pour regarder l'intérieur une deuxième fois. Il ne semblait pas y avoir trop de monde. Cela aurait sans doute été différent si le Parc avait été ouvert au publique.

_________________
- Little white laboratory mouse -
Revenir en haut Aller en bas
avatar
✗ Sur l'ile depuis le : 12/06/2018
✗ Appels a l'aide : 94
✗ JGolds : 9801

✗ Age du personnage : 27 ans
✗ Métier : mécanicien
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 9 Aoû - 13:41


Forgive my absence

Emily & Joshua

Ça m'avait fait bizarre de revoir Emy après toutes ces années....

Mes mains deviennent de plus en plus moites au fil des secondes qui s'écoulent dans l'attente d'Emily. Je ne savais pas pourquoi j'étais si anxieux alors que ma dernière entrevue avec la jeune femme ne s'était pas trop mal terminée. Elle semblait avoir compris les raisons qui m'avaient poussé à prendre mes distances et avoir plus ou moins tourné la page. Je suppose que c'était une bonne nouvelle et que ce dîner constituait une avancée positive dans notre relation. Pourtant, moi, j'avais toujours le poids de la culpabilité qui pesait sur mes épaules et dont je ne parvenais pas à me débarrasser. Mais ce soir, il est surtout question de ratrapper le temps perdu et il va donc falloir passer au-delà de ce sentiment.

Attendant dans l'entrée du restaurant, je consulte nerveusement ma montre toutes les secondes lorsque quelqu'un pousse enfin la porte de l'établissement. Quand je remarque qu'il s'agit d'Emily, je tente d'effacer la nervosité de mon visage pour laisser un sourire serein s'emparer de mes lèvres. Je jette un rapide coup d'oeil à la tenue de la jeune femme, qui lui va à ravir. 《 T'es magnifique, Emy. 》 lui dis-je spontanément avant qu'elle ait eu le temps d'ouvrir la bouche. 《 Tu attends depuis longtemps ? 》 me demande-t-elle avec un sourire. Je ne suis pas là depuis longtemps mais avec le stress, j'ai l'impression d'avoir poireauté des heures en réalité. Bien évidemment, je me garde bien de confier ça à Emily. 《 Non, t'en fais pas, je viens d'arriver. 》 répondis-je d'une voix douce pour rassurer la jeune femme. 《 C'est un resto qui sert surtout des spécialités italiennes. Dans mes souvenirs, j'avais en tête que t'aimais bien ça donc j'ai pensé que ce serait une valeur sûre. 》 En même temps, les gens qui aiment pas les spécialités italiennes, c'est plutôt rare. Je pivote ensuite sur mes talons et tend un bras à la jeune femme avec un large sourire accroché aux lèvres et un air un peu pédant. 《 Si Madame veut bien me suivre... 》
(c) DΛNDELION

_________________

You're all I need but I don't see it
ANAPHORE / WICKED WEDNESDAY
Revenir en haut Aller en bas
avatar
✗ Sur l'ile depuis le : 29/01/2018
✗ Appels a l'aide : 377
✗ JGolds : 16551
Joshly
✗ Age du personnage : 26 ans
✗ Localisation : Dans les laboratoires certainement
✗ Métier : Scientifique
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 13 Aoû - 2:48
Forgive My Absence
Joshly #2
L'esprit vide durant sa petite balade Emily se prit un retour de vague violent lorsqu'elle franchit la porte du restaurant. Tout cela faisait tellement officiel … Peut-être aurait-il mieux fallu qu'ils se retrouvent dans un snack quelconque en fin de comptes, pour éviter ce léger malaise qui s'installait. Malgré cette tempête intérieur la petite souris sembla se comporter normalement lorsqu'elle s'approcha enfin du mécanicien qui l'attendait sagement. « T'es magnifique, Emy. » La complimenta-t-il dès qu'elle fut assez proche pour entendre ses paroles. La scientifique ne put alors s'empêcher de donner une petite claque molle du revers de sa main sur le bras de ce vieil ami perdu en riant, les joues un peu plus rouges que d'habitude : « Merci à toi d'avoir fait l'effort de repasser ta chemise et de t'être lavé la figure. » C'est limite si elle se retint de lui tirer la langue, comme une sale gamine. L'humour comme système de communication ? Toujours. Encore plus lorsque la flatterie plane dans l'air. Emy se savait différente de la plupart des femmes, physiquement. Jamais elle ne prétendrait être belle ou même jolie. Elle avait accepté sa spécificité et elle savait que les hommes ne pourraient sans doutes pas passer outre. Jamais elle n'avait dragué qui que ce soit, se pensant trop différente pour plaire de toutes façons … Pour des amis au moins le physique ne comptait pas ! Elle était persuadée que Joshua ne la verrait jamais comme une femme à part entière, même si lui se fichait bien de la maladie de l'albinos. Elle n'y croyait simplement pas, parce qu'elle l'avait vu avec d'autres filles, flirter, bredouiller d'embarras. Jamais Emily ne lui ferait cet effet, c'est ce qu'elle pensait depuis qu'elle avait eu des sentiments pour lui, pour se protéger, pour ne pas souffrir d'un rejet qui était pour elle plus qu'évident.

La première chose que fit la jeune femme fut de s'inquiéter, de savoir si son ami était planté comme un piquet depuis longtemps. « Non, t'en fais pas, je viens d'arriver. » Emily sourit alors, rassurée par cette nouvelle. Les voilà qu'ils faisaient la conversation dans le hall. Le restaurant était calme. « C'est un resto qui sert surtout des spécialités italiennes. Dans mes souvenirs, j'avais en tête que t'aimais bien ça donc j'ai pensé que ce serait une valeur sûre. » Quelle brillante idée cela était en effet ! La scientifique fut presque impressionnée par ce choix mais ne laissa rien voir, préférant ne pas féliciter trop tôt Joshua ; au cas où il décide de disparaître demain. Elle ne pouvait s'empêcher de le croire sincère cependant. Savoir qu'il gardait des souvenirs en tête, c'était rassurant. « Si Madame veut bien me suivre... » Dit-il alors en proposant gentiment son bras à son invitée. Emy ne put s'empêcher de pouffer de rire devant l'air qu'affichait Josh'. Elle cacha ses lèvres de sa main afin de retenir son rire du mieux possible, ne voulant pas se faire entendre dans tout le restaurant. « Wahou, c'est que tu y mets vraiment du tien ! Ça me fait plaisir que tu te souviennes que j'adore me tâcher de sauce tomate. » Dit-elle encore une fois pour le taquiner avant de prendre son bras. L'atmosphère se détendait de plus en plus, les deux jeunes semblaient reprendre leurs marques petit à petit. Déjà Emily était plus à l'aise et elle espérait que Joshua l'était aussi. Cette soirée serait un peu le moment de vérité pour leur relation : pouvaient-ils rattraper tout le temps perdu ou bien trop de temps avait passé pour qu'ils puissent retrouver cette connexion spéciale qui les unissait par le passé ?

La scientifique se laissa ainsi guidée jusqu'à leur table au bras de Josh'. « J'aurais dû venir trois heure en avance pour consulter le menu : je vais mettre une éternité à choisir mon plat. » Avoua-t-elle en chuchotant au mécanicien en se penchant légèrement vers lui avant qu'ils n'arrivent à destination. « Et je n'ose même pas penser à la galère que ce sera pour le dessert. » Ajouta-t-elle tout bas. Plus longue à choisir un repas que sa tenue ? Oui, c'était tout à fait le genre d'Emy ça. Elle réfléchissait à quel parfum de milk-shake prendre la veille pour le lendemain, c'est dire !

_________________
- Little white laboratory mouse -
Revenir en haut Aller en bas
avatar
✗ Sur l'ile depuis le : 12/06/2018
✗ Appels a l'aide : 94
✗ JGolds : 9801

✗ Age du personnage : 27 ans
✗ Métier : mécanicien
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 19 Aoû - 21:48


Forgive my absence

Emily & Joshua

Ça m'avait fait bizarre de revoir Emy après toutes ces années....

« Merci à toi d'avoir fait l'effort de repasser ta chemise et de t'être lavé la figure. » fut la seule réponse que je reçus au compliment que j'avais fait à Emily sur sa tenue. La jeune femme n'avait décidément pas changé, toujours à tout tourner au second degré - voire même au millième degré - même dans les circonstances les plus officielles. « Si ça te manque à ce point-là, je ne prendrai pas cette peine la prochaine fois ! » m'exclamai-je sur un ton un peu piquant, histoire de reprendre les bonnes vieilles habitudes, puisque c'est ce que la jolie blonde semblait vouloir réinstaurer. Pour ne pas passer la soirée à me charrier, Emily eut quand même la délicatesse de me demander si je n'avais pas poireauté trop longtemps ici avant qu'elle n'arrive et je l'avais aussitôt rassurée. Afin que nous ne restions pas plantés au beau milieu de l'entrée du restaurant, gênant le passage des autres clients et serveurs, je lui tendis le bras, affichant un large sourire, pour la guider jusqu'à la table que j'avais réservé. La jeune femme attrapa mon bras en laissant un rire passer la barrière de ses lèvres. Je lui expliquai que j'avais opté pour ce restaurant précisément parce que je m'étais souvenu qu'elle appréciait la cuisine italienne. « Wahou, c'est que tu y mets vraiment du tien ! Ça me fait plaisir que tu te souviennes que j'adore me tâcher de sauce tomate. » C'est moi qui me mets alors à rire, mais mon rire est un peu plus grinçant et cynique que celui lâché par la jeune femme un instant plus tôt. « Comme quoi on peut se comporter comme un idiot sans devenir amnésique. » lui soufflai-je sur un ton complètement sarcastique.

Nous arrivâmes enfin à notre table et Emily se pencha légèrement vers moi, avec un sourire accroché aux lèvres : « J'aurais dû venir trois heure en avance pour consulter le menu : je vais mettre une éternité à choisir mon plat. Et je n'ose même pas penser à la galère que ce sera pour le dessert. » Je laissai la jeune femme s'asseoir sur sa chaise puis allai m'installer en face d'elle avant de lui répondre, en prenant un air un peu insolent : « Tu sais, Emy', tu n'es pas obligée de trouver de faux prétextes pour qu'on passe plus de temps ensemble... Tu pourrais tout simplement me le proposer et avec un peu de chances, peut-être que j'accepterais ! » Un sourire malicieux s'empara de mes lèvres au moment où mes doigts se posèrent sur le menu déposé sur la table, juste sous mon nez. Je l'ouvris et le consultai distraitement. En fait, je n'avais pas très faim. L'angoisse de retrouver Emy après autant d'années m'avait coupé l'appétit même si, d'après les premières minutes qui venaient de s'écouler, je pouvais déjà supposer que ce dîner se passerait bien mieux que je n'aurais pu l'espérer. Je jetai quelques coups d’œil furtifs vers la jeune femme, qui consultais également son menu avec attention. Un serveur s'approcha enfin de nous au bout de plusieurs minutes et prit notre commande : un verre de vin rouge et des tagliatelles à la florentine pour ma part. Le jeune homme gribouilla quelques mots sur son petit carnet avant de s'éloigner, pour nous laisser à nouveau un peu d'intimité. Je me décidai alors à rompre le silence qui s'était réinstallé entre Emily et moi, afin de saisir une occasion de ratrapper le temps perdu : « Bon, dis-moi tout, Emy. Qu'est-ce que j'ai loupé d'important pendant mon absence ? Je veux tout savoir. » Mais la jeune femme n'a pas le temps de me répondre que le serveur revient déjà vers nous pour nous apporter nos boissons. J'attrapai mon verre et le penchai vers la jeune femme pour trinquer : « À nous ? »
(c) DΛNDELION

_________________

You're all I need but I don't see it
ANAPHORE / WICKED WEDNESDAY
Revenir en haut Aller en bas
avatar
✗ Sur l'ile depuis le : 29/01/2018
✗ Appels a l'aide : 377
✗ JGolds : 16551
Joshly
✗ Age du personnage : 26 ans
✗ Localisation : Dans les laboratoires certainement
✗ Métier : Scientifique
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 22 Aoû - 13:53
Forgive My Absence
Joshly #2
Rapidement les deux amis qui s'étaient perdus de vue reprirent leurs bonnes vieilles habitudes. Ces dernières revenaient au galop même ! Le sarcasme et l'ironie étaient de mise. Les deux ne semblaient pas avoir changés, et pourtant. « Si ça te manque à ce point-là, je ne prendrai pas cette peine la prochaine fois ! » Répondit alors le mécanicien à la petite pique que lui avait lancé la jeune dame. Emily ne put s'empêcher de rire, c'était bien répondu ça ! Plus de tensions, plus d’accélération cardiaque, ces petites blagues avaient réussi à calmer le cœur de la scientifique qui avait été à deux doigts d'exploser. Se laissant guider à son bras tel un vieux couple, le duo parvint à la table qui leur était réservé. Emy fut réellement bluffée par les efforts qu'avait fait Joshua pour se faire pardonner. Bien entendu comme à chaque compliment elle n'avait pu s'empêcher de contre-balancer les paroles gentilles par une absurdité quelconque. Josh rit alors jaune à sa remarque. Pourtant ce n'avait pas été méchant, au contraire, cela la touchait vraiment qu'il se souvienne de ses goûts après deux années passées si loin d'elle … « Comme quoi on peut se comporter comme un idiot sans devenir amnésique. » Lui rétorqua-t-il. L'albinos fronça alors les sourcils en tournant son visage vers lui avant de lui tirer la langue pour de bon. Elle pouvait l'accabler mais lui n'avait pas le droit de s'infliger ça ! La jeune femme se rendit compte qu'elle y allait peut-être un peu trop durement avec lui … Si déjà il s'en voulait à lui-même, c'était peut-être suffisant et mieux ne valait pas en rajouter une couche … Elle ne savait plus.

Une fois installés, les yeux verts-gris de la jeune femme blonde polaire se baladèrent sur le menu que proposait le restaurant. Joshua n'avait certainement pas oublié le temps de réflexion que demandait son amie lorsqu'il s'agissait de faire des choix vitaux tel un simple repas. Voilà pourquoi généralement aussi ils avaient pour habitude de fréquenter les mêmes endroits lorsqu'ils étaient plus jeunes : ils pouvaient se permettre de goûter des choses différentes à chaque fois sachant qu'ils reviendraient mais ce restaurant ne rentrerait certainement pas dans leurs habitudes, heureusement pour le porte-monnaie de Josh'. Voilà pourquoi aussi Emily allait chercher ses milk-shakes, glaces et autres boissons toujours au même snack depuis son arrivée sur le Parc. Le mécanicien ajouta alors : « Tu sais, Emy', tu n'es pas obligée de trouver de faux prétextes pour qu'on passe plus de temps ensemble... Tu pourrais tout simplement me le proposer et avec un peu de chances, peut-être que j'accepterais ! » Les yeux de la scientifique quittèrent le bout de papier précieux sur lequel elle se cassait la tête pour les faire glisser sur le visage de Joshua. Elle pouffa un peu de rire avant de lever les yeux au ciel. « Une vraie diva. » Dit-elle avec un sourire en coin. Il n'y avait pas a dire, Josh' était en forme ce soir, ça faisait plaisir. Un serveur les approcha enfin pour prendre leur commande. Joshua fit rapidement son choix, prise de panique Emy regarda rapidement une nouvelle fois la carte pendant un petit moment puis finit par balbutier :« Un risotto aux champignons et à la crème de truffe pour moi s'il-vous-plaît. » Elle lança un petit regard désolé accompagné d'une grimace au serveur qui dû attendre un petit moment avant de pouvoir récupérer sa carte et qu'il ne puisse transmettre cela aux cuisines. De nouveaux seuls le charmant jeune homme relança la conversation en demandant à son invitée de lui raconter ce qu'elle avait vécu durant ces deux années d'absence mais le serveur revint avec leurs verres remplis de vin rouge, ne laissant pas la chance à Emily de répondre. Comme il n'y avait pas foule de clients en salle le service promettait d'être efficace. Joshua leva son verre et le tendit vers la jeune femme : « À nous ? » Emily fit de même avant de sourire et de venir faire doucement taper son verre contre le sien. « À nous. » Elle prit ensuite une petit gorgée de ce délicieux vin. C'était vraiment exquis, de souvenirs elle n'avait jamais partagé de dîner en tête-à-tête avec qui que ce soit en fait. « Il faudrait que je te présente à mon fils, tu lui plairais beaucoup je pense. » Dit-elle en déposant délicatement son verre à pieds sur la table, en faisant mine de rien, comme si ces mots n'étaient pas importants, espérant faire s’étouffer Joshua. C'était bas de sa part mais encore une fois, le faire marcher elle adorait ça.

Emy laissa passer un court instant avant de porter sa main à sa bouche, se retenant de rire aux éclats pour ne pas se faire remarquer d'avantage : « Je plaisante, je plaisante ! » En plus de cela la jeune femme n'avait jamais considéré encore la possibilité de devenir mère un jour. Elle pensait avoir le temps alors qu'elle se rapprochait doucement de la trentaine et que la société lui mettrait certainement la pression pour procréer. Être exilé sur une île avait au moins le mérite de lui éviter ça. Une fois son sérieux retrouvé elle finit par relancer le sujet. « Tu sais à Minot rien ne change vraiment. Quand j'ai fini mes études un laboratoire pharmaceutique m'a mis le grappin dessus et j'ai pu bosser dès ma sortie de l'université avec mes diplômes en poche. Ça a un peu été la routine après ça. D'où Jurassic World. » Précis, concis et synthétique, ce rapport sur deux ans avait été vite plié pour la scientifique. Dans son ancien labo ses compétences n'étaient surtout pas utilisées à son maximum, elle possédait deux doctorats ainsi qu'un master, ici au moins elle travaillait en exploitant toutes ses connaissances. « Et toi alors ? Comment t'en es venu à travailler ici ?! » Demanda-t-elle très curieuse et surtout intéressée par cette histoire. Fuir Minot pour ce parc, c'était vraiment pas rien. Parfois le Dakota manquait à la jeune femme pâle. Surtout ses hivers froids mais bon. Elle n'était pas prisonnière ici non plus il fallait dire, des avions et des bateaux partaient pour le continent très souvent.

_________________
- Little white laboratory mouse -
Revenir en haut Aller en bas
avatar
✗ Sur l'ile depuis le : 12/06/2018
✗ Appels a l'aide : 94
✗ JGolds : 9801

✗ Age du personnage : 27 ans
✗ Métier : mécanicien
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 10 Sep - 18:45


Forgive my absence

Emily & Joshua

Ça m'avait fait bizarre de revoir Emy après toutes ces années....

Une fois installés à la table du restaurant au sein duquel j'avais choisi d'emmener Emily afin de fêter nos retrouvailles comme il se doit, les bonnes vieilles habitudes refont rapidement surface, comme si toutes ces années ne s'étaient écoulées que de manière fictive. Les petites boutades et remarques sarcastiques mais pas bien méchantes retrouvent naturellement leur place dans la conversation, sans l'imprégner du moindre malaise. 《 Une vraie diva. 》 me lance la blondinette en pouffant suite à une remarque un peu orgueilleuse de ma part. 《 Que veux-tu ? Je suis un vrai pro quand il s'agit de se faire désirer ! 》 répondis-je du tac au tac, faisant directement référence à ces années d'absence, durant lesquelles Emy avait dû se demander où j'avais bien pu disparaître. Le serveur s'approche alors de nous à cet instant précis pour nous demander si nous avons choisi nos plats. Personnellement, ma décision est arrêtée depuis que mes yeux ont brièvement parcouru le menu mais je remarque immédiatement qu'Emy est prise au dépourvu, se met à stresser pour rien et lance le nom d'un plat dans la précipitation. Je me demande presque si elle ne l'a pas choisi au hasard pour ne pas faire attendre le serveur. Une fois que celui-ci s'est éloigné, je me mets à rire doucement, constatant que certaines choses n'avaient pas changé.

Le serveur revient un instant plus tard pour nous apporter nos boissons et je propose à Emy de trinquer, levant mon verre de vin dans sa direction. Les verres tintent ensemble lorsque des paroles complètement inattendues sortent de la bouche de la poupée blonde : 《 Il faudrait que je te présente à mon fils, tu lui plairais beaucoup je pense. 》 Ayant eu la mauvaise idée de porter mon verre à ma bouche à ce moment précis, je manque de m'étouffer et de recracher tout le liquide bordeaux au visage d'Emy. Lorsque j'arrive enfin à avaler la gorgée d'alcool qui restait desespérément coincée aux portes de mon oesophage, je me racle la gorge pour demander : 《 Quoi ? T'as un fils ? Mais il a quel âge ? 》 J'essaye de retrouver un peu de contenance et de me remettre tant bien que mal de cette nouvelle lorsque je vois l'expression d'Emy changer. Je comprends immédiatement qu'elle s'est moquée de moi, ce qu'elle confirme d'ailleurs par ses dires : 《 Je plaisante, je plaisante ! 》 Étrangement, savoir qu'Emily avait menti sur ce point me rassurait, sans que je saisisse exactement pourquoi. Néanmoins, cela ne signifiait pas non plus qu'elle n'avait personne dans sa vie et... Et pourquoi ça me préoccupe autant, au juste ? 《 Non mais ça va pas de me faire ce genre de mauvaises blagues ?! J'y ai vraiment cru, moi ! 》 réponds-je sur un ton un tantinet contrarié, bien que voilé par une pointe de sarcasme pour ne pas laisser paraître que cette information m'avait touché sincèrement.

Reprenant le fil de la discussion, je demande à Emy de me raconter tout ce que j'ai pu manquer pendant mon absence. 《 Tu sais à Minot rien ne change vraiment. Quand j'ai fini mes études un laboratoire pharmaceutique m'a mis le grappin dessus et j'ai pu bosser dès ma sortie de l'université avec mes diplômes en poche. Ça a un peu été la routine après ça. D'où Jurassic World. 》 M'attendant à un récit un peu plus long, je laisse un blanc juste après la réponse de la jeune femme, pour la laisser poursuivre lorsque je réalise que son résumé était déjà terminé et plus que concis. 《 Oh... c'était court. 》 lâché-je pour toute première réaction au discours de la jeune femme. 《 En tout cas, ça m'étonne même pas que tu aies eu un si beau parcours. T'as toujours été tellement brillante. 》 Contrairement à moi, Emy avait pu se lancer dans de grandes études prestigieuses alors que moi, j'avais toujours préféré travailler de mes mains plutôt qu'utiliser ma tête pour collectionner quelques diplômes. Pourtant, cette différence n'avait jamais instauré la moindre compétition ou rivalité entre nous. 《 Et toi alors ? Comment t'en es venu à travailler ici ?! 》 Je me mets à rire doucement en repensant au pari stupide qui m'avait conduit ici. Pas de grandes réflexions philosophiques ou un souhait de défendre une grande cause derrière ma venue à Jurassic World, non, non... 《 Tu vas te moquer de moi... 》 soupiré-je à demi-mot, en prenant une nouvelle gorgée de vin. 《 J'ai fait un pari avec un collègue au garage... J'ai perdu... Et me voilà. C'est à peu près aussi simple que ça. 》 Le serveur revient vers nous pour nous apporter nos plats, nous lançant un "bon appétit !" sur un ton joyeux avant de repartir dans la direction opposée. Je lève les yeux vers la poupée blonde avant de lui lancer à mon tour : 《 Bon appétit, Emy. 》 Je me mets à picorer dans mon assiette à l'aide de ma fourchette, hésitant pendant plusieurs minutes à poser une question plus personnelle à Emy, qui me taraude l'esprit depuis la dernière fois que nous nous sommes vus. Je me décide à l'interroger, adoptant le ton le plus neutre et détaché qui soit pour ne pas passer pour le stalker de service : 《 Et... Sur le plan personnel, rien de nouveau depuis tout ce temps ? 》 Par plan personnel, j'entendais relations sentimentales. Plantant ma fourchette dans un morceau de saumon, je crois bon d'ajouter, avec un sourire mutin : 《 Pas de fils à l'horizon, en tout cas, si j'ai bien compris ? 》
(c) DΛNDELION

_________________

You're all I need but I don't see it
ANAPHORE / WICKED WEDNESDAY
Revenir en haut Aller en bas
avatar
✗ Sur l'ile depuis le : 29/01/2018
✗ Appels a l'aide : 377
✗ JGolds : 16551
Joshly
✗ Age du personnage : 26 ans
✗ Localisation : Dans les laboratoires certainement
✗ Métier : Scientifique
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 12 Sep - 19:35
Forgive My Absence
Joshly #2
Installés à une table la conversation allait bon train après qu'ils aient échangé leurs joutes verbales habituelles, comme si deux ans ne s'étaient pas écoulés depuis qu'ils s'étaient vu la dernière fois. Emy était tellement aux anges qu'elle en aurait presque oublié le mauvais tour que Josh' lui avait joué, à l'abandonner sans rien laisser derrière lui, sans donner aucune nouvelle, même pas une carte postale pour les fêtes de fin d'année. Plus elle côtoyait le mécanicien et plus cette envie d'être avec lui grandissait. Mais heureusement son petit orgueil et surtout ses méninges l'empêchent d'oublier ainsi que de sombrer les poings liés dans une projection idéale qui n'arrivera jamais, elle le sait. Alors merci le cerveau de combattre le cœur afin de le protéger, merci. Après une dizaine de minutes à lire et relire le menu de droite à gauche et en travers, Emily fait son choix et elle a hâte de goûter à ce plat qui semble succulent. Les italiens et leurs pâtes, se sont vraiment les meilleurs. Bon elle avait craqué pour un risotto mais c'était sensiblement la même chose non ? Soulagée d'être libérée de ce fardeau et d'également libérer le serveur qui n'en pouvait plus d'attendre, la scientifique put enfin se détendre un peu et reprendre le cours de la soirée une fois ce petit épisode de panique passé; qui sembla en plus faire rire le jeune homme.

Alors qu'il venait de les quitter leur serveur revient à la charge, remplissant leurs verres de vin rouge. L'occasion était trop belle pour qu'Emily n'en profite pas pour faire tourner encore une fois son vieil ami en bourrique. Elle lui fit alors croire qu'elle avait un fils. C'était aussi gros et inattendu que faux. La scientifique n'était pas immature au point de ne pas pouvoir s'occuper d'un enfant certes, mais elle se trouvait encore trop jeune pour être maman et surtout elle ne savait pas bien gérer ses heures de travail, ce serait un coup à ce que sa progéniture meure de faim en l'attendant le soir. Encore un peu trop dissipée pour avoir un fils donc, comme à l'époque. Mais ça Joshua ne le savait pas ! Alors elle en profita et cette blague fut un succès : le jeune homme failli s'étouffer. Elle aurait pas eu l'air fine si vraiment il s'était retrouvé à s'étrangler pour de vrai cela dit … Mais cela ne lui traversa pas l'esprit une seconde, elle ne se pensait pas capable de le tuer d'une blague, sinon il serait mort depuis longtemps. Le mécanicien réussit tout de même à avaler sa gorgée mortelle non sans  mal avant de demander totalement choqué : « Quoi ? T'as un fils ? Mais il a quel âge ? » Quelle actrice, bon sang elle mériterait un Oscar ! C'était sans doute la plus grosse couleuvre qu'elle avait tenté de lui faire avaler, et comme ils ne s'étaient pas vu pendant des années, ça avait marché. Emy se mit alors à rire en cachant son sourire de ses mains pour ne pas trop se faire remarquer et surtout déranger le personnel mais les larmes lui montèrent limite aux yeux. Se dédouanant de sa supercherie rapidement pour ne pas que Joshua panique outre mesure à cette fausse nouvelle, ce dernier s'indigna à juste titre : « Non mais ça va pas de me faire ce genre de mauvaises blagues ?! J'y ai vraiment cru, moi ! » La jeune femme pâle continue à glousser pendant encore un petit moment avant de finir par se calmer, faisant l'éventail avec ses mains pour dissiper son hilarité et l'humidité de ses yeux. Elle n'en pouvait plus. « Oh tu sais bien que de nous deux c'est toi qui fait le plus tourner les têtes. » Répondit-elle pour sa défense, encore un peu secouée par ce beau fou rire. C'était vrai, à l'époque où ils grandissaient ensemble, Emy en avait vu défiler des nénettes qui voulaient se rapprocher du beau Josh', le garçon timide. Elles demandaient tout un tas de renseignements à l'albinos qui répondait parfois la vérité et parfois racontait des bêtises monstrueuses lorsqu'elle jugeait la courtisane pas assez bien pour son ami. Généralement elle lui racontait même après, histoire qu'il soit au courant de ce qu'il loupait ou bien qu'il puisse imaginer de quoi Emily l'avait sauvé. Puis lorsqu'elle alla à la fac et que lui travaillait, certaines des étudiantes qui le voyaient garé à l'attendre pour partir en balade laissaient traîner leurs mâchoires sur le sol. C'était dans cette période qu'Emy se rendit enfin compte qu'elle ne voulait plus que d'autres jeunes filles lui tournent autour … C'était égoïste, elle le voulait que pour lui. Mais sachant qu'elle ne pourrait rien empêcher, elle garda tout pour elle, ne lui parlant jamais de ses sentiments. Il partit peu après donc elle n'eut pas trop de regrets de toutes façons !

Cette petite frayeur passée les deux jeunes adultes repartent sur un sujet plus sérieux. Emy parla alors de la ville où ils avaient grandi. De manière brève, rapide et concise. Elle n'avait pas pour habitude de s'étendre sur les détails la blonde et ne disait que l'essentiel. Ce qui sembla surprendre le mécano en face d'elle qui devait s'attendre à un monologue long d'une heure certainement. « Oh... c'était court. En tout cas, ça m'étonne même pas que tu aies eu un si beau parcours. T'as toujours été tellement brillante. » Dit-il prit de court. Emily leva alors un sourcil, peu impressionnée et lui sourit avant de prendre une nouvelle gorgée de vin. « N'est-ce pas ? » Fit-elle alors, le plus humblement du monde, prenant avec plaisir ce compliment. Même si ils n'avaient pas les mêmes passions tous les deux pendant toutes ces années ils étaient restés aux côtés l'un de l'autre. Cela ne les a jamais dérangé. Au contraire même, cela leur permettait d'avoir des discussions enrichissantes et différentes de celles qu'ils pouvaient avoir avec leurs amis respectifs à l'époque. La Lowell avait toujours dit à Joshua que si il voulait, il avait les moyens et la cervelle pour aller plus loin mais elle ne le força jamais parce qu'elle savait que ce n'était pas son truc, respectant ses objectifs et envies personnels. À son tour Emily posa alors une question qui lui brûlait les lèvres depuis qu'elle l'avait recroisé sur l'île : comment en était-il arrivé à travailler ici. « Tu vas te moquer de moi … » Commença-t-il alors, semblant un peu gêné. La jeune femme insista alors du regard, suspicieuse, l'invitant à poursuivre. Oui, il était fort probable qu'elle se moque en effet, selon le degrés de gravité de ce qui allait suivre tout de même, elle n'était pas un monstre. Pas encore. « J'ai fait un pari avec un collègue au garage... J'ai perdu... Et me voilà. C'est à peu près aussi simple que ça. » Emily afficha alors une mine surprise. Il n'était pourtant pas des plus influençables le petit Josh' … C'est qu'il voulait vraiment mettre de la distance entre lui et Minot, conclut-elle dans ses pensées. Elle pouvait comprendre que quitter la région où sa mère était décédée semblait être une bonne solution pour ne plus souffrir. Oui elle pouvait comprendre ça, hélas Joshua ne lui expliqua jamais cela très clairement. « Je vois que nous sommes tous les deux des âmes faibles : c'est Haley qui m'a convaincu de venir. » Avoua-t-elle en grimaçant. Non pas que c'était une mauvaise chose mais cela serait mal de proclamer que c'était son idée alors que ce n'était pas le cas. Elle esquissa ensuite un sourire, comme pour le rassurer; son histoire n'était pas si stupide que ça, un peu, mais pas complètement.

Les plats leur furent ensuite apportés, déposés délicatement devant eux. L'odeur était alléchante, le fumet qui emplit les narines d'Emily lui donne faim, enfin ! Alors que son estomac n'avait fait que se tordre dans tous les sens en venant, victimisé par le stress de ces retrouvailles. Après avoir remercié le serveur ils se souhaitèrent alors un bon repas : « Bon app' Josh' et merci pour l'invitation, ça a l'air délicieux.» Dit-elle enjouée avant de détacher son regard pâle du sien et de goûter ce fameux risotto aux champignons. C'était parfait ! Ils commencèrent ainsi tout deux à manger et un silence léger s'installa. Le brun ne laissa cependant pas le temps à ce que cela devienne gênant. « Et... Sur le plan personnel, rien de nouveau depuis tout ce temps ? Pas de fils à l'horizon, en tout cas, si j'ai bien compris ? » La scientifique leva ses yeux verts-gris vers son ami et esquissa un sourire. Elle qui s’apprêtait justement à aborder le sujet. Avec la blague qu'elle lui avait fait en même temps, ils avaient un peu effleuré la question. Les battements de son cœur se firent plus rapides. Elle secoua alors la tête tout en s'essuyant la bouche. « Oh que non ! Il faudrait avoir une case en moins pour vouloir accoucher ici ou y amener ses enfants je crois bien. » Déclara-t-elle en réfléchissant réellement aux nombreux problèmes que cela poserait. Elle avait dû affronter une tempête sur l'île il n'y a pas si longtemps que ça alors les enfants, à moins de les enfermer à l’hôtel, ne serait jamais en sécurité. Les petits copains Emily n'en avait pas eu des masses. Elle n'arrivait pas à partager des choses simples avec eux, ça ne durait jamais très longtemps. Son caractère très frontal et sa langue bien pendue avaient tendance à faire peur à la plupart des hommes se disait-elle, sans parler de son physique très particulier … Attrapant son verre elle but une gorgée, ce vin se mariait à merveille avec son plat. Elle reprit ensuite sa fourchette entre ses doigts, regardant son assiette un instant puis releva les yeux. « Et toi ? J'imagine qu'en deux ans tu as dû en briser des cœurs ici. » Demanda-t-elle avant de rire un peu et de se remettre à manger. Elle n'arrivait pas à imaginer le mécanicien avec des enfants, ou bien même marié. Alors que ça aurait très bien pu être le cas. Elle espérait que ça ne le soit pas … Elle ne pourrait s'empêcher d'être contente pour lui malgré tout. « Peut-être y a-t-il une jeune femme dont je devrais faire la connaissance même ? » Insista-t-elle innocemment avec un sourire en coin. Son cœur ne s'arrêta pas d’accélérer en attendant les réponses, alors elle continua de piocher dans son assiette pour penser à autre chose.


(Désolée pour la longueur :50:)

_________________
- Little white laboratory mouse -
Revenir en haut Aller en bas
avatar
✗ Sur l'ile depuis le : 12/06/2018
✗ Appels a l'aide : 94
✗ JGolds : 9801

✗ Age du personnage : 27 ans
✗ Métier : mécanicien
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 17 Sep - 17:43


Forgive my absence

Emily & Joshua

Ça m'avait fait bizarre de revoir Emy après toutes ces années....

Emily me tend un piège des plus grotesques et, comme un idiot, je saute dedans à pieds joints sans me poser la moindre question. Elle me fait croire qu'elle a un fils et sans me douter de la supercherie, je bois ses paroles sans jamais les remettre en doute... Jusqu'à ce qu'elle se mette à pouffer, puis à rire à gorge déployée, se payant ma tête sans la moindre gêne. Un peu contrarié de m'être fait avoir de la sorte, j'affiche d'abord une mine boudeuse mais le fou rire d'Emily est tellement communicatif que j'ai bien du mal à garder mon sérieux plus de quelques secondes. Bientôt, je me mets à rire aussi, au point d'en avoir les larmes aux yeux. Ça faisait très longtemps que je n'avais plus autant ri et je devais bien admettre que ça me faisait un bien fou. « Oh tu sais bien que de nous deux c'est toi qui fait le plus tourner les têtes. » La remarque de la jeune femme me fait hausser un sourcil. Je me calme aussitôt, attrapant mon verre de vin pour faire tournoyer doucement le liquide violacé, qui lèche les parois sans le moindre bruit. Je sais exactement à quoi Emy fait référence mais elle devait pourtant bien savoir que, malgré le petit succès que j'ai pu embrasser auprès des filles il y a quelques années, je ne m'en étais jamais véritablement servi dans le seul but de me constituer une interminable liste de conquêtes. « Pourquoi tu dis ça ? Tu es jalouse ? » lui demandé-je sur un ton un peu insolent, ne comprenant pas trop pourquoi la jeune femme faisait référence à cette part de mon existence à cet instant du repas. Je savais par avance qu'Emy ne manquerait pas cette occasion de me remettre à ma place, pour m'empêcher de jubiler de la satisfaction de savoir qu'elle aurait été jalouse des filles qui me tournaient autour, à une époque.

La conversation se poursuit en abordant les sujets du quotidien, notamment les études et le travail. Je félicitais Emy pour son parcours exemplaire, dont elle devait être fière, et qui était à mille lieues de ce que j'avais pu traverser de mon côté. J'avais toujours renoncé à entamer des études supérieures, par peur de l'échec ou par manque de courage, mais j'avais toujours soutenu mon amie d'enfance dans ses choix. D'ailleurs, elle me répond modestement : « N'est-ce pas ? » Emy n'avait jamais voulu en faire trop concernant ses études, faisant toujours preuve d'une humilité extrême. Pourtant, je la connaissais trop bien pour ne pas déceler les petits signes presque imperceptibles qui trahissaient le sentiment de contentement qu'affichait son visage. Je savais qu'au fond, mon compliment lui faisait plaisir et la touchait sincèrement. Vient alors sur le tapis le moment de l'explication de notre venue à Jurassic World. Pour bien des gens, cette décision relèverait de la pure folie et ils ne comprendraient pas pourquoi nous avons fait ce choix déraisonné. Personnellement, il s'expliquait tout simplement par le fait que plus rien ne me rattachait à Minot, puisque j'y avais perdu ma mère et que je m'étais isolé autant qu'il avait été possible de le faire. Un peu gêné, je confesse à Emy ce qui m'a permis de trancher : un pari débile. Je suis certain que la petite blonde va se moquer de moi - c'est presque devenu une habitude maintenant -, mais non. Elle se contente de me livrer le nom de celle qui l'a convaincue, de son côté. « Je vois que nous sommes tous les deux des âmes faibles : c'est Haley qui m'a convaincu de venir. » Je hoche doucement la tête. En fait, je le savais déjà. « Je sais, elle a fini par me l'avouer après un interrogatoire en bonne et due forme. » soufflé-je dans un soupir, en affichant un petit sourire moqueur. J'avais appris, il y a quelques semaines, qu'Haley avait toujours su qu'Emy était également présente sur l'île et qu'elle s'était bien gardée de me le dire. Je n'avais pas mal pris la nouvelle, même si j'aurais préféré en être informé. Il m'en fallait plus que ça pour être fâché sur ma meilleure amie.

Je plante ma fourchette dans mon assiette et la fait doucement tournoyer pour que les tagliatelles s'enroulent autour de ses dents. La voix de la petite blonde vient alors briser le silence : « Bon app' Josh' et merci pour l'invitation, ça a l'air délicieux.» Mes lèvres s'étirent en un sourire timide lorsque je réponds d'une voix douce : « De rien, ça me fait plaisir. » Au fond de moi, je pense qu'Emily n'a pas à me remercier car c'était moi qui devais me rattraper et me faire pardonner pour mon absence. Au final, elle m'avait accordé la seconde chance que j'avais réclamé alors ça aurait plutôt été à moi de la remercier d'avoir accepté l'invitation. D'une voix hésitante, j'ose m'aventurer sur un terrain plus délicat en lui demandant ce qu'il en est de sa vie personnelle, avant de prendre une nouvelle bouchée de mon plat. Après s'être tamponnée les lèvres à l'aide de sa serviette, la jeune femme finit par répondre : « Oh que non ! Il faudrait avoir une case en moins pour vouloir accoucher ici ou y amener ses enfants je crois bien. » Je dodeline de la tête en mastiquant mes tagliatelles, ce qui ne me permet pas de répondre tout de suite. Elle n'a pas tort pour les enfants, mais ce que je remarque surtout, c'est qu'elle n'a pas répondu à ma question centrale, qui concernait sa vie sentimentale. Je ne savais pas vraiment si cette ellipse était volontaire ou non. Et si c'était le cas, évitait-elle simplement le sujet parce qu'elle n'avait pas envie d'en parler ou parce qu'elle avait quelque chose à me cacher ? Je déglutis en avalant mes tagliatelles avant de rétorquer : « Je vois que certaines choses restent inchangées. Tu as toujours un grand talent pour éluder certains sujets. » Un sourire malicieux lancé dans la direction d'Emily et je me concentre à nouveau sur mon plat, qui se vide au fil des minutes. « Et toi ? J'imagine qu'en deux ans tu as dû en briser des cœurs ici. » La question d'Emily me fait rire doucement tant elle est surprenante. « Quelle image tu as de moi ! » lui lancé-je sur un ton amusé, puisque, de toute évidence, Emy semblait me prendre pour un séducteur invétéré planqué sous de grands airs candides. Adoptant des airs de séducteur de bas étage et passant une main dans mes boucles brunes, je mets fin au suspense : « Figure-toi que mon charme fou n'a fait qu'une seule victime sur l'île. Et de ce que j'en sais, elle ne semble pas avoir le cœur brisé. » Je pensais bien évidemment à Freya, ma première et unique petite amie à Jurassic World, avec qui j'entretenais une relation plus que cordiale et complice. Mais Emily ne compte pas en rester là. Elle persévère et insiste : « Peut-être y a-t-il une jeune femme dont je devrais faire la connaissance même ? » Terminant mon assiette, je m'éponge les lèvres avec ma serviette et bois une autre gorgée de vin. « Eh bien, non, je n'ai personne. » Mes yeux se relèvent alors vers le visage de la jeune femme et je plante mon regard dans le sien. Avec un sourire séducteur, je l'interroge : « Pourquoi ? Intéressée, Emily ? » Gardant mon verre de vin près de mes lèvres, je ne quitte pas la jeune femme des yeux, attendant sa réponse avec impatience. Ma relation avec Emily n'avait jamais été ambiguë. Elle était même plutôt sage et innocente, autrefois. Je m'attendais parfaitement à ce qu'Emy me lance une petite pique sarcastique, dont elle seule avait le secret, mais secrètement, je nourrissais l'espoir qu'elle entre dans mon jeu.
(c) DΛNDELION

Spoiler:
 

_________________

You're all I need but I don't see it
ANAPHORE / WICKED WEDNESDAY
Revenir en haut Aller en bas
avatar
✗ Sur l'ile depuis le : 29/01/2018
✗ Appels a l'aide : 377
✗ JGolds : 16551
Joshly
✗ Age du personnage : 26 ans
✗ Localisation : Dans les laboratoires certainement
✗ Métier : Scientifique
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 8 Oct - 16:23
Forgive My Absence
Joshly #2
Un vrai sourire attaché aux lèvres, la jeune femme n'avait pas autant rit depuis son arrivée sur cette île infernale. Forcément ce n'était qu'à Joshua qu'elle pouvait faire ce genre de blague. Celle-ci avait très bien marché alors elle le laisserait peut-être tranquille pour le reste de la soirée … Peut-être. Les larmes aux yeux la scientifique parvint à se calmer tout de même, après avoir explosée dans un fou rire à peine contrôlé. Elle flatta alors son ami en lui faisant remarqué que statistiquement entre eux deux, c'est lui qui avait plus de chance d'avoir un gamin sur les bras. Mais cette remarque n'était pas tant pour faire plaisir à son ego en fait, c'était plus un constat. Le mécanicien fit alors mine de ne pas comprendre, jouant avec son verre de vin, un brin allumeur, il lança à son invité : « Pourquoi tu dis ça ? Tu es jalouse ? » Emily secoua alors négativement la tête avec un petit rire gêné. Jalouse non, pas de lui en tout cas ! Ne pas avoir de vie sociale développée ou bien même de vie amoureuse de dérangeait absolument pas la jeune femme, pour l'instant du moins. Certainement en vieillissant cela deviendrait un poids plus important mais maintenant en tout cas, elle ne s'en souciait guère. Emily déposa son verre de vin délicatement sur la table après avoir trinqué avec Josh' et lui répondit alors, pour éclairer ses lanternes et qu'il ne se fasse pas trop d'idées : « Je pense juste que ce serait plus vraisemblable et probable que tu aies une femme et des enfants avant moi, la souris blanche qui passe son temps enfermée dans son laboratoire à travailler. » Conclut-elle en s'asseyant correctement au fond de sa chaise et en défiant le jeune homme du regard. Si c'était lui qui avait fait cette blague ça aurait pu tout aussi bien marcher en somme ! Mais il était trop gentil pour faire subir ça à Emy. Elle ne savait pas quelle réponse il voulait entendre mais assurément que celle-ci remettrait les pendules à l'heure.

Le couple de vieux amis commença enfin à manger, chacun son plat. Les deux dégageaient en tout cas une odeur alléchante. Ça ferait du bien de manger après une grosse journée de boulot.  Après avoir échangé quelques nouvelles concernant ces deux années passées, les études et la ville où ils avaient grandis, Emily avoua à son tour la raison pour laquelle elle se retrouvait ici ; leur amie commune Haley l'avait convaincue d'ainsi changer de vie. Emy soupçonnait alors la jeune femme d'avoir été au courant de la présence de Joshua ici pendant tout ce temps mais elle ne lui en tint pas rigueur. La blonde rit légèrement en entendant le mécanicien dire qu'il avait questionné Haley « en bonne et due forme ». Ils s'entendaient très bien tous les deux il fallait le dire. Quelque part cela avait un peu blessé l'albinos lorsqu'elle sut qu'il avait gardé contact qu'avec elle … Mais elle ne le montra pas ici, ayant appris cela lors de leurs retrouvailles dangereuses sur la route. Emily ne put alors s'empêcher de remercier son hôte pour ce délicieux dîner. L'ambiance était cosy, calme et plutôt intimiste. Le mécanicien prit ensuite le parti de s'engager dans un sujet de conversation plus personnel. Cela ne dérangea pas Emily, ils auraient sans doute fini par y venir au bout d'un moment. La poupée blanche ne fit pas exprès de ne pas répondre précisément à la question du beau brun. Sa réponse lui semblait assez explicite pour qu'il comprenne qu'elle était seule, comme d'habitude. « Je vois que certaines choses restent inchangées. Tu as toujours un grand talent pour éluder certains sujets. » Emy fait alors mine d'être choquée par ces propos avant de froncé le nez et les sourcils, grimaçant en ne pouvant lui tirer la langue parce qu'elle avait la bouche pleine. Son risotto aux champignons était un vrai délice, cela aurait été dommage d'en gâcher. Puis ses parents l'avait bien élevée aux dernières nouvelles ! Alors la jeune femme retourna la question indiscrète à son envoyeur. Après s'être faussement offusqué il procéda ainsi à sa plaidoirie face aux accusation d'Emily : « Figure-toi que mon charme fou n'a fait qu'une seule victime sur l'île. Et de ce que j'en sais, elle ne semble pas avoir le cœur brisé. » Continuant de picorer son plat en écoutant Josh' elle acquiesça alors doucement la tête en entendant cette nouvelle. Fière de son poulain cela ne l'étonna pas des masses. Elle se demanda tout de même ce que cela signifiait que cette demoiselle n'avait pas le cœur brisé … Étaient-ils alors toujours ensemble ? Son cœur se mit alors à battre plus rapidement. La question qu'elle posa par la suite était alors légitime, n'ayant pas bien compris cette réponse énigmatique : « Peut-être y a-t-il une jeune femme dont je devrais faire la connaissance même ? » Avait-elle demandé en détournant le regard et en se concentrant sur son assiette, de peur que la réponse ne la blesse plus que nécessaire. Malgré tout elle serait contente pour lui si il avait trouvé quelqu'un avec qui passer du bon temps ici. Prenant son couteau de sa main libre elle s'en servit alors pour pousser les quelques grains de riz qui restaient dans son assiette et ainsi la terminer proprement. Les paroles du mécanicien semblèrent lui mettre une éternité à lui parvenir. « Eh bien, non, je n'ai personne. » La jeune femme pâle releva alors la tête après avoir enfourner son dernier coup de fourchette dans sa bouche et croisa le regard bleu de son ami. Tout ce qu'elle put ressentir fut du soulagement et son cœur se calma instantanément. Elle essuya à son tour ses lèvres en utilisant la serviette qu'elle gardait étalée sur ses genoux et aligna ses couverts dans son assiette, indiquant clairement qu'elle avait terminé de manger. Alors qu'elle ne s'y attendait pas en regardant Joshua il la fit marcher à son tour, aguicheur : « Pourquoi ? Intéressée, Emily ? » Les battements de son cœur se mirent à ré-accélérer d'un coup sans prévenir. Pour autant la scientifique ne s'y trompa pas : elle savait que c'était pour rire, seulement pour rire. Cela faisait pourtant bizarre qu'il se mette à jouer ainsi avec elle. Ils n'avaient jamais faussement flirté de la sorte, leur amitié était des plus platoniques et l'avait toujours été même lorsqu'ils se chamaillaient et ressemblaient à un vieux couple marié. Lorsqu' Emily commença à nourrir des sentiments pour lui elle avait tout fait pour que cela ne se voit pas et que rien ne change entre eux. Alors après un très court instant où elle se perdit dans ses yeux et où son cœur s'affola, elle se mit à rire, redevenant elle-même. « Hahaha ce n'est pas très prudent pour ta santé, avec mes mauvaises blagues je finirais certainement par te faire avoir une crise cardiaque. » Fit-elle alors avant d'afficher un sourire moqueur. Malgré la panique intérieur l'albinos trouva de quoi rétorquer à cette proposition et surtout éluda encore une fois un peu le sujet. Elle ne voulait pas risquer de perdre cette amitié, aussi meurtrie soit-elle. Alors elle devait mettre ses sentiments passé, présent et futur de côté, s'écraser, ce qui était plutôt difficile pour quelqu'un avec son caractère. Lui avouer qu'elle l'avait aimé une fois risquerait de le faire fuir, encore. Cette conclusion ne plaisait pas à la jeune femme mais c'était ainsi. Il faudrait garder la tête froide. « Mes parents seraient ravis par contre. » Déclara-t-elle sérieusement en prenant sa dernière gorgée de vin, regardant au loin avec un petit sourire amusé pour lui mettre la pression. Les Lowell connaissaient le petit Joshua depuis aussi longtemps qu'Emily. Ils les avaient vu s'amuser ensemble à l’hôpital, se tenir compagnie, grandir, se protéger, se soutenir. Les parents d'Emily avaient été présents pour le père de Joshua lorsque sa femme décéda. Ils étaient bons amis et cela sembla logique que leurs enfants aussi. C'est donc tout naturellement qu'ils adoraient Josh'. Cela faisait plusieurs semaines que leur fille ne leur avait pas donné de nouvelles … Peut-être leur dirait-elle qu'elle a fait une vieille rencontre ici. Ce serait sans doute la chose la plus intéressante qu'elle leurs aurait raconté depuis qu'elle vit ici d'ailleurs.

En pensant à eux la jeune femme ne put s'empêcher d'avoir une pensée triste pour le père du mécanicien. Elle s'en voulait de casser ainsi l'ambiance bon enfant qui régnait en lançant une conversation aussi sérieuse mais ils étaient censés rattraper le temps perdu, alors elle croisa les bras sur la table et demanda, un peu gênée : « Tu prends des nouvelles de ton père de temps en temps quand même ? Comment va-t-il ? » Elle ne savait pas si Joshua voudrait lui répondre, ses parents était un sujet délicat. Mais toujours franche elle tenta sa chance, peut-être pourrait-il un peu s'ouvrir à elle comme ça. Elle n'irait pas jusqu'à lui parler de sa mère, elle ne voulait pas qu'il s'en aille ou le rendre triste. Il avait dû parler à son père de son départ, elle l'espérait au moins que si il l'avait virée elle de sa vie du jour au lendemain, ce n'ait pas été le cas pour sa famille.

_________________
- Little white laboratory mouse -
Revenir en haut Aller en bas
avatar
✗ Sur l'ile depuis le : 12/06/2018
✗ Appels a l'aide : 94
✗ JGolds : 9801

✗ Age du personnage : 27 ans
✗ Métier : mécanicien
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 21 Oct - 0:06


Forgive my absence

Emily & Joshua

Ça m'avait fait bizarre de revoir Emy après toutes ces années....

Le repas se poursuit dans la bonne humeur avec une légèreté qui me ferait presque oublier qu'il n'y a encore pas si longtemps, Emily m'en voulait de m'être enfui sans daigner lui laisser le moindre message ou lui envoyer ne serait-ce qu'une simple lettre. Ça ne m'aurait rien coûté, et ça aurait très certainement énormément rassuré la jeune femme. Mais non, je n'avais pas eu cette présence d'esprit à l'époque. « Je pense juste que ce serait plus vraisemblable et probable que tu aies une femme et des enfants avant moi, la souris blanche qui passe son temps enfermée dans son laboratoire à travailler. » Je continue de picorer dans mon assiette, écoutant attentivement cette espèce d'éloge que tient la blondinette à mon égard. Je ne sais pas trop si elle me surestime ou si elle manque tout simplement de confiance en elle mais personnellement, je ne comprends pas trop ce qui la pousse à penser ça. Je n'ai jamais pensé de moi que j'étais pourvu d'un charme particulier. D'ailleurs, je n'ai jamais cherché à collectionner les aventures, mais peut-être suis-je tout simplement aveugle. « Pourtant, j'ai toujours trouvé ça super craquant, la blouse blanche. » Je ne sais pas trop ce qui me prend. Les mots sortent tout seuls de ma bouche, sans que je puisse les contrôler. Je jette un rapide coup d'oeil vers ma partenaire de soirée, les joues qui deviennent légèrement rosées d'un seul coup. Mon regard se braque ensuite à nouveau sur le contenu de mon assiette, presque vide désormais. Il ne me reste que quelques tagliatelles à engloutir pour en avoir terminé.

Ca n'a jamais été dans mes habitudes de jouer avec Emily comme je peux le faire ce soir. Notre relation a toujours été parfaitement lisse, sans ambiguïtés. La jeune femme n'a peut-être pas changé mais moi, je sais que je ne suis plus tout à fait le même qu'avant. Je pense que les paroles que j'ai échangées avec Julian, l'autre soir, autour d'un verre de bière, m'ont davantage troublées que je ne l'aurais pensé. Alors que je venais tout juste de faire sa connaissance, l'agent de sécurité insinuait déjà que je puisse ressentir des sentiments pour la mystérieuse Emily que j'avais évoqué. Des sentiments ? Ça me paraît un peu excessif, tout de même. Ou, en tout cas, c'est une option que je n'ai jamais envisagé. Mais peut-être que l'idée a fini par faire son chemin dans mon petit cerveau afin de me tenter, finalement. Qui sait ? « Hahaha ce n'est pas très prudent pour ta santé, avec mes mauvaises blagues je finirais certainement par te faire avoir une crise cardiaque. » Je hausse doucement les épaules en tapotant ma main sur ma poitrine, à l'endroit où se trouve mon coeur. « T'en fais pas, j'ai le cœur bien accroché, tu peux y aller. » Un serveur revient vers notre table pour débarrasser nos assiettes vides. J'en profite pour tremper mes lèvres dans mon verre. Mes yeux se posent à nouveau sur Emily quand elle évoque ses parents. « Mes parents seraient ravis par contre. » Un sourire insolent étire mes lèvres et je ne peux m'empêcher de rétorquer : « C'est normal, tu avoueras que je suis le gendre idéal. » Bien que teintée d'ironie, je préfère ajouter, pour nuancer cette réponse un peu arrogante : « Je plaisante, évidemment. » Car oui, un gendre idéal ne s'évaporerait sans doute pas dans la nature comme par magie, sans plus jamais donner de nouvelles.

C'est ensuite un sujet un peu moins joyeux qui s'immisce dans la conversation. Il faut dire que dans la vie, tout n'est pas rose et bon enfant. Il y a parfois des zones d'ombre et des nuages plus gris. J'étais bien placé pour le savoir. « Tu prends des nouvelles de ton père de temps en temps quand même ? Comment va-t-il ? » Je hoche doucement la tête avec un sourire un peu triste. Depuis la mort de ma mère, mon père n'est plus que l'ombre de lui-même, une épave sans âme. Je ne sais pas si mon départ a été une bonne chose pour lui. Mes grands yeux clairs devaient lui rappeler constamment ceux de sa femme, aujourd'hui décédée, et ça ne devait certainement pas l'aider à faire son deuil. « Oui, on s'appelle, de temps en temps, quand on y pense et qu'on est pas trop submergé par le boulot. Je pense qu'il va mieux. Disons qu'il ne se morfond plus tous les jours. C'est déjà ça, je suppose. » Mon regard se perd sur la nappe qui recouvre notre table, comme si je n'étais plus capable de soutenir celui d'Emily. Sans le savoir, elle me renvoie tristement à la raison de mon départ : la mort de ma mère. Je relève doucement la tête, avec un faible sourire, pour tenter de changer de sujet avant de devoir sortir les violons pour accompagner mes sombres paroles. « Et toi, tes parents, alors ? Ils ne sont pas trop inquiets de te savoir seule, sur cette île, à la merci de prédateurs vieux de plusieurs millions d'années ? » Pour tenter de me rendre un peu de contenance, j'attrape le menu qui se trouve sur la table voisine et me mets à le consulter à nouveau. D'une voix un peu perdue, je demande à Emy : « Tu as envie d'un dessert ? »
(c) DΛNDELION

_________________

You're all I need but I don't see it
ANAPHORE / WICKED WEDNESDAY
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Sujets similaires
-
» MTG : Magic 2013
» Formula Dé, saison 2012-2013
» [Expo] Briqu'Expo sur Lyon en septembre 2013 à Diemoz (38)
» Cabale de l'étoile noire, liste 1999 pts MAJ 2013
» Challenge Roth 2013

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jurassic World Renaissance ::  :: Area 1 - LE VILLAGE ET LE PORT :: Les Restaurants et Bars-
Sauter vers: